Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 août 2008 4 07 /08 /août /2008 09:20


Moment magique hier à 18h au Flore, Daniel Vignat nous raconte son rendez-vous professionnel avec William Klein, à son domicile, du 5 rue Médicis.
- Son appartement donne sur le Luxembourg, je l'ai félicité pour son magnifique jardin !
William Klein a 80 ans, un peu ébranlé par le décès de son épouse il y a 3 ans.
Daniel Vignat :
- J'ai travaillé avec William Klein chez Publicis il y a 37 ans, finalement, se revoir après tant d'années... le temps est très relatif. La grande révolution des films Dim... c'est lui. Et il se rappelait, ce que j'avais moi-même oublié, que la musique des films Dim provenait d'un film sur D. H. Lawrence. William m'a demandé des nouvelles de la créative bordelaise de Publicis : Béatrice Dallies-Labourdette.

De : VIGNAT Daniel <danielvignat@wanadoo.fr>
À : GENZEL David <david.genzel@yahoo.fr>
Envoyé le : Mercredi, 6 Août 2008, 22h03mn 31s
Objet : Photo

Est-ce que ça vous va ?
en méditant...
Clopin, clopan dans le soleil et dans le vent !

                                        Dan

 

Céline :

- Daniel ressemble de plus en plus à Beckett...

Sinon y a ça !

 


Puis ensuite, nous avons évoqué les amis de jeunesse de Daniel : Bernard Verley, que Céline se plaît à imaginer franc-comtois ; Gérard Fromanger, détourné d'une carrière théâtrale par son amie de l'époque... aujourd'hui si célèbre. Daniel nous a aussi expliqué pourquoi Jean-Paul Goude était si sensible au mixage multi-culturel : parce que sa mère, dès l'age de 11 ans, l'emmenait au Bois de Vincennes et il était fasciné par le ministère des colonies. Et sa mère était danseuse. Bien entendu, avec Daniel Vignat, les coïncidences coïncident : "Inquiétude des salariés de la maison Scherrer" dont Daniel a assuré avec brio la publicité parfum.



Et surtout, nous recevons en même temps que les photos de Daniel, l'e-mail de cet ancien assistant Belge de Publicis... que Daniel Vignat avait reçu à l'époque, déjà assuré de sa valeur : Daniel Robert.

De : ROBERT Daniel <daniel.robert.one@wanadoo.fr>
À : GENZEL David <david.genzel@yahoo.fr>
Envoyé le : Jeudi, 7 Août 2008, 0h15mn 13s
Objet : TR: Bra and lingerie

Bonjour David,
A ton avis par quel étrange circuit ai-je pu recevoir ce mail assez fascinant ?
Amicalement

Daniel Robert

-----Message d'origine-----
De :
xuemeizhang [mailto:huaxiaapparel@gmail.com]
Envoyé : lundi 4 août 2008 14:06
À : daniel.robert.one
Objet : Bra and lingerie

Dear Sir,

Would you like to reduce your cost on Bra and lingerie?
With 25 years experience in underwear line, our company is able to

save you 10% cost than other suppliers as well as fast deivery,

because we have built a perfect production system, whole process is in house,

from woven, moulding, cutting, printing, sewing to finished garments.

Polyester and polyamind blended fabric, metal ring holder, flower embroidery,

black 80B, high-grade Bra as low as US$1.5/pc, MOQ is only 3000pcs.

We can make your design to a real product. For more information,

our website could tell you more truth: 
http://www.apparel-cn.com
Looking forward to hearing from you soonest.

Thanks and Best Regards

Huaxia Apparel Co.,Ltd
Amy Zhang

E-mail:huaxiaapparel@gmail.com

www.apparel-cn.com 

 

Dans La Tribune de ce jour, un excellent papier de Gaël Vautrin sur Denis Charvet, l'international de rugby qui a réussi sa reconversion dans le cinéma :
"Bien avant un Vikash Dhorasso, il filme l'aventure de l'équipe de France durant la Coupe du monde 1987 qui donnera lieu à un documentaire diffusé récemment sur Canal+ : 20 ans déjà. Il a aussi produit C'est beau une ville la nuit, avec son "grand frère" Richard Bohringer".


Céline :
- Mais que trouves-tu à ce Jérôme Rothen qui fait encore la couverture de So Foot ?
- Pour moi, c'est Aguirre la colère de Dieu, ce film que je revois en boucle...



Facebook a remplacé Interflora. Je reçois e-mails sur e-mails pour me fêter mon anniversaire.

De : MEUTEY Charlotte <charlottemeutey@gmail.com>
A : GENZEL David <david.genzel@gmail.com>
Date : 6 août 2008 00:26

Objet : Let's Celebrate !!!

"Happy Birthday Cher David !!! si Rare et si Facétieux et si "Œil de Moscou" !!!  et Si Céline Merveilleuse Fée du Flore !!!
Pourtant Nous sommes Tout 'Confusionactionés' avec Sir Orson, il Nous a Semblé Lire 12 Août pour Ton Birthday dans un de Vos Derniers Billets du Blog !!!  à Côté de Deyrolles, Notre Refuge et Nos Amis si Chers qui ont tant Perdu avec l'Incendie...
Hummmmmmm Nous Verrons bien Viiiiite qui Du Blog de l'Odéon (6 Août) ou de Facebook (12 Août) Vaincra.... Suspens et Pas la Nuit d'après Les Affiches !!! du film avec "Les Vampires Dedans !!!"   C'est qui ce 'Pens' ??? Oui, oui, oui Nous sommes sous Daïquiri Kontrol ce Soir  ;-) Tribal et Trivial's Way !!!
Jolie Nuit de Velours Masquée,
Baisers Sillage de Poudre Caron mes P'Tits Trésors,

La Merteuil & Sir Orson au Taquet et Plein Phare... ;-)) pour le Birthday de David !!!

 
Et dans Le Figaro de ce jour, une sublime photo d'Amélie Nothomb par Louis Monier.

- Pas prise au Flore...





David et Céline vont dans le même bateau

Repost 0
David Genzel - dans Culte
6 août 2008 3 06 /08 /août /2008 09:07

Prémonitoire, Jean-Paul Goude : Yannick Noah, Dany Boon, Zinédine Zidane, tiercé de tête dans le coeur des Français. Mais cette préférence, se cultive et s'entretient : aujourd'hui, Dany Boon aide les sinistrés d'Hautmont. Quand Michèle Alliot-Marie arrive sur les lieux de la tornade avec 300 000 euros, Dany Boon surgit avec son coeur (- Qui fait boum !ajoute Céline).

- Ok, dis-je à Céline, tu as gagné un round avec Nuala O'Faolain. Je te renvoie la pareille avec Le Figaro d'aujourd'hui et une nouvelle de Rosetta Loy : "Ulysse et Athéna".



De rares politiques restent actifs sur la blogosphère l'été. Notre voisin Moscovici est toujours là ! Il répond à Claude Bartolone qui avait donné une interview au Figaro. Moscovici est "plus que jamais" candidat pour succéder à François Hollande.
- Va-t-il faire du Pays Bas un pays haut ?!
me murmure ma franc-comtoise.

Louis Monier me fait revisiter mon cultissime Enki Bilal :

Message du 02/08/08 à 11h42
De : MONIER Louis <louis.monier@club-internet.fr>
A : GENZEL David <davidgenzel@voila.fr>

Grace à un ami j'obtins le rendez-vous avec Bilal dont j'admire le talent, impossible dans un salon de la bd d'approcher son stand, ce fut un grand bonheur que de le voir peindre dans son atelier parisien. Il se dégage une grande sensualité dans son geste,   inspirée par son  modèle, je n'ai pas l'impression qu'il en ait plusieurs.

Amitié
Louis

(c) Photo Louis Monier

Berlusconi voile la réplique d'un tableau de Tiepolo. Cachez ce sein...


Avec une préface de Lilian Thuram, les éditions Anne Carrière publient un ouvrage de Jean-Yves Guérin et Laurent Jaoui : Noirs en bleu, le football est-il raciste ?


Pourquoi y a-t-il autant de Noirs sur les terrains de foot, et aussi peu dans les instances du football français ?
- On attendait plutôt une réponse d'Alain Finkielkraut... commence Céline, avec qui je viens de croiser Régis Debray déjeunant à la terrasse du Horse's Taverne.

- J'ai aussi croisé Benjamin Biolay, ajoute ma complice, rue de l'Ancienne Comédie, qui a fait les arrangements de cordes sur le titre L'amoureuse du dernier album de Carla Bruni... Il n'était pas accompagné.

(c) Photo Olivier Roller

Céline me demande à qui ressemble Valérie Lang dans le portrait de Libé, la compagne de Stanislas Nordey. Je lui réponds en riant :
- Je préfère te montrer la photo de Patricia Barzick, la femme de Jean-Pierre Mocky, le père de Stanislas.


Jean-Pierre Mocky et Patricia Barzick sont tous les deux d'origine polonaise : lui, juif, elle, catholique :
"Il trouve que j'ai un coté juif, bizarrement. Il n'est pas du tout croyant, contrairement à moi. Quand je vais à l'église, je lui dis que je le protège".




David et Céline vont dans le même bateau


 


Repost 0
David Genzel - dans Culte
5 août 2008 2 05 /08 /août /2008 08:45

Thierry Ardisson va-t-il réclamer des droits aux auteurs de cette pochade ?! Un Rocard sinon rien, quel Pastis !


Décès d'Abel Farnoux, encore un gourou qui passe l'arme à gauche ! Edith Cresson, la mouche du coach, doit être très triste en ce jour de Saint Abel.


De : MERLE Gaëlle <gllmerle@wanadoo.fr>
À : GENZEL David <david.genzel@yahoo.fr>
Envoyé le : Lundi, 4 Août 2008, 11h45mn 42s
Objet : Les Trompettes de la Mort, de Tilly, de retour à l'affiche

Bonjour,
Heureuse nouvelle : nous rejouons à la rentrée Les Trompettes de la Mort, de Tilly, dans la mise en
scène d'Eric Guérin, avec la même distribution. Le spectacle sera à l'affiche du Petit Hébertot,
du 9 septembre au 12 octobre 2008 (à 21 du mardi au samedi, à 16 h le dimanche).
Amitié à vous et Céline.

Gaëlle Merle



Emotion de Céline à la lecture de "La faute à James Joyce", la nouvelle inédite que venait de terminer Nuala O'Faolain pour Le Figaro, avant d'être emportée par un cancer foudroyant à l'age de 68 ans... Ulysse, prétexte au texte :  la dernière nouvelle écrite par Céline me montre qu'elle ne serait pas une Pénélope à attendre son Ulysse au 22 Odéon !


Message du 01/08/08 à 09h47
De : MONIER Louis <louis.monier@club-internet.fr>
A : GENZEL David <davidgenzel@voila.fr>

J'avais rencontré César dans son atelier derrière le cimetière du Montparnasse, la Fondation
Cartier est en face, la notoriété lui a fait magiquement traverser la nécropole.

Amitié
Louis

(c) Photo Louis Monier

Jean Sarkozy va faire la couverture d'Optimum à paraître le 22 août. Cette prestation va-t-elle lui servir de travaux pratiques pour ses examens de Droit à Paris II Panthéon ?!


L'exposition Vlaminck qui vient de se clore au musée du Luxembourg a enregistré 290 000 entrées payantes. L'expo suivante "Trésors des Médicis" a été annulée : mais le véritable duel florentin débute avec le combat Larcher-Raffarin ! Jean-Pierre, tous les gringos te soutiennent !

Marc Drillech nous rejoint au Flore et nous parle de son déménagement dans le Marais.
- A l'époque, nous étions gâtés par les media, tu ne peux imaginer le nombre de cadeaux, montres, anoraks, pendules... que je viens de donner aux Compagnons d'Emmaüs...

Message du 01/08/08 à 09h05
De : DRILLECH Marc <marc.drillech@ionis-group.com>
A : GENZEL David <davidgenzel@voila.fr>

Merde ce qu'il est quand même bien fait ton blog...
Merde pour l'effet de surprise assez régulier...
Quand même parce qu'on peut s'attendre au pire quand on aborde la com, la pub, la culture,
le people
et le tout allègrement mélangé sans frontières ni clans...
Donc je dis Bravo...

Pierre Kosciusko-Morizet veut élargir sa nature créatrice à la chanson :
"Reggiani a commencé à chanter à 43 ans, moi j'en ai 31, donc j'ai un peu de marge" déclare-t-il à Hedwige Chevrillon sur BFM. Va-t-il choisir Naïve pour enregistrer ?!






David et Céline vont dans le même bateau

 




Repost 0
David Genzel - dans Culte
4 août 2008 1 04 /08 /août /2008 09:03


D'après Emmanuel Berretta du Point.fr, Etienne Mougeotte aurait eu la pertinence de proposer à Angelo Rinaldi de redevenir billettiste au Figaro. Luciano Bosio aurait du avoir cette idée pour dynamiser les ventes de son quotidien.

(c) Photo Louis Monier

Le Figaro et TF1 ne vont plus co-produire La vie des media, mais Etienne Mougeotte a eu l'intelligence de conforter Philippe Larroque dans ses fonctions media et lui a même rajouté une partie web.


Philippe Larroque avait à l'époque fondé le mensuel Décisions-Médias avec Patrick Collard. Patrick Collard, expulsé du Monde par Eric Fottorino, se retrouve directeur général délégué de la Dépêche du Midi. Patrick Collard quitte "la ténacité du coureur d'étape" pour rejoindre "le veau sous la mère".

Dans Les Echos de ce matin, un article d'Adrien Gombeaud sur le pamphlet de Catherine Chatignoux et Véronique Richebois : Affreux lâches et méchants. Une phrase de ce papier dithyrambique fait malheureusement fin de soldes... "Les deux auteures, journalistes aux Echos le jour". Pourquoi Adrien Gombeaud rappelle-t-il qu'il fait de la promo pour des consoeurs, Libé par exemple est plus discret sur les écrits de ses journalistes...

J'envoie un sms à Mégève à Henri Baché pour le féliciter de la  "reprise"  par Philippe Val de son titre : "L'antisinétisme". Henri me téléphone en riant :
- Si un jour je n'ai plus rien d'autre à faire, je pourrai titrer pour Charlie Hebdo !

Dans Libé d'aujourd'hui, un texte sublime de mon icône Jeanne Balibar sur  la notion de projet. Depuis la soirée Travelling de Vuitton où je l'ai vue s'afficher avec Philippe Katerine, elle est un peu moins moins mon icône...


Céline parcourt tout Saint-Germain pour me trouver un cadeau d'anniversaire pour le 12 août : de Deyrolles à Maeght, de Santa Maria Novella aux Autographes de la rue de l'Odéon. Mais ce matin, elle a déposé sur mon bureau son plus beau cadeau, le texte d'une nouvelle, que je compare sans exagération à du pur Edgar Allan Poe.

De : MEUTEY Charlotte <charlottemeutey@gmail.com>
À : GENZEL David <david.genzel@gmail.com>
Envoyé le : 1 août 2008 22:21
Objet :  Le Bel Eté...

Mes P'Tits Trésors,

Juste quelques Mots d'Eté Rapido pour Vous remercier tout plein de Partager avec Nous Votre Message de M. Christian Gatard... 
Il est si Joli et Fin à Votre Endroit, si Pertinent et si Juste. 
Nous Vous Envions et Nos Fleurets sont non Mouchetés...  Oui Oui... ;-)
Baisers Sablés et Blonds,

La Merteuil & Sir Orson très Intrigués par Votre Volange aussi... Vue dans Vos Derniers Billets... ;-)


Petit déjeuner au Flore, en face de nous Pascal Thomas. Aussitôt, je requiers Axel Brucker.

De : BRUCKER Axel <trailersmuseum@wanadoo.fr>
À : GENZEL David <david.genzel@yahoo.fr>
Envoyé le : Vendredi, 1 Août 2008, 10h26mn 03s
Objet : La bande-à-nonce

La "bande-à-nonce de TF1" ou « prochainement sur vos écrans » :
« Vous avez aimé Viva Zapata ! Vous adorerez Viva Nicolas !
coming soon ! »

ab

Axel et Thomas 

 


 

Frank Tapiro remporte la compétition de la FFF contre La Chose. Vincent Tong-Cuong a du être très déçu. Mais s'il n'était pas en vacances aux USA en ce moment, son frère Eric pourrait se consoler en allant écouter en boucle aux MK2 sa protégée... Marie Modiano.


Décès de Georges Lapassade, le fondateur de l'Analyse institutionnelle. Du coup, plein de noms me reviennent en mémoire, tels Clothaire Rapaille ou Hubert Jaoui (le père d'Agnès).


Nicolas Sarkozy regagne quatre points dans le baromètre. Pierre Moscovici, toujours péremptoire :

- Il reste impopulaire.


Clin d'oeil londonien de Frédéric Wolf... :

De : WOLFF Frédéric <fw@wdwparis.com>
À : GENZEL David <david.genzel@yahoo.fr>
Envoyé le : Vendredi, 1 Août 2008, 12h02mn 21s
Objet : Des egos, des icônes, une génération

Chère Céline, Cher David
Un petit tour à Londres et trois jolies expositions.
Un résumé de l’époque… peut être ?
A bientôt à tous les deux

Frédéric

Et "Céline sur le gâteau", nous recevons un très long e-mail de Myriam avec comme mot-clé fétiche... : Duende. A suivre...




David et Céline vont dans le même bateau

Repost 0
David Genzel - dans Culte
1 août 2008 5 01 /08 /août /2008 08:34

J'ai une dette morale vis à vis de Philippe Gimond. Il a su embaucher quand il le fallait mon vénérable ami, l'expert media, Serge Grynkorn. Et quand Serge a eu un problème de santé, Philippe a encore été là. Philippe exerce une profession éminemment modianesque, le bartering. Ce genre de métier que les jeunes enfants ne savent pas inscrire sur les fiches de renseignements scolaires, à la place, ils mettent : homme d'affaires. Pour l'anniversaire de son épouse Carole, Philippe a organisé une superbe soirée dans leur villa de Ramatuelle.


Avec mon maître Pierre Lemonnier, nous avions sans cesse un violent débat sur les légendes photographiques. Pierre estimait qu'il fallait légender toute photo pour ne pas faire d'impolitesse au lecteur. Je lui répondais que légender était une insulte aux personnages de la photo.

(c) Photos Charlotte, la fiancée de Boris Gimond, Boris qui vient d'intégrer brillamment Stanford


Le cadeau culte pour ceux qui vous reçoivent : Venez donc passer quelques jours chez nous... de Ghislaine Ottenheimer (Albin Michel). Ne soyez plus un spam !



- Il n'y a que TOI pour voir ça... sourit Céline.
En effet, page 20 de La Quinzaine Littéraire, Philippe Barrot recueille les propos de Michele Witta, bibliothécaire à la BiLiPo sur le roman policier aujourd'hui. Et il écrit à propos du thriller médical : Martin Vinclair. Il a du boire trop de vin rosé ou alors... Maurice Nadeau risque de se faire taxer de révisionnisme. Il n'avait qu'à demander l'orthographe à Louis Monier...

Message du 31/07/08 à 15h02
De : Monier Louis <louis.monier@club-internet.fr>
A : GENZEL David <davidgenzel@voila.fr>

C'est en Avril 2004 que  Martin Winckler vint ma rejoindre dans cette
librairie-galerie  de la rue Saint-André des Arts  non loin de cette
chère Régine Deforges qui y a planté sa tente depuis longtemps.
Cher David
Bonne après-midi.

Amicalement,

Louis

(c) Photo Louis Monier

Céline est ravie du dernier ouvrage qu'elle vient de corriger. Il s'agit d'un premier roman doux-amer d'une jeune écrivain très prometteuse. Petits pains au chocolat de Roxane Duru sort le 17 septembre chez l'éditeur Stéphane Million.

 


LE POINT.FR : Pierre Moscovici, qui aspire - lui aussi - à diriger le PS, s'évadera en Corse et au Pays basque. "Les vacances sont faites pour reposer l'âme, le corps et l'esprit", poétise l'élu. Il sera tout de même l'invité d'honneur d'Arnaud Montebourg le 24 août pour la médiatisée Fête de la rose de Frangy-en-Bresse (Saône-et-Loire).


Jennifer Lynch n'est pas qu'une fille à papa. "Mon père n'a rien fait sur le film, mais quand il l'a vu fini, il m'a demandé si son nom pouvait être écrit en plus gros".


Hier soir, à l'UGC-Odéon, ce film nous a littéralement scotché sur nos sièges. Et Céline a traversé le boulevard Saint-Germain, la main en bouclier devant elle, de peur qu'une voiture ne lui roule dessus.


Nous avions un Mickey crucifié, Céline va encore plus loin dans l'hérésie.

Sculpture de Martin Kippenberg

Guy Flattot a repris son service au Flore après 17 jours passés au festival d'Avignon, où il y a même déjeuné un jour avec Claude Levy, le fidèle habitué du café. Guy va prendre encore plus d'activités dans le domaine artistique et ce soir, pour prolonger le festival, il va au Saint-André des Arts voir le film de Diastème : Le bruit des gens autour. Guy me demande des nouvelles de l'homme des Belles Lettres, Richard Zrehen, qu'il voit moins au Flore et avec qui il adore discuter.

Patrick Le Lay a donc définitivement quitté TF1. Axel Brucker pourrait faire ce commentaire : "La bande à Nonce a pris le pouvoir !".




David et Céline vont dans le même bateau

Repost 0
David Genzel - dans Culte
31 juillet 2008 4 31 /07 /juillet /2008 08:35

Je n'ai pas encore vu de réponse de BHL ou de Pierre Assouline aux métaphores zoologiques d'Alain Badiou. "Dieu reconnaîtra les chiens", disait Lacan. Dans Libé de ce matin, Elie Wiesel en quelques lignes "dénature" Badiou :

«...»

Je ne peux prononcer aucune insulte à résonance sexuelle ou qui soit humiliante... Ce que les enfants nomment des "gros mots" me sont indicibles... Se taire plutôt que de mal dire, ce principe a guidé ma vie.

 

 

Alain Juppé est attablé au Flore avec Fabienne Servan-Schreiber. Je dis à Céline que notre confrère blogueur s'est vraiment régénéré grâce au net, sa cabane au Canada lui a fait un bien fou. Cabane, et pas cavale... 

 

 
Christian Gatard vient nous interviewer au Flore pour son site e-dito.com, dictaphone et appareil numérique. Nous l'avions vu passer, se diriger vers La Hune, où il a acheté pour son associé le cultissime Sous le volcan dans une mauvaise édition, il a ensuite traversé le boulevard pour récupérer de l'argent à un distributeur bancaire, s'est assis à la terrasse du Flore où nous l'avons fait querir par Michel, le garçon de Suresnes. Christian nous a interrogé sur nos motivations, mais c'est lui qui nous a délivré l'information capitale : sa fille chanteuse, Delphine Volange, vient d'épouser le fils d'un publicitaire célèbre. Après avoir chanté au Milliardaire, Delphine Volange va se produire à la Bellevilloise à la rentrée.

 

 

Message du 29/07/08 à 23h54
De : GATARD Christian Gatard <christiangatard@gatardresearch.com>
A : GENZEL David <david.genzel@voila.fr>

Objet : Back from the Flore


Chère Céline, Cher David

Merci de cette belle rencontre.
L'énergie de votre blog était au rendez-vous.
Si le monde des publicitaires en est le point de départ, sa matière première, ses ressources
naturelles, on repère vite son ressort secret : faire l'inventaire d'une époque en se laissant
inspirer par le courant du fleuve - faire œuvre de sérendipité, trouver le sens du monde sans
le chercher, en le laissant venir à soi.
Exercice passionnant et passionné, se commenter soi-même pour faire émerger l'idée
directrice de ce que l'on est, de ce que l'on veut faire – quand justement ce qui importe c'est
de naviguer dans le courant du fleuve, en trouver les méandres navigables, passer les rapides
et toucher la rive pour se désaltérer quand on  a soif ! Bref il s'agit de ne pas s'assagir.
Regarder et voir le monde de la publicité est une chose, inscrire cette activité industrieuse
dans le temps plus large de l'expérience d'une vie, voilà un beau challenge.
Merci de ces moments traversés par la convocation de tant de gens dont nous avons
partagé les trajectoires. Ce fut une conversation spectacle, tout un art !
Ce fut aussi une déambulation dans des passages secrets faire du monde qui gravite
autour de l'Odéon et se désaltère au Flore une métaphore des nouveaux temps modernes.
Des temps subtils, des moments parfois marécageux mais au fond toujours des expériences
de soi au monde. Passages secrets vers des amitiés lointaines, des inimitiés étranges -
dont on se demande quelle ostentation, quel besoin de spectacle les ont fait naître...
Des temps nouveaux: parce que l'expérience de votre blog dépasse et diffuse largement
au-delà d'un premier cercle et aspire à lui des lecteurs qui ont besoin de participer au
récit-fable d'aujourd'hui. Il est parisien sans doute parce que nous devons bien nous ancrer
quelque part, mais il est surtout irrigué par le Vierge, le Vivace et le Bel aujourd'hui...

Tout amicalement

Christian Gatard
<!--[endif]-->

Gatard & Associés
www.gatardresearch.com
www.e-dito.com

Cher David

Merci pour ton commentaire, ça me fait chaud au cœur. Bon, je pars en vacances à la fin de la semaine : je vous les souhaite bonnes également si vous en prenez... Cependant, une question me taraude depuis un moment : je connais le Genzel pour l’avoir pratiqué à l’Esp, mais Céline m’échappe complètement, donc, comme c’est l’été, je lui propose un

test de personnalité genre Cosmo, auquel elle peut :

1/me répondre directement
2/ répondre sur le blog

3/ ne pas répondre du tout.

 
au cas où... je conserverai l’analyse pour moi ou la partagerai avec le monde entier.

Amitiés
Christian DELPRAT

 

Henri-Christian Schroeder a lu finalement avec une certaine délectation J'ai épousé un con de la bisontine et germanopratine Agnès Bouquet.

 

(c) Photo Ariane Smolderen (château Volterra)
HCS Commodore du trophée Bailli de Suffren au Royal Malta Yacht Club
Fort Manoel Island

Message du 30/07/08 à 12h36
De : SCHROEDER Henri-Christian <hcschroeder@hotmail.com>
A : GENZEL David <davidgenzel@voila.fr>

Objet : J'ai épousé un con : le retour !

"Faut le lire, c'est décapant !"

A peine rentré d'un déplacement politico-professionnel à Batz-sur-Mer
("Niiiiiiiiiicolaaaaaaaas" !!!), la villégiature réputée des initiés ( le "Saint-Rémy-de-Provence
de la Loire Atlantique" ?) pour être un haut lieu de l'intelligentzia néo-lacanienne
(cf. Emmanuelle P., la psychanalyste préférée des patrons de la com et des médias dans
le P-XVI), et de la nouvelle génération de championnes d'équitation (cf. Lou-Elena B., fille d'un
patron de la com), me précipite pour en lire au bistrot le compte-rendu dans Le Figaro...et là,
une autre info qui me fait regarder ma montre (1er Avril ?) : Christophe L. s'est fait taxer ses
taureaux, suite à une malveillance, qu'ils disent ! Fred & Farid, là vous y êtes allé fort !
Qui a payé ? Jean-Marie D., Marie-Catherine D., Bernard R., Thierry C., Jean-Michel G.,
Pierre C., Maurice L., Vincent B. ???

Les assurances vont commencer par en avoir marre !

Eric B. (...esson, pas ...ousquet !), fais un effort : un remake sur la tauromachie, et on n'en parle plus !

Sur le conseil du patron du bistrot (y a rien à jeter dans le Hénaff, tout est bon !), grand
collectionneur d'art moderne (...et père des 2 filles sublimes !) de La Palette (leur Graves :
un pur bonheur !) rue de Seine, vendredi dernier, je me suis enfin décidé à aller acheter - sous l'œil
goguenard de la libraire de La Hune - ce fameux "bouquin de Bouquet", avec un vague sentiment
de voyeurisme façon Voici et de culpabilité façon "traître au genre masculin"...
Et de laisser ma compagne devant le kiosque: "t'inquiètes pas mon cœur, je reviens tout de suite,
c'est juste pour regarder ...Non, non, c'est pas la peine de m'accompagner, je te retrouve au
Flore..."

Et la vendeuse de la Hune, de me répéter - en élevant la voix devant les autres clientes !- :
"Si, si, vous allez voir, çà fait réfléchir les mecs !".
David, lui au moins, me l'avait conseillé plus "discrètement" (???) !

Quoi en dire ???

1) La solitude ne se vit jamais seul : à deux, c'est pire !

2) Cynisme et désenchantement : lequel des deux éprouvait quel sentiment ? Et l'autre ?

3) On ne se méfie jamais des femmes oisives qui écrivent !

4) On ne se méfie jamais non plus assez des flics en civil !

5) Dommage, le meilleur n'y est pas : c'est quoi en fait cette recette de la salade aux truffes :
feuilles de chêne ? vinaigrette balsamique à l'huile de noix enrichie à l'émulsion de foie gras fondu ?
C'est important ce genre de truc ! L'héroïne (c'est quoi encore son pseudo de futur
"Prix de Flore"?) ne s'intéressait pas vraiment aux choses essentielles de la vie... de son jules !

6) "Producteur" est un beau métier: quand on aime la "vraie bonne bouffe entre potes" et la pêche,
on ne peut pas être complètement mauvais, c'est juste un truc de mec, que les femmes ne
comprendront pas ...et d'ailleurs, vaut mieux pas : qu'est ce qui nous resterait ?

7) Enfin lu de mes yeux la preuve écrite (… par une jolie blonde, comme quoi, y a pas que les
brunes qui réfléchissent !) qu'un positionnement marketing perso "spécial bougon", çà peut plaire :
m'a rendu optimiste et le courage de répondre à ma compagne demain matin (suis du matin !) :
"Y a pire, tu sais ! Estime-toi heureuse !".

8) N'ai rien compris à la fin : y a une pirouette ou pas, ...et où ???

9) Attend avec impatience la réponse sur une affiche 4x3 à la rentrée, type "C'est celle qui le
dit qui l'est..." (une "accroche" digne du prochain Grand Prix du CDA ?), signé Etienne Chatilliez :
"On est tous des Romeos !" annonçant un déjeuner  débat au Lutetia, animé par David. Thème :
"La table sépare-t-elle l'homme de la femme, ou inversement ? : de nouvelles perspectives
post-modernes pour l'amour courtois au XXIème siècle !"

10) Une seule phrase de Jacques Lacan pour résumer ce 1er roman de "littérature reality" :
L'amour, c'est donner quelque chose qu'on n'a pas à quelqu'un qui n'en veut pas !

Bon & bel été,

HCS
   
NB : Bon, après avoir lu le bouquin dans le TGV, et être enfin arrivé à bon port sur le lieu du crime
(dis, Roméo, elle est où exactement cette "pizzeria derrière les poubelles" ? Si les pizzas y sont
meilleures, je veux bien inviter "comment s'appelle-t-elle encore?" et lui causer de jazz cross-over,
c'est mon truc à moi, ... Jamais encore marché, mais bon, y a un début à tout...
comme dans le bouquin !

Il est temps que je m'inscrive au Festival de Ramatuelle : la vraie vie dans le Golfe !!! ...

 

Hier soir, à Ramatuelle, Summer-Party chez Carole et Philippe Gimond. 

 

 

D'après Le Canard, Pierre Moscovici est furieux après François Hollande, de ne pas avoir été prévenu de
l'invitation faite à Barack Obama : "Si j'avais été prévénu, et si je l'avais moi-même invité,
Obama serait venu". Mosco est sûr de son aura internationale !

 

 

                                                                               David et Céline vont dans le même bateau
 
                        

 

 

 

 

Repost 0
David Genzel - dans Culte
29 juillet 2008 2 29 /07 /juillet /2008 14:09
(c) Photo Annie Leibovitz

Aujourd'hui, Céline est très Bossuet. Elle ne jure que par les vanités.

D'après  Franz Hals
Jeune Homme tenant un crâne (vanité-1626)
National Gallery de Londres

Et Céline conclut ce cabinet des vanités par la référence obligée à Tom Wolfe...


Céline ricane.
- Pas étonnant que Pierre Moscovoci ait choisi comme alliée Martine Aubry, lui qui ne doit pas faire les 35h à Montbéliard...


Edouard Baer va lire Pedigree de Modiano en province.


"Je pars en tournée à travers toute la France,
comme je suis seul, je peux débarquer les
samedis soir, tout au long de l'année, ça
m'enchante. Savoir que vous êtes le seul
événement dans certaines villes le soir après
20h30, c'est extraordinaire... Modiano, c'est
le gouffre qu'il y a derrière des choses qui
paraissent anodines et qui en fait est tellement
rempli de situations, le passé, la mort, la peur...
C'est un calque posé sur les choses, il y a une
pudeur sur les histoires d'amour"

Les grilles du Luxembourg vont afficher l'actualité. Pour fêter les 20 ans de Visa pour l'image, quatre photos d'actualité en grand format sont accrochées sur les grilles du jardin du Luxembourg. Elles changeront pendant tout l'été en fonction des grands événements d'actualité française ou internationale.


A nos amis du Journal de Campagne, nous dédions cet ouvrage de Sophie Cadalen, Double vie (ed. Blanche) qui sort le 21 août. Récit à deux voix qui évoque l'explosion d'un couple en proie aux vies parallèles. Tout fou Lacan !







David et Céline vont dans le même bateau


Repost 0
David Genzel - dans Culte
28 juillet 2008 1 28 /07 /juillet /2008 09:40


Céline me piège.

 

- Je viens de croiser le beau-frère de notre président au Chai de l'Abbaye.
Les Sarkozy, c'est une telle famille recomposée, que je ne vois pas de qui Céline veut parler.

- Il portait un turban bleu turquoise noué très serré autour de la tête, buvait un Perrier, feuilletait Pariscope, les mains si fines et si blanches ! Louis Garrel bien sûr !
Valeria défend Maria Petrella, à la manière de Fred Vargas et le couple présidentiel a la délicatesse de la laisser s'exprimer sans rien dire.

 

On voit Christophe Lambert partout !
Le Point, en exclusivité, l'annonce comme communicant de l'UMP.
Des toros s'ennuient le dimanche, et on regarde si ce ne sont pas les siens.

 

De : Christian Delprat <c.delprat@jvldir.com>
À : david Genzel <david.genzel@yahoo.fr>
Envoyé le : Vendredi, 25 Juillet 2008, 11h46mn 45s

Objet : un placeur sachant placer

Cher David
merci au blog de l’Odéon pour cette info capitale, Ch. Lambert rejoint la famille des placeurs, dont l’anagramme est “surplace” ou “crapules”. Surtout, il est intéressant que ce métier se masculinise, encore que l’anagramme de “placeuse” révèle une face cachée du Lambert : “esculape”, divinité grecque (ou romaine) bien connue était père de Télesphore (pas TV Sports !); “esculape” fut tellement irrité contre (Maurice) Apollon qu’il mit le feu au temple de Delphes (sis av. des Champs). Depuis, il est puni et menacé qu’un gros rocher s’abatte sur lui (serait-il placeur à Monaco ?). Bonne séance à Christophe qui prouve que malgré un destin tout tracé, et surtout au cinéma : il y a une vie pendant la pub.
   Christian DELPRAT

 

 

A propos de Sophie Dulac, nous parlions de l'amour du cinéma de Marcel Bleustein-Blanchet.

 

 

 

PSA Peugeot Citroën a annulé une campagne de publicité qui présentait un père si heureux de conduire une 207 qu'il en oubliait la présence de ses enfants à bord avec lui. Je commente à Céline :

- C'était aussi le sujet de My father, my lord...


"Du père au pire" a du se dire hier l'entraineur de Lorient, Christian Gorcuff, en voyant son fils Yoann marquer le but de la victoire avec Bordeaux... contre sa propre équipe !

Message du 26/07/08 à 16h55
De : SIMON Yves <yvesimon@club-internet.fr>
A : GENZEL David <davidgenzel@voila.fr>

David,
Un livre qui m'a plu et intéressé.
Je fais des concerts en ce moment, je ne te croise pas au Flore.
Amitiés.
Yves

Le jour où mon père s’est tu, un livre de Virginie Linhart (Seuil).

 

Le meilleur livre sur Mai 68. Pourquoi ? Parce qu’il vient d’être écrit non par une  vedette emblématique de l’époque, mais par une jeune femme qui était alors une petite fille et qui vécut son enfance dans une tribu de militants fervents, héros des Maos de 68 : Virginie Linhart, fille de Robert Linhart qui devint célèbre en publiant  « L’établi » qui racontait son expérience d’intellectuel devenu, durant un an, OS chez Renault. Si le livre de la jeune femme s’intitule « Le jour où mon père s’est tu » c’est parce que l’ancien mao, après une tentative de suicide, devint muet durant vingt ans ne marmonnant que des « ouais », des « sans doute », des « peut-être », à sa famille et à sa fille. Brillant intellectuel, il fut à l’origine du mouvement maoïste en France quelques années avant mai 68. « Les évènements de Mai 68 ont bouleversé ma vie aussi sûrement qu’ils ont transformé celle de mes parents » écrit-elle. Avec humour, parfois avec tristesse, Virginie raconte 68 vu par ses yeux d’enfant, ses années de jeunesse passées dans une famille de militants chez qui la politique était l’alpha et l’oméga de l’existence. Jeunesse passée au milieu des discussions noctambules, de l’alcool, des drogues douces ou plus si affinité, des sacs de couchage et des lits de camp où dormaient les trop nombreux amis venus discuter politique chez leurs parents. Elle interviewe les fils et filles de militants célèbres comme Roland Castro, Henri Weber, Alain Geismar… Tous ces adultes d’aujourd’hui restent traumatisés par ces années où les parents se montraient nus à leurs enfants, ne les écoutant pas, enfermés qu’ils étaient par des idéologies qu’ils croyaient autorisées à avoir raison sur tout, n’acceptant nulle contradiction. Ces enfants ont vécu dans un désordre absolu : la passion idéologique, les communautés où la liberté de tout faire - l’essentiel et le n’importe quoi - était la règle. Aujourd’hui, cette génération ne supporte même pas un retard, un lit défait, ne peut aller se coucher que lorsque la vaisselle est faite, la maison rangée, que « l’ordre bourgeois » règne à l’intérieur de la cellule familiale. Tout en reconnaissant ce que 68 a apporté, tant sur le plan des libertés, de la culture, de l’égalité des sexes, de la condition ouvrière, ils restent amers d’avoir été témoins de discours auxquels ils ne croyaient pas, enchaînés à des idéologies révolutionnaires qu’ils n’avaient pas choisies. Eduqués, ou si peu, par des parents égocentriques qui ne pensaient qu’à eux, à leur sexe, à la politique et à une hypothétique révolution, cette génération née de parents baby-boomers ayant vécu les Trente Glorieuses, reste cependant à gauche, mais sans enthousiasme : ils votent ou ne votent pas, se méfient  des orateurs de tout bord sûrs d’eux-mêmes, croyant dur comme fer à la pertinence de la dialectique (qui casse des briques) et à la justesse sans faille de leurs convictions. Ils retrouvent le goût de dire « je » et pas « nous », le goût de l’amour, de la tendresse, de la famille. Ils pensent que le couple est une affaire sérieuse et envisagent peu de s’adonner à des gaudrioles amoureuses sans lendemain.

Alors que mai 68 fut l’aventure collective d’une génération sur-politisée, ils entendent bien que la leur, leur aventure d’aujourd’hui, demeure  personnelle et se situe dans la sphère de l’intime.

Vous avez dit bourgeois ? Eux, ils s’en moquent.

 

Un sms du monde.fr m'a appris le décès de Youssef Chahine durant la projection de Redacted au MK2-Hautefeuille. Je n'y ai pas vu de cause à effet.

- Quand nous serons en Franche Comté, me demande Céline, tu crois que nous croiserons notre voisin du 21 Odéon, Moscovici ?!
 
Céline, comme son prénom l'indique, adore les chats. Elle me réserve la surprise de cette illustration de Corey Arnold : Khriss and little Kitty :

Message du 25/07/08 à 18h48
De : "Information Galerie GIMPEL & MULLER" <info@gimpel-muller.com>

Objet : finissage de l'exposition Alan Davie

 

Galerie

gimpel & müller

chers amis et chers collectionneurs,

nous avons décidé de vous proposer un

finissage de l’exposition Alan Davie le mardi 29 juillet à partir de 18h00.

à cette occasion, nous serons heureux de vous faire découvrir de nouvelles œuvres récemment choisies chez l’artiste que vous trouverez également sur notre site www.gimpel-muller.com.

pour ceux qui restent ou seraient de passage à Paris au mois d’août, la galerie montrera

à partir du 31 juillet une sélection d’œuvres des artistes de la galerie ainsi que quelques récentes acquisitions

notamment Hartung, Chu Teh Chun, Lagage, Istrati, Vasarely, Le Parc, Gilioli, Marino di Teana

au plaisir de vous revoir,

berthold müller

‘artistes de la galerie’ du 31 juillet au 6 septembre 2008

 

du mardi au samedi de 14h00 à 19h30 et sur rendez-vous

+33 (0)1 43 25 33 80

+33 (0)6 16 81 71 49

 

galerie gimpel & müller

12 rue guénégaud

75006 paris

info@gimpel-muller.com

www.gimpel-muller.com



 

 

 

David et Céline vont dans le même bateau

 

Repost 0
David Genzel - dans Culte
25 juillet 2008 5 25 /07 /juillet /2008 09:41


Barack Obama inspire un nouveau jeu médiatique. Trouver à chaque fois le premier Noir. France Football n'y déroge pas : Paul Ince, nommé manager de Blackburn, l'ancien joueur de Manchester United, est le premier Noir à occuper cette fonction dans le football anglais. Ce qui correspond à ce caractère bien trempé. De quoi réhabiliter Marguerite Yourcenar et L'oeuvre au noir.

Dans Capital, un article annonce l'arrivée de Christophe Lambert chez Luc Besson comme placeur de marques. Céline soupire :
- Imagine que pour illustrer le blog, je me trompe de Christophe Lambert ! Je suis sûre qu'il va davantage placer le Flore dans les films de Luc Besson que le Drugstore Publicis !


Hier soir, nous dînons avec Richard Peyrat. Plutôt qu'un restaurant germanopratin, nous avons choisi Lulu, pour une de ses dernières prestations à L'Assiette, où Pierre Bergé va venir dîner dimanche pour la dernière soirée. Céline trouve que Richard ressemble à la fois à Richard Berry, Sydney Pollack et Emmanuel Berretta. Et Richard, toujours fidèle à sa légende modianesque, m'ouvre un nouveau jeu de piste. Il parle de son amie actrice Laurence Roy, qui m'a tant fait fantasmer dans tant de pièces. Et Richard me promet un dîner à La Méditerranée avec elle... en face du théâtre de l'Odéon : si Olivier Py passe par là...


Céline me rappelle que Laurence a joué dans Les amants du Flore. A la fin de notre dîner, Lulu nous a raconté les repas Mitterrand, les additions payées par le privé.

Bien sûr, j'ai questionné Richard Peyrat sur la possibilité de remplacement de Patrick de Carolis par Fabienne Servan-Schreiber.

De : CONSIGNY Charles <cconsigny@spring-paris.com>
À : GENZEL David <david.genzel@yahoo.fr>
Envoyé le : Jeudi, 24 Juillet 2008, 11h07mn 38s

G croisé Rostain ce matin au Flore, petit déjeuner avec Emmanuel Hoog mon parrain qui vient de perdre 15 kilos. Est passée Fabienne Servan Schreiber (je crois que je fais une faute a son nom).
C très blog de l’Odéon non ?

(c) Photo Pascal Rostain

« Jeanloup Sieff, Paris 1999.
On aperçoit dans ses yeux le reflet de la terrasse du Café de Flore
où il était souvent le premier client, entre 7h15 et 8h, pendant 35 ans
»


Je ne rate jamais un numéro de La Quinzaine littéraire. Peut être pour une mauvaise raison. Je suis effaré qu'un homme de 97 ans puisse être toujours aussi moderne. Dans sa dernière chronique, Maurice Nadeau parle avec tant de justesse du trimestriel Vacarme.

(c) Photo Olivier Roller

Et je lis toujours avec délice les articles de Tiphaine Samoyault dont je salue La main négative, qui paraît aux éditions Argol.

(c) Photo Louis Monier

BHL s'était attaqué dans Le Monde à la forteresse Badiou. L'anti-sarkozyste primaire lui répond à la manière de Mitterrand qui disait préférer son chien à Rocard : Badiou défend le droit à l'injure politique et ses métaphores zoologiques vont en faire rire jaune plus d'un.

Le vote "bonne constitution" de Jack Lang a été très apprécié des Français. Dommage que PPDA n'ait pas pu commenter cet évènement.


 


David et Céline vont dans le même bateau

Repost 0
David Genzel - dans Culte
24 juillet 2008 4 24 /07 /juillet /2008 09:06


Hier soir 19h, au Reflet Médicis, projection de Night and Day de Hong Sangsoo. Céline sourit en voyant l'assistance :
- Je sais déjà ta théorie, tu vas me dire que c'est un film sur le plaisir et la jouissance, puisqu'il n'y a que des couples dans la salle ! Contrairement aux esseulés des Grands s'allongent par terre...
- Et même des Coréens si chers à Marguerite Duras... Car si tous les critiques réfèrent Hong Sangsoo à Rohmer ou à Ozu, je trouve que c'est de Duras dont il est le plus proche, les huîtres à Deauville...


Ce film est un pur ravissement de libertinage et j'ai été heureux que Céline y trouve autant son compte. Désormais, j'ai une certitude : tous les films, je dis bien absolument tous les films, distribués par Sophie Dulac, sont hautement recommandables. Je ne sais pas comment elle les sélectionne, mais je sais que je peux aller les voir... les yeux fermés. Elle a tout pris de l'amour du cinéma de Marcel Bleustein-Blanchet. Les mauvais esprits en "placement de marques" vont objecter que le choix de Courbet dans le film est plus redevable à la générosité du musée d'Orsay qu'à un choix lacanien. Et alors ?

Sung-Nam, le peintre de Night and Day, peint des nuages à l'infini. Hong Sangsoo s'est-il inspiré de cet ouvrage déjà culte : La théorie des nuages ?


Hier, nous parlions de l'exposition de Patrick Swirc. Bien sûr, en mémoire La chambre claire, de Roland Barthes. Mais Céline affine la réalité avec Claire de Jacques Chardonne que l'autre Patrick, l'icône électroménagère, avait offert à l'époque à Claire Castillon. Oui, c'est de Claire Castillon dont Patrick Swirc est éperdument amoureux.


La vie a tout dicté.
Je peux consacrer mes dernières forces à la terre,
et ma pensée s'est retirée de la vie,
elle est ailleurs,
dans le monde des choses incertaines.
Je n'ai plus rien à dire à personne.


Jacques Chardonne, Claire


(c) Photo Patrick Swirc

De : MONIER Louis <louis.monier@club-internet.fr>
À : GENZEL David <david.genzel@yahoo.fr>
Envoyé le : Mercredi, 23 Juillet 2008, 12h17mn 25s

Cher David

Merci d’avoir montré cette image de Robin Cook car j’avais  une grande amitié pour cet écrivain qui aimait les Femmes le bon vin et la Littérature  sans compter la douce France.

Souviens-toi de ma confusion avec l'autre Robin Cook au festival du Polar à Reims !

Amitié à tous les deux.

Louis


La vogue des bougies à la cire pâtissière continue. Pierre Hermé s'y met aussi. Avec la complicité des parfumeurs Olivia Giacobetti et Jean-Michel Duriez, il en a composé des fragrances : "sucre de bois" et "herbes d'amandes" brûleront tout l'été. Bougies parfumées Pierre Hermé - 72 rue Bonaparte et 185 rue de Vaugirard.


Peut être que notre amie Dalila Bellil aura le Prix de Flore pour ses Plaies Mobiles ?


De : BELLIL Dalila <bellild@gmail.com>
À : NAVARRE Céline <celine-navarre@voila.fr>

Envoyé le : Mercredi, 23 Juillet 2008, 14h59mn 30s
Objet : Téléphone arabe !


Les amis,

Quand vous aurez lu Plaies Mobiles, pourriez-vous faire un tour sur les sites de la Fnac, Evene, Amazone (liste non exhaustive)  pour y déposer un commentaire ?
Il suffit de faire une recherche du livre et de donner son avis d'internaute (c'est très facile, il suffit de se laisser guider).
Ce serait sympa de faire jouer le téléphone arabe !
Merci pour lui !

Dalila


Stéphane et Olivier, au Prix de Flore 2007




David et Céline vont dans le même bateau


Repost 0
David Genzel - dans Culte

Présentation

davidetceline

davidetceline

Recherche

Liens