Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 août 2008 5 29 /08 /août /2008 09:34
(c) Photo Alain Zimeray

Guy Flattot, le garçon du Flore officie dans l'émission de Laure Adler : Studio Théatre, sur France Inter, avec ses coups de coeur. Il nous recommande vivement la pièce impitoyable et émouvante du franc-comtois Jean-Luc Lagarce : L'apprentissage, mise en scène aux Déchargeurs par Sylvain Maurice.


En retour, nous conseillons à Guy d'aller voir Big shoot de Koffi Kwahulé au Lavoir moderne parisien avec la performance habituelle de Denis Lavant.

Céline trouve que Denis Lavant ressemble de plus en plus à John Malkovich.

Toute la presse théatrale va s'exclamer sur Claude Rich dans Le pourpre de Mazarin. Nous ne laisserons pas tomber pour autant notre ami Jacques Rampal et sa Journée des dupes au Théatre 14.


Et toujours coté Cour, Céline aperçoit déjeunant à la terrasse de La Méditerranée, Daniel Mesguich, en costume clair, chemise bleu ciel.
- Tu n'as pas osé lui dire que tu avais abandonné très vite sa lecture du Ravel de Jean Echenoz aux Beaux-Arts... !


Quel est le signe astral de Pierre Moscovici ?
- Vierge ! répond Céline.


De : DELPRAT Christian <c.delprat@jvldir.com>
À : GENZEL David <david.genzel@yahoo.fr>
Envoyé le : Jeudi, 28 Août 2008, 15h04mn 48s
Objet : Il suffira d'un signe


Vue la pléthore de candidats déclarés au PS, je suggère de faire appel à Domenech qui saura définir le meilleur thème astral et soulager ainsi les socialistes d’une guerre (de plus) inutile. Les démocrates américains sont un exemple du déchirement qui guette un parti et risque de coûter sa future baraque à Obama !


Le compère de Jacques Rampal, Jean-Claude Morchoisne, a merveilleusement illustré Barack Obama dans Les Echos de ce jour.

(c) Photo Louis Monier

Pour son numéro de rentrée, Challenges présente "Les 100 qui (re)font la France".

 

De : HASKI Pierre <phaski@gmail.com>
À : GENZEL David <david.genzel@yahoo.fr>
Envoyé le : Jeudi, 28 Août 2008, 15h12mn 27s


Merci !

J'ai d’abord cru à un gag quand on m’a dit ça, et j'ai du mal à me dire sérieusement que je « refais la France »... Si je parviens à me « refaire » moi-même, c’est déjà pas mal...

Cordialement
Pierre Haski

www.rue89.com

Et Olivier Roller fait sauter Mercedes Erra...

Message du 28/08/08 à 14h28
De : ROLLER Olivier <olivier.roller@free.fr>
A : GENZEL David <david.genzel@voila.fr>

Autoportrait d'Olivier Roller

merci,
une vieille photo non retouchée... ils auraient du m'appeler.
sinon, j'ai l'ai fait sauter 50 fois.
c'était drôle.

Olivier

(c) Photo Olivier Roller

Céline a cru déceler un subterfuge à la Malraux dans les photos d'Emmanuel Adely.
Le fameux portrait d’un Malraux jeune à la cigarette, transformé en Malraux non-fumeur sur un timbre à 3 francs dessiné par Marc Taraskoff, pour cause d’hommage national et de loi anti-tabac.


Message du 28/08/08 à 15h07
De : ADELY Emmanuel  <e.adely@free.fr>
A : GENZEL David <david.genzel@voila.fr>

eh bien tout dépend où vous êtes allé piocher la photo qui paraît sur votre blog, j'ai en effet aperçu, dans certaines librairies, la photo originale (avec cigarette) (celle présente sur mon site) ainsi truquée par un as de Photoshop qui me fait passer dans le clan des fumeurs repentis... contre mon gré !
amicalement
ea

emmanuel adely
http://emmanueladely.free.fr

Céline est radieuse d'écouter en avant-première le dernier Marie Modiano, et surtout Last Early Spring.
Edith Lecoq est de retour de vacances...

De : LECOQ Edith <edith.lecoq@paris.fr>
À : GENZEL David <david.genzel@yahoo.fr>
Envoyé le : Jeudi, 28 Août 2008, 10h19mn 49s

(c) Photo Alain Zimeray

Bonjour Monsieur Genzel,
Les vacanes sont finies ! Pendant ces trois semaines, j'ai pu constater que notre "douce France" est superbe mais je suis bien heureuse de revivre dans "notre PARIS"...
Je suis Jean-Pierre Lecoq... Qui n'a pas quitté le 6e arrondissement... toujours au service de ses habitants...
Bonne rentrée !
Edith Lecoq

Nous avons vivement complimenté Josyane Savigneau pour ce somptueux face à face Catherine-Millet/Christine-Angot dans Le Monde des Livres.

De : SAVIGNEAU Josyane <savigneau@lemonde.fr>
À : GENZEL David <david.genzel@yahoo.fr>
Envoyé le : Vendredi, 29 Août 2008, 9h02mn 28s

merci ça fait du bien, car, dans la situation actuelle, ça n'a pas été une mince affaire...
vous en aurez la preuve si vous relisez le texte de la une du journal
(le quotidien, pas le Monde des livres)
ils ont appelé le livre de Millet "jour de colère"... trop beau non ?
amicalement à vous
Jo.S


Et toujours Art Spiegelman !


Message du 29/08/08 à 09h05
De : ZREHEN Richard <r.zrehen@gmail.com>
A : GENZEL David <david.genzel@voila.fr>


David,

Rien ne pouvait me faire plus plaisir.
A la fin du week end, consacré à la bar mitzva de Nathan lévy-Soussan, fils de mon co-traducteur, je t'envoie un petit mot pour te raconter Breakdowns et Spiegelman - qui
est un vrai personnage.
Amitiés,

Richard

 

Céline est ravie de voir que l'auteur de Polichinelle (P.O.L) Pierric Bailly a fait comme elle une partie de ses études à Besançon :

"Je suis en fac à Besançon, notre académie. On l'appelle Besac. Capitale de la région Franche-Comté et de l'horlogerie".

Et la photo de l'auteur prise dans son village, tellement franc-comtois.


(c) Photo Léa Crespi



David et Céline vont dans le même bateau

 

 


Repost 0
David Genzel - dans Culte
28 août 2008 4 28 /08 /août /2008 09:35

 

Et Céline de mettre en boucle I drove all night repris par beaucoup mais créé pour Roy Orbison. Car toujours au dessus de son bureau le dessin original de Roy Orbison par Kent :

 

Mais le véritable cadeau-surprise était ailleurs. Durant nos vacances à Luxeuil, Céline m'avait sans cesse parlé des Griottines, cerises sur le gâteau. Et Christophe qui gère le budget de la distillerie Peureux de Fougerolles nous offre les photos que nous n'aurions jamais prises.

Quand c'est le temps des cerises, Fougerolles ressemble alors au printemps japonais.


Les événements en Afghanistan ont dissuadé Laurence Parisot de sauter en parachute pour inaugurer l'université du Medef. Peut être que la native de Luxeuil-les-Bains fera son saut dans un champ de cerisiers ?


 

Routier et Fauconnier dans leur rubrique de Challenges annoncent que Johnny et Villepin sont pressentis par Robert Hossein pour rejouer le procès Seznec. Villepin aurait refusé tout cachet.

 

Superbe tribune de Laurence Cossé dans La Croix sur une micro-censure dont elle a été victime : "s'envoyer en l'air" a été remplacé par "passer à l'acte" dans le quotidien. Nous suggérons à Laurence Cossé d'aller tester l'hôtel The One, qui envoie ses clients en l'air, l'hôtel dédié à l'amour, dans le Ve arrondissement.


 

 

Si mon ami Jacques Fort était encore de ce monde, il me parlerait avec émotion des réalisations de son fils Guillaume...
 

 

De : FORT Guillaume <guillaume.fort@kabo-productions.com>
À : GENZEL David <david.genzel@gmail.com>
Envoyé le 25 août 2008 18:16

Objet : Un nouveau site pour la rentrée

 

Cher David,

Comme tu le sais, la publicité traditionnelle ne suffit plus, elle reste puissante, mais elle est de plus en plus chère et surtout, elle est jugée de plus en plus intrusive. En réponse, est arrivé le contenu de marque, notamment avec l’essor d’internet et du digital.

Le contenu de marque, c’est proposer aux consommateurs une œuvre scénaristique (storytelling, programmes d’information, de conseils ou de divertissement), dans laquelle la marque va trouver le rôle qui lui convient, en fonction de ses objectifs de communication, pour transmettre les valeurs de marque, travailler l’usage des produits, ou pour simplement mettre en scène les bénéfices.

C’est là que nous intervenons en proposant aux marques notre double expertise tv et pub, Kabo ayant été fondé par Alain Kappauf (co-créateur de Caméra Café et co-producteur de Kaamelott…), et Christian Baumard (ex directeur associé de Proximity BBDO, Eccla…)

Tu trouveras sur notre nouveau site www.kabo-productions.com quelques unes de nos réalisations en contenu de marque mais aussi en programmes TV.

Amitiés

Guillaume

 

Le kiosquier face au Sénat affiche ce matin La Décroissance et Le Monte. Il me tend pourtant Capital avec la double page : "Sarkozy une star qui fait vendre".


C'est Christian Clavier qui est la voix des publicités Casino en ce moment à la radio.

(c) Photo Zhang Zongmei, prise à Shangaï

 

Nathalie Rykiel, l'héroïne du dernier livre d'Eliette Abecassis, répond à Capital qu'elle ne fait pas de discrimination anti-masculine dans son entreprise.

 

Mais notre Griottine de la journée :

 

Message du 27/08/08 à 17h45
De : BACQUE Raphaëlle <bacque@lemonde.fr>
A : GENZEL David <david.genzel@voila.fr>

 
Merci !

Il n'y a rien de plus chic que de figurer dans votre blog...

 

 

 

David et Céline vont dans le même bateau

 

 

 

 

 

 

Repost 0
David Genzel - dans Culte
27 août 2008 3 27 /08 /août /2008 08:56

Je téléphone à David et je lui dis : « Je suis Patrick Modiano ».
David ne comprend pas.
Je reformule : « Je suis en train de suivre Patrick Modiano ».
Et David s’étouffe, fait silence.
Il m’écoute lui raconter que je vois Patrick Modiano remonter la rue de l’Odéon, contourner la place de l’Odéon, descendre la rue de Crébillon. S’arrêter au numéro 4. Poser les deux mains contre son visage pour mieux voir ce qui se cache derrière cette petite porte bleue, juste en dessous de nos fenêtres. Puis il descend la rue, change de trottoir, le voici rue de Condé. Sa rue de Condé. Il lève les yeux sur les immeubles, regarde les façades. Je pense que c’est un écrivain qui écrit en marchant. Il prend la rue Saint-Sulpice. Personne ne le regarde, ne le remarque. Je vois son grand dos dans une veste brune, toute légère. Un pantalon beige. Il marche comme un timide, les épaules un peu en dedans. Ses lunettes ne lui donnent pas ses 63 ans. Il s’arrête au kiosque vers l’église. Je poste une lettre à mes parents. Il ressort avec Le Monde à la main gauche. Une femme le croise et se retourne. Nous sommes Place Saint-Sulpice, il prend la rue Bonaparte. Il se retourne sur les arbres. Ne marche pas droit. Il s’arrête au 88 de la rue, rentre chez lui et je ne suis plus Patrick Modiano.

(c) Photo Olivier Roller

Pendant que Céline jouait les Antoine Doinel, je lisais le splendide texte de Raphaëlle Bacqué dans Le Monde : "Amour, crime et vidéo". La maestria de Roberto Bolano pour décrire la vie de Sophie Brunet, la monteuse de Bertrand Tavernier dont la vie a totalement changé en travaillant sur le film de Jean-Xavier de Lestrade : The staircase.

Amanda Sthers vient de publier Keith me (chez Stock), réponse de la bergère, Nathalie Kuperman sort : Petit déjeuner avec Mick Jagger (aux éditions de l'Olivier).

Avant Louise Bourgoin et Ludivine Sagnier, il y avait bien eu une troisième présentatrice météo prête à tout  : Nicole Kidman dans Prête à tout, de Gus Van Sant.


Hier au Flore, à déjeuner, Yves Simon revenait de Bretagne, Jean-Pierre Marielle avait égaré ses lunettes de soleil, et Hervé Témime recevait Emmanuelle Seigner.


L'ami Jacques Rampal, le créateur de Célimène et le Cardinal, le dernier compagnon de Claude Jade, nous invite au Théâtre 14 à sa nouvelle création : La journée des dupes, ou le triomphe de Richelieu.

De : VIGNALE Frédéric <redaction@lemague.net>
À : GENZEL David <david.genzel@yahoo.fr>
Envoyé le : Vendredi, 22 Août 2008, 10h31mn 03s

Objet : MISE AU BAN, adapté d'une Nouvelle de Henri-Frédéric BLANC

"Mise au ban", un court métrage sonore en noir & blanc de Frédéric Vignale en libre
adaptation de la nouvelle de Henri-Frédéric Blanc (L'Ecailler du Sud) avec Jean-François Bessières.
Musique libre de droits : "Between love and hate, A story".

Je lis Art Press depuis le premier numéro. Ce magazine a scandé mon histoire culturelle. Catherine Millet me surprend à chaque fois. Je ne m'attendais pas au surgissement de sa vie sexuelle. Et, réflexion finalement machiste, je me demandais ce que pouvait en penser Jacques Henric.


Et Jour de souffrance - que Flammarion avait vraiment mis sous embargo - m'a tout autant ébahi. C'est Catherine M. qui se révèle jalouse des aventures de Jacques Henric. Catherine Millet va rencontrer ses lecteurs à La Hune le 17 septembre à partir de 19 h.


Décidément, Pierre Moscovici n'en finit pas de se (dé)livrer. Il a narré Italo Svevo dans le JDD, il a été vu au festival d'Avignon dans la cour du palais des Papes à une représentation d'Hamlet : "Etre ou ne pas être Pierre M".

Et le cadeau de rentrée, c'est Casterman qui nous l'offre avec Breakdowns d'Art Spiegelman.





David et Céline vont dans le même bateau

Repost 0
David Genzel - dans Culte
26 août 2008 2 26 /08 /août /2008 09:07
(c) Photo Olivier Roller

Depuis que je connais Céline, elle me parle de Niccolo Ammaniti. Elle attend avec une langueur désespérante la traduction de Come Dio comanda depuis deux ans. Comme Dieu le veut sort enfin ce 2 septembre chez Grasset. Même Gomorra n'a pu adoucir son attente ! Gomorra, le film mosaïque qui mixe le bleu Tarkovski et Blade runner, Elephant, et Le Parrain.


A propos de Gomorra, ou de son pendant BHL en Géorgie, il faut lire et relire le 2666 de Roberto Bolano, le fait divers porté à l'excellence romanesque.


Message du 25/08/08 à 18h56
De : SIMON Yves <yvesimon@club-internet.fr>
A : GENZEL David <davidgenzel@voila.fr>

Chers David et Céline,

Je suis rentré ce matin de vacances et j'ai acheté à la Hune « Inassouvies
nos vies » de Fatou Diome, « Lacrimosa » de Régis Jauffret et « Des néons sous
la mer » de Frédéric Ciriez, romans dont j'avais entendu parler et qui
ressemblent, a priori, à ce que j'attends d'auteurs contemporains. Je vais
les lire très vite, mais ce premier achat est déjà en soi un choix.
Pour me détendre, j'ai acheté cet été, sur les recommandations de Luc Le
Vaillant de Libé et Annick Cojean du Monde rencontrés en Bretagne,
« Millenium ». Je voulais connaître les raisons d'un succès et, comme ils m'ont
convaincu, j'ai lu et n'ai pas été déçu. Je me suis octroyé les quelques
1 500 pages des trois tomes en un peu plus d'une semaine, tant tout est
haletant et en même temps instructif sur les mœurs d'un pays, la Suède, où
se passe l'action (effervescente) de ces romans. Dommage que l'auteur Stieg
Larsson soit mort prématurément, à cinquante ans, avant d'avoir pu écrire
les dix tomes qu'il envisageait. Pour en revenir aux romans français, j'ai
lu au début de l'été le dernier opus de Christophe Bataille qui m'a beaucoup
séduit, tant par l'écriture que par le propos, « Le dernier rêve de
Machiavel ». Comme tu le vois, je ne me suis pas attardé sur  les romans au
« moi » incandescent, turgescent, "peoplement" en phase,  ceux qui vont
alimenter les chroniques du petit monde littéraire, une page par-ci pour
encenser, une page par-là pour assassiner, un espace journalistique qui ne
sera plus utilisé pour parler de romans où le moi (plus humble) s'inscrit
dans le monde, dans la vie quotidienne, dans l'histoire des rêves et des
désirs d'un pays et de son époque.
Amitiés.

Yves


De : MICHEL Barbara <seishonagon@hotmail.fr>
À : GENZEL David <david.genzel@yahoo.fr>
Envoyé le : Lundi, 25 Août 2008, 16h50mn 49s
Objet : Efflorescences littéraires

Eh bien, je crois que la rentrée littéraire va vous planter au Flore :
à cause de Tristian Garcia - dont on parle beaucoup ces temps-ci
peut-être, pour un prix... à cause d'Eliette Abecassis, dont l'incipit
se déroule...au Flore, et met en scène, de façon plus ou moins romancée,
Nathalie et Sonia Rykiel.
Nouvel aphorisme en perspective : « Qui publie, éclot au Flore » !

Amitiés fleuries,

Barbara.


Ornela Vorpsi, amie très proche d'Eliette Abecassis, est actuellement en berlinade.

De : VORPSI Ornela <ornela.vorpsi@free.fr>
À : GENZEL David <david.genzel@yahoo.fr>
Envoyé le : Mercredi, 20 Août 2008, 22h58mn 42s

Mon très cher ami David,
Je n’ai rien lu de cette rentrée sauf mon ami Yann [Apperry].
Car je suis plongée dans d’autres lectures qui sont un peu loin de cette rentrée.
Je t’embrasse,
Ornela

J'ai adoré Genèse d'Emmanuel Adely. Et Céline Mon amour.

Message du 23/08/08 à 10h58
De : ADELY Emmanuel <e.adely@free.fr>
A : GENZEL David <david.genzel@voila.fr>

(c) Photo Frédéric Froument

cher david,
je n'en ai lu aucun, je ne vexerai donc personne.
amicalement, oui.
ea

emmanuel adely
http://emmanueladely.free.fr


De : DELPRAT Christian <c.delprat@jvldir.com>
À : GENZEL David <david.genzel@yahoo.fr>
Envoyé le : Lundi, 25 Août 2008, 10h59mn 22s
Objet : grosse pomme

Cher David

De retour de 3 semaines aux USA, j’ai commencé cette journée en lisant tout ce que j’avais raté sur ton blog. Et pour répondre à « The odeon », je confirme que le « Café Cluny » mérite un détour à Greenwich Village. Mais pas moyen de trouver un tablier de sapeur dans cette mégapole où tout le monde peut manger jour et nuit !

À bientôt


BHL a encore le temps de participer au Prix George Sand du Carnet de voyage réel ou imaginaire 2008. Clôture des inscriptions le 12 septembre et le jury est présidé par Florence Aubenas.

Bien que responsable des affaires internationales du PS, Pierre Moscovici n'assiste pas au sacre de Barack Obama à Denver. Il aurait pu y rencontrer Scarlett Johansson en robe Gomorra...

- Ceux qui ont vu Gomorra comprendront...






David et Céline vont dans le même bateau

 

Repost 0
David Genzel - dans Culte
25 août 2008 1 25 /08 /août /2008 08:59
Felipe Massa :
"Ma Ferrari a été phénoménale".
De bonne augure pour le JT de 20h de TF1 !


J'aurais pu aussi le jouer Voici ou Gala d'été avec touche Charlie Hebdo : Laurence à la plage et Lolo Ferrari... Grégoire Bouillier lui, déteste ce prénom. Il y voit "l'eau rance".

(c) Photo Benoît Saoualle

Hier, nous sommes allés voir au Reflet Médicis : Woman on the beach, de Hong Sang-Soo. Aussi sublime que Night and Day, en plus pédagogique. Le scénariste héros du film dessine un polygone amoureux.



En sortant du cinéma, nous tombons sur un affichage kiosque pour le prochain film de Florence Quentin, elle qui a tant assisté Etienne Chatiliez.
- Vraiment aucune envie d'aller voir cette daube... ! s'exclame Céline.
Je la corrige sur la place publique :
- Si, ma chérie. Il y a une extraordinaire raison pour aller le voir : musique de Jean-Claude Vannier.



Eric Tong-Cuong, qui partage avec moi la passion Melody Nelson/Jean-Claude Vannier, nous envoie le dernier disque de Marie Modiano. En échange, nous lui offrons un jeu de cartes Modiano...

From: MICHEL Barbara <seishonagon@hotmail.fr>
To: GENZEL David <david.genzel@gmail.com>
Subject: Modiano e tutti quanti...
Date: Fri, 22 Aug 2008 12:35:25 +0200

Chers odéationnistes,

Créateurs-stylistes de situations de vie par les dérives sur le net (le feuilleton Myriam est riche en rebondissement inattendus !), j'ai pensé à vous,-inévitablement-alors que je farfouillais dans une maison de village perdue dans les collines des Marches : je suis tombée, un peu ébahie, sur un jeu de cartes MODIANO...


Toujours poursuivie par l'esprit parisien, Vogue août m'apprend que le monde commence et finit toujours au même endroit : le café à la mode chez les écrivains à Brooklyn s'appelle... THE ODEON.

Que conclure ?
« L'effet accordéon :
Dérive loin de l'Odéon, tu finiras par y arriver ! »

Amicalement,
Barbara

Barbara Michel qui a aperçu Dominique de Villepin samedi soir dans le hall de l'UGC-Georges V :
"J'allais entrer dans la salle, quand j'ai reconnu une voix. Me suis retournée et l'ai vu dans le hall halé, en chandail vert-anis avec peut être sa femme et un jeune homme très grand. Vu l'horaire, ils allaient voir L'empreinte de l'ange ou Hancock".

Message du 24 août 2008 02:24
De : ROBERT Daniel <danrob.one@wanadoo.fr>
A : GENZEL David <david.genzel@gmail.com>

Objet : Prière du soir

Petite Prière du Soir.

Mon Dieu, Faites que le Dalai Lama
arrête de faire le clown.

                      Ainsi soit-il.

Daniel Robert


Pour remercier sa mère de son extraordinaire cuisine franc-comtoise, Céline lui envoie le bouquet de roses d'Alain Passard, la nouvelle tarte aux pommes du chef de L'Arpège.


De : RICHEBOIS Véronique <vrichebois@lesechos.fr>
À : GENZEL David <david.genzel@yahoo.fr>
Envoyé le : Vendredi, 22 Août 2008, 16h19mn 48s

Hello,

Le meilleur livre de la rentrée ? Médiatiquement, sans doute Le marché aux amants de Christine Angot en concurrence avec Jour de souffrance de Catherine Millet. Littérairement, La meilleure part des hommes de Tristan Garcia. Et comme objet de curiosité de bon goût, Lacrimosa de Régis Jauffret. Voilà ! Tel est mon classement parfaitement subjectif.
Bon week-end,

Véronique

Céline :
- Je suis sûre que Tristan Garcia va avoir le Prix de Flore...

(c) Photo Lea Crespi

Thierry Consigny :
"Le roman de la rentrée : Val de Grâce, de Colombe Schneck, chez Stock. Je t'embrasse".



Message du 22/08/08 à 16h19
De : ZREHEN Richard <r.zrehen@gmail.com>
A : GENZEL David <david.genzel@voila.fr>

David,

Quelle belle réception au sortir de l'avion !
Merci du coup de pouce donné à deux livres qui innovent :

un Montaigne
traité non comme un sage édifiant et raisonnable mais comme un philosophe subtil, prudent et précis dans son usage des mots, ce qui le rapproche assez étonnamment de Wittgenstein et de Frege ;

un Épicure
ne se roulant pas dans la boue des plaisirs mais construisant méthodiquement une philosophie matérialiste, cherchant ailleurs que dans les Dieux, lointains et indifférents au sort des hommes, ce qui fait l'unité de l'homme et de la nature...

A bientôt (début septembre) pour un express à la terrasse du Flore (où on peut encore fumer), par exemple.

Amicalement,

Richard

Un banc !
(photographié avec un "jetable")

Pour légender ce banc de Baltimore, cette terrible phrase de Guy Roux sur Europe1 :
"Boghossian va pouvoir s'occuper des joueurs du banc. Il sait ce que c'est..."


France Soir
me fait toujours penser à Daniel Morgaine...

De : MORGAINE Alice <alicemorgaine@hotmail.com>
À : GENZEL David <david.genzel@yahoo.fr>
Envoyé le : Vendredi, 22 Août 2008, 19h07mn 25s


Bravo David pour la note de Wermus ; c'est la blog consécration.
Amitiés
Alice

Et Jardin des modes reste pour moi, avec L'autre journal, le seul magazine qui me manque vraiment.


De : RACCA Emmanuel <e.racca@nouveausens.com>
À : GENZEL David <david.genzel@yahoo.fr>
Envoyé le : Vendredi, 22 Août 2008, 18h42mn 50s

Superbe !  J’ai acheté France Soir du coup ;) ton blog est un vrai  petit bijou plein d’amour et de piquant,  je ne peux m’en passer dés que je le reçois, je suis fier de t’avoir eu comme prof, je ne cesse de le répéter, nul doute le meilleur, je n’ai jamais raté un seul de tes cours je retrouve cette atmosphère dans ton blog, la jubilation, la jeunesse, la passion  qui t’anime et que tu transmets avec talent c’est très beau merci ! …

Amitiés

Emmanuel


 



Dans le JDD, notre voisin Moscovici avoue sa passion pour le livre d'Italo Svevo : La conscience de Zeno. Jamais le candidat à la direction du PS n'aura parlé aussi juste. Nous le verrions bien, en effet, abandonner le Flore pour aller philosopher en chemise blanche au café Tommaseo de Trieste.






David et Céline vont dans le même bateau

 

Repost 0
David Genzel - dans Culte
22 août 2008 5 22 /08 /août /2008 09:25
(c) Photo Francesca Mantovani

Jérôme Garcin a forcément raison : un des livres de la rentrée, ce sera Point de côté de Josyane Savigneau à paraître en octobre chez Stock. Cette phrase de Josyane Savigneau pourrait définir l'ambition de notre blog de l'Odéon :

"Un jour, je me suis juré de ne plus jamais me laisser humilier.
D'où ma violence, mon intransigeance, mon caractère opiniâtre, mon peu de goût pour le compromis"

 

De : SAVIGNEAU Josyane <savigneau@lemonde.fr>
À : GENZEL David <david.genzel@yahoo.fr>
Envoyé le : Jeudi, 21 Août 2008, 11h20mn 29s

 

Difficile à dire je ne peux pas départager Christine Angot et Alain Fleischer et je trouve qu'il y a plein de très bons livres, à commencer par Catherine Millet une description clinique extraordinaire. mais je ne vois pas pourquoi toute une partie de la critique joue Millet contre Angot...

(c) Photo Michael Oreal
 
 
Les mosaïques du Café de Flore...

 

Message du 21/08/08 à 23h04
De : CROUZET Vincent <vincent.nirvana@free.fr>
A : GENZEL David <davidgenzel@voila.fr>

Objet : Coeur Cousu...

 

Bonjour David,

Je suis un peu emprunté pour te répondre, n'ayant lu aucun des livres de la
rentrée (pas du snobisme, mais j'écris en ce moment, et peu de temps pour
lire les autres...). Pas de lecture de rentrée, mais si un roman mérite un
prix, c'est bien celui de Carole Martinez, "Coeur cousu". J'ai cru
comprendre qu'il était sur certaines listes de prix, tout étant sorti à
l'automne 2007. Les bons romans n'ont pas de millésimes, non ?


Et toujours autant de plaisir à ouvrir votre blog. Cet été en Provence,
grâce à vous deux, je suis aussi resté à Saint-Germain des Prés, à la
terrasse du Flore où les filles, en août, sont un peu du Sud.

Bises à Céline

Amitiés

Vincent

 

Un entrefilet de Libé m'a tétanisé :
"Le corps de l'écrivain Tony Duvert, Prix Médicis 1973 pour son roman Paysage de fantaisie publié aux éditions de Minuit, a été découvert mercredi à son domicile du Loir-et-Cher alors qu'il était décédé depuis au moins un mois".

 

De la solitude de l'écrivain de fond...

(c) Photo Louis Monier

 

Thierry Ardisson avait anticipé La fille de Monaco d'Anne Fontaine avec sa célèbre citation :
"Monaco, Monacul, Monafric"
 

De : MOULIN Patrick <pkm.moulin@free.fr>
À : GENZEL David <david.genzel@yahoo.fr>
Envoyé le : Jeudi, 21 Août 2008, 13h20mn 10s

Objet : vivent les femmes !

 

Patrick MOULIN
Conseil en Communication
Consultant EnR : Energies naturelles Renouvelables
5 rue Montbrun - 75014 PARIS
06 60 29 62 92

« pkm.moulin@free.fr »

                                       Paris 21 août 2008

                                                     à notre ami David GENZEL

                                                     et l’excellente Céline,

Chers 2,

Je lis donc presque tous les jours votre Blog… sur les "us et coutumes" des indigènes germanopratins, et qui parfois même débordent largement sur la planète mondiale Jet-Set

 Il me semble qu’il vous manque quand même,  une immense dimension : « les Femmes ! »

Pour vous aider à combler ce vide sidéral, cher David, chère Céline, consultez le BLOG de mon amie Alice BENHAMOU PANETTA  qui vous informera de manière exhaustive et politique sur ce qu’elle propose et met en place pour justement remettre à leur place les femmes dans notre belle société encore un peu trop  macho.

http://viventlesfemmes.typepad.fr/vivent_les_femmes/

Alice est à votre  disposition, et je peux vous  l’amener  un matin/midi à votre  siège social du Flore, pour d’abord faire connaissance, l’apprivoiser et utiliser ses compétences pour parfaire les vôtres.

Qu’en pensez-vous ?

Salut et Fraternité et … répondez moi.

Patrick

 

 

Chaque jour, nous nous attribuons notre tableau d'honneur, page 32 de France Soir, Paul Wermus note 15/20 le blog de l'Odéon et page 11 du Nouvel Observateur Ile-de-France, le roman de Denis Parent : Perdu avenue Montaigne vierge Marie (Stéphane Million Editeur) est sélectionné dans la rubrique Paris pages.

 

 

David et Céline vont dans le même bateau

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
David Genzel - dans Culte
21 août 2008 4 21 /08 /août /2008 08:55

Céline a insisté pour que nous allions voir La fille de Monaco, à 18h à l'UGC-Danton. Elle a été ravie de retrouver dans la file Gaëlle Merle qui va triompher bientôt dans Les trompettes de la mort au Petit Hebertot. Et Céline a eu raison avec le nombre : La fille de Monaco a réalisé les meilleures entrées sur Paris ce mercredi. Par ailleurs, j'apprécie beaucoup le cinéma d'Anne Fontaine, et l'étourdissante performance de Michel Bouquet dans Comment j'ai tué mon père, préliminaire à son formidable Mitterrand. Mais ce qui m'a surtout passionné dans La fille de Monaco, c'est la comparaison entre la miss météo Louise Bourgoin et la miss météo lyonnaise Ludivine Sagnier dans La fille coupée en deux, de Chabrol.


Pour retourner à la prosaïque météo quotidienne, j'ai raconté à Céline le parcours d'Isabelle Martinet. Je l'ai eue comme étudiante à l'ESP, ensuite elle a intégré Roux-Séguéla-Cayzac, puis a crée l'agence de pub Emotion avec la fameuse campagne Serge Gainsbourg. Et aujourd'hui, elle annonce la pluie et le beau temps.


Ce que j'aime le plus dans la pub, ce sont les compet'. Cet acharnement a émerger parmi tant de concurrents.

Message du 20/08/08 à 19h49

De : TAPIRO Frank <frank.tapiro@hemisphere-droit.com>
A : GENZEL David <davidgenzel@voila.fr>


Merci david
C était une belle compétition avec 123 demandes de dossiers !
On a gagne en finale contre la chose/sportfive
C est un très beau sujet de COM de crise.
Biz
Frank

Avec Enculée, Pierre Bisiou tente un éloge de la sodomie. Et Pierre Marcelle, de retour dans Libé, ne le rate pas : "Enculage, façon faux-cul".


Message du 20/08/08 à 17h55
De : ZREHEN Richard <r.zrehen@gmail.com>
A : GENZEL David <david.genzel@voila.fr>

(c) Photo Alain Zimeray

 

David,

De Baltimore ou je me trouve encore pour quelques heures, je te reponds, sans aucune vergogne
(ni accent, a cause du clavier americain !) :

1) Le "Montaigne" d'Ali Benmakhlouf, qui parait aux Belles Lettres au tout debut septembre ;


2) Le "Epicure" de Julie Giovacchini, qui parait aussi aux Belles Lettres, en octobre.


Deux livres, beaux et intelligents, dont je suis l'heureux editeur...

Amities,

Richard

 
Pierre Moscovici a discrètement déjeuné à Calvi avec la bande des marseillais, signataires de la "Ligne claire". Leur a-t-il signalé le livre, qu'il lisait au Flore le dimanche 10 août, et qu'il va commenter dans le prochain JDD ?!

Guy Flattot, le garçon du Flore chroniqueur de Laure Adler, nous adresse sa contribution.

De : FLATTOT Guy <gflattot@orange.fr>
À : GENZEL David <david.genzel@yahoo.fr>
Envoyé le : Dimanche, 10 Août 2008, 8h09mn 23s


Bonjour David,

Et oui, j’ai repris du service au Flore où j’ai le plaisir de te voir chaque matin.  J’ai passé un très bon festival d’Avignon. Tant dans le In que dans le Off,  il y avait beaucoup de bons spectacles cette année. Mais j’ai surtout pris du plaisir à découvrir de jeunes compagnies, jeunes auteurs, metteurs en scène et acteurs pleins de talent. A Paris en ce moment, au Lucernaire, Le mariage forcé et L’Amour médecin deux petite pièces de Molière mises en scène par Laurent Ferrero dont j’ai écrit il n'y a pas longtemps :

 
Pauvre Sganarelle, que ce soit dans "Le mariage forcé" ou dans "L'amour médecin" il est bien seul quand il lui faut prendre une décision. Il doit s’entourer de conseillers, (philosophes, médecins, diseuses de bonne aventure, charlatans). Et comme chacun sait, les conseilleurs n’étant pas les payeurs, l’addition va être salée. Avant que le spectacle ne commence, le manteau de Sganarelle est étalé sur la scène dans le halo d'un projecteur. Sganarelle endosse son habit. L'habit de sa condition de bourgeois. Molière, par son art va-nous en révéler la coupe, la lourdeur, les moindres plis, les accrocs et les poussières. Sganarelle dans cet habit est à l'étroit. C'est le parti pris de la mise en scène de Laurent Ferraro, de nous montrer un Sganarelle aussi guindé dans ses idées que dans son habit. L'alliance entre le texte de Molière et la corporalité des comédiens crée une dimension originale, source de ravissement et d'hilarité pour nous spectateurs. Le visage fardé de blanc des comédiens est affublé d'une proéminence mi-museau, mi-bec. L'écart est ténu entre la bêtise et la bête. Sganarelle peut aussi bien être un Droopy pitoyable de naïveté qu'un loup féroce. Obsédé par sa condition et ses intérêts comme Tom par sa faim, il sera la proie facile des Jerry, en l'occurrence ici, Dorimène et Lisette. Laurent Ferraro dont c'est la première mise en scène et sa compagnie "Superhumain Grand Colossal Théâtre" sont jeunes et ils ont travaillé avec les acquis de leur jeunesse. Le résultat est étonnant. Spectacle tout public par excellence, programmé dans un premier temps jusqu'au 1er juin, le voilà prolongé jusqu'au 6 septembre. Bravo!

Et puis au Tarmac de la Villette en ce moment et jusqu'au 30 aout: Accidents, un superbe spectacle de marionnettes d'un humour et d'une lucidité implacable.  

Dans La fille de Monaco, Fabrice Lucchini joue le rôle d'un avocat pénaliste. Maître Francis Szpiner va pouvoir se comparer le 17 septembre avec la sortie de C'est dur d'être aimé par des cons, le film de Daniel Leconte, le film pour la promotion duquel il a monté les marches à Cannes.


Affiche de Cabu, que nous croisons chez le poissonnier du marché bio du boulevard Raspail...





David et Céline vont dans le même bateau

Repost 0
David Genzel - dans Culte
20 août 2008 3 20 /08 /août /2008 08:51

Merci Gaël Olivier-Lacamp de nous accueillir avec L'Oeil sur le net, de la Newsletter de Stratégies.






Des nouvelles de Myriam

BLOG. Myriam Szabo, la célèbre Myriam de l'afficheur Avenir, répond à Yves Simon qui avait retracé leurs rencontres, à travers une lettre adressée à David Genzel qui joue donc l'entremetteur. Elle raconte ce qu'elle est devenue et propose un rendez-vous à Yves Simon, autour d'un verre de vin ou d'une tasse de thé, pour s'expliquer. Voir le blog

Merci Véronique Richebois de nous avoir rappelé la charte des Echos.

 

 

De : RICHEBOIS Véronique <vrichebois@lesechos.fr>
À : GENZEL David <david.genzel@yahoo.fr>
Envoyé le : Lundi, 18 Août 2008, 11h40mn 27s

Bonjour David,

Je viens de rentrer de vacances et je lis ton blog, drôle et incisif comme d'habitude. Drillech a raison : c'est un tour de force que de parvenir à mêler culture, people, pub et littérature. Au passage, je découvre ton petit mot sur la critique des Echos sur notre bouquin. Je n'ai pas encore lu la critique mais je ne suis pas sûre en revanche que ton commentaire soit d'une gentillesse absolue à mon égard... Qu'ai-je donc fait pour mériter cela ?!

 

 

De : RICHEBOIS Véronique <vrichebois@lesechos.fr>
À : GENZEL David <david.genzel@yahoo.fr>
Envoyé le : Mardi, 19 Août 2008, 10h46mn 35s


Hello David,

Merci de ta réponse. Mais Adrien Gombeaud n'est pas un journaliste des Echos. Il collabore occasionnellement au quotidien car le principe dans le journal est précisément qu'aucun journaliste maison ne chronique un autre journaliste maison, à la différence de ce qui se fait dans L'Obs ou ailleurs. C'est pour cela que j'ai un peu sursauté.
Biz,

Véronique

Merci à Emmanuelle et Jean Navarre de m'avoir emmené à Epinal au musée d'art ancien et contemporain voir mon expo de l'été : Villeglé.
Emmanuelle, taquine :
- Vous vouliez la voir en avant-première avant qu'elle ne soit exposée à Beaubourg... !

Céline sourit :
- On dirait la station Champs-Elysées Clémenceau en travaux il y a quelques années... !


Merci à Christophe de m'avoir offert ce tee-shirt NYPD qui me permet de remplacer avantageusement notre président au Flore... !


Merci à Daniel Robert d'avoir illuminé notre Ascension :
 
De : ROBERT Daniel <daniel.robert.one@wanadoo.fr>
À : GENZEL David <david.genzel@yahoo.fr>
Envoyé le : Jeudi, 14 Août 2008, 17h34mn 53s

Objet : 15 Août

 
Bonjour David,
 
Le 15 Août est la fête de la Vierge. Eduqué dans la tradition catholique la plus classique,
je me suis rappelé en souriant la "foi du charbonnier" qui habitait mes parents,
et donc leur croyance absolue en l'immaculée conception. 
Ils avaient imaginé la conception in vitro avant qu'elle n'existe. 
Ou plutôt la fécondation par transmission de pensée.
Aussi lorsque j'annonçai à mon père que ma voisine de classe était devenue enceinte
parce que je l'avais regardée profondément dans les yeux, il n'a pas été étonné.
Il avait un coeur très ouvert.
 
Amitiés
Daniel Robert
 
Merci à la ravissante jeune fille du Joa Casino de Luxeuil-les-Bains d'avoir fait croire à Céline qu'elle pouvait nous offrir les repas en faisant un 421. Céline n'a pas démérité avec son 432 !

"Quand, de retour à Vesoul,
le train vous ramène vers Paris,
on emporte sur soi un tenace parfum d'herbe
et dans l'âme le chant d'une fontaine invisible"

Maurice-Pierre Boyé,
Jura Franche-Comté (B. Arthaud Editeur, 1939)

 
Merci à Elsa Zylberstein d'avoir conseillé Georges-Marc Benamou pour le nom de sa société de production : La Fabrique.


Non merci Frank Tapiro, tu n'arriveras pas à nous faire aimer Raymond Domenech, même si tu déclares dans Le Parisien que "du désamour à l'amour, il n'y a qu'un pas". Explique-nous aussi pourquoi tu te définis comme "publicitaire français" et non "publicitaire" tout court ?

Merci Nelly Kaprièlian pour cet article dans Les Inrocks au scalpel sur le vide sidéral du dernier roman de Christine Angot : Le marché des amants, roman gynécologique :
"Avec Le marché des amants, l'auteur poursuit ce qu'elle avait commencé avec Rendez-vous : une évacuation du commentaire, c'est à dire une évacuation d'elle-même".

 
(c) Photo Nan Goldin

Merci Michel Hébert pour ce splendide publi-reportage :

Message du 19/08/08 à 12h24
De : HEBERT Michel <michel.hebert@jumpfrance.com>
A : GENZEL David <davidgenzel@voila.fr>

From desert in Morroco

C'est bien le seul mail que j'ecrirais durant ces vacances, mais David c'est David, on ne resiste pas a David, et cela vaut le coup de trouver de l'ombre dans un oasis pour faire " un commentaire" comme il dit.

David et Celine ont fabrique une sorte de "cafe du village" de la communication.
Il est le patron de ce cafe et vous reçoit avec une gentillesse absolue.
Il organise des rencontres, presente les uns aux autres, il est "le lien" entre tous, entre nous tous. Tout le monde semble avoir compris que chez C'et D' ce n'etait pas la peine de la ramener comme ailleurs
Dans notre metier de la communication qui ne brille pas d'une franche camaraderie, fabriquer du lien c'est quelque chose d'unique, de productif par les echanges. "Fabriquer du lien" dans "ce monde de brutes" est vital, c’est rassurant, c’est presque une action humanitaire, une ONG d'un nouveau genre.
Cafe du village, fabriquant de lien, fabriquant de relations, ONG, C'et D'sont tout ca a la fois.
Ou trouve-t-on cela, ailleurs ? Nulle part c'est unique, quelque chose d'unique dans le monde de la communication, eh bien David et Celine, eux y sont arrives et ca, c'est fort.

C'et D'ont bien compris avant tout le monde que nous etions a l'ere de l'intelligence collective
Je retourne manger des dattes et faire du chameau

Une bise a tout le monde

Michel Hebert

 
David et Céline vont dans le même bateau

 

Repost 0
David Genzel - dans Culte
19 août 2008 2 19 /08 /août /2008 08:58
in Stratégies, numéro d'été spécial blogs

Myriam aura été le choc visuel publicitaire. Une icône qui a même réussi à vampiriser la marque qu'elle était censée représenter. Mais le vrai teasing de Myriam, ce fut son "idylle" avec Yves Simon. Tant et tant ont fantasmé sur Myriam que le vrai dévoilement n'en n'a eu que plus de saveur. Et tous les lecteurs de l'aventure de Myriam et d'Yves Simon n'ont eu qu'un seul mot pour désigner cette romance : touchante.

Myriam ajoute sa version et utilise ce terme magique pour moi : DUENDE.

Oui, on a le Duende ou on ne l'a pas.


De SZABO Myriam <myriamszabo@gmail.com>
A : GENZEL David Genzel <david.genzel@gmail.com>
Date : 3 août 2008 23:22

Objet : Laszlo Szabo et Myriam etc...


Bonjour Mr David Genzel et bonjour Yves, 

 
J'espère que vous allez bien tous deux. 

Yves Simon et moi-même nous nous connaissons un peu, effectivement. 

Je suis tombée par hasard sur une longue lettre qui évoque mon nom dans votre blog, Mr Genzel, et je suis assez étonnée de ce que j'y découvre !! Je crois que Yves est plus loquace avec vous, David, au sujet de nos rencontres qu'il ne l'a jamais été avec moi! Pourtant j'en avais des choses à dire ! 

Bien que j'aurais pour ma part beaucoup plus de prudence avec le contenu de ce que je pourrais révéler dans un courrier publique sur mes amis ou sur les personnes que j'ai connues de près et de loin ( j'en ai connu beaucoup et je pense que plusieurs d'entre les plus célèbres m'en seront reconnaissantes! ), je tenais à vous renseigner sur trois choses : 

1. Mon père se nomme effectivement LASZLO SZABO, pas le cinéaste, mais un grand sculpteur né en Hongrie et décédé en France en 1984. Nous sommes environs 30 frères et sœurs. Un homme remarquable... ma mère s'appelle Kohn.

 

2. Si Yves Simon ou quiconque désirent bavarder avec moi pour comprendre pourquoi j'ai vécu de cette façon, étrange à leurs yeux, je n'ai jamais refusé de passer un moment pour bavarder ou pour nous promener si nous avons le temps.  Je vous saurez gré de ne plus publier des lettres à mon sujet sans mon autorisation, par amitié et par respect SVP. De mon côté, et pour les même raisons, je m'abstiens de commenter les divers points sur lesquels ma mémoire diverge du beau récit que je viens de lire sur votre blog. 

3. Si vous allez sur www.danzaduende.org vous y verrez que je ne donne pas des cours de Yoga à Bruxelles, mais j'ai crée un beau projet qui s’appelle Danza Duende « danser sa vie » et ce projet pourrait intéresser beaucoup de monde. C'est à cela que j'ai dédié ma vie et c'est pour cette raison entre autre que je n'ai pas voulu me distraire avec la célébrité en ces temps lointains... Je pense que vous pourriez y trouver une belle raison de publier des choses qui me feraient « enfin » plaisir et qui peuvent apporter de la fraîcheur dans le monde! 

En tout cas Simon, elle est belle et romantique ta lettre, merci de ta générosité. Je souhaiterais par la même occasion te proposer de m'écouter en buvant un bon verre de vin ou de thé afin que nous ayons le plaisir d'une vraie rencontre d'esprit à esprit cette fois ! Cela aussi me ferait très plaisir. 

Avec mes salutations amicales et amusées, 

Myriam Szabo. 


Et Paul Wermus nous apprend dans France Soir de ce matin que "Le chanteur et écrivain Yves Simon qui avait acquis jadis la Porsche d'occasion de Serge Gainsbourg venait de la vendre à un collectionneur au prix qu'il l'avait achetée".


Yves Simon pourrait faire un roman ou une chanson de son histoire avec Myriam, et j'en rajouterais l'historique publicitaire...

Et nous rentrons de Luxeuil-les-Bains, Céline se précipite sur le spécial Inrocks rentrée littéraire, j'avais voulu voir Vesoul, j'y ai vu Gomorra.

Myriam reste éternellement l'icône de l'affichage. Suite à la perte de l'appel d'offres RFF, François Moriniere avait perdu son job chez Clear Channel. Mais c'est un sportif : il entre comme DG de L'Equipe pour remplacer Christophe Chenut.



David et Céline vont dans le même bateau

 




Repost 0
David Genzel - dans Culte
9 août 2008 6 09 /08 /août /2008 17:33


Hier soir, dîner familial d'anniversaire à la Casa Bini, avant de partir à Luxeuil-Les-Bains dans la famille de Céline. J'ouvre mes cadeaux, une montre Zadig & Voltaire tête de mort (taupe), les oeuvres de Nabokov en Pléiade, entre autres...


et Julie Delpy surgit brusquement, à la table voisine avec son compagnon Américain, Marc Streitenfeld. Vite agacée par les pales du ventilo. Amira Casar, à une autre table, est venue l'embrasser. Amira qui pour moi, n'est pas culte, depuis sa polémique avec Rocco Siffredi. Julie Delpy a pris le même ragoût de pâtes que moi, et je l'ai surpris plusieurs fois à essayer de savoir qui était la mère de mon petit-fils Grégoire, comme si les jeunes enfants l'interessaient fortement...

(c) Photo Olivier Roller


De : RACCA Emmanuel <e.racca@nouveausens.com>
À : GENZEL David <david.genzel@yahoo.fr>
Envoyé le : Jeudi, 7 Août 2008, 14h22mn 06s
Objet : ... 20ANS !

(c) Photo William Klein

En lisant le blog de ce jour consacré à William Klein un flot d’images m’est revenu… Car bien avant l’ESP j’étais un fou de photos, de mode, de portraits, reportages sur le vif, dont William Klein était maître le sublime portait de Gainsbourg maquillé lâchant une volute de fumée… Par la suite cela ma amené à la publicité. J’ai fait un bond de vingt ans…Et je me suis rappelé…

… C’était il y à 20ans il faisait beau et chaud comme aujourd’hui je venais de rentrer dans le temple de la pub au 133 av des champs… Même si ce fut un bref passage j’ai beaucoup appris et tout apprécié… Des instants magiques… Mon premier plan’s board avec tout le staff de l’agence le Président la tête dans ses poings… Nous passions team by team à la file, ceux qui sortaient étaient dépités je n’ai jamais eu aussi peur de ma vie j’étais avec ma DA une jeune stagiaire que j’avais coaché pour présenter la campagne… Je reconnaissais le Président bien sur, mais aussi Dominique Mauduit directeur de création de l’agence et vice Président (qu’est il devenu ?) Beatrice Dalliés labourdette la reine des Dim… puis plein d’autres dont j’ignorais noms et fonctions… Mes maquettes étaient contre ma poitrine je sentais que cela énervait au plus au point le Président toujours la tête dans ses poings mais il me fallait expliquer ma démarche créative lentement sans distraire l’œil… Je dévoile les maquettes… Les mains se détachent, le visage se détends il se penche vers Dominique Mauduit à sa droite puis vers la gauche… Et assène assez sèchement « Bon ce que l’on peut dire c’est que l’on à déjà une idée… ». Je ne savais pas ce que cela voulait dire…On m’invite à sortir…Et là je fus pris en charge par Béatrice qui avec son accent chantant et truculent   « té le jeune c’est bien tu sais hein ? Quand il dit ça c’est bien… Bon au studio pour les spots radio hein on va t’expliquer pour y aller… ». L’agence a remporté le budget moi je quittais ce temple pour d’autres horizons la pub ne sera plus jamais comme avant…

La première guerre du Golfe pointera son nez.

En faisant mes course dans un supermarché bio du 13e je rencontre parfois Dorota Flandrin, elle est toujours aussi mince et a toujours ces longs cheveux, elle était toujours avec Béatrice et travaillait également sur Dim… Je l’observais de mon aquarium de cellule… Je savais qui elle était… Chaque fois que je la vois je repense à la fin des années 80… Et à cette période d’il y à vingt ans… Déjà.

A peine j’envois mon email qu’une publicité pour une voiture Nissan en Israël pour sa faible conso en carburant mettrait le monde arabe en émois, celui ci demanderait des excuses, pour cette publicité jugée raciste... on y voit un cheik arabe s’énervant contre le véhicule consommant peu…Cela me rappelle une publicité Renault lors du lancement de la Clio… « Pas assez chère mon fils pas assez chère… »

La publicité plus comme avant ? 

 http://www.youtube.com/watch?v=eaWYNQfn_Cw

 Bien à toi

 Emmanuel


De : ROBERT Daniel <daniel.robert.one@wanadoo.fr>
À : GENZEL David <david.genzel@yahoo.fr>
Envoyé le : Vendredi, 8 Août 2008, 4h55mn 34s

David,

As-tu eu le temps de voir que ton site était traduit en chinois ?

PS : ne t'inquiète pas pour l'heure d'envoi: aux Caraïbes c'est six heures de moins !
Et nous sommes toujours "Eveillés"
Amicalement
Daniel Robert


Message du 08/08/08 à 23h03
De : MONIER Louis <louis.monier@club-internet.fr>
A : GENZEL David <davidgenzel@voila.fr>

(c) Photo Marie-Christine d'Welles

Pierre Magnan  et louis à Forcalquier le 08 08 08
30 ans d'amitié.
Louis


Et nous quittons le carrefour de l'Odéon sous la pluie d'été...

... après avoir vu une dernière fois Fanny Ardant monter en guest-star l'escalier du Flore...

A Luxeuil-Les-Bains, Céline a aussi son Flore : Le Café Français.


Luxeuil d'où est aussi originaire Laurence Parisot. Je demande à Céline :
- Tu crois qu'elle a influencé notre président pour que la BA 116 soit restée à Luxeuil ?!



Les aventures de David et Céline reprennent le mardi 19 août !

Ce dimanche 10 août au Flore. petit-déjeune sur la terrasse couverte, en pull gris, Patrick Viera. Je dis à Céline :
- C'est bien Viera, ce n'est pas Thuram, l'habitué du Flore qui habite rue Saint-Benoit...
Et Viera repart dans une BMW grise avec chauffeur.


A déjeuner, toujours au Flore, entre Elsa Zylberstein, en mini-jupe en jean et des ballerines à la Carla Bruni, flanquée de l'ex-candidat à la villa Médicis : GMB. Ils vont saluer Daniele Thompson. A la table voisine, vers le bouquet, solitaire sans être intempestif, notre inéffable Moscovici lisant un roman, chemise blanche ouverte à la BHL, et qui part à l'étage consulter Pariscope.

(c) Photo Jérôme de Perlinghi




David et Céline vont dans le même beateau


Repost 0
David Genzel - dans Culte

Présentation

davidetceline

davidetceline

Recherche

Liens