Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 novembre 2008 4 06 /11 /novembre /2008 08:48

A la même heure que le Prix de Flore - il sera remis sûrement à Tristan Garcia - Marceline Loridan-Ivens dédicacera son merveilleux Ma vie balagan (Robert Laffont) à La Hune.


La soirée du fond et la soirée de la forme cohabitent. L'épouse de Jordi Ivens a écrit un ouvrage poignant sur sa vie de rescapée.


Jean-Paul Enthoven n'a pas eu le Prix Médicis. Mais il pouraît obtenir le Prix de la présence la plus régulière au Flore.


(c) Photo Kaï Juenemann

Demain soir à Choisy-le-Roi, vernissage de l'exposition d'Agnès Levy : Les mises en pièces.



(c) Photo Catherine Panchout

Message du 02/11/08 à 15h43
De : MONIER Louis <monier.louis@wanadoo.fr>
A : GENZEL David <davidgenzel@voila.fr>

Promenade à travers le nord et le sud du Vietnam
Pour une plus vive sensation, dégustez le livre Vietnam Impressions
Editions Timée
Amicalement
Louis

(c) Photo Louis Monier

Il a arrêté de tourner pendant 17 ans, même s'il a fait l'acteur dans le film de David Cronenberg : Les promesses de l'ombre...


Avec Les quatres nuit d'Anna, Jerzy Skolimowski, a réalisé un étonnant film hitchcockien. Céline, durant la projection au MK2 Hautefeuille hier soir, n'a cessé de me murmurer :
- On dirait la copie conforme de Two Lovers de James Gray... Un voyeur à sa fenêtre qui essaye de s'imposer dans une relation amoureuse qui n'est pas la sienne, avec une blonde personne.


Jean-Michel Goudard a transformé son CDD à l'Elysée en CDI, il déclare : "Comme je ne suis pas payé, je peux tout de même partir quand je veux".


Le 8 novembre à 18h, au théâtre de la vieille grille, Enikö Szilagyi donne un récital : Un kaddish pour Barbara.


Pierre Moscovici va-t-il aller voir le voyage à Reims à l'opéra de Massy ?!

Jean-Paul Charmes va pouvoir rentrer avec ses pieds, il vient de perdre son budget historique de la RATP... il n'est plus l'alter-ego du métro !





David et Céline vont dans le même bateau


Repost 0
David Genzel - dans Culte
5 novembre 2008 3 05 /11 /novembre /2008 09:11

Hier soir, au Publicis Champs-Elysées, nous avons assisté à l'avant-première de Two lovers, le dernier film du nouveau petit génie américain, James Gray. Personne n'oubliera les pas précipités de Joaquim Phoenix sur le ponton.

James Gray et Gwyneth Paltrow ont présenté le film. Elle, dans une robe noire et blanche compliquée, et des bottines à bout rond qui lui faisaient faire de petits pas dans ses grandes jambes.

Two Lovers qui, déjà, fait la couverture de Chronic'art, de Positif et des Cahiers du cinéma. Grâce à l'amicale obligeance de Gérard Gros, nous étions assis sur les mêmes rangées que Catherine Deneuve et Chiara Mastroianni, Nadine Trintignant et Alain Corneau, Claude Chabrol et Isabelle Huppert, Michael Cohen et Mylène Jampanoï, Olivier Marchal et son épouse Catherine... Personne n'arborait le badge Obama.

Isabella Rosselini absolument fantastique en mère juive.



Message du 04/11/08 à 13:35

De : TONG CUONG Eric <etc@lachose.fr>

A : GENZEL David <david.genzel@gmail.com>

Objet : MFG et la chose votent Obama


Marithé + François Girbaud, la Chose ensemble pour le changement.



CHANGE FOR A BETTER CLIMATE

Les changements climatiques peuvent avoir du bon.


Après les portraits de famille de couples homosexuels,

et l'enterrement du bonhomme de neige,

« Obama » est la troisième annonce de Marithé + François Girbaud sur la thématique :

« Il n'y a plus de saisons »...

Le dernier numéro de So Foot nous donne le vrai goût de l'Amérique...


Après Les Inrocks hier, Libé dénonce aujourd'hui le boycott de Gasface par les NMPP.
 



Le communicant de l'UMP, Christophe Lambert, analyse pour Nicolas Sarkozy la campagne de Barack Obama page 7 du Monde.


De : DELPRAT Christian <c.delprat@jvldir.com>
À : GENZEL David <david.genzel@yahoo.fr>
Envoyé le : Mardi, 4 Novembre 2008, 8h07mn 11s
Objet : yes she can

Cher David

Extrait de l'e-mailing envoyé par Mme Royal pour mobiliser les adhérents :

Jeudi 6 novembre, vous pouvez le faire :

votez pour une transformation radicale, sereine et utile.

Oui, nous le voulons ! Oui, nous le pouvons ! En avant !

Fidèlement, Amitiés socialistes, Ségolène

Je ne sais pas s'il y a un coiffeur affro à Reims, je vois d'ici le nouveau look obamien de Ségolène. Et Mosco en rasta ?

Christian DELPRAT


Message du 04/11/08 à 15h38

De : RADLOVIC Alexandra <alexandra7@mail.com>

A : GENZEL David <david.genzel@voila.fr>

Objet : Le Comptoir

hi,

mes amis vont dîner au comptoir le 12 nov,

car cette semaine c'est le menu brasserie pendant les vacances.

il y aura le menu gastronomique le 12.

je t'enverrai un mail le 13.

j'ai parlé à  anne, elle est très sympa.

merci!

Xx

alex


Le Figaro de ce matin revient encore sur la victoire Renault-Nissan d'Hervé Brossard.

Message du 04/11/08 à 10h41

De : Herve.BROSSARD@ddb.fr

A : GENZEL David <davidgenzel@voila.fr>


Merci David

Tu es vraiment tres bien informe !

(A une exception pres)

Herve


François Dumoulin nous apprend hier au Flore le lancement le 27 novembre du mensuel Books, consacré aux livres du monde entier. Fondé par Olivier Postel-Vinay, qui a notamment dirigé la rédaction de Courrier International, Books sélectionne et met en perspective les meilleurs articles parus dans la presse mondiale sur les livres qui paraissent dans le monde entier.


Message du 04/11/08 à 07h15

De : ROSSI Sylvestre <sylvestre.rossi@wanadoo.fr>

A : GENZEL David <davidgenzel@voila.fr>

Objet : Hum, Hum


Cher David,

Choses auxquelles on ne peut guère se fier :

-- Les cheveux de Derrick et de Guy Bedos

-- Le faciès continûment souriant de Berlusconi et de Bruce Toussaint

-- Un préfet qui ne s'oppose nullement aux panneaux indicateurs bilingues

-- Un type du nord de la Loire qui ignore souverainement les comiques troupiers

-- Un corse pour qui politique et électoralisme sont rarement amalgamables

-- Elisabeth Badinter ne jurant que par son coloriste

-- Olivier Besancenot en virée avec des jeunes irrésistibles et sans complexes

-- Un journaliste qui semble bien parti pour ne pas parler d'Obama à une star américaine de passage à Paris

-- De Sei Shônagon elle-même: "Un homme, vite rassasié, qui oublie facilement ses amours"

TAGADA TSOIN TSOIN

( les fils naturels de Ouvrard, les pères spirituels de Bénabar )

Bien amicalement

Sylvestre


2h55, 31 euros, le cultissime film d'Isidore Isou : Traité de bave et d'éternité, sort en dvd.


Céline reçoit des Landes une photo de sa nièce et filleule Camille en robe Dino e Lucia !


Pierre Moscovici se plaint :

"Je n'ai pas fait tout ça

pour m'entendre dire

que je suis fait pour diriger le parti

avec Martine Aubry"

Très belle interview de Yasmina Khadra dans L'Humanité : "On ne parle pas la bouche pleine". Régis Jauffret a anticipé dans les Inrocks :

"Dites à Yasmina Khadra que même si ça lui fait de la peine de n'avoir pas de prix, il ne sera pas pour autant envoyé en Sibérie et qu'il n'y a tout de même pas atteinte aux droits de l'Homme. J'ai obtenu plusieurs prix littéraires, et j'ai été ravi. Si on m'en décerne d'autres, je serai à nouveau ravi. Mais si on ne m'en décerne jamais plus, je serai ravi quand même, parce que dans la vie, il faut s'efforcer d'être toujours ravi"

(c) Photo Olivier Roller

Le ravissement de Lol.V. Stein...




David et Céline vont dans le même bateau

Repost 0
David Genzel - dans Culte
3 novembre 2008 1 03 /11 /novembre /2008 17:38
Par petites touches impressionnistes, Le blog de l'Odéon atteint son centre de gravité : être scorpion, comme le revendique sa date de création.


Corto Maltese, Hugo Pratt tout autant que Duras, Debord ou Modiano. Et ce jour, David et Céline prennent la décision de rebaptiser Le blog de l'Odéon en Journal de l'Odéon.

(c) Photo Louis Monier

Déjà, Obama perçait sous Avedon, quand BHL (autre scorpion) en est encore à proclamer qu'il avait déjà à l'époque découvert aussi en 2004 le sénateur de l'Illinois : "Un Kennedy Noir".



"BHL le milliardaire", comme le surnomme élégamment François Busnel dans le dernier numéro de Lire, a 60 ans ce mercredi. Peut être que ses rentrées publicitaires permettront au responsable de Lire d'offrir un calva millésimé à l'auteur d'American Vertigo !

(c) Photo Kai Jünemann

Le site générique de Céline est Allociné. Allociné présidé par mon ancien brillant étudiant clermontois : Claude Esclatine.


Message du 03/11/08 à 11h54

De : ESCLATINE Claude <cesclatine@allocine.fr>

A : GENZEL David <davidgenzel@voila.fr>

David,

Je ne suis pas certain que tu te sois aperçu de mon inscription sur ton blog.

Bien que je ne sois toujours pas "germanopratin" et encore plus décidé à ne pas le devenir, je reste attentif à toute nouvelle initiative dans les secteurs qui intéressent notre vie quotidienne.

Je lis donc avec intérêt certains de tes compte rendus de cette vie parisienne, si « branchée » !

Cordialement,

Claude ESCLATINE

(depuis un an : Président Directeur Général Groupe ALLOCINE, après 5 ans passés à la direction générale de France Télévisions).



Message du 03/11/08 à 07h33

De : ROSSI Sylvestre <sylvestre.rossi@wanadoo.fr>

A : GENZEL David <davidgenzel@voila.fr>

Objet : un matin dans le cap

Cher David,

Avant toute chose, merci de m'ouvrir votre blog qui est tout ce qu'on aime, jamais vulgaire, jamais coincé, protéiforme et ambidextre. C'est comme un collage délicat. Merci à Céline aussi pour ses bons mots et son regard de correctrice, l'exactitude étant la politesse des rois. Mon Rushka fume dans ma tasse. Face à mon regard, comme tous les matins, l'archipel toscan.

Hélas, j'aurais aimé être tourneboulé par les rondeurs à la Rubens de Valérie Alexandre, la madame météo de télé matin... Manque de pot, ce matin c'était une brune maigriote.

J'ai adoré Jean d'O chez F.O.G. Il y avait Hollande, l'homme qui hait les riches, avec sa tête de beignet soufflé. Saillie on ne peut plus nature de Jean d'O: "Je vous rassure, on avait de l'argent chez nous mais on n'en parlait jamais"

Amicalement vôtre

Sylvestre

Réputation de passeur, même passeur de plats !

Message du 02/11/08 à 13h53
De : RADLOVIC Alexandra <alexandra7@mail.com>
A : GENZEL David <david.genzel@voila.fr>

Objet : Le Comptoir

Hi,

j'ai des amis américains qui adorent le Comptoir.
ils seront à paris le 4 & 5 novembre,
et seront ravi de dîner là avec leurs amis.
le resto prend pas des reservations,
peux-tu m'aider?

leurs noms: michael & barbara grayson

michael est avocat pour des restos à LA,
et lui et sa femme adorent la france.
ils ont un appartement dans le 7ème.

je suis désolée de t'embêter...
si ce n'est pas possible, ce n'est pas grave.
merci par avance!

si jamais je peux te rendre un service,
ça sera avec plaisir!

xx
alexandra


Le héros du dernier roman de Martin Page Peut-être une histoire d'amour (Editions de l'Olivier) est rédacteur dans une agence de publicité, trentenaire et célibataire, névrosé tendance hypocondriaque.
Céline :
- Martin Page qui me précède dans Bordel !


Pourquoi Hervé Brossard donne-t-il l'impression de dormir sur le blog de l'AACC ?!

http://blog.aacc.fr/

Jean-Marc Restoux, le sdf du kiosque de La Hune, ex-candidat aux municipales, soutenu par Frédéric Beigbeder, est en train de lire Pourquoi êtes-vous pauvres ? de William T. Vollmann.

Message du 03/11/08 à 11:09

De : BRUCKER Axel < trailersmuseum@wanadoo.fr >

A : GENZEL David <david.genzel@gmail.com>

« Non, Sarkozy n'est pas socialiste » déclare Pierre Moscovici au Parisien...

Parole d'expert !

J'adore.

Axel Brücker
TRAILERS MUSEUM


Et en pleine nuit d'élections américaines, nous allons à l'avant-première du fabuleux dernier film de James Gray...


Céline est ravie de retrouver dans Elle de cette semaine une bonne critique du roman de Roxane Duru qu'elle avait corrigé cet été.







David et Céline vont dans le même bateau

Repost 0
David Genzel - dans Culte
2 novembre 2008 7 02 /11 /novembre /2008 15:16

 

De : DUMOULIN François <fdumoulin@signeascendant.com>
À : GENZEL David <david.genzel@yahoo.fr>
Envoyé le : Vendredi, 31 Octobre 2008, 11h37mn 53s

 

Bonjour David,

Obama n'étant plus qu'à un cheveu de la victoire je t'adresse cette photo de l'enseigne d'un coiffeur de Los Angeles que j'ai prise à la volée sur Abbot Kinney boulevard. Ne va pas en conclure que demain on rase gratis !

Amitié, François Dumoulin

 

Message du 02/11/08 à 13h33

 

De : GURFINKIEL Michel <michel.gurfinkiel@gmail.com>

A : GENZEL David <david.genzel@voila.fr>

Objet : GURFINKIEL/ ELECTIONS USA/ 3 NOV A DEAUVILLE

 

 MICHEL GURFINKIEL A DEAUVILLE
LE 3 NOVEMBRE 2008
Il sera l'invité du
Centre international de Deauville

pour un débat avec
Vladimir Fedorovski

sur
les élections présidentielles américaines

le lundi 3 novembre 2008
à 18 heures précises

Centre international de Deauville
Les Planches
1 avenue Lucien Barrière
14801 Deauville
02 31 14 14 14

 

www.michelgurfinkiel.com
Le débat sera suivi d'une signature de livres


 

 

 

Message du 25/10/08 à 11h33

 

 

De : MULLER Karin <iftmuller@wanadoo.fr>

A : GENZEL David <david.genzel@voila.fr>

Objet : John Levee

Cher David,

Voici le dossier de presse sur John Levee, qui a débarqué le jour J - ou le D. Day - sur une plage normande... Il nous a parlé du 6 juin 44 lors du dernier vernissage... C'est un artiste particulièrement intéressant et attachant. A 84 ans, il se déplace toujours à moto ! Comme l'écrit Lydia Harambourg, c'est le plus Français des Américains à Paris...

A très bientôt à la galerie,

Karin

 

 

Emmanuel Berretta fait partie de nos journalistes favoris pour ses informations media sur le site du Point. Et on sait qu'il ne sera pas débauché par Catherine Millet... !


DE : BERRETTA Emmanuel <beretax@yahoo.fr>

A : NAVARRE Céline <navarre_celine@hotmail.com>

Date : 10/31/08 21:54:35

Sujet : Un petit tour à la FIAC

 

La FIAC pour la plupart des gens, c'est la Foire internationale de l'art contemporain.

Mais pour des gens à l'esprit mal intentionné comme votre serviteur,

la FIAC, c'est aussi la Foire des installations absurdes et cocasses.

J'ai fait ma petite sélection.

Suivez le guide ! Ca passe ici...

 

 

Enfin un véritable homme de lettres !

 

 

 

Vivement la TV haute définition dans tous les foyers...

 

 

Ce qui s'appelle un goût de chiotte...

 

 

Un tango de la muerte !

 

 

On termine la visite par la chaise-goutte

 

 

 

Le numéro 10 de L'en-je lacanien vient de paraître avec comme thème : le sexe. Texte d'ouverture : "La fente" avec une troublante carte blanche à Irina Ionesco comprenant deux photos de femmes.


 

 

 

Joey Starr a fêté ses 41 ans au O'Mantra rue Grégoire de Tours, le nouveau lieu branché de Saint-Germain-des-Prés, en compagnie d'Olivier Besancenot. Au même moment, Céline fêtait ses 34 ans dans la même rue, à la Casa Bini.


 

 

 

De : MICHEL Barbara <seishonagon@hotmail.fr>
À : GENZEL David <david.genzel@yahoo.fr>
Envoyé le : Vendredi, 31 Octobre 2008, 12h22mn 03s

Objet : Ecrits au fil du pinceau

Chers calligraphes floresques,
Forcément, je ne pouvais que réagir à la note de Sylvestre Rossi...Tout d'abord, parce que Céline et David se montrent les dignes et malicieux héritiers de Sei Shonagon :
- en nous listant dans leur éphéméride les "choses qui font battre le cœur";
- en associant le corps et l'écrit
- en sautant des « choses » aux anecdotes -il y a ainsi quelques historiettes sur la vie de cour (ce que l'on sait moins) dans le « Pillowbook », glissées entre les fameuses listes-
J'avais adoré le Pillowbook de Peter Greenaway, qui reste un de mes films préférés, et qui m'avait fait vraiment lire Sei Shonagon, que j'avais déjà rencontrée par hasard via l'Oulipo et la Petite Fabrique de littérature.
« Chose qui m'émerveille : une écrivain contemporaine peut avoir mille ans... ! »
Qui sait...je vous souhaite de connaître le même sort que Sei... !
 

 

 

De : MERLE Gaëlle <gllmerle@wanadoo.fr>
À : GENZEL David <david.genzel@yahoo.fr>
Envoyé le : Vendredi, 31 Octobre 2008, 13h24mn 40s

 

Cher David,

Le hasard des rencontres fait bien les choses ! J'ai été ravie de revoir Céline. J'aime beaucoup l'atmosphère des Editeurs. Bois, livres, fond de musique chaleureux et discret, on s'y sent bien !
A bientôt, au Flore peut-être, avec Claude, mon mari, et Céline !
Bien amicalement.
Gaëlle

 

 

 

Message du 01/11/08 à 18h55

 

De : "Alexandra Radlovic" <alexandra7@mail.com>

A : david.genzel@voila.fr

Objet : Trois Soeurs

hi david,

voici l'info sur TROIS SOEURS.
l'affiche est en pièce jointe.
ça sera super si tu peux le mettre sur ton blog.

si toi et celine sont libre le 11 novembre,
viens voir la pièce, comme mes invités.
après on peut prendre un verre.

Xx,
alex

Au Vingtième Théâtre,
7 rue des Platrières - 75020 PARIS
métro Ménilmontant
Tel : 01 43 66 01 13


A partir du 11 novembre,
Tous les jeudis à 14 H 30 et,
les mardi 11 novembre et 9 décembre à 20 H 30

 

"Non, Sarkozy n'est pas socialiste" déclare Pierre Moscovici au Parisien.
Céline :
- Et lui, alors ?!

 

 





David et Céline vont dans le même bateau

 

 

 

Repost 0
David Genzel - dans Culte
31 octobre 2008 5 31 /10 /octobre /2008 09:00


Hervé Brossard sera en photo, je suis prêt à le parier, dans tous les journaux dès la semaine prochaine. Avec la conquête de l'espace Renault-Nissan. Parce qu'il est photogénique. Parce qu'il revient d'une traversée du désert. Parce qu'il est à la fois à la conquête de l'espace et président de l'AACC. Parce que Jean-Marie Dru est très proche de Carlos Ghosn, mais qu'il n'était pas au premier plan de la compétition. Parce que pour son entrée dans l'espace, il a été tout de suite sur la compétition la plus importante de l'année. Il aura été l'OMD de la situation !

From : ROSSI Sylvestre <sylvestre.rossi@wanadoo.fr>

To : GENZEL David <davidgenzel@voila.fr>

Sent : Friday, October 31, 2008 7:45 AM

Subject : Pillow book

Cher David,

Sur le mode du Pillow book de la courtisane Sei Shônagon : « Choses que l'on aimerait savoir en passant ».

Bien amicalement

Sylvestre

-- A qui appartient en titre la villa du cap nègre ? A Carla Bruni-Sarkozy ? A Valeria Bruni-Tedeschi ? Est-elle en indivis ?

-- Qu'est-ce qui permet objectivement de penser que Alain Minc sait de quoi il parle ?

-- Le père de l'enfant de Rachida Dati est-il un peu vieux ou simplement vieux ?

-- Qui de Jean François Kahn ou de Henri Tachan postillonne le plus loin ?

-- Existe-t-il dans le microcosme politique une personne qui parierait un kopeck sur Dominique de Villepin en cas de compétition réelle avec Nicolas Sarkozy ?

-- Quel est l'individu doté de deux sous de jugeote qui rit, voire qui sourit, en regardant Gröland sur Canal plus ?

-- A quoi sert au juste Robert Solé ?

-- Un être qui a la tête froide peut-il sans tiquer supporter le claquement de bouche de Jean Pierre Pernaut après chaque sujet traité dans son journal ?

-- Qui ? Ingrid Caven ? Marlène Dietrich ? Une chanteuse tudesque méconnue ? Qui chante "Good bye Mister gentleman" dans le dernier épisode de Derrick ?     

Ci-dessus, le légendaire bureau de l'inspecteur principal Stephan Derrick :

"Il y a eu un crime dans Wolfgangstrasse, Harry, va chercher la Mercedes !"


Tous les trois, nous avons écrit des ouvrages sur la communication. Donc nous avions légitimité pour poser à l'étage du Flore. Mais Céline a entendu la remarque amusante de Luc Laurentin :

- Ce n'est pas ce livre, David, qu'il faut montrer aujourd'hui !     

(c) Photo Cécile Brouwet


De : MONNOT Sophia <sophia.monnot@gmail.com>
À : GENZEL David <david.genzel@yahoo.fr>
Envoyé le : Jeudi, 30 Octobre 2008, 19h06mn 18s

Cher David,

Merci de votre petit mot. Je suis à l'UNESCO, demain

à partir de 13/14 h jusqu'à 17h avec Antonio Veronese car nous avons aussi le passage de quelques journalistes. Je serais très heureuse de faire votre connaissance, à moins que nous nous connaissions déjà...
Sophia.

 

Hier en fin d'après-midi, Céline va prendre un café aux Editeurs avec Stéphane Million. Elle s'assied à une table de quatre, sous le portrait de Régis Jauffret. Quand un garçon vient lui demander combien ils seront, elle repond deux. 

- Alors changez de table ! C'est bientôt l'heure des limonades !

Céline s'éloigne, prend une petite table de deux. Commande son café qui ne vient pas, ne sait pas trop quoi faire de ses doigts. A côté d'elle, elle entend deux voix de femmes, sans écouter, elle entend parler théâtre. Céline lève les yeux et tombe sur la formidable Agatha, Gaëlle Merle !

Stéphane remet à Céline le Elle de cette semaine. Page 34, "Mareva Galanter aime tout ça". Nous aussi.

Ali entre avec Le Monde dans les mains :

- Ca y est, ça y est ! Dominique Strauss-Kahn a arrêté le Viagra !

De : DELPRAT Christian <c.delprat@jvldir.com>

À : GENZEL David <david.genzel@yahoo.fr>

Envoyé le : Vendredi, 31 Octobre 2008, 7h29mn 58s

Objet : on demande le petit Robert au bureau de la créa

Mon cher David,

Si la pub pour l'alcool est autorisée sur internet, on pourra facilement recycler le fameux slogan : 1 clic ça va, 3 clics... ! Et Daniel Robert pourra revenir donner des leçons de réalisme aux rédacteurs (stagiaires ?) de la campagne actuelle pour la Poste : « votre confiance est notre plus beau capital ; elle nous donne la force et le devoir de changer pour mieux rester nous-mêmes. Ensemble, prenons de l'avance ». À moins que cette phrase ne soit un hommage à Coluche et coïncide volontairement avec la promo du film. Parce que si tu te sens obligé de changer et que tous tes efforts consistent à rester le même ; si j'avais le temps, je ferais bien un sondage « sortie de guichets ».

Christian DELPRAT


Ellen Willer me poursuit la saga publicitaire d'Eric Zemmour.

- Il est resté à peu près huit mois chez FCA, et un jour, la directrice de clientelle Nicole Deville, qui a épousé Michel Rogale, me téléphone : "Est-ce que tu pourrais prendre chez Lorin un candidat un peu fragile, peut être trop vulnérable pour la pub ?". Eric a donc travaillé chez Philippe Lorin et ensuite Philippe l'a recommandé à Philippe Tesson parce que Zemmour voulait devenir journaliste politique. Ce qui est amusant, c'est qu'Eric Zemmour a été recalé à une grande école dont il est aujourd'hui membre du jury.

(c) Photo Louis Monier

Lors de son procès, Nino Ferrara n'arrête pas de plaisanter sur sa petite taille. Il pourrait lire les propos de Jean d'Ormesson :

Dans votre livre, vous dites : "Je ne suis pas grand. Je serre les poings." Qu'auriez-vous fait avec dix centimètres de plus ?
- Avec les femmes qui me plaisent, j'aurais gagné dix jours.

(c) Photo Kai Jünemann


Le Parisien me ravit ce matin, en donnant la parole pour le lancement d'Aujourd'hui Sport, à mon président des Gastronomades : Louis Gillet.

La Dorothy's Gallery vote Obama !






David et Céline vont dans le même bateau


Repost 0
David Genzel - dans Culte
30 octobre 2008 4 30 /10 /octobre /2008 09:06


Grâce à l'amicale complicité d'Eric Tong Cuong, nous assistons au concert de Marie Modiano au Café de la Danse. Pur moment d'émotion : l'arrivée de Patrick Modiano qui s'assied au premier rang.

Marie apparaît entourée de cinq musiciens, dont le splendide Peter Von Poehl à la guitare, aux chants et aux percussions, dans une paire de chaussures à petits talons, dont je n'ai pas su si elles étaient bleues ou plutôt vertes. Des chaussettes fines très rouges. Un pantalon en stretch noir, un tee-shirt à tête de loup, et une veste par dessus les épaules. A l'aise, balançant ses longues mains de de chaque côté de son corps, tapant du pied gauche au rythme de ses chansons. Chansons composées à Berlin les jours de pluie ou de grand soleil, on ne sait plus, nous explique t-elle dans une voix de garçon. Patrick Modiano a retiré sa veste pour mieux écouter sa fille. Il la fixe, dans un immense pull-over bleu. Marie enchaine les chansons, les égrène, de Martin à Yesterday is back again, l'album Outland y passe.
- Nous allons être un peu les Bee Gees ce soir !
Et reprend I started a joke comme une princesse. Céline pense à Keren Ann, Valérie Tong Cuong à Nico. On ne peut s'empêcher de la comparer.


Ensuite, nous allons dîner avec Valérie et Eric chez Blue Elephant. Valérie nous livre son coup de coeur : Philippe Honoré.  


- Il ne faut pas déjeuner ici le lundi, car ce menu est indexé sur le cours du Cac40 et la bourse est fermée le week-end !
Philippe m'a parlé du dernier livre de David Lodge, de l'émotion qu'il avait eue de voir soixante anciens de FCA se réunir récemment.
Céline siffle :
- Eric Zemmour était-il là ?!




Message du 30/10/08 à 08h36

De : ROSSI Sylvestre <sylvestre.rossi@wanadoo.fr>

A : GENZEL David <davidgenzel@voila.fr>

Objet : Ernest Hello


Cher David,

Pour changer de mes derniers posts un peu triviaux, quelques « Paroles de Dieu » (Jérôme Millon éditeur) de l'immense penseur mystique Ernest Hello.

Ce que dit Hello sur l'oubli.

Bien amicalement

Sylvestre

« L'oubli a bien des formes et en voici trois principales qui se présentent à moi: le sommeil, le rire et l'ivresse. Le sommeil est l'ombre du Sabbat qui tombe sur la terre. Il semble que le sommeil soit dans je ne sais quel rapport particulier avec la personne du père. Le sommeil est le principe des principes. Le rire est l'image du fils. Lorsque les promesses du père poussent l'invraisemblance jusqu'à certaines apparences de folie, elles se réalisent dans le rire. Les traditions antiques parlent d'un rire inexorable qu'elles attribuent à la divinité. L'ivresse est l'activité suprême de l'âme, la plus intense, la plus ardente. Dans l'ivresse, chacun cherche à se fuir et appelle tous les autres à son secours contre lui-même. »

Dessin de Félix Valloton


Hier soir, excellente assistance pour la sortie du livre No Pub de Luc Laurentin. L'étage du Flore était copieusement garni : de Nicolas Bordas à Eric Tong Cuong. Luc Laurentin remercie Laurent Habib d'avoir trouvé le titre de ce livre. Normal qu'un homme du corporate pense à No Pub ! Et Bernard Moors m'apporte en hommage à Jean-René Ruttinger, le Georges Killian.




Message du 29/10/08 à 15h48

De : ZREHEN Richard <r.zrehen@gmail.com>

A : GENZEL David <david.genzel@voila.fr>

(c) Photo Alain Zimeray


Et à proximité de mon ami Patrick Jelin, photographe et musicien,
qui, très graphiquement, évoque la grande Denise René, dont j'ai
commencé à regarder la vitrine avec envie, jeune impécunieux
que j'étais, l'année de ma Terminale...
C'est la page Arts du Combat d'Henry Smadja qui m'avait
convaincu de pousser de ce côté du bd St Germain, et de ne pas
me contenter de squatter aux 2 Magots - on n'est pas sérieux
quand on a 17 ans, on ne connaît pas les codes - à lire
consciencieusement, dans l'espoir de devenir un sous Boris Vian,
des livres achetés au Divan ou à la Hune.
Pas sérieux mais pas nécessairement irréaliste.
Herbin, Soto, Vasarely, entre autres, c'est chez elle que j'ai vu
de leurs oeuvres "en vrai" pour la première fois. C'était avant-hier !

Salut et civilité,

Richard


Hier après-midi, à l'heure du thé, Céline fait la connaissance de Constance de Bartillat que lui présente l'éditeur et écrivain Charles Ficat.


Ils sont tous deux en train de préparer le service de presse du dernier ouvrage de Jean Touzot à paraître en novembre : les chroniques de François Mauriac sur la télévision.



Céline revient de la rue Crébillon enchantée et me raconte les deux éditeurs vifs et passionnés ainsi que le bouquet de tulipes roses.


De : DUMOULIN François <fdumoulin@signeascendant.com>
À : GENZEL David <david.genzel@yahoo.fr>
Envoyé le : Mercredi, 29 Octobre 2008, 12h36mn 03s

Bonjour David,

Du haut de ma Butte Montmartre j'ai d'abord regardé ton blog avec un rien de circonspection avant d'y succomber comme beaucoup d'autres. Ainsi puis-je humer quotidiennement l'air de la Rive Gauche, au moins par le miracle de la toile ; pas seulement de la toile d'ailleurs, puisque mes pérégrinations boulangères* me conduisant dans ton quartier de temps à autre (*je prodigue force conseils à un meunier), j'ai pu enfin déguster rue de Seine ce que j'avais adoré à Turin, les glaces de Grom (Il gelato coma une volta). A propos de toile, je m'étais faite celle de Bienvenue chez les Ch'tis le premier jour de sa sortie parisienne au Pathé Wepler de la place de Clichy, double aveu que j'imagine assez singulier pour toi au regard de l'orientation géographique et intellectuelle de ton blog. Ce qui m'avait fasciné ce jour là tenait à l'enthousiasme de la salle, à sa faculté à rire à gorge déployée alors que je restais scotché à mon fauteuil, abasourdi par la faiblesse du scénario propre seulement à satisfaire ce que Brassens appelait « Les imbéciles heureux qui sont né quelque part ». Pourtant j'étais sorti plein d'indulgence pour ce film qui au moins ne versait pas dans la vulgarité et révélait au-delà des clichés, l'attachement à un monde révolu. L'attachement à un monde révolu ?  C'est certain que sur cette thématique et bien au-delà, La Vie Moderne de Depardon recueillera tous tes suffrages.

 

 

Ici  Rive Droite il fait beau, le brouillard matinal s'est levé.

Amitié à toi et à Céline

François Dumoulin

Plusieurs scènes de Quantum of Solace ont été tournées à Sienne. Mais le Palio, lui, a réellement institué no pub !


De : MORGENSZTERN Armand <armand.morgensztern@gmail.com>
À : GENZEL David <david.genzel@yahoo.fr>
Envoyé le : Mercredi, 29 Octobre 2008, 12h11mn 42s

A propos de La Maison du caviar et de Woody Allen ; il y a quelques années j'y déjeunais avec Gilles Viallard lorsque Woody Allen entra dans la salle et s'installa à côté de notre table avec son épouse asiatique et ses parents. Au bout d'un moment je ne pus résister à l'envie de lui parler et je lui en yddish : « Le parlez-vous ? », il me répondit en Anglais qu'il ne le pratiquait plus etc. J'étais naïvement heureux, j'avais eu un contact avec un homme et un artiste admirable et comme l'aurait dit David, SUBLIME ! A la fin du repas il se leva et vint me saluer avec un large sourire....On a les plaisirs qu'on peut !






David et Céline vont dans le même bateau

Ce lundi, déjeuner au restaurant Mori avec Philippe Calleux. Notre déjeuner mensuel toujours aussi superbe. Pourquoi parler ce jeudi d'un déjeuner qui a eu lieu lundi ?! Parce que le maître d'hôtel en nous présentant le déjeuner Cac40 nous a dit :
Repost 0
David Genzel - dans Culte
29 octobre 2008 3 29 /10 /octobre /2008 08:58


Nous n'avons pas vu Bienvenue chez les Ch'tis, nous n'irons pas voir Mes stars et moi, mais Kad Merad nous fait un plaisir immense en déclarant à Pariscope que son lieu gourmand préféré à Paris, c'est Da Rosa.

"C'est ma petite cantine portugaise du VIe, avec des vins portugais, espagnols, italiens, et une nourriture très agréable, méridionale, c'est très sympa ! J'y ai même travaillé, j'ai fait des lectures là bas. C'est un endroit que j'aime bien"


Hier, déjeuner à La Maison du caviar avec Pierre de Plas qui nous joue les Pierre Noël en nous offrant de la part de Sieglinde deux splendides modèles en soie Dino e Lucia, pour ma fille Cordelia et pour la nièce de Céline, Camille.  André Rousselet vient saluer amicalement Pierre avant de s'installer à la table voisine pour y lire Le Monde en dégustant le plat du jour. Il y a moins de clients, mais surtout moins de femmes. Pierre, intarissable, fait rire Céline en disant au patron :
- En période de crise, il faudrait rebaptiser le restaurant La Maison de la pomme de terre !

Ce soir, avec Valérie et Eric Tong Cuong, nous allons au Café de la Danse assister au récital de Marie Modiano.



Avant, nous serons passés au Flore à la signature du livre de Luc Laurentin.


Très dur papier dans Le Canard Enchaîné sur l'ouvrage de Pierre Bergé. Titre : "Ne pas perdre la préface"

"Mérimée n'a jamais préfacé Madmoiselle de Maupin. C'est Théophile Gautier, auteur de ce roman qui a fait lui-même la préface, en effet très longue et fameuse, puisqu'elle proclame l'indépendance de l'art, qui, selon lui, ne doit se préoccuper ni des critiques ni des moralistes"


En son temps, le Horse's Tavern au carrefour de l'Odéon s'appelait La Taverne Georges Killian's, et avec Pierre Lemonnier, on y avait fait une fameuse fête pour le lancement de la bière rousse...

De : MOORS Bernard <bernardmoors@free.fr>
À : GENZEL David <david.genzel@yahoo.fr>
Envoyé le : Mardi, 28 Octobre 2008, 23h17mn 43s
Objet : Jean René Ruttinger

Bonsoir David,

Je rentre à l'instant  de l'île de Ré où j'étais sans ordi et me précipite donc sur ton blog, pour y apprendre la triste nouvelle de la disparition de Jean René. Je l'ai accueilli, jeune débutant, quand j'étais copy-chief chez Mc Cann.  Il adorait énerver les jolies rédactrices en fumant un infâme Bergerac, mais écrivait déjà avec beaucoup de sensibilité. Après quelques années il est parti chez Lemonnier mais nous sommes restés très proches longtemps, (il est le parrain de ma fille Barbara).

Je viens de retrouver dans ma bibliothèque son livre sur Killian, je peux te l'apporter demain après-midi si tu veux scanner la couverture.

Amitiés

Bernard


De : MONNOT Sophia <sophia.monnot@gmail.com>
À : GENZEL David <david.genzel@yahoo.fr>
Envoyé le : Mardi, 28 Octobre 2008, 13h32mn 33s

Objet : Re: Expo Veronèse

Monsieur,

Je reçois votre mail ce matin qui me fait plaisir pour Antonio Veronese que je représente et qui me rend très triste parce j'apprends le décès de Jean-René Ruttinger qui a été mon patron plusieurs années justement au temps de George Killian.

Bien sincèrement. Sophia Monnot

Etiez-vous présent, hier soir, au vernissage ?


Gunilla Karlzen est aussi à sa façon une icône publicitaire.

De : KARLZEN Gunilla <gunillakarlzen@mac.com>
À : GENZEL David <david.genzel@yahoo.fr>
Le : Mercredi, 29 Octobre 2008, 7h47mn 17s
Objet : Soirée musicale - jeudi 20 novembre auChalet des iles

Salut les amis !

Voici le jeudi du mois de novembre à ne pas rater !

N'oubliez pas de réserver votre table;)

xxx

Guni


Avec Pierre de Plas, nous avons longuement évoque le dernier film de Woody Allen que nous avons adoré tous les trois. Nous conseillons à Pierre de venir voir la projection de Zélig...

De : MOSCOVITZ Jean-Jacques <jjmoscov-infos@tele2.fr>

A : GENZEL David <david.genzel@voila.fr>


-  LE DIMANCHE 30 XI 10h30  « LE RAGARD QUI BAT... »

PROJECTION ET DEBAT avec

ZELIG (1983) de WOODY ALLEN

CINEMA LA PAGODE 57bis R. DE BABYLONE 75007 PARIS

***

 

De : MERLE Gaëlle <gllmerle@wanadoo.fr>
À : GENZEL David <david.genzel@yahoo.fr>

Envoyé le : Mardi, 28 Octobre 2008, 12h57mn 54s

Objet : Le blog de L'odéon
(c) Photo Carlotta Forsberg
Bonjour David,

Je reviens d'une semaine à Marseille particulièrement pluvieuse ! J'ai eu la joie à mon retour de découvrir l'article vous concernant. Votre blog prouve que le medium qu'est internet n'exclut pas d'avoir une âme, bien au contraire. J'aime beaucoup la notion de "passeur". Passeur d'idées, d'images, intermédiaire, voyage d'une rive à l'autre. Réalité et imaginaire s'y rencontrent avec des points de vue toujours intéressants, car personnels.
Alors merci !
Amitié à vous et à Céline.
Gaëlle


Dans un décor de cabaret, avec une lumière très tamisée, une bande musicale de zouk, sur la piste du Magic Circus d'Aubervilliers, Pierre Moscovici est venu soutenir Bertrand Delanoë. On ne sait s'il jouera les Monsieur Loyal jusqu'au bout.



Pierre Moscovici avait-il une antisèche sur la chanson de Léo Ferré consacrée à Aubervilliers ?!


(...)

Monsieur Tout-Blanc

Vous enseignez la charité Bien ordonnée

Dans vos châteaux en Italie

Monsieur Tout-Blanc

La charité, c'est très gentil

Mais qu'est-ce que c'est ?

Expliquez-moi

Pendant c'temps-là

moi j'vis à Aubervilliers

C'est un p'tit coin perdu au bout d'la misère

Où l'on n'a pas tell'ment d'questions à s'poser

Pour briffer faut bosser mon p'tit père

(...)

Monsieur Tout-Blanc

Si vous partez un beau matin Les pieds devant

Pour vos châteaux en paradis

Monsieur Tout-Blanc Le paradis, c'est p't-êt' joli

Priez pour moi

Moi j'ai pas l'temps

Car je vivrai toujours à Aubervilliers

Avec deux bras noués autour d'ma misère

On n'aura plus tell'ment d'questions à s'poser

Dans la vie faut s'aimer mon p'tit père

Monsieur Tout-Blanc

Si j'enseignais la charité Bien ordonnée

Dans mes châteaux d'Aubervilliers

Monsieur Tout-Blanc

Ça n'est pas vous qu'j'irais trouver

Pour m'indiquer C'qu'il faut donner



De : LEVY Benjamin <bl@abacusconseil.com>
À : GENZEL David <david.genzel@yahoo.fr>
Envoyé le : Dimanche, 26 Octobre 2008, 19h31mn 44s

Bonjour David,

Je suis bien triste car j'ai quitté ton doux quartier. Après des bureaux rue de Fürstenberg, puis rue de l'Echaudé, puis rue Saint Jacques, je viens d'enjamber la Seine.

Mais je passerai tout prochainement à l'improviste pour te donner des nouvelles au Flore. Les aléas actuels de marché m'aident énormément dans le lancement de mon activité. Je suis l'un des rares à avoir un modèle qui se développe fortement dans ce type de situation. Résultat, je travaille bcp trop à mon goût !!!

Je me permets en attendant de te donner les liens d'un projet de mon oncle.

Il est réal de pub et longs et tu le connais peut-être.

Il cherche un financement modeste pour réaliser un documentaire sur l'histoire fascinante jointe.

Ce personnage de roman a fini sa vie en tentant la traversée de l'atlantique juste avant Lindberg. Il a été aperçu au dessus de St Pierre et Miquelon et allait donc réussir son pari.

Il a soit été abattu par les Américains qui refusaient qu'un Français réussisse, ou descendu par la mafia et/ou les trafiquants, ou etc.

Le sujet est passionnant et devrait intéresser des sociétés comme Brietling ou EADS qui pourrait voir dans le sujet un bel outil de PR.

Mon oncle est déjà en contact avec plusieurs chaînes qui a priori sont favorable à une prévente. Peut être aurais-tu une idée pour un tel projet ?

Je te remercie par avance et profite pour te féliciter une fois de plus du plaisir que j'ai à parcourir régulièrement ton blog.

Bien amicalement,

Benjamin Lévy

Abacus Conseil

Tel : 33 1 48 24 06 84

Fax : 33 1 48 24 06 87

33 rue d'hauteville - 75010 Paris

bl@abacusconseil.com


http://lcouvelaire.free.fr/NUNGESSER

http://www.louiscouvelaire.com/telecharger.php

http://www.louiscouvelaire.com

 





David et Céline vont dans le même bateau


Repost 0
David Genzel - dans Culte
28 octobre 2008 2 28 /10 /octobre /2008 09:13


Fadela Amara ne tient pas, contrairement à notre président et à Karcher, à ce qu'on la fasse passer pour l'agent de relations publiques de Destop. Dans Libé ce matin elle écrit :

"Je suis scandalisée de voir mes propos détournés de manière malveillante dans un article du journal Le Monde daté du lundi 20 octobre et vendredi 24 encore dans le journal Libération dans un article de Pierre Marcelle... Dans ces deux articles, on me fait dire qu'il fallait donner "un coup de Destop" à ces comportements dans les stades (...) alors que j'ai parlé d'un coup d'estoc".

Est-ce que cela va se règler sur le pré ?!

L'autre jour, nous parlions de la cravate Hermès de Thierry Consigny. Didier Lombard a fait encore plus fort : lors de la présentation du plan France Numérique 2012, il portait de magnifiques chaussettes... Orange. Après les chaussettes d'Edouard Balladur, de Jean-Marie Messier et de Pierre Bérégovoy, les chaussettes de Didier Lombard qui vont sûrement agacer Canal+ !


Ce week-end, les visiteurs ont gagné : les joueurs de la ville rose l'ont emporté au Stade de France contre l'équipe au maillot rose.

(c) Photo Elodie Kuzma

Et en présence de Robert-Louis Dreyfus, les joueurs du PSG ont doublé la mise face à l'OM.


De : DELPRAT Christian <c.delprat@jvldir.com>
À : GENZEL David <david.genzel@yahoo.fr>
Envoyé le : Mardi, 28 Octobre 2008, 7h57mn 12s
Objet : Oremus

Gloire à toi Renard des surfaces, béni soit ton ton front qui catapulte le ballon, loués soient tes appels de balle en profondeur...
HOARAU au plus haut des cieux !
....et canonisons l'apôtre Cayzac qui te fit venir au Parc.
   Christian DELPRAT


La Fiac vient de fermer. Merveilleux souvenir de la galeriste du boulevard Saint Germain.

Message du 28/10/08 à 02h01

De : JELIN Patrick <talktome@save-the-world.com>

A : GENZEL David <david.genzel@voila.fr>

Objet : Fiac 2008, Denise René était là

Je ne saurai dire combien de fois je me suis arrêté devant la vitrine de Denise René, parfois avec curiosité, quelquefois avec irritation, souvent avec admiration. Denise René mérite qu'on l'approche avec respect et précaution elle est aujourd'hui un témoin rare de l'histoire de l'art et une de ses meilleures actrices,  elle a donné au boulevard Saint-Germain une identité qui est largement associée à celle du café le Flore et de la librairie la Hune.


Patrick Jelin

La Fiac, Octobre 2008-10-27 Denise René était là


Céline a préféré Match Point à Vicky Christina Barcelona. Nous avons revu hier soir Match Point. La chance par rapport au talent. Décidément, je préfère le libertinage catalan !


Message du 26/10/08 à 18h46

De : ZREHEN Richard <r.zrehen@gmail.com>

A : GENZEL David <david.genzel@voila.fr>

(c) Photo Alain Zimeray

David,

Me voici dans un grand embarras : je n'ai pas vu le dernier Woody Allen mais sans l'avoir vraiment décidé : les Fêtes juives, mon blog -  moins enlevé et moins fréquenté que le tien, parce que je dois être un peu rabat-joie - et la mise au point de manuscrits passionnants pour pouvoir les faire paraître aussi vite que possible, notamment une monographie consacrée à un génie méconnu de la Philosophie des Mathématiques, Albert Lautman, fusillé par les Nazis en 1944 pour faits de résistance, tout comme son ami Cavaillès, autre génie de la discipline, dont le personnage que joue Paul Meurisse dans l'admirable Armée des Ombres de Melville s'inspire très ouvertement.
Tout ça prend du temps et de l'énergie. A la réflexion, peut-être un peu de réticence. Le magie a cessé de fonctionner avec Interiors, film lourd et appuyé, où un comique doué, enfin reconnu, pouvait se prendre pour Bergman et montrer qu'il savait faire dans le sérieux. Allen est certainement une sorte de virtuose ; il me fait encore souvent rire, mais, avec l'âge, je sens la complaisance venue et les ficelles me paraissent plus grosses. De plus mes sources me disent que dans ce film que je n'ai pas vu, Zelig (quelle
réussite) se prend pour Almodovar - cinéaste que je ne supporte pas. Trop latin, trop expansif, même pour moi qui suis né en Alger...

Sur d'autres sujets, il m'arrive d'être plus disert. Désolé.

Amitiés,

Richard


Sommes allés voir Appaloosa, un grand, un très grand western. Mais le meilleur moment pour moi ce fut de lire le texte de Philippe Corcuff paru dans Rue89 : "Un grand western anticapitaliste (contre Sarkozy)".


Cent fois sur le métier, il remet son ouvrage. Cent fois sur le media, il y revient avec rage.


Message du 27/10/08 à 10h12

De : De ROSNAY Stéphane <redaction@tlmjournal.com>

A : GENZEL David <dabvid.genzel@voila.fr>

Bonjour David,

On peut parler d'idiocratie globale ! Les journalistes français sont de plus en plus piteux,
accumulant fausses informations, approximations et grotesques amalgames. Dans le
mensuel Tous les médias, on revient longuement sur cette "morandinisation" du journalisme
en France. Thomas Hugues, Anne Sophie-Lapix, Michel Denisot, Bruce Toussaint, Ariel Wizman, et bien d'autres sont pris en flagrant délit...
Dans Tous les médias, on autopsie le "bruit médiatique ambiant" en revenant sur un mois
de fautes professionnelles de nos "excellents confrères". Ils parlent pour ne rien dire. Nous
commentons leurs bourdes et dérapages pour nous distraire.


Bien amicalement à vous,
Stéphane de Rosnay


Message du 27/10/08 à 08h53

De : ROSSI Sylvestre <sylvestre.rossi@wanadoo.fr>

A : davidgenzel@voila.fr

Objet : Manouche


Cher David,

Quand je regarde DSK je ne peux m'empêcher de penser à cette chanson de Manouche composée par Frédéric de Botton et qui fit florès dans les années 70.

"L'homme, qu'il soit roi de Mésopotamie, milliardaire à Wall Street ou vendeur de chaussettes au bazar de l'hôtel de ville, est avant tout un abonné du trou du cul"

J'ai bien connu Manouche. Je me demande ce qu'est devenu son fils, Jean Paul Germain, qui était couturier aux USA. C'était aussi le fils du gangster Carbone.

Amicalement

Sylvestre


En ce moment à l'Unesco, les visages de Antonio Veronese.


De : DORDOR Xavier <xd@pressemagazine.com>
À : GENZEL David <david.genzel@yahoo.fr>
Envoyé le : Mardi, 28 Octobre 2008, 9h36mn 59s

Objet : Jean René Ruttinger.

David,

J'ai le regret de t'apprendre (sans doute, mais avec toi on ne sait jamais) le décès de Jean René Ruttinger, fabuleux rédacteur de l'agence Impact (puis de Alliance dans les années 90). On lui doit, entre autres, la création du personnage de George Killian, Gentleman Brasseur, qui n'a jamais existé et dont il avait inventé et publié la biographie publicitaire, ou la saga publicitaire des années 80 de Epeda Multispire à la radio. JRR avait le goût des mots mais n'était pas de formation littéraire;fils d'un très grand gouachiste qui avait dessiné de très nombreux papiers peints des années 30, il avait fait lui aussi les Arts Déco. Quelques musées français possèdent des toiles de JRR. Depuis sa retraite, il avait repris les pinceaux, et fait quelques expos.

 

XD







David et Céline vont dans le même bateau


Repost 0
David Genzel - dans Culte
26 octobre 2008 7 26 /10 /octobre /2008 13:38

 

Nous croisons Patrice-Flora Praxo au Flore et nous la saluons de la part de l'immarcescible Gonzague Saint Bris, avec qui nous avions passé l'après-midi quelques jours plus tôt, pour lui donner des conseils sur son François 1er à paraître. Patrice nous répond sur le champ :

- J'ai une photo très triste que j'ai faite de lui dans sa maison qui venait de brûler...

 

 

 

(c) Photo Patrice-Flora Praxo

 

 

J'ai eu rendez-vous ce vendredi 16h au Flore avec Ellen Willer, venue m'interviewer pour la revue Palace. Elle arrive avec son faux air à la Claire Chazal, et prononce les mots magiques : Calleux, Lorin, Maggiori, Mercure de France. Je ne sais pas ce qu'elle va raconter de moi dans Palace, mais je tenais à ce qu'elle soit présente dans ce billet.


Message du 25/10/08 à 11h43

De : WILLER Ellen <ellen.willer@free.fr>

A : GENZEL David <david.genzel@voila.fr>

Cher David !

Ta proposition est honnête, c'est moi qui ne le suis pas en  
l'acceptant : mon parcours n'est pas modianesque, et j'en suis la plus  
désolée.
Pendant les cours, au lycée, j'écrivais des nouvelles en me promettant  
confusément qu'un jour, quand je serai grande, je serai écrivain.
J'ai écrit des comptes-rendus, des devis et des recommandations chez  
FCA. Puis j'ai écrit des accroches et des bodies, des messages radios,  
des spots tv pour des tas d'agences et des tonnes de campagnes aux  
cotés de Lorin. J'ai écrit la rubrique "un créatif" pour Stratégies  
une fois par mois. J'ai écrit des publis, des dossiers de presse, et  
encore des annonces pour toute la cosmétique dans la petite structure  
que j'ai ensuite créée.
A quarante ans passés, j'ai bien dû admettre que j'étais grande et pas  
écrivain.
J'ai adressé mon premier texte à Nora chez Gallimard par coursier,  
avec un petit mot. Sa réponse, et déjà il m'avait répondu, était si  
pleine de compliments et de commentaires positifs sur mon travail  
qu'elle m'a tiré des larmes : je rêvais de ces mots et ils étaient là.  
Elle se concluait par un refus. Redoublement des larmes. La chose a  
rebondi peu après : un message d'un membre du comité de lecture chez  
Gallimard, qui me demandait fermement de ne pas proposer mon texte à  
qui que ce soit d'autre, et qui m'assurait qu'il allait faire quelque  
chose.
Isabelle Gallimard m'a appelé peu après pour m'annoncer qu'elle  
publiait Baby Sitting au Mercure.

Ensuite, il y a eu Marabout.

Et plus récemment l'école des loisirs,  
avec Geneviève Brisac.
Je suis écrivain.
J'écris aussi pour Palace, des Costes, ou plutôt, j'écris pour Claude  
Maggiori. Je prépare pour le numéro de novembre un sujet sur les  
télévisions parisiennes. Je cherchais à me renseigner sur le directeur  
de l'antenne de NRJ paris avant de l'interviewer.
C'est de cette façon que je suis tombée sur ton blog.
 J'ai cru avoir trouvé ce qu'il me  
fallait, mais je n'ai pas quitté ton blog pour autant. Tous ces noms,  
tous ces gens que j'avais connus ou croisés et dont j'entendais de  
nouveau parler. J'ai tout lu ou presque, en revenant même à tes  
premiers posts.
Pendant mon interview, j'ai compris qu'il y avait méprise : « il n'y a  
pas que le tarzan de la jungle et celui de la pub qui ont le même nom,  
il y a aussi le wonderboy de l'événement et le wonderboy de la télé  
parisienne... »
Mais, je te le redis, je me réjouis de cette homonymie.
Voilà.
Modiano est bien plus romanesque et ses personnages bien plus  
romantiques.
je t'embrasse, Ellen
ps je sais qu'en t'envoyant un mail on peut le retrouver sur ton blog.  
Un peu comme les types qui couchent avec Angot peuvent retrouver leur  
sexe en érection à la page 142 d'une grosse vente de la rentrée. C'est  
le jeu.
ps encore: dans ce cas, merci à Pierre de Bonneville de ne faire aucun  
commentaire : je sais que je ne sais pas faire court. C'est même pour  
ça que je suis devenue écrivain.

 

Message du 25/10/08 à 12h41

 

De : MILLION Stéphane <stephanemillionediteur@orange.fr>

A : NAVARRE Céline <celine-navarre@voila.fr>

Objet : Bordel à Ca balance à Paris

Aujourd'hui les amis, Paris Première

18h50 : Ca Balance à Paris : Jean-Charles de Castelbajac défend le recueil

Bordel Basquiat. Coup de cœur de Pierre Lescure.

Des bises

sm

http://www.dailymotion.com/video/x76sqf_bordel-basquiat-et-happy-fiu_creation

 

Message du 23/10/08 à 15h55

De : ROSSI Sylvestre <sylvestre.rossi@wanadoo.fr>

A : GENZEL David <davidgenzel@voila.fr>

Objet : Fantaisie pour Céline

Cher David,

Je vois que Céline, votre chère moitié, adore la poésie. Pour elle cette petite fantaisie poétique qui j'espère saura l'amuser.

Amicalement à vous deux

Sylvestre

"La pensée non datée, la lucidité soldée à bon compte, toutes ces fictions se targuent de futur...

Le matin je médite dans ma baignoire inondée de soleil, tout cela grâce à un architecte futé.

A l'ouest du salon, tout près d'un porte-revues, "Le chasseur français, "La revue des vins de France", "Propriétés et châteaux", trône mon fauteuil Club déglingué. La baie vitrée est ce que l'on fait de mieux, du matériel allemand. Au travers des frondaisons on voit la mer.

Quoique l'avenir me réserve, rien ne saurait me désarmer. Il y a peu de choses qu'un homme ne sache faire de ses mains. Jamais ce tas de feuilles mortes ne prendra de proportions démesurées."

 

De : ZIMERAY Alain <alainzimeray@yahoo.fr>
À : GENZEL David <david.genzel@yahoo.fr>
Envoyé le : Vendredi, 24 Octobre 2008, 17h06mn 01s

Objet : Salon Bonaparte

Bonjour David !

Un petit tour rue Bonaparte, presque en face de l'école des Beaux arts ... d'excellents souvenirs pour moi ... une grille rouge, petite mais impossible à rater, un minuscule salon de coiffure hors du commun, chaleureux et sympathique. Stéphane et Yuji y officient, et, tu me connais - je te soupçonne de ne pas m'y avoir envoyé par hasard - je suis tombé sous le charme du regard de Jenny, la coloriste....

Amitiés

Alain

(c) Photo Alain Zimeray

Vendredi, excellent déjeuner à Fish La Boissonnerie, 69 rue de Seine... Brusquement, Céline remarque Alice Taglioni qui entre en face, chez Cosi, qui appartient au même patron que Fish. Céline le signale au patron britannique, qui aussitôt passe la main dans ses cheveux, nous demande si il est beau ainsi, traverse la rue et revient nous dire :

- Elle est jolie et je crois qu'elle est enceinte... !

(c) Photo Nicolas Hidiroglou

Message du 25/10/08 à 11h25

De : COSNARD Denis <cosnard.denis@wanadoo.fr>

A : GENZEL David <david.genzel@voila.fr>

Objet : Modiano

Bonjour,

Je tenais à vous signaler qu'un colloque international intitulé Modiano ou les Intermittences de la mémoire se tiendra les 20, 21 et 22 novembre prochains à l'Université de Paris X-Nanterre. Parmi les intervenants, plusieurs spécialistes reconnus de l'écrivain, dont Thierry Laurent, Dervila Cooke et Alan Morris.

Il sera question d'autofiction, de « mémoire des vêtements », de flânerie, des figures féminines chez Modiano, de Françoise Dorléac, de la maison comme lieu de mémoire.

Les deux organisateurs du colloque sont Anne-Yvonne Julien (université de Poitiers) et Claude Leroy (université de Nanterre).

Un livre devrait suivre.

Plus d'informations sur Le réseau Modiano

A bientôt

Denis Cosnard

(c) Photo Nicolas Hidiroglou

Alexandra sent you a message.
--------------------
Subject : Private sale of Haute Bohemia Jewelry and Haute Couture

bonjour,

j'organise un apéro et vente privé pour mon ami Roberto de Villacis, fashion designer de los angeles.


il a des bijoux sublimes et des accessoires très glamour à des prix abordables (50e - 500e). les mêmes bijoux vendent à 3 fois plus cher dans les boutiques.
il utilise des cristals de roche, des pierres précieuses, très lumineuses et énergisants.
c'est parfait pour des cadeaux de noël ou si tu veux faire plaisir à toi-même, tà copine ou ta mère!


le mardi, 28 oct., 19:30-21:30
41 rue du cherche midi
75006 paris
code: 5371, fond du cour, interphone radlovic, 3ème gch
#06 85 03 93 15 (rsvp)

tu peux regarder son site web ou son dernier défilé à paris sur you tube. ses vêtements sont portées par des actrices comme uma thurman et penelope cruz.

viens!

bises,
alexandra radlovic :)

 

Samedi, en fin de matinée, nous passons à la galerie Gimpel & Müller, récupérer Le journal d'un collectionneur de René Gimpel. Page 214, un mot de bijoutier :

 

"Un des employés de Cartier me conte que celui-ci leur dit toujours :
Il faut donner au client la maladie de la pierre"



Karin Müller nous envoie du Japon ce merveilleux musée imaginaire...

 

 

Pour faire le pendant à David Seidner, Céline prend en photo l'étoile de Vénus de Mouna Rebeiz...


 

 

Thierry Saussez va lancer un appel d'offres en vue de la réalisation d'une veille quantitative et qualitative sur le traitement de l'actualité gouvernementale éffectuée par les media en ligne, presse et blogs des journalistes. Notre blog va - paraît-il - faire partie du corpus : esprit rive-gauche !

 

 

(c) Photo Léa Crespi

 

De : ROBERT Daniel <daniel.robert.one@wanadoo.fr>
À : GENZEL David <david.genzel@yahoo.fr>
Envoyé le : Dimanche, 26 Octobre 2008, 8h21mn 39s

Objet : C'est dimanche pour David

Mes quelques lignes dominicales pour David.

Je suis frappé du nombre de témoignages d'estime, de sympathie reçus par Alain Cayzac à l'occasion de la sortie de son livre. Quand je pense que d'autres personnes n'obtiennent des compliments que sous la menace.

Très en forme Thierry Saussez jeudi dernier à la réception donnée au Service d'Information gouvernementale pour la sortie du livre Bleu Blanc Pub. En fait, je me suis trompé : ce ne sont pas trois, mais cinq campagnes dont je suis l'auteur dans ce livre ! Et parmi les dix campagnes préférées du public il y en a deux de moi !

Bon, il est trop tard pour que je commence à me prendre au sérieux.

Bonne journée, je vais sortir et aller chercher le soleil entre les gouttes de pluie.

 

Céline revient enchantée de la boutique Bis Morgen rue des Quatre Vents. Elle vient de s'offrir une broche pièce-unique !

 

 

 

 

 

 

 

 

David et Céline vont dans le même bateau

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
David Genzel - dans Culte
24 octobre 2008 5 24 /10 /octobre /2008 09:59

 

Depuis les superbes soirées "hachis-parmentier" des Ouvriers du Paradis, je n'avais plus assisté aux performances de Thierry Consigny : chez les Ouvriers, il avait accueilli Ingrid Betancourt, Lionel Poilâne, Alain Passard, et mis en scène le tombeau de Philippe Michel. Thierry réapparaît avec Saltimbanque. Et pour sa première performance, on a été vraiment gâté : un goûter de presse à l'école primaire Littré où il a réussi à faire venir sous le préau Michel Ocelot, Colombe Schneck, David Abiker, Christophe Barbier... pour annoncer la journée du 20 novembre : Hermès Unicef.

Thierry Consigny en cravate Hermès

 

 

Et en sublime performer, Thierry a réussi l'exploit de faire lire une antisèche à Pierre-Alexis Dumas sous l'oeil du directeur de l'école, monsieur Plantin.


 

 

Nous nous sommes rendus ensuite à L'Archipel pour le récital de Delphine Volange...

 

 

(c) Photo Michèle Navarre

 

 

Delphine fend la salle en déshabillé de soie rose, verre d'alccol dans une main, et cigarette bio dans l'autre. Fatale et déglinguée, irrésistiblement drôle, elle nous plonge aussitôt dans sa petite folie "précieuse", quand elle lâche comme une petite fille les mains serrées sur les tempes : "J'ai une intense vie spirituelle mondaine" ! On rit mais on tremble quand elle reprend Dommage que tu sois mort de Daho ou encore La gare du Maine-Montparnasse de Marie-Paule Belle. Céline et sa soeur Michèle n'oublieront pas de longtemps les trépidements intérieurs de cette ravissante femme au coeur fragile.
 
(c) Photo Michèle Navarre

Olivier Py fait la révolution à l'Odéon !

 

 

 

 

 


De : JULLIARD Carole <carole.julliard@theatre-odeon.fr>
À : GENZEL David <david.genzel@yahoo.fr>
Envoyé le : Jeudi, 23 Octobre 2008, 18h39mn 10s

Objet : Les Contes de Grimm


Bonjour David,

Voici quelques lignes sur nos spectacles pour enfants (à partir de 7 ans) ainsi que quelques images. Bien entendu nous accueillons aussi les adultes, à condition qu'ils soient sages...

« Le nouveau directeur de l'Odéon l'avait annoncé : au cours de son mandat, chaque saison accueillerait un projet plus particulièrement accessible au jeune public. En 2007-2008, ce fut la création du magnifique Pinocchio de Joël Pommerat ; cette fois-ci, c'est au tour d'Olivier Py de proposer aux enfants trois excursions théâtrales au pays des légendes. A ses yeux, les contes des frères Grimm n'ont été que trop longtemps « considérés comme une vitrine idyllique pour petites filles en quête de prince ». Récrits, édulcorés, privés de tout ce qui évoque en eux des sujets aussi graves que "la mort, le désir, la politique", la plupart de ces contes, n'ont rien de puéril, au contraire : recueillis et rédigés par des contemporains de la grande génération du romantisme allemand, leur merveilleux est d'autant plus frappant qu'il se détache sur un fond de gravité. L'œuvre des frères Grimm offre « un moyen de parler aux enfants de ce dont on ne leur parle pas ». Py, qui fréquente le recueil des Grimm depuis toujours, n'a jamais cessé d'apprécier leur fausse naïveté et leur vivacité sans phrases, qu'il n'hésite pas à rapprocher de celles de certaines intrigues de Shakespeare.... »

A bientôt,
Carole

 

Louis Monier nous adresse son dernier ouvrage de photographies sur le Vietnam, Céline se demande si on va y retrouver le spectre de Margot.


Et, cerise sur le gateau, Louis nous adresse une sensuelle photo d'Ysabelle Lacamp.

 
(c) Photo Louis Monier
 

De : WOLFF Frédéric <fw@wdwparis.com>
À : GENZEL David <david.genzel@yahoo.fr>
Envoyé le : Jeudi, 23 Octobre 2008, 19h16mn 54s

Objet : entre Silence et Vibrations

Céline et  David

Prenez quelques minutes pour vous promener jusqu'à la galerie de Marie Vitoux au 3 rue d'Ormesson, dans le Marais. Sa nouvelle exposition, Franta et Maryl le Berre, est particulièrement émouvante. Et pour célébrer les 20 ans de sa galerie, Marie Vitoux organise une exposition et un évènement par mois.

A bientôt

Frédéric

Et à voir absolument à la Fondation Pierre Bergé Yves Saint Laurent :
 





David et Céline vont dans le même bateau
Repost 0
David Genzel - dans Culte

Présentation

davidetceline

davidetceline

Recherche

Liens