Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 décembre 2009 3 09 /12 /décembre /2009 10:30

Il faudra bien un jour nommer ce syndrome vert de gris de Copenhague : le syndrome du prince de Danemark, d'Elseneur, le mal d'Hamlet.

Une histoire juive peut le résumer ainsi :

"Je vais voir Yankel mon ami médecin pour avoir le résultat de mes analyses.

- J'ai deux nouvelles pour toi mon vieux, m'annonce le docteur Yankel, une bonne et une mauvaise. Je commence par quoi ?

- La bonne, s'il te plaît !

- La bonne, c'est que cette maladie va sans doute prendre ton nom"

De : Emmanuel Racca <e.racca@nouveausens.com>

À : David Genzel <david.genzel@gmail.com>

Date : 8 décembre 2009 15:44

Objet : Réflexion

 

Cher David,


J’aime beaucoup la réflexion de Christine Boutin sur Copenhague et surtout les deux dernières lignes :

« la société de consommation nous a formatés pour arriver à ce que l’on nous reproche !!!

Et si tout cela n’était qu’une nouvelle manière de nous faire consommer ?! »


Oui deux lignes lourdes en CO2, deux lignes ou je suis partagé d’en tartiner des pages ou de laisser un blanc pur, histoire d’être raccord entre ces lignes…Je vais juste ajouter, si je m’exprime aujourd’hui c’est qu’un jour j’ai croisé sur mon chemin dans une école d’un autre âge, d’une autre époque, un professeur qui n’avait pas l’allure d’un professeur celui-ci m’a fasciné par son angle de vue, et s’il ma fasciné et me fascine toujours sur son blog, c’est que quelque part dans cette société de consommation ce qui me plaisait et ce qui me plait c’est cette poésie prête à naviguer ,il suffit de sauter dans un mot et c’est parti pour rêver, sans les rêves point de consommation, les gens achètent du rêve et celui-ci devient un pur cauchemar quelques décennies plus tard pour la planète et pour eux même, quelle frustration qui croire désormais comment ne plus se faire avoir ,et nos rêves alors…


Ah il y en a d’autres… Avoir une terre propre ou les légumes pousseraient sans pesticides ni retombées nocives ou le climat serait moins chaud à cause des usines qui tournent non stop en Asie ou en Inde, et mettrais un terme à la fonte des glaces si cher à nos nounours polaires menacés d’extinction… Je dis d’accord, alors il va falloir beaucoup d’énergie pour relevé ce défit… N’est ce pas ce que l’on appelle déjà le Green Business…Vous avez dit business…

Le sujet est lourd mais il faut être confiant tout en se gardant de toute naïveté, je rejoins donc Christine sur ces deux dernières lignes… ;-)


David et Céline vous être vraiment mignon en icône bauloise, la sirène n’est pas à Copenhague mais bien avec toi.

Toi qui a toujours la tête dans le guidon tu dois en avoir marre de ton deux roues, encore quelques bornes et tu seras sur pieds.

Amitiés

Emmanuel

 

Dans le numéro de décembre de L'echo des Savanes, une superbe BD de Dély et Aurel : Sarko et ses femmes. Plus vraie que nature...


Michel Piccoli sort de Minetti pour entrer dans Le bel âge... Un film distribué par Sophie Dulac.



De : Christian Lorin <cl.comvoce@yahoo.fr>

À : David Genzel <david.genzel@yahoo.fr>

Envoyé le : Mar 8 Décembre 2009, 0 h 52 min 20 s

 

J'ai croisé Philippe Pourteau hier, il m'a dit que le grand Maurice Cohen qui était le patron jadis de Progress Promotion et ensuite devenu un membre important des religieux juifs, serait décédé en août dernier.

Etais tu au courant ?

Christian Lorin

 

De : Dominique Cara - La Hune <dcara.lahune@wanadoo.fr>

À : David Genzel <david.genzel@yahoo.fr>

Envoyé le : Mar 8 Décembre 2009, 12 h 34 min 59 s

Objet : Soirée Simon Liberati et André Libérati

 

Cher David

 

Notre prochaine rencontre avec Simon Liberati et son père André.

Amitiés.

Dominique Cara

 


Alain Chouffan revient de Marrackech !

 

From: Alain Chouffan <achouffan@nouvelobs.com>

To: David Genzel <david.genzel@gmail.com>

Date: 2009/12/9

Objet : Marrakech 24 heures Chrono

 

Mon Cher David

 

Bien vu, mon cher David ! En me suggérant de t’envoyer un mail quand tu as su que je partais au Maroc – en fait un « Marrakech 24 heures chrono » - tu vas faire de cette ville rouge, à travers ton blog, une véritable star. Car Marrakech est dans tous ses états. Elle explose de joie et de stars, elle fourmille de monde, et de bruits, elle vit au rythme de Paris ou de Londres. On la prétendait fanée, has been, galvaudée. Fausse rumeur alimentée par une fausse nouvelle de départ de locomotives people comme Bernard-Henri Lévy. Pas du tout. Marrakech a toujours le vent en poupe. Toujours en pleine effervescence, elle vit au rythme des ouvertures de palaces, de riads plus somptueux les uns que les autres. Ce dernier week-end, Marrakech a brillé de mille feus en l’espace… d’une nuit. Une seule. Samedi soir. Deux fabuleuses soirées qui ont rendu totalement fou le Tout Marrakech people. Ceux, en tout cas, qui n’avaient pas encore fait leur choix. En voici un bref compte-rendu.

 

- La première : l’inauguration d’un nouveau golf signé par le célèbre cabinet américain Nicklaus Design. Sur 300 ha, ce domaine – le Samanah Country Club, retient bien ce nom, il deviendra célèbre ! - comprendra 3 hôtels, 450 villas de luxe réparties le long du parcours, des appartements et des maisons regroupées autour d’un centre de vie. Ce complexe est tellement révolutionnaire qu’il a été couronné par deux grands prix dont l’Award du « meilleur projet golfique et résidentiel » du monde, remis à Dubaï, le 25 octobre, à l’issue d’une compétition internationale qui a réuni…180 pays ! Rien que ça ! L’autre, remis à San Diego, le 12 novembre, couronne le meilleur projet immobilier du monde arabe. Déjà 50% des maisons - sur les 160 déjà construites – ont été vendues. A qui ? A des marocains. Aperçu des prix : entre 500.000 euros (280 m2) et 1 million d’euros (680 m2). Tu vois un peu le gigantisme du projet réalisé par le groupe immobilier français Alain Crenn, et géré par Jean Robert Reznick, un homme formidable, figure populaire de Marrakech, qui a consacré sa vie à l’hôtellerie, après avoir été le numéro 3 du Club Méditerranée puis celui du groupe Accor. Amoureux du Maroc, il vit entre Paris et Marrakech. Donc, à projet exceptionnel, inauguration incroyable. Les organisateurs n’ont lésiné sur aucun moyen financier. Plus de 400 personnes ont été invitées à dîner royalement au Club house, un site immense, 2000 m2, et doté d’une architecture extérieure, inspirées des murailles de Marrakech. Cocktail d’accueil, danseuses et danses andalouses, orchestre, distribution de cigares, hauts fonctionnaires, grands patrons, chacun de tout ce beau monde avait son nom écrit à l’encre de chine sur sa place. Une soirée de fous ou se pressait tout le gotha marocain. , Et pour finir en apothéose, un gigantesque feu d’artifice à couper le souffle - plus d’une demie heure - et digne des féeries royales. Evidemment, j’oubliais, c’est son altesse royale le prince Moulay Rachid, 39 ans, fils cadet de Hassan II et frère du roi, Mohammed VI qui a coupé le ruban d’ouverture. Soirée mémorable, grandiose. A tel point que la première chaîne marocaine de télévision en a fait l’ouverture de son journal de 20 heures.

 

- Autre événement, même soir, même heure : le dîner Dior au Saadi Palace, partenaire du 9e Festival international du film de Marrakech. Grande soirée de l’élégance avec comme maître de cérémonie, le patron de Dior, Sydney Tolédano, rayonnant de bonheur et toujours souriant. Un casting de rêve évoquant les silhouettes, en résine, des stars comme Rita Hayworth, Elisabeth Taylor, Sharon Stone ou Monica Belluci, toutes habillées en Dior, se tenaient debout, le long d’un tapis rouge. Un parterre de people, Fanny Ardant, l’acteur Christopher Walken, Oscar du meilleur acteur dans un second rôle pour Voyage au bout de l’enfer de Michaël Cimino - c’était son premier voyage au Maroc - Nadine Trintignant et son mari le réalisateur Alain Corneau, Audrey Marnay, Clotilde Courau, et scoop des scoops…Cécilia et Richard Attias ! Main dans la main et amoureux comme deux collégiens. Une folle ambiance qui s’est prolongé, en musique, jusqu’à quatre heures du matin.

 

Un festival inauguré, vendredi dernier, par le prince Moulay Rachid. Ce dernier, hospitalisé récemment à Paris, a été reçu par Nicolas Sarkozy avant son retour au Maroc. Touché par ce geste présidentiel à l’égard de son frère, et pour le remercier, le Roi Mohammed VI a invité Carla et Nicolas Sarkozy à venir passer les fêtes de Noël à Marrakech. Invitation acceptée selon l’entourage du prince.

 

- Dimanche. Cinq heures avant l’envol pour Paris. Visite éclair de la Mamounia, nouvelle version, inaugurée le 26 novembre, après trois ans de travaux de rénovation. Maître d’œuvre de ce chantier pharaonique de 120 millions d’euros, Jacques Garcia a réussi son pari. Dès l’entrée, il y règne une atmosphère entre magie et mystère, mêlant l’essence de la tradition marrakchi au style de vie contemporain. C’est un nouveau visage ou le passé a été revisité pour mieux s’ancrer dans l’avenir. Comme le dit Garcia lui-même « à la Mamounia, ma modernité, c’est la tradition ». Il a su mêler ses influences personnelles à l’artisanat d’art local. Avec un talent fou, Garcia a su aménager chaque espace du palace où domine le rouge et les boiseries sombres, les moucharabiehs, les piliers couverts de zelliges (carreaux d’argile émaillée), les grosses lanternes, le tout redonne ses lettres de noblesses à cette vaste bâtisse implantée dans la médina depuis 1923. Dés l’entrée, c’est le choc. La Mamounia s’ouvre désormais sur le jardin comme sur la ville. On l’aperçoit de loin, et on s’y achemine en retenant son souffle. Une vraie révolution. Sans parler de la piscine agrandie, et du jardin remodelé. Bref, un vrai chef- d’œuvre ! La Mamounia était un magnifique jardin, elle est devenue un véritable palais. Bravo l’artiste !

 

23 heures. Paris. Pluie. Froid. Embouteillages. La morosité, mais le cœur en fête, la tête pleine de soleil et de rêves !

 

Alain Chouffan

 

From : Laurent Balandras <laurent@labelenchanteur.com>

To : David Genzel <david.genzel@gmail.com>

Date : 2009/12/9

Subject : LES PREMIERS INTERPRETES DE NOUGARO & GAINSBOURG by BALANDRAS



De : Serge Aboukrat <sergeaboukrat@orange.fr>

À : David Genzel <david.genzel@yahoo.fr>

Envoyé le : Mar 8 Décembre 2009, 20 h 36 min 56 s

Objet : LUNDI 14 DECEMBRE- 11EME PRIX GILLES DUSEIN

 

Cher David et Céline


Comment allez-vous et comment se sent David ?


Nous serions trés heureux si vous pouviez assister à la remise du 11eme prix Gilles-Dusein. Prix que nous avons créé avec Caroline Bourgeois en partenariat avec la Maison Européenne de la photographie( la MEP) et la banque Neuflize-Vie. Le lundi 14 décembre a la MEP.19h


En mémoire d'un galeriste visionnaire décédé en 1993, ce prix récompense chaque année un photographe ou vidéaste. Grâce à la grande rigueur que nous attachons : un jury et un comité de sélection différent chaque année, autour de Jean-Luc Monterosso et Christian Bernard, directeur du Mamco de Genève, ce prix donne d'excellents résultats

À soudain et bien à vous deux

Serge Aboukrat

___________________

Galerie Serge Aboukrat

7, place Furstemberg

75006 Paris

Tél / Fax : 01 44 07 02 98

sergeaboukrat@orange.fr

 

Qui sera le manager de l'année du Nouvel Economiste ?

 


A cause de mes béquilles, je n'ai pas pu aller voir Vincere de Marco Bellochio. Pour compenser, Céline me fait lire Mon grain de sable de Luciano Bolis...



Si Jacques Rosselin et Pierre Bergé sont sur le rachat du Post, Isabelle Adjani est devenue présidente d'honneur du club des amis de Bakchich ! Serviteur !

 




David & Céline vont dans le même bateau


 

 

 

 



Repost 0
David Genzel - dans Culte
8 décembre 2009 2 08 /12 /décembre /2009 10:51
J'aurais bien imaginé Philippe Léotard déclamer à propos de Copenhague :

"J'ai une gueule de climat ?"

avec à la main In vino veritas du philosophe danois !

Aujourd'hui, c'est l'autre philosophe qui tient la vedette, mon ancien prof : l'effet (Michel) Serres !

(c) Photo Laurent Monlaü

Dans la revue du TGV de décembre, la page Têtes de file nous fait vraiment plaisir : l'association Gwenaëlle Aubry et Marie-France Lavarini.


Et je lis et relis le beau portrait de Patrice Chereau dans Libé d'hier par Eric Loret. Jamais je n'oublierai Philippe Léotard mis en scène par Chereau aux Amandiers...


De : Bernard Moors <bernardmoors@free.fr>

À : David Genzel <david.genzel@gmail.com>

Date : 7 décembre 2009 13:14

 

Bonjour David,

J'ai appris hier seulement la disparition d'Emeric Deutsch qui,à la Sofrès, avait conçu des outils de recherche extrêmement intéressants.(du temps où la profession investissait pour améliorer nos connaissances sur le fonctionnement de la publicité). J'avais beaucoup d'admiration pour lui et sur Google je viens de découvrir que c'était une grande figure du judaisme.

Quand réapparais-tu à Paris ?

Amitiés

Bernard

 

Message du 07/12/09 à 14h33

De : Claude Posternak <c.posternak@posternak-margerit.com>

A : David Genzel <davidgenzel@voila.fr>

Objet : Jolivet

 

David,

Je suis allé voir Marc Jolivet à la Salle Gaveau.

Il faut y courir fissa, c'est drôle, subtil, intelligent et tout simplement humain.

A retenir l'histoire entre Mohamed et David...

C'est jusqu'au 30 décembre.

Claude

 

Message du 07/12/09 à 15h47

De : Fred Siksou <fred.siksou@free.fr>

A : David Genzel <david.genzel@voila.fr>

Objet : Réponse à l'appel du Général de Baule


 

De : Christine Boutin <chri78@wanadoo.fr>

À : David Genzel <david.genzel@gmail.com>

Date : 7 décembre 2009 19:37


Mon Cher David,


Profites-tu toujours du bon air de l’Atlantique ?

Le vent devait être revigorant aujourd’hui ?

J’aime tellement ce vent qui nous fait prendre conscience de nos limites spatiales physiques ?

As-tu expérimenté cela ?

Sans le vent comment savoir où s’arrête notre corps ?


Ces réflexions me ramènent à Copenhague. Que croire de Copenhague ? Qui croire sur l’évolution du climat ? Sauver la planète ? Tout le monde est d’accord, mais ce bourrage de crâne permanent, cette peur, que dis-je, cette angoisse que l’on nous transmet, est elle fondée ?

Ce pilonnage permanent me rend prudente et j’ai tendance à donner plus de crédit à Claude Allègre, à Girondeau qu’à tous ces nouveaux « prêtres » qui nous mettent en accusation alors que la société de consommation nous a formatés pour arriver à ce que l’on nous reproche !!!

Et si tout cela n’était qu’une nouvelle manière de nous faire consommer ?!


Remets-toi vite.

Je t’embrasse

Christine Boutin

 


 

 




David & Céline vont dans le même bateau


 

 

 

Repost 0
David Genzel - dans Culte
7 décembre 2009 1 07 /12 /décembre /2009 11:31

Si Raymond Domenech se promène sur les remblais de la Baule, la campagne d'affichage Transcash l'interpellera sûrement !


Jean-Claude Decaux qui a sa demeure au Pouliguen aurait pu conseiller l'agence Buzzman de réserver son plan media à Saint-Nazaire
plutôt qu'à la Baule...

De nos pérégrinations bauloises, nous retiendrons cette voiture orange, genre Boulevard de la Mort, que nous avons retrouvée en long et en large...



L'apple mojito du Café Bouillu...

 


Le Café Bouillu qui va changer de nom et qui va être refondu...

Les toiles de mon infirmier peintre Pascal Langlais...



Jérôme, l'ancien directeur du Pub Renault à Paris, aujourd'hui patron de La Voile d'or... Et qui a pris son petit déjeuner à la terrasse du Flore, tranquille au soleil, en attendant la naissance de sa fille Constance...



Le sourire de Fabienne...



Les profiteroles de Christophe Roussel à Guérande...



Notre balade tout terrain sur la côte, avec Yannick...



Et le tourisme industriel à Saint-Nazaire...

 


Une bonne résolution pub : le calcium avec le yaourt Calin de Yoplait !






David & Céline sont toujours à la Baule


Repost 0
David Genzel - dans Culte
4 décembre 2009 5 04 /12 /décembre /2009 12:36
De notre envoyé spécial au Café de la Jatte, Michel Davin au pays des agences...

De : Michel Davin <33680643192@orange.fr>

À : David Genzel <david.genzel@gmail.com>

Date : 4 décembre 2009 00:05

 

Les agences de l'année.

 

Henri-Christian Schroeder a encore officié pour Les Agences de l’Année, comme à son habitude, tel un maestro. Quelle belle et grande année. Carrément un Millésime. Avec un maître sommelier reconnu et apprécié par toute la profession, le splendide, le merveilleux, l’homme de l’année, LE Jean-Marie Dru.

 


Toujours la même prestance, toujours le même charisme, avec un vrai discours collectif pour le monde de la pub qui pourrait se résumer ainsi “Partenaires Annonceurs, sachez rémunérer vos agences pour qu’elles vous en donnent encore plus”

 

Au cours de la soirée, Vaudoo a reçu le prix d’Agence de l’Année en Marketing Promotionnel pour notre client phare ELECTROLUX et sa déjà célèbre table d’hôte du Palais de Tokyo, le NOMYA.

 

3ième manifestation à laquelle Vaudoo participe, 3ième Prix. Bon, la saison sera bonne.

 


J’en profite pour happer Franck Riester et partager avec vous toute l’aura de celui qui monte dans l’élevage Élyséen.

 


Il est temps d’aller se coucher. La nuit sera courte. Après une soirée pareille, nul ne s’endort d’un coup.

Bonne nuit les Lauréats.

 

Michel Davin de Champclos

 

Et de la meilleure amie depuis si longtemps des publicitaires, Isabelle Musnik...

 

Message du 04/12/09 à 00h59

De : Isabelle Musnik <isabelle_influencia@yahoo.fr>

A : David Genzel <davidgenzel@voila.fr>

Objet : billet grand prix, bises

 

Minuit… à chaud.


Quel dommage David que cette vilaine cheville t’ait empêché d’assister au XXXè Grand Prix des agences de l’année. La cérémonie avait lieu au café de la Jatte. Le dinosaure qui trônait au dessus de nos têtes était en bonne compagnie. Henri-Christian Schroeder avait bien fait les choses, car ils étaient tous là, tous les patrons des agences - petites, moyennes et grandes - et des réseaux français. Accompagnés de leurs annonceurs préférés. Et tous se disaient tout haut leur « amour ». L’un d ‘entre eux a même parlé de « passion » ! On aurait pleuré devant tant de bonheur…


Heureusement que le grand Jean-Marie Dru, sacré « PERSONNALITE DE LA COMMUNICATION DE L’ANNEE », a une fois de plus, avec sa passion habituelle, remis les pendules à l’heure et rappelé que tout n’était pas aussi rose entre annonceurs et agences, et que l’Idée est ce qui sauvera le monde.

Il est aujourd’hui le seul publicitaire à réellement mettre les pieds dans le plat et à oser dire tout haut ce que les autres pensent tout bas. C’est aussi - mais pas seulement - pour cela qu’on l’aime !


Isabelle Musnik

directrice des contenus et de la rédaction

INfluencia

 

Au même moment, nous dînions au Pouliguen avec Fabienne et Yannick chez Guillemette, championne de poker et qui vient d'ouvrir le Bellagio depuis quinze jours !

 


Matthieu Béjot était sur le Jeanne d'Arc avec sa ministre...

 

De : Matthieu Bejot <matthieu.bejot@outre-mer.gouv.fr>

À : David Genzel <david.genzel@gmail.com>

Date : 4 décembre 2009 10:31

Objet : Marie-luce Penchard visite la Jeanne

 

Cher David,


je t'adresse quelques photos de la visite de Marie-Luce Penchard à Brest sur le porte-hélicoptères Jeanne d'Arc. Il s'agit de la dernière campagne de la jeanne qui fera escale notamment à Saint-Pierre et Miquelon et aux Antilles. La ministre a rencontré les douze ultramarins de l'équipage et a évoqué avec eux ses souvenirs de petite fille, lorsqu'elle voyait la jeanne à point-à-Pitre...

A noter, la présence de Jacqueline Tabarly, une femme extraordinaire...

 


Cela me fait plaisir de te savoir à La Baule. Embrasse Yannick et Fabienne.

Amitiés

 

P.S. : Nous décalons d'une semaine le déplacement en Guyane en raison des événements à Mayotte.

 

Matthieu Bejot

Conseiller pour la communication et la presse

 

De : Axel Brücker <trailersmuseum@orange.fr>

À : David Genzel <david.genzel@gmail.com>

Date : 4 décembre 2009 09:22

Objet : Anthony Delon

 


Hier, Anthony Delon au Grand Journal de Canal pour présenter avec Nicolas Cazalé le film Mensch. Dur, dur, d'être « le fils de » avec, en plus, les mêmes yeux, le même visage et surtout, surtout... la voix, la même voix de légende. Pourtant, le cinéma, c'est comme les autres métiers, et, nous sommes nombreux à y être entrés parce que nos pères y étaient avant nous, mais quand on s'appelle Delon...

AB

 

De : Christine Boutin <chri78@wanadoo.fr>

À : David Genzel <david.genzel@gmail.com>

Date : 3 décembre 2009 23:08

 

Je viens de regarder ton blog avec un jour de retard. Alors, je dois dire que les écrits d'axel Brücker sont fantastiques ! Oserai-je dire sublimes... Et tes photos sur le remblai de la Baule ! Formidables !

Biz à toi et a Yannick.

 

Loustal et Dennis Lehane publient chez Rivages Casterman noir : Coronado.

 


Je dédie à Grégory Coupet ce septième roman de Franck Thilliez.

 


De : Sylvie Matton <sylviematton@free.fr>

À : David Genzel <david.genzel@yahoo.fr>

Envoyé le : Jeu 3 Décembre 2009, 15 h 53 min 27 s


 


Céline et David, bonjour,

 

petit rappel pour vous, et à transmettre à vos amis si vous le désirez.

Si vous venez ,cela me fera plaisir de vous revoir à l'Arlequin, car j'y serai bien sûr, avec nos fils, à 11 heures au Ciné Club de Claude Jean Philippe ces deux prochains dimanches (pour L'Italien des Roses et La lumière des Etoiles mortes). Et si vous n'êtes pas devant votre télévision ce samedi à 17h15, j'espère que vous enregistrerez Charles Matton, visiblement. Vous me direz, après ?

Plein d'amitié,

xxx

Sylvie

 

La Fondation Christine Boutin est validée par la Fondation de France !

 

De : Christine Boutin <chri78@wanadoo.fr>

À : David Genzel <david.genzel@gmail.com>

Date : 3 décembre 2009 18:55


Cher David,

Hier 2 décembre ! Date historique s'il en est ! : le conseil d'administration de la Fondation de France s'est prononce favorablement pour la création de la "Fondation Christine Boutin pour la Dignité Humaine" FDH. Voici une belle étape de franchie. Maintenant au travail pour tous ceux qui affirment la primauté de l'Homme. Nous nous y attelons. Je t embrasse.

Christine Boutin

 

De : Bernard Moors <bernardmoors@free.fr>

À : David Genzel <david.genzel@gmail.com>

Date : 4 décembre 2009 11:09

Objet : Créativité en panne

 

Bonjour David,

Je tombe par hasard sur une annonce gouvernementale pour Copenhague , qui titre "Pour que rien ne soit plus comme avant" une phrase qu'on a tellement entendue à toutes les sauces depuis des années qu'elle en devient presque ridicule . C'est signé TBWA corporate. Y a-t-il un rédacteur dans l'agence ? ou est-ce un sous secrétaire responsable de la communication qui a imposé sa trouvaille ?

La question est posée …

Profite bien de l'air marin

Amitiés

Bernard

 

Message du 03/12/09 à 19h24

De : Jean-Jacques Moscovitz <actuel-infos@sfr.fr>

A : David Genzel <david.genzel@voila.fr>

Objet : Lundi 14 XII 21h 4 pl.St Germain séminaire Psy Actuelle à partir de l'ouvrage 'L'Holocauste comme culture' de I.Kertesz

 

Séminaire mensuel de Psychanalyse Actuelle le 2e lundi

du mois d’octobre à juin au 4 Pl. St-Germain Paris 6e (salle indiquée à l’entrée).

 

Le LUNDI 14 DECEMBRE 2009 21h

Pour ce 14 décembre à 21h15 (salle rdc face)

 

SUR L’OUVRAGE D’IMRE KERTESZ

« L’HOLOCAUSTE COMME CULTURE »

éd. ACTES SUD (avril 2009, Trad Natalia et Charles Zaremba)

 

Yannick Urrien ce matin nous offre un cours de mise en ondes sur Kernews.

 


De : Ciné Reflet <cine.reflet@wanadoo.fr>

À : David Genzel <david.genzel@yahoo.fr>

Envoyé le : Jeu 3 Décembre 2009, 14 h 31 min 00 s

Objet : Rencontre en présence d'Alain Corneau, N.T. Binh et Luc Dellisse


La librairie Ciné Reflet et les Editions du Rocher vous invitent


mercredi 9 décembre à partir de 18h30

 

en présence d’Alain Corneau, N.T. Binh et Luc Dellisse

 

pour une rencontre autour du livre

Qu’est-ce qu’une star aujourd’hui ?

 


éditions du Rocher, collection “Caméra subjective” dirigée par Frédéric Sojcher

 

La notion de star n’est pas nouvelle.

Aujourd’hui cependant, elle revêt des dimensions financières et médiatiques très particulières.

Le cinéma est-il le champ d’action privilégié des stars?

Peut-on concevoir des films à vocation internationale sans star?

Les stars sont-elles forcément « bankables » ?

Les stars sont-elles capricieuses ?

Peut-on diriger une star ?

Et d’ailleurs, les stars existent-elles vraiment ?

 

Luc Besson, Patrick Brion, Alain Corneau, Jan Kounen, Benoît Poelvoorde, Jean-Jacques Rousseau et Raul Ruiz réagissent avec compétence, fougue et parfois ironie à toutes ces questions. Certains d’entre eux laissent entrevoir, même s’ils s’en défendent, qu’ils sont peut-être bien, eux aussi, des stars !

 

Les débats reproduits, accompagnés d’articles de réflexion, offrent une approche différente de l’univers des images et des icônes, mais aussi un autre regard sur notre réalité quotidienne. « Se demander ce qu’est une star, c'est s'interroger autant sur le cinéma que sur notre rapport au monde. »

 

Ce troisième volume de la collection « Caméra subjective » dirigée par Frédéric Sojcher a été coordonné par Luc Dellisse, romancier et professeur de scénario, et par N. T. Binh, critique de cinéma à la revue Positif, documentariste et maître de conférence associé à Paris I Panthéon-Sorbonne.


Librairie Ciné Reflet 14, rue Monsieur le Prince 75006 Paris - Métro Odéon


http://www.myspace.com/cinereflet – et sur facebook

 

Et pour Noël...


 


 

 



David & Céline sont toujours à la Baule

 

Repost 0
David Genzel - dans Culte
3 décembre 2009 4 03 /12 /décembre /2009 11:45
Hier soir, choc au Petit Journal de Yann Barthès... Les images françaises du dernier spot UMP pour les Régionales sont des images issues de la banque d'images Getty et représentent des images américaines !

De : Axel Brücker <trailersmuseum@orange.fr>

À : David Genzel <david.genzel@gmail.com>

Date : 2 décembre 2009 22:59

 

J’ai vu le sujet… excellent ! Et… accablant !

Quand je pense que l’UMP est obligée d’aller prendre des images aux USA pour avoir un peu de discrimination positive !

Excellent !!!

AB

 

Déjeuner au Croisic avec Yannick et Fabienne. Nous passons devant la maison close, aux volets mauves, de Christine Boutin. Normal ! Christine est à Bruxelles avec Rachida Dati !

 


L'après-midi, débat dans les studios de Kernews (91.5) avec Francis Lalanne en vidéo transmission des Etats-Unis.

 


Son petit garçon Neokan nous fait un petit coucou.

 

Francis dans son Guernesey perpétuel

 

De : Axel Brücker <trailersmuseum@orange.fr>

À : David Genzel <david.genzel@gmail.com>

Date : 2 décembre 2009 19:26

Objet : Le scaphandre et le Genzel

 

J'aime cette photo du Genzel avec un papillon dans la tête regardant la mer... « sublime »... doit-il penser.

 

On ne voit pas la jolie infirmière poussant le fauteuil pendant qu'il téléphone.

 

Un couple de passants se retourne attendri...

 

La dame : « Comme elle s'en occupe gentiment... tu vois, cette jeune infirmière pourrait être sa fille ? »

 

Le monsieur : « Tu ne crois pas si bien dire, je les ai déjà vus tout à l'heure mangeant des crêpes. Il avait l'air heureux, le pauvre. Mais son portable n'arrêtait pas de sonner... ses amis peut-être...

 

Et puis c'est drôle, il trouvait que sa crêpe était... sublime ! Oui, oui, je te jure ! Sublime ! Comme quoi, quand tu es sur un fauteuil roulant, tu vois la vie différemment. »

 

AB

 


Message du 03/12/09 à 01h08

De : Pierre Belfond <pierre@belfond.com>

A : David Genzel <david.genzel@voila.fr>

Objet : RE: Handicap ! Moteur ! Encore un truc pour creuser le trou de la SS !


Mon cher David, ça ne prend pas avec moi !

Je t'ai encore vu hier après-midi, au stade de France, entraîner Thierry Henry.

Tantôt de la jambe droite, tantôt de la jambe gauche, tu lui adressais de magnifiques passes à ras de terre qu'il rattrapait avec virtuosité et, pouf, direct dans les buts !

Tu me diras que tes efforts pour remplacer Raymond Domenech ne servent à rien : n'étant pas tête de série, nous serons éliminés dès le premier tour. Raison de plus pour ne pas creuser davantage le gouffre de la Sécurité

Sociale en te faisant rembourser une entorse... à la morale !

Vale ! Oui, porte-toi bien !

Et toutes mes amitiés.

Pierre

 

Pour dîner, Yannick et Fabienne nous préviennent :

- Attention ! On vous emmène dans un endroit culte !


L'Avenue qui a remplacé le mythique Steack & Lobster où plane toujours l'ombre d'Henri Baché.

 


Jean-Daniel Bagros nous présente son dernier projet : buzzycomcity.

 

De : Jean-Daniel Bagros <jean-daniel@buzzycom.fr>

À : David Genzel <david.genzel@gmail.com>

Date : 1 décembre 2009 09:54

 

Buzzycomcity… le nouvel outil stratégique des villes en Communication de crise et en communication préventive de gestion des risques… en communication “temps réel” tout simplement.

Imaginez un Maire qui puisse informer l’ensemble de ses administrés, ou certaines catégories d’entre eux, ou les médias, ceci en quelques minutes, par tous les moyens existants de Communication individuelle.

Imaginez pouvoir envoyer “en temps réel” des messages par SMS ou fax, des sons, des images, des vidéos par mails ou MMS, grâce à un logiciel performant de Communication et gestion de Base De Données.

Buzzycomcity est un service global en Communication, sur la prévention des risques, le traitement de la Communication de crise, la restauration d’image après une crise majeure, la Communication et l’information en temps réel.

Ce service global est livré clés en main avec son logiciel préformâté un Kit de Communication de crise, des interventions de formation et de média training opérationnels, et une équipe d’experts en Communication de crises urbaines. Ce service inclut bien sûr la campagne de recrutement et de constitution de la Base de Données des administrés et autres publics de la ville, la gestion annuelle du dispositif.

 

Marc Bado nous invite persona grata !

 

 




David & Céline sont à la Baule

 

 

 

Repost 0
David Genzel - dans Culte
2 décembre 2009 3 02 /12 /décembre /2009 15:29
Nous avons dîné hier soir à La Salorge, la crêperie préférée de Nicolas Sarkozy, à Saillé (Guérande).



J'ai choisi la fameuse "galette Jean-Pierre Coffe" !

 

 

Yannick Urrien et Fabienne Brasseur nous déroulent le chemin de fer de leur La Baule + de décembre avec une étonnante interview de trois pages de Frédéric Beigbeder !

Un Beigbeder comme vous ne l'avez jamais lu... Un Beigbeder interrogé par Yannick sur Kernews (91.5) la radio du sud de la Bretagne :

http://www.kernews.com/index.php?option=com_content&view=article&id=305:frederic-beigbeder-un-roman-francais&catid=42:societe&Itemid=53

Un Beigbeder comme les autres, qui, avant l'interview, va s'acheter une brosse à dents !


Message du 01/12/09 à 14h21

De : Marie France <mariefranceweb@wanadoo.fr>

A : David Genzel <david.genzel@voila.fr>

Objet : Invitation soirée promotionnelle en présence de Marie-France


L'ALBUM MARIE-FRANCE visite BARDOT
 EST AUJOURD'HUI MARDI 2décembre DANS TOUS LES BACS !
SI VOUS DÉSIREZ QUE MARIE-FRANCE VOUS LE DÉDICACE
REJOIGNONS NOUS JEUDI 17 décembre
AUTOUR DUNE COUPE de CHAMPAGNE chez BASTIEN DE ALMEIDA


Pierre de Bonneville revient sur l'affaire Grégory...


Message du 01/12/09 à 16h59

De : Pierre de Bonneville <pierre@debonnevilleorlandini.com>

A : David Genzel <davidgenzel@voila.fr>

Objet : L'affaire Grégory


L’affaire Grégory.
Elle s’est enlisée très vite sur un mauvais terrain.
L’enquête n’arrivait pas à la cheville des buts assignés à la justice.
Le principal fautif ne pouvait y couper.


Xavier Dordor vient de publier avec Pascale Lévêque et Françoise Vidal : Magazine 2.0.


Message du 01/12/09 à 23h58

De : Isabelle Musnik <isabelle_influencia@yahoo.fr>

A : David Genzel <davidgenzel@voila.fr>


J’ai été impressionnée par le travail de mes trois camarades Xavier Dordor, Pascale Lévêque, et Françoise Vidal qui viennent d’écrire un ouvrage de 340 pages au titre quelque peu provocateur Magazines 2.0 (collection Economica), une véritable Bible sur la presse magazine. Plus passionnés, tu meurs ! Et en plus, il s’agit d’une passion sérieuse car étayée par des chiffres, des courbes, des exemples. Français et aussi internationaux.


Un plaidoyer en faveur de l’efficacité de la presse qui fait du bien et qui remonte le moral à la journaliste que je suis, qui est aussi une passionnée de la presse sous toutes ses formes. Parce qu’un monde sans presse, et sans mots, serait un monde dévasté !


Isabelle Musnik



De : André Thomarel <athomarel@free.fr>

A : David Genzel <david.genzel@gmail.com>

Date : 1 décembre 2009 10:35

Objet : Titre SONIA RYKIEL


(Cher David, permettez-moi, tout d’abord cher David de vous souhaiter un prompt rétablissement.)

Chers David et Céline,


Comme vous le savez je passe une partie de mes loisirs à photographier des modèles photos pour illustrer mon livre « Rendez-vous », qui répertorie les meilleurs clubs de sortie de la ville, eh bien après que j’eus shooté ce joli modèle style la gentille Alexandra Lamy, la femme de Jean Dujardin ce couple parfait du cinéma français qui joue ensemble dans Lucky Luke avec mon canon EOS450D, celui-ci apercevant la chemise noire que je portais, se mit à hurler : — Mais qu’est-ce que c’est que cette horreur que tu as sur le dos ? Ce n’est pas une chemise ça ! C’est un chiffon, un torchon, une guenille. Tu as trouvé ça dans une poubelle ou quoi ?

Le minou modèle photo avait mis le doigt sur ma colère du matin, lorsque j’avais enfilé ma chemise SONIA RYKIEL

— Mais tu as raison hurlai-je à mon tour. C’est un scandale cette chemise, c’est un foutage de gueule de SONIA RYKIEL. Cette marque se moque du monde. Figure-toi que j’ai acheté cette chemise noire SONIA RYKIEL il y a à peine 11 mois, très exactement le 2 01 2009 chez Madelos, boulevard de la Madeleine, Paris la somme de 110 euros. Je ne l’ai pas beaucoup portée. Je l’ai plus souvent lavée à la main qu’à la machine à laver le linge ; et voilà ce qu’elle est devenue : une loque ! une loque ! une loque ! Regarde le col tout avachi, tout délavé. J’ai honte de la porter. J’ai des chemises noires acheté sans marque qui après un an d’usage ont plus bel aspect.

— C’est une honte tout ça. Sonia Rykiel se moque du monde. Désormais, je serai, chez elle, très circonspecte avant tout achat, quand je vois ça.

Et sur cette bonne colère conjointe, nous partîmes la mignonne et moi boire un verre dehors pour nous consoler de nos désillusions fashionables.

André Thomarel

Auteur/ Le Guide-leurre de la réussite

Mécène de Vauvenargues, le moraliste

http://athomarel.free.fr


Henri Joannis vient de décéder. C'est de lui que j'avais lu mon premier ouvrage sur la publicité : De l'étude de motivation à la création publicitaire, l'ancêtre du Publicitor de Bernard Brochand. Et en même temps Pierre Lemonnier me parlait de Dichter et d'Alfrer Denner, le frère de Charles...


De : Louis Dumoulin <louis@booksmag.fr>

À : David Genzel <david.genzel@gmail.com>

Date : 2 décembre 2009 11:06

Objet : Demain dans les kiosques, notre hors-série anniversaire : le "Tour du monde des bestsellers" !



Cher David,


A l’occasion de son premier anniversaire, Books offre à ses lecteurs un tour du monde des bestsellers qui comptent. Une manière pour la rédaction de réaffirmer à quel point le livre est un outil exceptionnel pour comprendre les sociétés, en offrant un éclairage inattendu sur un phénomène dont la profondeur est souvent sous-estimé.


Un entretien introductif avec Pierre Nora, pour qui le succès d’un livre relève de l’histoire des mentalités, expose les grands thèmes inscrits en filigrane du numéro : la recette de fabrication du bestseller, la valeur littéraire de l’oeuvre, et sa signification sociale.


De la machine infaillible d’Harlan Coben au triomphe inattendu d’Uwe Telkamp, dont le dernier roman restitue avec force l’atmosphère oppressante de l’ancienne Allemagne de l’Est, le phénomène est étudié dans toute sa diversité. Le monde entier est passé au crible : depuis la France où Fred Vargas exorcise nos angoisses en ressuscitant les mythes du Moyen-Age, jusqu’à l’Amérique du Sud où les polars sont les derniers refuges de la critique sociale, en passant par le Japon où Murakami, loué ailleurs pour l’universalité de son œuvre, est attaqué pour son imaginaire « américanisé ».


Pour finir, un petit ovni vidéo mis en ligne pour fêter les un an du journal, ou l’histoire loufoque d’un abonné de la première heure... http://bit.ly/5TNLVC


En espérant, comme l’année dernière, te croiser à la journée des dédicaces de Sciences Po où je tiendrai samedi le stand de Books.


Bonne lecture, amitié à toi et Céline,

Louis


Books

L’actualité par les livres du monde


C'est pas l'homme qui prend la mer...





David & Céline sont à La Baule

 

 

 

 

 

 




Repost 0
David Genzel - dans Culte
1 décembre 2009 2 01 /12 /décembre /2009 10:34
Jérôme Monod décrit Nicolas Sarkozy comme :

"Un immigré hongrois en partance pour l'Amérique
qui a posé ses valises à Paris"

(c) Photo Julien Chatelin

J'ai fait sourire Christine Boutin en lui rapportant cette citation pendant notre déjeuner au Caméléon de Jean-Paul Arabian.


De : Jean-Paul Arabian <jp-arabian@orange.fr>

À : David Genzel <david.genzel@gmail.com>

Date : 1 décembre 2009 01:13

 

C'était un plaisir de vous avoir eu a déjeuner, à très vite de vous revoir.

 

Le Caméléon est un bel endroit. On croise le milieu de l'édition et d'autres... Ainsi, Raphaëlle Bacqué déjeune avec Jean Montaldo.

 

Notre table tient du miracle de la convivialité : Christine Boutin, Alain Chouffan, Francis Szpiner, Henri Baché, Jean-Daniel Bagros.

 


Pendant ce temps-là, Céline craque pour le numéro 7 de L'Insensé, qu'elle déniche chez Tschann...

 


From : Axel Brücker <trailersmuseum@orange.fr>

To : David Genzel <david.genzel@gmail.com>

Date : 2009/11/30

Subject : Ca va les chevilles ?

Ça va les chevilles ?

 

Je suis très ému à la lecture du coup de cœur de Maître Szpiner, mais tout de même, n’y a-t-il pas une différence de compassion à avoir envers la fracture de la cheville de Gregory Coupet et celle de David Genzel ?

 

S’il est vrai que l’on donne beaucoup trop au Téléthon et pas assez aux chevilles cassées, l’un perd son boulot, l’autre pas !

 

Coupet ne peut plus garder les buts et Genzel peut encore compter les coups.

 

Genzel, gardien du Flore, n’a pas besoin de ses deux chevilles pour envoyer des SMS aux grands de ce monde depuis sa table, et, au lendemain du match contre Auxerre, Coupet a dû être étonné de recevoir un texto : « en majesté sur David & Céline du jour ».

 

A.B.

 


Pas de repreneur pour Chrisitian Lacroix. Ironie : cette photo prise par Françoise Huguier l'auteur de Kommunalka...

 


De : Dominique Cara <dcara.lahune@wanadoo.fr>

À : David Genzel <david.genzel@yahoo.fr>

Envoyé le : Lun 30 Novembre 2009, 22 h 44 min 39 s

Objet : Carton signature Garouste/Onfray


Cher David


Gérard Garouste et Michel Onfray seront nos invités ce jeudi 3 décembre.

Une belle rencontre à la librairie.

Amitiés.

Dominique Cara


 


 

 

 



David & Céline vont dans le même bateau



Repost 0
David Genzel - dans Culte
30 novembre 2009 1 30 /11 /novembre /2009 10:59
Grégory Coupet, l'ancien Lol d'Aulas, aujourd'hui merveilleux rempart du PSG, se tord de douleur, cheville fracturée. Lui aussi s'est fait ça tout seul ! Protocole compassionnel : il fait partie du club de la cheville ouvrière ! La vraie fracture sociale du handicap !


Francis Szpiner réfléchit sur le handicap dans notre société...


De : Francis Szpiner <szpiner.toby.associationdavocats@wanadoo.fr>

To : David Genzel <david.genzel@gmail.com>

Date : 30 novembre 2009 10:13

 

Bien sûr, au Café de Flore, beaucoup de consommateurs ont les chevilles enflées. Mais cela n’a rien à voir avec les fractures. La série noire continue. Après David Genzel, Grégory Coupet. Le blog de David ne se ressent pas. En revanche, le PSG risque d’avoir (une fois de plus) ! des soucis… Voilà deux hommes, actifs, vibrionnants, devenus brusquement des handicapés. Heureusement pour eux, à titre temporaire. Mais vivant désormais différemment. Tout devient difficile. Entrer dans un magasin, prendre un taxi, utiliser les transports en commun, trouver où s’attabler, se promener dans la rue… C’est là le lot de milliers d’hommes et de femmes de ce pays et de leur famille. Quand chaque matin qui se lève pour reprendre le titre d’un livre de Jean-Edern Hallier, est une leçon de courage. Quand le regard des autres manque cruellement de fraternité, ce troisième pilier de la devise de la République. Il serait temps que cela change. Ces exclus que personnes ne veut voir, que l’on rechigne à aider, à transporter, à employer… David par la grâce d’un accident stupide les a rejoint. Temporairement. Qu’il ne les oublie pas !

 

Message du 29/11/09 à 11h27

De : Patrick Jelin <pjelin@axialys.com>

A : David Genzel <david.genzel@voila.fr>

Objet : Les étangs de la reine blanche

 

C'est impardonnable de ne pas avoir pris le temps de te réconforter depuis que j'ai appris ta blessure. Je constate en lisant ton blog que tu prends cela avec une certaine distance et une bonne dose d'humour. Je suis sur que Céline prend soin de toi.

 

Voici un modeste cadeau visuel pour te réconforter, un œuf de romantisme au creux de cette saison d'automne, qui rend parfois notre vision dépressive, mais que l 'on peut aussi regarder comme une merveille.

 


Promis je passe Bd Saint Germain dès que possible.

 

Patrick Jelin

 

Message du 27/11/09 à 12h52

De : Ricardo Mosner <mosner.ricardo@free.fr>

A : David Genzel <davidgenzel@voila.fr>

Objet : Annette entre deux pays

 


« Habille-toi, on va au cirque ! »

Une nuit, Annette entend sa mère lui donner cet ordre énigmatique et merveilleux. Aller au cirque en pleine nuit, quelle drôle d'idée ! Le cirque, ce sera pourtant tout autre chose : il sera la métaphore ludique d'un voyage d'émigrants clandestins vers la France. Le cirque c'est aussi le lieu de travail imaginaire du père qui est déjà à destination. Le père joue du trombone. Au bout de la marche, c'est l'arrivée à la frontière de la France, le pays de tous les espoirs...


Jacques Jouet prend la route et s'interroge avec sourire et gravité sur la possibilité d'avoir deux pays, celui de sa naissance et celui de ses rêves.

 

Message du 27/11/09 à 22h30

De : Henri-Christian Schroeder <hcschroeder@hotmail.com>

A : David Genzel <davidgenzel@voila.fr>

Objet : Le Grand Prix du Meilleur Scénariste...

 


Comme quoi, il se passe encore pas mal de choses intéressantes à St-Germain-des-Prés pour le cinéma : l'autre soir, la remise du 23ème « Grand Prix du Meilleur Scénariste » et du « Prix Junior du Meilleur Scénario » organisé par Philippe Maynial & Barbara Vassiliev (www.prix-scenariste.org) à l'Arlequin rue de Rennes, avec le soutien de Frédéric Mitterrand, du CNC, de France Culture, le Film Français, Télérama et de la SACD, et dont le jury était présidé par la (... sublime, forcément sublime...) Anna Mouglalis...

 

Un vrai régal que de regarder et écouter les pitches des différents scenarii en compétition: la relève est en marche !

 

Soirée cool entre cinéphiles germanopratins, scénaristes, producteurs, acteurs et comédiennes, et réalisateurs en quête de leur prochain coup de cœur.

 

Même le cocktail était sympa !

 

Le plus étonnant était cette ambiance studieuse, concentrée, parfois rêveuse et décontractée, plus proche de l'ASPEN FILM Festival dans le Colorado que « l’autre » à Cannes !

 

Et puis, quelques rencontres amusantes, comme ces trois A.D. connus de la pub, assis sagement, tout timides, loin des paillettes...

 

... Et tout le monde ou presque se retrouva après, autour d'un bon coup de fourchette et quelques bouteilles de Beaujolais Village Nouveau chez Lipp !

 

HCS

 

Sophie Huet et Lucien Neuwirth, Catherine Nay et Albin Chalandon, avaient initié le rapprochement Pouvoir et Journalistes. Puis, Alain Juppé et Isabelle, François Baroin et Marie Drucker... Et, en perspective, Jean-Louis Borloo et Béatrice Schönberg, DSK et Anne Sinclair, Bernard Kouchner et Christine Ockrent, François Hollande et Valérie Trierwiller, Vincent Peillon et Nathalie Bensahel, Martin Hirsch et Florence Noiville, participent de la synergie média et politique. Avec cette restriction : pourquoi toujours l'homme politique et la femme journaliste ? N'oublions pas qu'une journaliste aurait pu etre Première Dame de France...

 


From : Alain Chouffan <achouffan@numericable.fr>

To : David Genzel <david.genzel@gmail.com>

Date : 2009/11/29

Subject : Les hommes politiques et les journalistes

 

Mon cher David,


Tu as dû t’amuser en préparant cette liste des hommes politiques qui draguent ou se marient avec des journalistes. Tu y mettras bien sûr, les plus connus. Les plus officiels. Mais les autres ? Les plus célèbres et dont on ne peut évoquer - ou à peine - leurs noms et qui ont eu des aventures avec des journalistes ? On se contentera des rumeurs. Les journalistes eux, les connaissent évidemment, mais en France - ou sexe, amour, et politique sont indissociables - le sujet reste tabou dans la presse. Un seul livre à ma connaissance a osé traiter ce sujet, en 2006 : Sexus politicus de Chistophe Deloire et Christophe Dubois (Albin Michel).



Pour la première fois, en effet, d’anciens Premiers ministres, des ministres passés ou en fonction, des conseillers et des hauts fonctionnaires évoquent ce sujet délicat en toute franchise. Qu’est-ce qui fait courir le Sexus politicus ? Le désir et le plaisir. Et tous, de haut en bas, du Chef de l’Etat à l’énarque besogneux qui a longtemps mis ses pulsions en berne, en passant par les ministres ou les jeunes militants d’un parti, après tant d’efforts et d’abnégation, ont besoin de plaire. Et le pouvoir leur offre enfin cette faveur de plaire aux dames.

Mais demeure alors une question : pourquoi justement ces hommes politiques dont tous ne sont ni très beaux ni trop intelligents séduisent-ils autant de femmes journalistes aussi intelligentes et aussi belles ? Mystère. Certes le pouvoir, cet « aphrodisiaque absolu » selon le mot de Kissinger, rend beaux même les plus laids. D’autre part, pourquoi les femmes politiques ne dragueraient-elles pas des journalistes ? Mystère la aussi. Aucun cas connu jusqu’à présent. A moins que le père de l’enfant de Rachida Dati soit… un journaliste ! Alors, là, ce sera une grande première !

Alain Chouffan

 

De : Axel Brücker <trailersmuseum@orange.fr>

À : David Genzel <david.genzel@gmail.com>

Date : 30 novembre 2009 10:21

Objet : Il ne manquait plus que Chouffan !

 

Pas possible ce Chouffan ! Il ne manquait plus que lui !

Après l'ancien premier ministre espagnol, l'ancien ministre des sports et quelques autres « ex » (entendez ex-fonctions), il ne manquait plus que Chouffan pour démentir catégoriquement être le père du bébé de Dati.
Il écrit : « A moins que le père de l'enfant de Rachida Dati soit... un journaliste ! Alors, là, ce sera une grande première ! »... Un journaliste du Nouvel Obs'... ? En tout cas, si c'est le cas, on le saura très vite. Je ne vois pas Chouffan garder longtemps un secret pareil... pas possible le Chouffan !
AB

 

De : Christine Boutin <chri78@wanadoo.fr>

À : David Genzel <david.genzel@gmail.com>

Date : 28 novembre 2009 18:07

 

Je sors du Conseil National de l'UMP.

En politique il y a comme dans le patinage artistique , des figures imposées !

Une journée, gagnée ou perdue ?

Il est indispensable que la « famille » ait des moments de rencontres. En ce sens c'est une journée gagnée, mais pour le reste ?

Discours divers, prises de paroles y compris du Président de la République. Mais quoi de nouveau ?

Mais a propos, faut il qu'il y ait du nouveau ?

Mais outre le satisfecit de notre action ! Que de sujets non abordes et pourtant si nécessaires pour le quotidien des Français!

Comme d'habitude la question du Logement n'a été évoqué par personne !

Les progressistes (qui représentent au moins deux personnes) a été salué tandis que le Parti Chrétien- Démocrate était non seulement oublie par le PR et que certaines décisions ont été évoquées et revendiquées alors qu'elles ont trouble une partie de l'électorat de base de la majorité!

Il faut être créatifs, le PCD propose depuis toujours une nouvelle répartition de la richesse ! Pourquoi n'est ce pas repris par cette majorité si progressiste !?

En conclusion, la déco était très bien: un hémicycle symbolisant le futur environnement des futurs élus.

CB

 

Pierre et Gilles chez Jérôme de Noirmont !

 


De : François Dumoulin <fdumoulin@signeascendant.com>

À : David Genzel <david.genzel@yahoo.fr>

Envoyé le : Dim 29 Novembre 2009, 15 h 53 min 04 s

Objet : Il y a une vie après la pub !

 

Mon cher David,

 

Tu es toujours curieux de savoir ce que devient le petit monde de la pub après la pub. Et bien en ce qui concerne mon amie Pascale Devourdy, naguère DG de OMD, la vie va plutôt bien. Illustre résidente de la ville de Camembert où elle exerce moult activités, elle vient de développer un site

très amusant que je me permets de signaler à ton attention http://www.webcamembert.com

 

On peut jouer avec des illustrations de boîtes de camembert, anciennes ou créées tout spécialement, en y incorporant des photos. Le tout peut s'appliquer sur un certain nombre d'objets qu'on peut commander sur le site : au pied du sapin ils seront beaucoup plus originaux que bien des objets de grande marque.

 

Bref, c'est très cool, et tout ce qui coule sied au camembert !

 

Amitié, François Dumoulin

 

PS : Je t'espère en bonne forme ; en tout cas chapeau, je vois que ton blog est plus actif que jamais.

 

Et toujours notre cultissime Françoise...

 

De : Pierre de Bonneville <pdebonneville@gmail.com>

À : Genzel David <david.genzel@yahoo.fr>

Envoyé le : Sam 28 Novembre 2009, 12 h 55 min 40 s

Objet : Françoise de Bonneville chez Ibsen

 

Écrite vers 1876 dit Françoise de Bonneville sortant du Théâtre de la Colline où elle venait d'assister à la représentation de la pièce d'Ibsen intitulée Rosmersholm, cette écriture des personnages est sans aucun doute d'une saisissante modernité, regrettant toutefois le casting du personnage de Rebecca manquant cruellement d' ambiguïté, lui.

 


Arte a presenté hier soir LE FILM sur l'identité nationale : Monsieur Klein.

 


 



David & Céline vont dans le même bateau


 

 

Repost 0
David Genzel - dans Culte
27 novembre 2009 5 27 /11 /novembre /2009 15:06

From : Axel Brücker <trailersmuseum@orange.fr>

To : David Genzel <david.genzel@gmail.com>

Date : 2009/11/27

Subject : La Main de Canal

 

La main de Canal…

 


Je suis naïf.

 

Comme beaucoup de cinéphiles, je suis abonné à Canalsat pour son formidable bouquet de chaînes de cinéma car je dévore en moyenne deux films par jour ! C’est grave Docteur ? Sauf les soirs où je dois me rendre à la Commission de Classification du Ministère de la Culture pour y visionner… au moins deux films !

 

Et depuis quelques temps, je m’étonne de tomber, à chaque allumage de mon décodeur, sur une chaîne d’info que je ne regardais jamais… Itélé, ou iTélé, ou quelque chose comme ça.

 

Je pensais que mon « décodeur déconnait » et je trouvais très énervant de tomber sur Roselyne Bachelot se faisant vacciner devant les caméras alors que je m’apprêtais à chercher Mort à Venise !

 

Et me voila tombant dans le panneau !...ou plutôt… dans le panel ?

 

Et moi, le sondé magnifique, l’ancien ménager de plus de trente-cinq ans, le cinéphile engagé, un peu de gauche, pas trop à droite, ayant voté Sarkozy au deuxième tour et répondant à la question « Regardez-vous iTélé ?… Parfois ?... Souvent ? »… je passe directement de « Jamais ! » … à « Tous les jours » (sauf les jours où je vais à la Commission de Classif’ mais ça je vous l’avais déjà dit).

 

Oui, je l’avoue, je regarde maintenant tous les jours iTélé, la chaîne obligatoire de Canalsat, la chaîne officielle des abonnés et j’adore cette chaîne, je ne peux plus m’en passer.

 

Grâce à iTélé, je peux même revoir tous les jours la main de Thierry Henry… Ils disent qu’il a triché… et là, ils exagèrent !

 

A.B.

 


Pour moi, une raison majeure de la victoire du PSG demain au Parc des Princes contre l'A. J. Auxerre : venger l'injustice du recalage de Guy Roux, ce manque éhonté de pure reconnaissance !

 


Il n'y a que du néant sous le néon ! Chantait Léo de Hurlevent et Céline m'offre "l'écharpe" de Maurice Fanon chez Striker rue Bréa !

 

Dans le dernier numéro de Femmes : Isabelle Adjani, avec un merveilleux abécédaire où chaque lettre se consume...

 


Lafite Rothschild sort aux sublimes éditions du Regard de José Alvarès, avec 34 ans de cartes de voeux orchestrées par Daniel Vignat. Trop tardivement pour remporter un prix aux Gastronomades 2009 d'Angoulême !

 


Nous avons déjeuné chez Art Macaron, le meilleur rapport excellente-qualité prix-doux de tout Paris. Et le soir, Céline choisit Chez Fernand un macaron au chocolat noir qui vient de chez les voisin... : Art Macaron !

 


De : Lydie Sarramagna <lydiemoscou@hotmail.fr>

À : David Genzel <david.genzel@gmail.com>

Date : 26 novembre 2009 21:58

 

Nous sommes toujours aussi honorés de tous vos très beaux commentaires concernant le travail de Mathieu ! Merci merci merci !!! En espérant que ce que vous dégustez chez nous ait un effet psycho-somatique (un brin de magie...) sur l'état de votre cheville ! A très bientôt du côté du 129 où vous êtes toujours les bienvenus !
Très bonne soirée à tous les deux,

Lydie

 

Et je déguste des moules qui ne viennent pas de chez Léon de Bruxelles...

 


Cordonnier pour une fois bien chaussé ! Nicolas Bordas fait une excellente campagne de pub pour son dernier ouvrage : L'idée qui tue.

 


Message du 26/11/09 à 21h45

De : Nicolas Bordas <Nicolas.Bordas@tbwa-france.com>

A : David Genzel <david.genzel@voila.fr>

 

Merci David ;-)

Pour Info Eyrolles m a informe hier qu ils réimprimaient car le stock avait fondu.

Il y aura donc des idées qui tuent pour tout le monde a Noël ;-)

 

Le site velibataire.com fonctionne comme un Meetic pour cyclistes. Site lacanien : avec tous les vélos renversés, je lis : Vélib' à terre !

 

François Roustang promeut l'hypnose de Milton Erickson : j'ai l'impression d'entendre : "lève toi et marche" assis sur mon fauteuil...

 

(c) Photo Carlos Freire

 

L'engagement politique de Christine Boutin hier soir chez Arlette Chabot !

 

"Ca fait 30 ans que je fais de la politique,

j'ai toujours été très libre"

 




David & Céline vont dans le même bateau


Repost 0
David Genzel - dans Culte
26 novembre 2009 4 26 /11 /novembre /2009 14:47
Roman Polanski n'est plus entre les mains de la garde suisse.

Il a dû percer son coffre pour s'en sortir !


Nous lui dédions le billet du jour...

La 25e édition Bédéciné d'Illzach vient de se tenir, présidée par Milo Manara. Le "déclic" pour cette affiche du maître de l'érotisme...


Sur la demande de Jean-Pierre Lecoq, la Ville de Paris a accepté de rénover le mur d'enceinte de la Basilique des Carmes.


De : Edith Lecoq <edith.lecoq@paris.fr>

À : David Genzel <david.genzel@yahoo.fr>

Envoyé le : Mer 25 Novembre 2009, 17 h 59 min 43 s

Objet : Rénovation Carmes

 

Le mur des Carmes enfin rénové


Devant l’Eglise des Carmes, dorénavant élevée au rang de Basilique, directement rattachée au Cardinal Vingt-Trois, Chancelier de l’Institut Catholique, se dresse sur la rue de Vaugirard un mur d’enceinte – propriété de la Ville de Paris comme la Basilique - qui était dans un état de noirceur absolue. La Ville de Paris, sur la demande insistante de Jean-Pierre Lecoq, a accepté de s’engager dans la rénovation de ce mur dont la pierre va enfin retrouver sa blancheur d’origine.

 

Julie-Marie Parmentier va donc se produire aux Ateliers Berthier.

 


De : Carole Julliard <carole.julliard@theatre-odeon.fr>

À : David Genzel <david.genzel@yahoo.fr>

Envoyé le : Mer 25 Novembre 2009, 16 h 13 min 30 s

Objet : Re: Rencontres

 

Bonjour David,
Merci de l'info passée sur le blog à propos de la reprise de La Petite Catherine de Heilbronn. Toutefois je vous précise que ce spectacle sera donné dans notre salle du XVII° aux Ateliers Berthier et non au Théâtre de l'Odéon, dans le VI°...

Nous serions ravis de vous accueillir à la générale le 1er décembre si vous êtes libre ce soir-là.

Bonne fin de journée,

Carole


Enfin Chaos calmo pour Roman Polanski ! De la Suisse dans les idées pour Steiner...

 


Hier soir, Grand Prix Luxe Stratégies. Michel Davin de l'agence Vaudoo nous commente cette soirée !

 

De : Michel Davin <m.davin@vaudoo.net>

À : David Genzel <david.genzel@gmail.com>

Date : 26 novembre 2009 13:05

 

Ils sont venus, ils étaient tous là au Grand Prix du Luxe Stratégies.

Dans la valse des prix, une danse nous a été accordée dans la catégorie « Opérations Evénementielles, Relations Presse et Publiques ».

Vaudoo obtient le prix pour l’opération Art Home ELECTROLUX et sa table d’hôtes qui reste haut perchée sur le toit du Palais de Tokyo.



C’est peut être un nouveau point de vue sur la communication.

Merci à mon associé Patrick Gendry qui est à l’origine de l’idée et aux équipes Vaudoo qui se sont investies sans compter.

Merci au jury qui nous a préféré et merci à François Kermoal « Le Divin Chauve » qui fut l’électron « total nature » de la soirée.



Félicitations à tous les autres lauréats.

Michel Davin de Champclos

 

Sublime hôtel Apostrophe, 3 rue de Chevreuse, face au CaméléonHenri Baché déjeunait hier !



Et Duarte qui signe l'ascenseur pour élever Stratégies !



De : Isabelle Lozano <direction@apostrophe-hotel.com>

À : David Genzel <david.genzel@gmail.com>

Date : 26 novembre 2009 11:24

Objet : Photos inauguration Apostrophe hotel

 

Cher Monsieur Genzel,
ou peut être, Cher David, selon la formule consacrée de votre blog...

 

Chose promise, chose due : voici les photos de notre inauguration en présence de Monsieur le Maire du sixième arrondissement. Malgré un agenda chargé il nous a fait le plaisir de bien vouloir inaugurer notre façade toute récemment décorée par Catherine Feff (sur la photo entre M. Gatien propriétaire de l'hôtel et M. le Maire).

 


Comme j'ai pu le constater de visu dans votre blog nous avons des adresses communes (Wajda par exemple) et des goûts similaires (Ah les religieuses au caramel beurre salé de chez Art Macaron !).

 


Puis-je croire que l'Apostrophe en fera partie ?

 


Bien cordialement.

 

Isabelle Lozano

Directrice

Apostrophe Hôtel

3, rue de Chevreuse

75006 Paris

Tel : 01 56 54 31 31

Fax : 01 43 21 01 08

www.apostrophe-hotel.com

 

Hier, au Grand Journal, Thierry Ardisson a parlé avec émotion de sa première interview dans Stratégies en 1973 !

 


La table d'honneur du Grand Prix des Agences de l'Année sera composée de Franck Riester, Franck Louvrier, Frédéric Mitterrand, Jean-Marie Dru, Nicolas Bordas, Frédéric Bedin et Jérôme de la Briffe. Où sont les femmes du jingle Casto ?!

 


De : Sylvie Matton <sylviematton@free.fr>

À : David Genzel <david.genzel@yahoo.fr>

Envoyé le : Mer 25 Novembre 2009, 23 h 28 min 14 s

 

Chers David et Céline,

comment allez-vous ? Pas trop difficile, plâtre et chaise roulante ?

Bref, ça me ferait un grand plaisir de vous y voir et que vous voyiez mon film sur Charles.

Baisers.

Sylvie

 


 



David & Céline vont dans le même bateau




Repost 0
David Genzel - dans Culte

Présentation

davidetceline

davidetceline

Recherche

Liens