Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 mars 2010 4 18 /03 /mars /2010 10:29
boutinbadinter.jpg

De : Christine Boutin <chri78@wanadoo.fr>
À : David Genzel <david.genzel@gmail.com>
Date : 17 mars 2010 19:23
Objet : Rencontre Robert Badinter et Christine Boutin


Dans ces moments particuliers, merveilleuse rencontre dans les studios de LCP/ Sénat avec Robert Badinter qui m’a vanté la magnifique exposition « Crimes et Châtiments » qu'il a porte et qui est ouverte au musée d'Orsay depuis ce matin. Il faut y aller.

Amitiés

Christine Boutin


Au festival de Clermont-Ferrand, un film a littéralement fasciné : The Marina Experiment, de Marina Lutz.


marian.jpg
A partir d'aujourd'hui, à la galerie In-Situ / Fabienne Leclerc, Obama morphé par Renaud Auguste-Dormeuil.

renaud-auguste.jpg
Petit-déjeuner ce matin au Flore avec Christian Delprat, mon ancien étudiant (promo 78) de l'agence lyonnaise : Ne dites pas à ma mère. Au même moment, Jacques Séguéla rejoignait à l'étage Muriel Beyer de chez Plon !

GEDC6655.JPGTrois cantalous !


De : Daniel Robert <danielrobert@gymstill.com>
À : David Genzel <david.genzel@yahoo.fr>
Envoyé le : Mar 16 mars 2010, 22 h 15 min 21 s
Objet : L'école est finie prenez des notes !

 

IMG2793.JPG


Cher David,

Je recommande à tes lecteurs un ouvrage qui mérite que l’on prenne toutes les notes que l’on a pas eues à l’école :

Elles ont la richesse de l’expérience et celle d’un homme d’expérience.

Ce livre n’est pas assez cher : on va en parler de plus en plus.

Je parie ?

Non, je suis sûr !

Ce livre nous sera à tous très cher.

Amitiés à tous les lecteurs

Daniel Robert

Hauteur et lecteur

 

L'ab-sens du "divin chauve" de Stratégies se fait déjà sentir... :

- Il manque le talent de Lea Crespi.
- Dans "La rédac a..." on mentionne le roman Un joueur de poker du directeur général adjoint d'Isobar... sans faire référence à Gilbert Gross, champion du monde de poker.


Hongre.jpg


- Il manque les infos essentielles :

Eric Zauberman a racheté Anatome ;

Philippe Lentschener recrute le président de Grey Paris.

 

Notre ami Gérard Gros est dans Gala, bien entouré.

 

GEDC6656.JPG

 

Message du 17/03/10 à 11h19

De : Serge Uzzan <serge.uzzan@famous.fr>

A : David Genzel<davidgenzel@voila.fr>

Objet : Mon France Soir à moi


Mon France Soir à moi


C'est mon Papa qui rentre en fin de journée du travail avec son France Soir sous le bras. Années 70. C'est le crieur à la terrasse du Café Bonaparte de St Germain des Près et le fameux  « Demandez France Soir ! » Années 80.

C'est le grande absence du quotidien Années 90.

C'est la belle et fraîche campagne de Publicis Activ Années 2000.

Alors « Demandez France Soir ! »

Serge Uzzan

FAMOUS

 

Hier soir, au Grand Journal, exercice de style pour Ali Baddou face à Mazarine Pingeot.

GEDC6654.JPG
De : Ciné Reflet <cine.reflet@wanadoo.fr>

À : David Genzel <david.genzel@yahoo.fr>
Envoyé le : Mer 17 mars 2010, 22 h 56 min 22 s
Objet : Soirée « montage de saveurs » par Térésa Faucon

 

La librairie Ciné Reflet vous invite à rencontrer


Térésa Faucon
pour son livre

Penser
et expérimenter
le montage

 

édité par les Presses de la Sorbonne nouvelle, collection Les fondamentaux

 

mercredi 24 mars de 18h à 20h


“Je vous propose d'expérimenter les formes du montage en dégustant des saveurs créées à partir de nombreux ingrédients simples ou déjà élaborées.
Entre l'alchimie du montage eisensteinien et le mélange des saveurs il n'y a qu'un pas.
Batterie de cuisine et table de montage ne sont pas étrangers dans leur usages comme dans la pensée qu'ils permettent de développer, chutier et panier du marché, found footage et fond de placards réservent tous les possibles, toutes les trouvailles. On approche ces deux arts intuitivement, ils touchent nos sensations autant que notre esprit. A vous de monter!

Au programme,

Mille...
... saveurs à inventer et à monter: sucré, salé, acide, amer, brûlant, doux...
... textures : croquant, fondant, aérien, mousseux, élastique, souple, dur..

Que vous connaissiez ou non les formes du montage et ayez envie d'expérimenter la théorie du conflit d'Eisenstein, le montage horizontal ou vertical, le found footage, les associations de formes, de couleurs, de rythme qui fondent les raccords.”

Térésa Faucon est maître de conférences à l'université Sorbonne nouvelle-Paris 3 où elle enseigne l'esthétique du cinéma et la didactique de l'image. Elle assure aussi une formation théorique et pratique du montage à l'École nationale supérieure des arts décoratifs (Paris). Elle a publié plusieurs articles dans les revues Cinémathèque, Cinéma, 1895, Vertigo, Artpress et des ouvrages sur le cinéma (Cent ans de cinéma français) ou la peinture (Turner, Flammarion, 2004).
 

Librairie Ciné Reflet
14, rue Monsieur le Prince 75006 Paris
tél. : 01 40 46 02 72 tlj de 13h à 20h
http://www.myspace.com/cinereflet

 

"Blessé au dos au cours de ce sauvetage, Terence [Bad Lieutenant] souffre l'enfer et doit se médicamenter en permanence. L'abus de ces produits licites, ajouté à la consommation exponentielle de substances qui le sont moins, l'entraîne sur une très mauvaise pente"...

 

bad2.jpg

 





David & Céline vont dans le même bateau

Repost 0
David Genzel - dans Culte
17 mars 2010 3 17 /03 /mars /2010 10:29

Quand la douleur est trop vive, je fais défiler cinq images sur mon écran plasma...

 

kantor

La classe morte, de Kantor


zoran musicLes camps, de Zoran Music


kinskiAguirre, la colère de Dieu (Zorn), de Werner Herzog


IndiasongLe vice consul de France à Lahore, de India Song


OpalkaLa numérologie, de Roman Opalka

 

Céline me sidère une fois de plus. A la terrasse du Danton, un homme fume son cigare. Petites lunettes, bonnet beige, veste marron clair.

- C’est Antoine Zacharias ! me dit-elle.

Je vais le saluer et nous discutons des élections régionales.


antoire zacharias

 

France Soir se relance aujourd’hui. Il fallait bien qu’Axel Brücker nous donne son avis d’expert sur ce titre si cher à son cœur.


From : Axel Brücker <trailersmuseum@orange.fr>
To : David Genzel <david.genzel@gmail.com>

Date : 2010/3/17
Subject : France-Soir

 

lLazareff

France-Soir ! France-Soir ! Demandez France-Soir !

 

Quelle idée prétentieuse de vouloir relancer le plus beau titre de l’histoire de la presse quotidienne !

France-Soir… pour les jeunes, ce titre ne dira rien, n’évoquera rien.

Pour les aînés, pour les seniors… ce titre rappellera le plus extraordinaire quotidien du XXème siècle, un quotidien du soir, avec plusieurs éditions qui collaient à l’actualité brûlante, des signatures prestigieuses sous la direction de Lazareff et un tirage de plus d’un million d’exemplaires !

La publicité disait, tout simplement : « Faites comme tout le monde… lisez France-Soir ! »

A l’heure d’Internet et des journaux gratuits, je vois mal les jeunes acheter un quotidien qui fleure bon la Libération, les films en noir & blanc, De Gaulle, l’Algérie, l’Affaire Ben-Barka et la mort, le même jour et se partageant la Une, de Piaf et de Cocteau. Ou alors, ils l’achèteront pour l’offrir à leurs grands-parents.

Quant à ceux qui ont bien connu France-Soir… et comme certains qui ont eu le bonheur d’y travailler… ils ont trop de bons souvenirs !

Rappelez-vous… « Demandez France-Soir ! Demandez France-Soir ! »

Non ! Si tu veux faire un film sur la Guerre de Sécession, tu ne l’appelles pas Autant en Emporte le Vent ! 

Axel B.


Ce soir, Mazarine Pingeot va présenter son dernier roman, Mara, au Grand Journal. Nous attendons avec impatience les commentaires d’Ali Baddou.

 

Mazarine.jpg


De : Louis Monier <louis.monier@club-internet.fr>
À : David Genzel <david.genzel@gmail.com>
Date : 15 mars 2010 11:20
 
Vendredi, Takeshi Kitano dédicaçait son ouvrage chez Grasset.

 

ZOUXOU722.jpg

ZOUXOU724.jpg

(c) Photos Louis Monier


De : Jean-Pierre Chebassier <jean-pierre.chebassier@ailleurs-exactement.com>
À : David Genzel <david.genzel@gmail.com>
Date : 16 mars 2010 22:13

image-copie-3.jpg

Bonjour David,

Merci encore pour ce portrait en « majesté sublime », cette tribune en éloge à la diversité. Je te fais parvenir dans la journée une invitation pour le vernissage d'ArtParis. J’espère que nous nous verrons sur l’espace dédié au Fonds Canson. Un portrait de plus pour élargir l’horizon. Dans tous ces portraits, il y a du sable, du minéral. Le sable, l’infiniment petit qui n’a de sens que dans la multitude. Celle des hommes aussi. Avec le sable, les montagnes se déplacent, le minéral immobile devient mouvement.

Amitié,
Jean-Pierre Chebassier
http://www.lafindesgrandesdifferences.com/

Ce matin, Benjamin Biolay est évoqué en contiguïté dans Le journal de Carla B, du Canard Enchaîné et dans le Médiatoc des Inrocks. Comment-taire ?

 

Céline me fait sourire :

- Tu as inventé Twitter il y a dix ans, sans le savoir !

 

La nuit tous les chats sont Grey. Aujourd’hui, Grey choisit son président France.

 



David & Céline vont dans le même bateau

 

 

Repost 0
David Genzel - dans Culte
16 mars 2010 2 16 /03 /mars /2010 11:01

Se croire inoxydable. Impérissable. Intarissable. Tropique du lion. King David. Tracer. Et oublier une lourde intervention il y a tout juste 8 ans, fracture étagée du rachis lombaire. Développement durable avec séquelles. Le zéro défaut, c'est la réalité qui dépasse l'affliction ! Souffrance et sur France pour parodier un ancien Premier ministre... Retrouver les urgences, les analyses, les radios, les diagnostics, l'hôpital et sa charité. Et le blog opératoire qui divertit de la douleur ! IRM, Charlotte Gainsbourg.

Mais cela n'empêche pas les crocus du jardin du Luxembourg de fleurir par-ci par-là...

GEDC6639

De : Emmanuel Racca <e.racca@nouveausens.com>
À : David Genzel <david.genzel@yahoo.fr>
Envoyé le : Lun 15 mars 2010, 11 h 20 min 40 s
Objet : Urgences ?

Cher David & Céline,

 

De la série créée par Michael Crichton au documentaire de Raymond Depardon en passant par la réalité ce mot m’a toujours effrayé… Ce matin la une de ton blog avec cette photo d’une salle vide glaçante ayant pour seule légende « samedi 10h42 hôpital saint Antoine » me laisse dans une profonde angoisse, au lendemain des régionales j’ose espérer que la région du cœur n’a pas été touché, de quoi en avoir une peur bleu… Très bonne santé à vous deux donne des news c’est angoissant. Bises.

Emmanuel


Hier soir au Théâtre de l’Odéon, rencontre des Inrocks autour du thème : La littérature est-elle à nouveau contemporaine ? animée par Nelly Kapriélian. Belle tribune : Régis Jauffret, Tristan Garcia, Marie Darrieussecq, Laurent Mauvignier, Eric Reinhardt. Et Olivier Py en monsieur Loyal avec prompteur sur Iphone ! « Je ne suis pas Laure Adler » nous prévient-il ! Excellente prestation de Régis Jauffret qui a réglé son compte à l’idéologie soixante-huitarde.

 

GEDC6649GEDC6645GEDC6646.JPGGEDC6647.JPGGEDC6651.JPG

Des maux aux mots...


De : Christian Lorin <cl.comvoce@yahoo.fr>
À : David Genzel <david.genzel@yahoo.fr>
Envoyé le : Mar 16 mars 2010, 2 h 56 min 37 s
Objet : CHRISTOPHE : Cuvée Spéciale 2010 !

 

Christophe


Ce lundi soir, c'était le premier des deux concerts de notre créateur multisensoriel à la Cité de la Musique. Intitulé "Ma barrière de corail", notre voisin de Montparnasse résiste aux tempêtes du show business depuis 45 ans, époque où il cherchait une certaine Aline sur une plage ! Et depuis comme le théâtre des marionnettes du Luxembourg, il continue de nous construire des spectacles insolites avec  des mots bleus, des mots noirs, rouge Ferrari, roses... ce qui lui assure un succès fou. Aujourd’hui, encore il cherche à toujours nous étonner avec des sons, des visuels et des ambiances étranges. Ce qui fait que le Beau Bizarre a tenu la scène pendant plus de 3 heures, s'accordant 20 minutes de pause en laissant place à Zerkalo, une artiste, elle aussi bizarre : Dj  et chanteuse de son propre play-back défilant sur l'écran. Etonnant. Bref il y aurait tellement de choses encore à dire sur ce show suivi d'une longue standing ovation que le mieux est de le regarder en direct sur le net : www.citedelamusique.fr ce mardi 16 mars à 20h. Surtout  si on a pas la chance d'avoir ses billets car c'est à guichets fermés. Une autre manière pour  déguster le dernier grand cru du dernier des Bevilacqua !

Christian Lorin

 

Roland Barthes avait son italianité avec Panzani. Désormais, j’ai ma photo fétiche sursignifiée, merci Ma Céline !


GEDC6636.JPG


From : Laurent Balandras <laurent@labelenchanteur.com>
To : Laurent Balandras <laurent@labelenchanteur.com>

Date : 2010/3/15
Subject : CAROLINE LOEB - news radio tv shows


 

LOEB2

De : Jean-Pierre Chebassier <jean-pierre.chebassier@ailleurs-exactement.com>
À : David Genzel <david.genzel@gmail.com>
Date : 14 mars 2010 22:50
Objet : Portrait suite

Cher David,
Je te livre un nouveau portrait. Et quelques mots d’inspiration...
Amitié,
Jean-Pierre

A la quête du sauvage :

"... il était inutile de me demander si cette société d’indiens représentait ou non un vestige : traditionnelle ou dégénérée, elle me mettait tout de même en présence d’une des formes d’organisation sociale et politique les plus pauvres qu’il soit possible de concevoir. Je n’avais pas besoin de m’adresser à l’histoire particulière qui l’avait maintenue dans cette condition élémentaire ou qui, plus vraisemblablement, l’y avait ramenée. Il suffisait de considérer l’expérience sociologique qui se déroulait sous mes yeux. Mais c’était elle qui se dérobait. J’avais cherché une société réduite à sa plus simple expression. Celle des Nambikwara l’était au point que j’y trouvais seulement des hommes."

Claude Lévi-Strauss, Tristes tropiques

En parlant avec Claude Lévi-Strauss de mes cent portraits, de ces visages qui parlaient, de cette « bande dessinée »” qui racontait en images tout ce qu’il avait ensuite voulu dire dans « Races et Histoire », je crois qu’il avait depuis longtemps dépassé ce que l’ethnologue déçu écrivait à un moment de sa vie.

CIBO. AMAZONIE. BRESIL.

 

2004

 

De : Pierre de Bonneville <pdebonneville@gmail.com>
À : David Genzel <david.genzel@yahoo.fr>
Envoyé le : Sam 13 mars 2010, 13 h 23 min 19 s
Objet : Françoise de Bonneville à Bobigny

 

photo-copie-2

 

Françoise de Bonneville est ce soir au MC3  à Bobigny pour voir Cymbeline, une pièce codée alchimiste de Shakespeare interprétée par des jeunes comédiens de l'ENSATT mis en scène par Sobel. Du Shakespeare buissonnant !


Gérard Gros, Morgan de Michèle...


GEDC6652.JPG

Demain, Bad lieutenant et il me revient ce souvenir écran : Isabelle Huppert a sauvé la vie de Werner Herzog avec l’entremise du professeur Iszrael.

 

Bad-lieutenant.jpg

 

Bientôt au Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme, l’exposition de Felix Nussbaum.

 

675549.jpg

 

Dernier remords avant l’oubli pour le « divin chauve »...

 

Message du 14/03/10 à 19h28

De : Henri-Christian Schroeder <hcschroeder@hotmail.com>

A : David Genzel <davidgenzel@voila.fr>

Objet : Alta la vista François K !

 

Kermoal David Ken

 

ALTA LA VISTA FRANCOIS K. !


La  parution le Jeudi 11 Mars du - donc ! - dernier éditorial de François Kermoal, Directeur de la Rédaction de Stratégies depuis 1998, a pour beaucoup de lecteurs fidèles, le plus souvent inconnus de lui, fait pas mal jaser dans les dîners en ville... notamment Rive Gauche dans l'un des lieux de RV préférés des patrons d'agence !


Et donc, le lendemain Vendredi 12...


: 17 paparazzis, sur la foi d'un fan déboussolé (on parle de d'un certain « Christian B. » ?) saisi d'hallucinations, étaient ce vendredi matin dés 8h massés devant l'entrée du FLORE attendant en vain l'arrivée de François K., annoncée par un flash passant en boucle sur Radio Classique depuis 7h du matin lu au micro par un journaliste très ému, le fils de Roger Gicquel dont c'était la 1ère intervention à l'antenne ! Frédéric Beigbeder apparaît sur le pas de la porte, hirsute, bouteille de champagne à la main (personne n'a osé lui dire qu'il ne faisait plus nuit !) et dans un souci de compréhension commune, annonce avec sa modestie habituelle  "Je vous remercie d'être venu, je vais vous dédicacer mon nouveau roman 99 Euros... mais je vous rappelle que mon prénom est Frédéric, pas François !"...


: à 9h, un défilé d'une centaine de lecteurs en larmes, criant "Fraaaaaannnnnçççççççooiiissss !", déçus de ne pouvoir apercevoir leur "Divin Chauve" vénéré au Flore, refoulés par le service d'ordre CRS à la solde du grand capital, se sont ensuite spontanément réunis -munis de casquette siglées Romeo & Juliette offertes par Altadis - sur la place devant l'église de St-Germain-des-Prés pour improviser un défilé en direction de Lipp, exhibant des banderoles manuscrites rédigées au Mont-Blanc fournis gracieusement par Vincent B., Maurice L. et Jean-François D. unis en signe de solidarité avec la base, titrées "Nous avons tous quelque chose du divin chauve en nous !", "François K.: oui ! François Bayrou : non !", "La chienlit ne passera pas, François K. for ever !", "Sous les pavés, François K.", "Nous sommes tous des salauds de riches !", etc., etc.! ...


Les dirigeants de Decaux en profitent pour donner "sur le tas" une conférence de presse afin de présenter les nouveaux cars de CRS recouverts d'un film thermo-rétractable publicitaire aux couleurs de "Picon, c'est pas con !" ... Eric B. est surpris en train de filmer la scène et propose "sur le pouce" à l'annonceur de lui signer sur place un contrat pour en assurer la diffusion en 3 vagues TV de 8" sur la chaîne TV parlementaire... Il répond "No comment, Business as usual" au journaliste de l'International Herald Tribune couvrant l'opération de street-marketing  pour un long reportage à paraître dés lundi : "The New Sartre is coming !"...


Mercedes E. et Arthur S. -main dans la main !- font le "coming out" de leur cartel dénoncé par l'AAAA (American Association of Advertising Agencies) et réunis dans leur tout nouveau lobby, l' "Alliance Démocratique Populaire pour l'Abandon de l'Inique Loi Sapin", atterrissent dans le jardin de l'église, déposé par l' hélicoptère des Beaujolais Duboeuf, sentant la bonne occase, distribuent des flyers pour un "After" sponsorisé par "Free" et "Rentaliweb", offert à l'occasion de leur nouveau livre collectif pour enfants écrit en commun: "Petit Nicolas, ne trahis jamais l'enfant que tu fus !"


Bertrand S., malin comme tout et qui a tout compris depuis qu'il prend le tunnel sous l'Atlantique, sort comme un "diable de la boîte" de la bouche de métro de la station St-Germain-des-Prés, blazer boutonné jusqu'au col, boîte de fois gras à la main (...par conviction politique n'a pas confiance dans les croissants de la Rive Gauche !), et triomphant annonce "la création d'un "Prix François K." remis par le Club des Directeurs Artistiques " récompensant le meilleurs nègre de la scène éditoriale germanopratine allant à celui qui dans l'ombre de la jet-set a rédigé mon prochain roman de science-fiction : "J'ai divorcé d'une génie... sans bouillir" (Tome I) !...


Bernard-Henri Lévy, arrivé "par hasard" -mais à l'avance- sur les lieux avec ses body-guards est interviewé "en exclu" par le célèbre et très influent blogueur de la com David de  www.davidetcéline.fr à qui il déclare avec courage et sans langue de bois : "Un nouveau François K. est né aujourd'hui ! La publicité ne sera plus jamais tout à fait la même !", Ségolène Royale arrivée en courant -habillée en YSL "vintage" jusqu'aux dents par Pierre B.-  apercevant Céline en train de saisir la scène avec son tél portable "Vertu" pour une télé chinoise, s'interpose, et exige que le claim "Charente-Poitou, çà rentre partout" soit retirée de l'enseigne lumineuse d'une boîte échangiste voisine, en hurlant "Nous en avons marre d'accueillir toute la misère du monde" !...Franck T. tente de la raisonner en lui expliquant que "le beurre, ... ben tu sais c'est ton ADN ma grande ! "...


Dans la foulée (... en Nike collector de chez Collette !), le Curé, le Rabin et le Pasteur (Messieurs Du, Dubon et Dubonnet"... pas d'Iman ?) du VIe ardt appelés en renfort tentent de s'interposer et lancent un appel au calme: "Nous vous avons compris, Dieu vous entend, n'oubliez pas la quête, François K. vous aime !"...


: à 9h30 : le Président Sarkozy, en tenue de joggeur offert par Diesel,  intervient en direct sur les ondes des chaînes nationales, retransmis en direct sur un écran vidéo géant installé dans la vitrine du magasin Louis Vuitton, et annonce un train de réformes audacieux et déterminé: inversion du sens unique de la rue Bonaparte, prolongation du Bd St-Germain jusqu'au Paris Country Club, ouverture des boîtes de nuit durant la journée, sécurisation des cabines d'essayage des librairies et instauration d'une "Journée François K." chaque année le 29 Février...


: à 10h : les choses s'enveniment: le car de France-3 filme en direct un grand feu brûlant des magazines professionnels de publicité pillés au kiosque d'à coté, en plein milieu du carrefour sur la place JP Sartre,... Les manifestants hurlent "Plus jamais çà, l' iPAD, maintenant et tout de suite !"...


: à 11h: une délégation déchainée d'une vingtaine de  représentants des associations professionnelles de la communication, conduite par Nicolas B. le Président de l'AACC, portant "à la Russe" toute la nouvelle collection Tag Heuer sur ses deux bras découverts, arrive en catastrophe (... mais en limo !) au carrefour St-Germain/rue Bonaparte, bloque la circulation, et exige la venue immédiate des Ministres de la Communication et des Finances pour négocier un nouvel accord visant à rétablir toute la vérité sur "l'Affaire" (François K. aurait voulu transformer le journal en jeu vidéo pour adultes ?!) et de nouvelles conditions tarifaires pour le menu des Deux-Magots. Après 1 heure de pourparlers enflammés, la délégation accepte de ranger son calicot "Nous sommes tous des publicitaires kermoaliens !" en contrepartie d'un apéritif offert par Orange à la Marie du VIe ( que beaucoup désertent en douce : l'Hôtel de Ville est installé en face de l'Hôtel des Impôts !)... La négo faillit capoter sur l'origine des amuse-gueule attendus: du Ch. Constant et rien d'autre !...


: à 11h30 : alors que François K. accorde sa 9éme interview toute simple -cool !-  sur le thème "De quelques prolégomènes relatifs à l'épistologie post-lacanienne de l'information des élites germanopratines : le concept de Backroom Communicationnel au sein de la Théorie du Chaos !" à une journaliste américaine de CNN (... qui n'a rien compris: normal, c'est une vraie blonde !), Hervé B. arrive en trombe -grave !- sur les chapeaux de roue à bord de sa nouvelle Ferrari "Dino" , freine "d'enfer", se précipite, prend François K. par l'épaule, puis se tourne white teeth smiling vers la journaliste et yeux (whâhouu les filles !) dans les yeux et de sa belle voix grave dans un souffle lui déclare: "I personnaly know Franck K. since a long time, I address him as "tu", I always believed in him, therefore I'm proud and happy to announce here that OMG's Advertainmement department will produce Frank's first gypsy swing CD concept album with Matthieu Dutronc in tribute to Serge Gainsbourg, is'nt it great news for l'UDA, Entreprises & Médias and le Club des Annonceurs ?!". Et la journaliste tout émue : "Oh thank you so much Ken..."


: à 12h: retour de la foule, grossissant d'heure en heure, balayant tout sur son passage pour tenter de s'engouffrer dans la boutique Armani, aux cris de "Georgio avec nous", "du pain, du vin, du Boursin", "Libérez Carla"...


: à 12h30 : totalement dépassés par la populace, les CRS tentent de dresser un cordon sécuritaire, Monceau Fleurs conseillé par son agence événementielle Shortcut, offre une nouvelle marque de rose authentique en plastique OGM brandée "Geozé Beauvais" made in China à chaque CRS en la leur glissant dans le canon de leurs fusils ! Hilare, Daniel Cohn-Bendit attablé dans un bar voisin rameute les étudiants de l'Ecole de Communication de Sciences-Po, arrive à fixer la manifestation devant les palissades du chantier d'une nouvelle boutique, et dans un bel ensemble, hurlent "Ralph Lauren pour tous les jours !"... Jean-Michel C. tente une contre-offensive audacieuse (dite "la Tournante") en faveur d'Emmanuelle Khanh et déclare "La mode décadente et dégradante du complexe militaro-industriel américain ne passera pas par nous !"...


: à 13 h : le 1er Maître d'hôtel de Lipp, sort en trombe de son restaurant et hurle dans son porte-voix digital  Sony : "François K. est servi !"... Brutalement un grand silence s'abat sur les 400 publicitaires présents, puis après un moment de flottement, envahissent d'un seul coup le restaurant !... Stéphane F. mal informé ou victime d'une désinformation s'informe discrètement auprès de son informateur : "Mais c'est qui ce François K., c'est le petit nouveau qui a racheté CB News ?", Michèle F. de haut de son mépris anti-cartel : "Mais non, t'es vraiment nul, c'est le nouveau mari de Patricia Kass !".


: à 13h15: le Boulevard est vide, silence total, les feux oranges clignotent, un ange aux couleurs du Comptoir des Cotonniers passe au dessus des rares passants encore là (des touristes tchétchènes hagards), les pompiers nettoient la chaussée et installent des barrières pour canaliser les convives à la sortie du déjeuner prévue à 16h30 vers les bus affrétés par Fred & Farid pour -une fois l'excursion finie- ramener tout le monde à l'hôpital Ste-Anne. La Chose offre une tasse de Nespresso aux survivants avec imprimée dessus la nouvelle signature révolutionnaire proposée à son crypto-prospect "Parce que vous le voulez bien !". CLM/BBDO hisse le portrait géant de Philippe Michel signé à la main par Jacques S. de l'accroche  "Veni, Vini, Vinci, le parking préféré de Philippe offre une réduction de - 10 Nouveaux Francs au 1er publicitaire muni d'une Rolex !"


: à 17h00 : le très talentueux et respecté ¤"à%^£$µ*§!%, Président de l'agence "Dix-Sept-Centre-Quatre-Vingt-Neuf / Paradoxal Branding" arrive enfin en Vélib, planqué derrière ses lunettes de soleil, col relevé, sous les applaudissements de ses pairs, et fait signer un contrat d'exclusivité sur le zinc du Café du Marché de la Rue de Buci à François K. pour en faire l'égérie de la nouvelle campagne du journal Têtu, déposer son nom à l'INPI, et l'inscrire au nouveau "Loft Story des Mannequins Homme" financé par Lancôme for Men ...


: à 17h30 : signature d'un contrat, en terrasse à La Palette rue de Seine, entre UNIVERSAL FILMS, ARTMEDIA, "FANCOIS K. International Licensing Brands / Lichtenstein" et "1789-Paradoxal Branding" pour la production par Luc Besson du film de "brand content" avec "placement de produit" K-2R imaginé par Christophe L. : " Monsieur K., le retour" dirigé par Jean-Luc Godard !


: 18h : François K., portant le joli costume de son enfance de "Lucky Luke" repart tout seul à pied, la tête dans ses rêves, en direction d'un nouveau futur radieux, en sifflotant "I'm a lomesome cow-boy !..." , tout heureux d'avoir réussi à obtenir une photo dédicacée de "HCS" croisé devant la statue de Racine : "To Franck, a great guy we're happy to have met in our bloody life over here !"....


..."Alta La Vista" François ! Il y a des éditoriaux qui vont nous manquer !


HCS


NB : Adressez vos dons, tickets restaurant acceptés, à Reed Publishing, poste restante (... où ?)


 De : Alexandre <ar.e@club-internet.fr>
À : David Genzel <david.genzel@gmail.com>
Date : 14 mars 2010 23:57

Coucou David,
Hé oui, la plupart des Français ont préféré suivre la victoire de l’équipe de France de rugby contre les Italiens ! Comme Raymond... Je te laisse découvrir son analyse ! A bientôt !
Amicalement,
Alexandre

victoire-rugby.jpg

 

 

David & Céline vont dans le même bateau

 

Repost 0
David Genzel - dans Culte
15 mars 2010 1 15 /03 /mars /2010 10:24
GEDC6630.JPG(c) Photo Céline


Samedi 10h42 - Hôpital Saint-Antoine





David & Céline vont dans le même bateau
Repost 0
David Genzel - dans Culte
12 mars 2010 5 12 /03 /mars /2010 10:08
Céline est radieuse ! Laurence Viallet revient avec son Don Quichotte de Kathy Acker, aux éditions éponymes :

quichotte.jpg
Nicolas Sarkozy est la diva des divans ! Il est le président dont parlent le plus les patients. Aujourd'hui, Chantal Jouanno est à l'affiche. Même Pierre Marcelle l'évoque dans sa chronique de Libé :

"Karaté kata de Jouanno et catas toutes catégories"

A lire surtout, la note de bas de page...

Jouano.jpg(c) Photo Edouard Caupeil

Vigo Mortensen va jouer Freud dans The Talking Cure de David Cronenberg.

Vigo-Mortensen-Weber.jpg(c) Photo Bruce Weber

Il existe une Sarkozie sans sarkozisme. Ben pourrait être l'artiste officiel de notre président, à chaque jour sa citation.

ben.jpg
A chaque jour son dérapage ! Dans son billet de TV Magazine, Isabelle Morini-Bosc écrit :

"Faut-il aujourd'hui s'inquiéter pour Tahar Rahim,
plus bardé de lauriers qu'un rosbif de lard pour le film Un prophète"

Bosc.JPG
Isabelle Morini-Bosc devrait se ressourcer en allant voir le soldat rouge Woyzeck au théâtre de la Bastille !

Samantha Loman transforme l'anatomie humaine en carte de métro !

underskinjustsam

De : Jean-Pierre Chebassier <jean-pierre.chebassier@ailleurs-exactement.com>

À : David Genzel <david.genzel@gmail.com>

Date : 11 mars 2010 19:01
Objet : Le portrait du jour

Cher David,
Je continue mon périple des différences.

UN PORTRAIT. MENBA. THIBET.

image-copie-2

 

Les horizons façonnent les hommes et leurs différences. La lumière des hauts plateaux cisèlent des regards invisibles qui en disent long sur la sagesse.
Huile sur toile. Pigments, sables.
Amitié,

Jean-Pierre Chebassier

http://www.lafindesgrandesdifferences.com/
http://www.endofstrongdifferences.com/


De : Frédéric Wolff <white.box@hotmail.com>
A : David Genzel <david.genzel@gmail.com>

Date : 11 mars 2010 21:22
Objet : François K. a quitté le building

François K a quitté le building mais François K n’est pas mort. Il est monté dans sa voiture et il est parti. On l’a vu récemment commander des paninis dans un restaurant sur une plage des Landes. Il aurait été aperçu prenant son petit déjeuner place de la Madeleine avec des amis, l’œil frisant au souvenir de quelques films publicitaires amusants. Certains assurent même l’avoir reconnu déambulant dans le IXè arrondissement ; ils affirment qu’il s’est laissé pousser les cheveux et qu’il envoie de ses nouvelles via les cafés Internet.

Affaire à suivre.

Frédéric Wolff


Ce week-end, à Mont-Saint-Eloi, dans le Pas-de-Calais, troisième festival du Playmobil.

playmo.gif
Molière est mort en scène. Ce billet est le dernier sous sa forme actuelle.




David & Céline vont dans le même bateau

 
Repost 0
David Genzel - dans Culte
11 mars 2010 4 11 /03 /mars /2010 10:29
Il faut se précipiter absolument pour voir Serge Merlin dans Extinction de Thomas Bernhard.

Serge-Merlin.jpg

De : Pierre de Bonneville <pdebonneville@gmail.com>
À : David Genzel <david.genzel@yahoo.fr>
Envoyé le : Mer 10 Mars 2010, 20 h 58 min 33 s
Objet : Françoise de Bonneville chez Thomas Bernhard


photo-copie-1.jpg

 

Jusqu'au 12 avril, au théâtre de la Madeleine, Serge Merlin donne une lecture du fameux texte de Thomas Bernhard Extinction... Françoise de Bonneville, grande spécialiste de Bernhard, a pu apprécier la belle performance...

 

La perte...


http://www.lacuisinedugraphiste.net/2010/03/salut-francois.html


kermoal8(c) Photo Léa Crespi

Salut François

François Kermoal, le directeur des rédactions de Stratégies et du pole Cosmédia de ma boite s'en va vers de nouvelles aventures, après 13 années passées à RBI.
François, c'est la personne avec qui j'ai le plus travaillé de toute ma vie professionnelle.
Ensemble, on a réalisé 3 refontes de Stratégies, la conception des hors séries Com', Stratégies Village, Stratégies Europe, la refonte de Cosmétiquemag, de PCA, et un nombre incalculable de n° de Stratégies. Notre travail a reçu 6 ou 7 prix Presse pro.
Quand je suis arrivé à Stratégies, il y a 10 ans, François était une des très rares personnes ici à comprendre l'importance du design dans la construction d'une marque. C'est grâce à ses envies et à sa volonté (on peut même dire son entêtement, parce que dans le genre têtu :)) qu'on a pu construire autour de Stratégies une identité graphique cohérente.

Bref, ça me fait un p****n de drôle d'effet et j'espère qu'on retravaillera ensemble ;-)


De : Remi Gross <remi.gross@pimentddb.fr>
À : David Genzel <david.genzel@gmail.com>

Date : 10 mars 2010 19:06
Objet : qu'est-ce que tu as a perdre ?

Salut mon David,

J'ai mon grand ami Michel Duval, DC chez publicis, qui fait un truc pour le plaisir

en interviewant des personnalités diverses et variées autour d'une question simple  : 

Qu'avez vous perdu ?

Il voudrait te poser la question au Flore avec une caméra à la main.

T'es partant ?

D'ici là, tu peux voir les premières interviews ici

http://www.facebook.com/pages/LostDog-Community/331261256770?ref=ts

 

De : Axel Brücker <trailersmuseum@orange.fr>
À : David Genzel <david.genzel@gmail.com>
Date : 11 mars 2010 08:00

 

Mon oncle Marc Légasse, écrivain et homme politique basque, m’avait raconté, quand j’étais enfant, l’histoire magnifique d’un homme qui déposait chaque jour une offrande à Saint Antoine de Padoue parce qu’il avait perdu la foi…

AB


Message du 10/03/10 à 20h35

De : Richard Zrehen <r.zrehen@gmail.com>

A : David Genzel <david.genzel@voila.fr>

Objet : A rose is a rose is a rose...

 

Où il est question de litige, de tort, de différend, des Jeux de la Solidarité islamique et d'un intéressant conflit entre l'Iran et les Etats arabes...

 

Download.html-copie-1.jpgGroënland (c) Photo Patrick Jelin


... De même, il y a eu précédemment litige, un peu plus sophistiqué, entre l'Argentine et le Royaume-Uni à propos d'un territoire délimité que l'une, plutôt catholique, « européenne » si l'on veut mais souvent tentée par l'autoritarisme, appelle « Iles Malouines » et l'autre, plutôt protestante et hyper-légaliste, « les Falklands ». Ici aussi, les règles de jugement en vigueur n'ont pas pu s'appliquer, non par défaut de langue commune mais parce que l'une des parties ne les a pas respectées et qu'il n'y avait pas d'instance arbitrale susceptible de l'y forcer. Ici aussi, il y a eu conflit. Sanglant. Prix non de l'inaudible mais de l'hubris. L'affaire, et ses suites sont connues...

Et l'on pourrait citer la Chine et Taïwan, la Syrie et le Liban, la Russie et le Japon – mais pas la Chine et le Tibet – comme autres cas de litiges.

Mais ce qui est actuellement pendant entre l'Iran et les pays arabes, comment le nommer ?...

Pour lire la ce qui précède et, éventuellement, ce qui suit, aller à l'adresse suivante :

http://www.richardzrehen.blogspot.com/

 

Le dernière image du ghost writer...

 

B.S.-Johnson.jpg

De : Quidam Editeur <quidamediteur@free.fr>
À : David Genzel <david.genzel@gmail.com>
Date : 10 mars 2010 16:52

Objet : Soirée B.S. Johnson / vendredi 12 mars 20 heures Librairie L'Attrape-Cœurs (Paris 18e)

 

Quidam Editeur et la librairie L'Attrape-Cœurs vous invitent à

 

une soirée autour de B.S. Johnson et son œuvre

 

avec la participation de :

Vanessa Guignery

(traductrice de la biographie de Jonathan Coe, 

B.S. Johnson, histoire d'un éléphant fougueux, Quidam 2010)

et Pascal Arnaud

(directeur littéraire de Quidam Editeur)

 

le vendredi 12 mars à 20 heures

à la librairie L'Attrape-Cœurs

(4, place Constantin Pecqueur - 75018 Paris)

 

De : Eric Tong Cuong <etc@lachose.fr>
À : David Genzel <david.genzel@gmail.com>
Date : 11 mars 2010 10:16
Objet : Tout ce qu on ne m'a pas appris à l'école d'Alain Cayzac
 

Couv_tout_ce_qu_on_ne_m_a_pas_appris.jpg


Il y a tout ce j'aime chez Alain Cayzac dans ce livre et j'aime énormément Alain Cayzac. Tout ce qu on ne m'a pas appris à l'école est un manuel de savoir vivre.

Le manuel de comment être un mec bien sans se faire marcher dessus, comment réussir sa vie plutôt que dans la vie. Il voulait transmettre, c'est réussi, les 38 maximes qui chapitrent le livre claquent, paradoxales et puissamment sages. Pour les illustrer, Alain nous emmène dans ses moments forts, ses moments faibles, des anecdotes croustillantes, des rencontres importantes, et des enseignements  qu'on n'apprend qu'avec le voyage. On ressent sa grande intelligence des gens, l'importance du code de conduite et des valeurs, sa chaleur humaine, son souci des autres comme il dit, un incroyable appétit d'humanité... Ca fait du bien. A la fin du livre, on se dit qu 'Alain Cayzac a eu une vie formidablement riche et on le referme avec un dernier enseignement: il l'a bien cherché. Les plus fainéants pourront se contenter de méditer ces 38 maximes de vie particulièrement bien senties : n'abdique pas l'honneur d'être une cible, quand tu chutes pense au rebond, va vers tes dissemblables, sois bref et tais toi...

Ok Alain.

Tu as écrit un livre à mettre entre toutes les mains, le regard d'un grand numéro 10 et coach de vie.


De : Jean-Pierre Chebassier <jean-pierre.chebassier@ailleurs-exactement.com>
À : David Genzel <david.genzel@gmail.com>

Date : 10 mars 2010 23:01
Objet : Le portrait du jour 2
 

Cher David,
Merci pour cette belle exposition sur ton blog.

Je tiens le rendez-vous avec un nouveau portrait.

Le voici.

UN PORTRAIT. KAMJU. NUBA. SOUDAN. Les Nuba regroupent 20 ethnies différentes.

 

image-copie-1

 

J’ai passé deux années au Soudan.

Les Nuba tenaient du Mythe.

Immortalisés par Leni Riefensthal.

Vivants surtout.

Amitié.

Jean-Pierre Chebassier

http://www.lafindesgrandesdifferences.com/

 

De : Cristina Alonso <cr.alonso@orange.fr>
À : David Genzel <david.genzel@gmail.com>
Date : 11 mars 2010 09:54
Objet : Moi, pigiste pour David Genzel
 
Cher rédacteur en chef,

Vous êtes très fort...

Cet art consommé de commander des papiers par texto... Bravo !
Ceux qui pensent qu'une rédaction, avec des locaux, des salaires, est indispensable devraient revoir leur copie. Le télétravail, qui plus est, réalisé à l’œil fonctionne très bien.

Moi, par exemple,  lorsque j'arrive quelque part, j'annonce clairement la couleur : « Je suis journaliste pour David&Céline... Je peux prendre une photo ? »

Et hop les voilà qui posent et se racontent...
Alors, hier, je suis allée au huitième vernissage de Polka (12 rue Saint Gilles, Paris 3ème) mon Iphone prêt à dégainer...

L'ex directeur de la rédaction de Match, Alain Genestar, celui qui m'avait recrutée au JDD, a fait galerie comble hier soir... Les photographies exposées sont extraordinaires, notamment celles que Jürgen Schadeberg a faites de Nelson Mandela... Trop chères pour moi (il va falloir que je vende quelques livres pour me payer un tirage du garçon) l'ambiance bon enfant, les chupa-chups circulaient à flots...


Photos-Cultes-31-2417.jpeg
Alain Genestar... A l'époque où je travaillais avec lui je l'avais surnommé Jeune et Joli... Oui, ce dandy impeccable (pull en cashmere immanquablement placé sur les épaules), beau comme un Georges Clooney sans caféine, sapé comme une gravure de mode, me donnait l'impression de « se prendre pour un autre »...


Normal me direz-vous. Avec un nom pareil, et les théories sur le signifiant de Lacan il n'avait pas le choix... Genestar = Genes de star. Pas facile dans ce cas d'être soi. Donc finalement, rattrapé par son foutu nom  et son pouvoir il a perdu le Match. Tant mieux.


Aujourd'hui, il fait son métier. Il est un résistant. Un passeur d'art au service de sa passion: la photo. Pas l'image, son image de beau gosse. Non. Le témoignage, le souvenir.

Son magazine est un vrai journal sans compromis (lire absolument son édito sur les deux journalistes de France 3, otages en Afghanistan). Sa galerie, superbe, un lieu chaleureux, vivant. Mon ami et grand photographe Denis Felix, (qui je l'espère exposera un jour, chez Polka) sorte d'ours magnifique a même daigné s'y rendre parce que « là-bas l'ambiance n'est pas mondaine »... Il a raison: croiser tout à la fois Jean-Marie Perier accroupi dans un coin, Jacques Lang à la cool, une sucette à la main, et Micheline, l'ex mais toujours fidèle assistante de Jeune et Joli, pardon, Genestar est très touchant.

 

Photos-Cultes-31-2416.jpeg

Photos-Cultes-31-2414.jpeg

PS : J'ai bien fait mon travail hier soir, mais je voulais savoir: j'ai acheté un livre de France Keyser : Nous sommes Français et Musulmans. Pour la notes de frais, je vous l'envoie à quelle adresse ?

De : PA GILLET <pagman@free.fr>
À : David & Céline Genzel <david.genzel@yahoo.fr>
Envoyé le : Jeu 11 Mars 2010, 9 h 53 min 27 s
Objet : Spamalot, le spectacle des Monty Pythons dans les rues de Paris dimanche

Hello David et Céline,

Le Moyen-Age débarque en force dimanche dans Paris et tous les serfs sont les bienvenus pour soutenir le Roi Arthur. Il suffit juste d'avoir une noix de coco...

Voici un message de Pierre-François Martin Laval (ex Robin des Bois) qui a monté Spamalot des Monty Pythons au théâtre Comédia :

"Mon troupeau,
à tous les volontaires, voici quelques informations et requête :
d'abord, je vous demande de répandre comme une traînée de poudre sur le net et en Navarre cette cavalcade de noix de coco dans Paris. Certains musiciens m'ont dit avoir des réseaux, alors go go !

Je vais chaque jour, jusqu'à dimanche, apporter des infos et autres conseils sur ma page fesse bouc, reprenez-les au fur et à.

D'ores et déjà, vous pouvez communiquer sur le fait suivant:

Le roi Arthur et ses chevaliers de la table ronde vont galoper dans Paris ce dimanche sur le coup de 17h pétante.

Toutes les personnes vêtues en tenue médiévale correcte exigée ou bien en civile mais alors accompagnées de noix de coco, ou bien les deux, seront suppliées d'aider Arthur dans sa quête du Graal.

Venez seul si vous n'avez pas d'amis, on vous en trouvera ou venez avec vos enfants et grands-parents et votre chien à condition qu'il n'ait pas peur des chevals.

L'allure étant le galop, vous devrez être en bonne condition physique mais pas nécessairement mentale.

Le roi décidera de passer au trop puis au pas en cas de perte d'une partie de la cavalcade.

L'allure du galop se produit en mettant un jambe devant l'autre et toujours la même, donc ne pas croiser ses jambes (ne pas faire passer une jambe devant l'autre).

La jambe-avant tire l'arrière et une fois l'arrière ramenée près de l'avant, l'avant repart en avant et ainsi de suite, si vous ne "comprenez pas ce que je dis, regardez moi galoper, je suis si chatoyant!" signé le roi Arthur.

Le roi autorise le changement de jambe d'appui toutes les dix minutes ou alors quand bon vous semble.

La tenue médiévale pour les hommes peut être représentée par une robe, ceinturée par une grosse ceinture de cuir, des bottes, une passoire sur la tête et des gants mappa ou de jardinage.

Pour les dames, un chapeau pointu, du tulle, une couverture ou une passoire aussi. Il est important et même essentiel d'apporter deux demi noix de coco, vidées au préalable que vous taperez l'une contre l'autre pour faire le son des sabots de votre cheval.

Si vous possédez un cheval, le roi vous autorise à l'emporter mais vous prévient que vous risquez de vous taper la honte, tant les nôtres seront plus authentiques.

il est vivement recommandé de ne pas sourire et encore moins rire, car cette quête est sérieuse et au moyen-âge, on peut mourir à tout bout de champs donc ce n'est pas drôle. Riez donc avant 17h et après la ballade avec Arthur.

Donc, bien compris ? ne souriez pas vous serez filmés !

Que vous ayez vu Monty Python Spamalot ou non, peu importe ! Vous devez un jour dans votre vie galoper dans Paris à la quête du Graal. Car c'est vital ; nous devons tous trouver le Graal qui est en nous, et personne ne l'a avalé pour autant.

Rejoignez-moi, ce dimanche à 17h là où je vous dirai que ce sera !

Pef-Arthur-King


Le Salon du Dessin toujours illustré par Pierre Le Tan...

 

Le-Tan.jpg

Edouard Launet dans Libé Livres de ce matin résume en une seule phrase tout l'édito de Yann Moix dans le Figaro :

"Sévère de Régis Jauffret aurait pu s'appeler

La Maîtresse sadique du banquier en combinaison de latex"

 

2008_boarding_gate_001.jpg

On penche pour !


Cecile-Reyboz.jpg




David & Céline vont dans le même bateau

 

 

 

Repost 0
David Genzel - dans Culte
10 mars 2010 3 10 /03 /mars /2010 10:28
Point de vue, c'est être aveugle
Jacques Derrida

article_gadetmarie.jpeg
Quand elle partageait la vie de Matthieu Pigasse, avant la rupture de leur mariage, Marie Drucker participait de l'ours des Inrocks. Le jour où la presse people officialise son couple avec Gad Elmaleh, Marie Drucker assure brillamment la promotion de La Rafle sur France 2... Mais Marie n'a pas insisté sur le nom lacanien de la réalisatrice du film, Rose Bosch.

Hier soir à la Hune, en présence de son éditeur Olivier Cohen, Florence Aubenas dédicace son Quai de Ouistreham tout sourire. Eric Elmosnino n'est pas loin.

 

GEDC6622

Message du 10/03/10 à 08h29

De : Caroline Loeb <c.loeb@noos.fr>

A : David Genzel <david.genzel@voila.fr>

Objet : Une soirée germanopratine


Une soirée germanopratine

 

Hier soir, je suis invitée à découvrir des films choisis par Bertrand Burgalat au cinéma Saint-Germain-des-Prés, dans un de ces rendez vous que donne Elizabeth Quin tous les premiers mardis du mois. A deux pas du Flore. Difficile de ne pas appeler David et Céline pour savoir si ça leur dit de venir avec moi.


Ils ont prévu d'aller à la Hune, la librairie la plus chic de Paname, où Florence Aubenas va dédicacer son beau Le quai de Ouistreham. L'occasion pour moi de lui redire mon admiration, et mon émotion encore intactes pour son livre. Elle est, comme toujours, lumineuse et généreuse. Le temps de faire une photo avec elle, de papoter sur le portable de David avec Alain Chouffan, que Florence Aubenas appelle "Chouchou" avec malice, et je quitte la Hune pour ma séance de cinoche surprise.


Que va donc nous faire découvrir Burgalat ? Deux films italiens. D'abord un moyen métrage, Vida di Giaccomo, très beau, réalisé par deux frangins italiens, les Governatori. Des séminaristes, l'Italie sublime comme toujours, des enfants qui jouent au foot… et Dieu, dans tout ça. Puis Mon frère est fils unique, un long métrage réalisé par Daniele Luchetti, une autre histoire de frères. Toujours l'Italie. Dans les années 60. L'un est communiste, l'autre pas. Il est fasciste. Avec ces deux frères, un moment de l'histoire de l'Italie déchirée entre ces deux idéologies. L'Italie fratricide. Mais aussi l'Italie et sa joie de vivre et son humour. Ça dure 1h40, et c'est splendide. Les acteurs, magnifiques, souvent filmés en gros plans, l'énergie du film, la beauté des rapports humains. C'est ça. Une belle humanité. Juste, complexe, profonde. Un grand film. Drôle et émouvant.


Deux heures italiennes à Saint-Germain-des-Prés. Le rêve.


En plus, je repars avec la perspective d'organiser prochainement ma soirée Ciné Quin ! Je sais déjà ce que j'ai envie d'y montrer... Mais ça sera une surprise ! Avec une de mes actrices préférées du cinéma américain : la grande Judy Holliday.


Caroline Loeb

 

Au Centre Wallonie Bruxelles, du 23 au 27 mars...

 

monologues voilés

 

From : Axel Brücker <trailersmuseum@orange.fr>
To : David Genzel <david.genzel@gmail.com>
Date : 2010/3/9


Journée de la Femme

 

J’avoue que je n’ai jamais été très partisan des « journées de », sortes de piqûres de rappel pour tous ceux qui se « foutent de » le reste de l’année.

 

Je n’aimais déjà pas beaucoup la fête des Mères, comme si une journée particulière, une seule fois par an, devait célébrer « la » femme de notre vie. C’est vous dire combien une journée particulière de la femme en général, et sans aucune contrepartie pour les hommes, me laisse pantois.

 

Une moitié de l’humanité devrait, ce jour là, penser particulièrement à l’autre moitié, au prétexte que cette moitié-là souffre de la bêtise, de la violence et de l’égoïsme de la première moitié. Les hommes, eux, salauds et égoïstes, ne souffrant pas, les veinards, de la bêtise, de la violence et de l’égoïsme des hommes. Des hommes et des femmes, devrais-je dire, à la manière d’un film de Lelouch.

 

Bien sûr, on pourrait m’opposer qu’il s’agit, en fait, d’une journée particulière (Ettore Scola, cette fois) permettant à tous les hommes de réfléchir et de se souvenir de toutes les souffrances que les femmes nous ont fait endurer. Les hommes qui aiment le plus les femmes étant paradoxalement ceux qui en ont le plus souffert.

 

On pourrait même imaginer une journée… consacrée (Genzel… ?)  à ce que les femmes soient exceptionnellement gentilles avec les hommes et qu’elles leur (nous) pardonnent alors notre bêtise, notre égoïsme et même, souvent, la passion, la folie qu’elles nous inspirent !

 

J’imagine même une campagne d’affichage virulente, choquante, blessante avec, par exemple, la photo d’un pauvre homme, tout nu, dans un Caddie©… 

 

Pire… une journée de l’Homme !

 

A.B.


Christine Boutin et Anne Hidalgo cohabitent dans le Figaro...

GEDC6626.JPG
Hier, je déjeune au Flore avec Jean-Pierre Chebassier qui va exposer trois de ses toiles à ArtParis sur le Fonds Canson. J'explose de rire quand Jean-Pierre m'annonce que le 16 mars il y a un dîner d'ouverture présidé par... Carla Bruni. A la table voisine : Jean-Paul Enthoven...

GEDC6621.JPG

De : Jean-Pierre Chebassier <jean-pierre.chebassier@ailleurs-exactement.com>

À : David Genzel <david.genzel@gmail.com>
Date : 9 mars 2010 23:29
Objet : Le portrait du jour

 

Bonsoir David,

Tout d'abord merci pour ce déjeuner qui est avant tout un plaisir d'échange.

Je n'ai pas de nouvelles de ma proposition d'exposition de cent portraits dans le métro, qui avait suscité l’enthousiasme de la RATP pour ce que l’on m’en a rapporté, de Pierre Mongin, Philippe Martin ou Yo KaminagaÎ et son équipe... Sur le thème d’un éloge fulgurant à la diversité, bien au delà de portraits d’une diversité quotidienne déjà en phase d’intégration. diversité richesse, différences trésors de notre humanité. Merci aussi au soutien de Jean-Marc Retho, de Gerard Unger de Mediatransport, à celui de Maurice Levy et à son élégance, à celui, très cher, de Claude Lévy-Strauss, enfin au tien. Persévérance.

Pour le moment, j’aurai trois de ces portraits exposés en grand format à ArtParis. Le seul mobile de cet affichage reste bien sur le déclenchement de ce projet : voir un jour les cent d’un coup sur les murs de la ville, gouffre pour les grandes différences et tremplin formidable d’un lissage progressif.

Si tu le veux bien, un peu comme une rubrique en galerie, je te propose un portrait par jour, une affiche de blog sans mot aucun mais pourtant si parlante sur ce que nous perdons dans la fusion de nos différences. Une manière d’humilité sur ce que nous avons tous tant de mal à accepter des différences qui nous séparent des autres. Bien au delà de l’apparence.

UN PORTRAIT. ARDO. TRIBU WODAABEE. NIGER
Wodaabe. Niger.

image.jpgJean-Pierre Chebassier


Dans Le Parisien page 21, Alain Cayzac propose les Etats Généraux du PSG, mais il ne dit rien de la reprise de la dette d'Annie Leibovitz par Colony Capital...

 

annie liebovitz

 

Le "divin chauve" de Stratégies quitte la direction de la rédaction de l'hebdo des professionnels de la communication. Je sais qu'il n'ira pas remplacer Joseph Besnaïnou à l'ARPP, mais je souhaiterais vivement qu'il rejoigne Henri J. Nijdam au Nouvel Economiste ! François Kermoal est resté 13 ans chez Stratégies, a fait 600 numéros, et il part sur la remarquable opération LOL.


Kermoal David Ken(c) Photo David Ken


De : Cristina Alonso <cr.alonso@orange.fr>

À : David Genzel <david.genzel@gmail.com>
Date : 9 mars 2010 12:11
Objet : CRISTINA ALIAS ALICE AU PAYS DES TROP VIEILLES AU PUBLICIS DRUGSTORE


JE SERAIS SUPER HEUREUSE DE VOUS VOIR LE 17 MARS AU PUBLICIS DRUGSTORE POUR PARTAGER AVEC VOUS LES AVENTURES D'ALICE ALIAS CRISTINA AU PAYS DES TROP VIEILLES.

 

C.gif

De : Pierre de Bonneville <pdebonneville@gmail.com>
À : Genzel David <david.genzel@yahoo.fr>
Envoyé le : Mar 9 Mars 2010, 22 h 24 min 22 s
Objet : Françoise de Bonneville à la Casa

 

photo.jpg


Après avoir assisté a la projection du très émouvant film de Benjamin Rassat sur Alain Mimoun la légende, au cinéma Grand Action, Françoise de Bonneville choisit son menu chez Casa bini : roquette bresaola parmesan et pappardelle aux artichauts et courgettes, arrosé d'un cannanau Di sardegna.


Message du 09/03/10 à 15h22

De : Daniel Sibony <contact@danielsibony.com>

A : David Genzel <david.genzel@voila.fr>

Objet : de Daniel Sibony

 

Les  Conférences  de

Daniel Sibony

se poursuivent sous le titre :

 

Symboles, jouissances, pouvoirs

Histoires de corps (suite)

 

Quatrième conférence :

mercredi 10 mars 2010 à 20h

CORPS, ART et POUVOIR

 

Les conférences suivantes auront lieu les :

7 avril ; 26 mai ; 23 juin

 

Les séances ont lieu à L'Hôtel de l'Industrie,

4 place Saint-Germain des Prés

Paris VIe

 

            Chaque séance sera suivie d'un débat d'une demi-heure sur le thème:

L'ACTUALITÉ et ses NON-DITS

 

Entrée : 15 euros, étudiants : 5 euros

Information : 01 45 44 49 43 - contact@danielsibony.com

site: www.danielsibony.com

www.youtube.com/user/danielsibony

 

Le secret est dans la sauce de L'Entrecote... !

GEDC6625



David & Céline vont dans le même bateau

Repost 0
David Genzel - dans Culte
9 mars 2010 2 09 /03 /mars /2010 10:32
Grand-Loin-copie-1.jpgGEDC6623.JPG
L'anachronique d'Eric Holder dans Le Matricule des Anges de ce mois :

"Il y a surtout page 51 [Le Grand Loin], mine de rien, comme on sifflote, en passant :

Pourquoi n'existait-il pas de mot faisant office de gris entre le oui et le non ?
Quelque chose comme "peut-être", mais en plus subtil


On ne voudrait écrire que pour signer ce genre de choses...
"

PascalGarnier.jpg
"Bonnaire solaire", avait murmuré Maurice Pialat vers la fin...


Bonnaire.jpg
Toujours possible de lire le dernier numéro de Mouvement.


Mouvement.jpg

From : Laurent Balandras <laurent@labelenchanteur.com>
To : David Genzel <david.genzel@gmail.com>

Date : 2010/3/8
Subject : OLVIA RUIZ - VICTOIRES DE LA MUSIQUE

newsoliviavictoires
Sublime soirée des Femmes. Laurence Simon en majesté à la mairie du VIe.

GEDC6612.JPGGEDC6613.JPG
Raphaëlle Bacqué et Denis Saverot étaient venus saluer leur amie et voisine artiste.

GEDC6616.JPGGEDC6620.JPG
Fabienne Amiach a même chanté Besame Mucho !

GEDC6619.JPG
Ceux qui assisteront jeudi 11 mars à la soirée autour de Fernando Pessoa à 17h30 à l'Action Christine pourront ensuite aller dîner Chez Fernand presqu'en face !

GEDC6588.JPG
Message du 08/03/10 à 12h35

De : Caroline Saslawsky <caroline@idenium.com>

A : David Genzel <davidgenzel@voila.fr>

Objet : Dix Sept Cent Quatre Vingt Neuf

 

Cher David,
 
Ce fut un plaisir de te croiser au Flore...
 
Concernant le projet : "DIX-SEPT-CENT-QUATRE-VINGT-NEUF", je vois que tu es bien renseigné, comme toujours ! Eh oui, j'ai été consultée par eux pour leur RP, mais à ce jour il m'est impossible de mentionner leurs noms ; Je peux quand même te dire que vous allez tous être surpris : "c'est du lourd !" Un gros poisson comme dirait "le Divin Chauve" !
Comme tu le sais déjà, ils sont en négo avec certains candidats, associés potentiels, qui les ont contactés via le cabinet de recrutement de dirigeants MARIE TEAM : Dr de Créa, web, mkg relat., design,...
Et le plus intéressant dans tout cela étant que leur brief de lancement est...le silence ! Ils ne veulent communiquer qu'en direct auprès des annonceurs...


Bien à toi,
 
Caroline Saslawsky
Idenium - Premium Press Office
L'Agence RP de la sphère communication - médias
www.idenium.com


damien-saez-jaccuse-mondino.jpg
Daniel Vignat :
- J'ai montré cette photo de Mondino à l'une de mes patientes en lui disant qu'elle avait été interdite dans les transports. Elle m'a répondu : "Et pourtant elle ne fume pas !"

Bertrand de Saint-Vincent, dans sa chronique du Figaro d'aujourd'hui, rend hommage à Michèle Morgan lors de son déjeuner d'anniversaire d'hier au Fouquet's, mais oublie de citer deux convives : Daniele Thompson et Gérard Gros.





David & Céline vont dans le même bateau

Repost 0
David Genzel - dans Culte
8 mars 2010 1 08 /03 /mars /2010 10:42
GEDC6610.JPG
La photo de Jean-Baptiste Mondino, parue dans Libération d'aujourd'hui, dont m'informe Daniel Vignat, (mise instantanément sur sa page Facebook par Christina Alonso), a été refusée par les afficheurs...
- Caddie va demander un copyright...
J'apprends ainsi dans Le Parisien de samedi que Joseph Besnaïnou est devenu président de l'ARPP... !

En ce 8 mars, Céline décerne son Prix à Sylvia de Leonard Michaels...

GEDC6602
Je prends Céline par la main...

GEDC6594
Une Diva à Sarcelles (Anne Sinclair ?)...

GEDC6606
L'Unef fait sa promo de la Femme...

GEDC6604

De : Christine Boutin <chri78@wanadoo.fr>

À : David Genzel <david.genzel@gmail.com>
Date : 5 mars 2010 17:22
Objet : Régionales IDF


Ce matin j'ai accompagne Valérie Pecresse dans sa campagne régionale des Yvelines. Tôt le matin et dans le froid avec un certain nombre de militants elle était sur les quais de gare pour distribuer les tracts. L'ambiance était plus chaude dans la crèche ou le Maire de Montigny le Bretonneux, Michel Laugier et ses adjoints l'attendait. Le Sénateur About était la aussi. Ce fut une belle rencontre avec les jeunes enfants et le personnel et je peux affirmer que Valérie a toujours la niaque ! Mais ce que je veux saluer particulièrement c'est le désintéressement de certains : ceux qui ont organise le déplacement espéraient être sur la liste et... N'ont pas été retenus ! Et l'on dit que la politique est un repaire d'assoiffés de pouvoir.

Biz

CB

Photos-Cultes-31-2484.JPGVisite de la crèche avec Valérie Pecresse


Samedi, nous sommes allés prendre un thé au cloître des Bernardins. Marie-Christine Barrault, sortie de sa Nuit chez Maud...

GEDC6599.JPG
Dans la salle capitulaire, un sublime Christ en majesté aux yeux bleus.

GEDC6596.JPG

De : Talila Guteville <talila.guteville@orange.fr>

À : David Genzel <david.genzel@gmail.com>

Date : 7 mars 2010 21:18


De la part de Cyrille Fleischman,

Bien à vous.

 

Talila-au-Cafe-de-la-Danse.jpg

Pierre Bergé ignore t-il la crise économique en Grèce ?!

GEDC6589.JPG

Dimanche matin, à l'UGC Danton, un sublime Ghost Writer de Roman Polanski. Déjà, les bandes-annonces sont inouïes ! D'abord, celle du prochain film de Luc Besson, puis Chicas avec Emmanuelle Seigner de Yasmina Reza qui a écrit sur Nicolas Sarkozy. Ce film sur Cherie et Tony Blair est la conclusion du tryptique : Love actually et The Queen.

hugh-grant-.jpg
Helen-McCrory.jpg

Message du 06/03/10 à 13h37

De : Fred Siksou <fred.siksou@free.fr>

A : David Genzel <david.genzel@voila.fr>

Objet : « Le livre m'a tué »

 

Download.html.jpg


Cher David,

The Ghost writer vu hier soir à la Pagode. Un grand Polanski, quel casting ! Comme un formidable polar-docu-fiction tourné en « caméra cachée », dans les coulisses des maîtres du G20… Je crois que c’est JJM qui peut au mieux nous en livrer quelques clés.

Amitié,

Fred


Message du 07/03/10 à 23h45

De : Jean-Jacques Moscovitz <jjmoscovitz@free.fr>

A : David Genzel <david.genzel@voila.fr>

The Ghost-Writer de Roman Polanski

Ruth.jpg

Tel ce personnage biblique dont le nom signifie « compassion » et qui est aussi ascendante du Roi David, un grand de ce monde, Ruth dans le film  apparaît reine du texte qui s’écrit devant nous. C‘est quand elle décide de séduire le héros, que l‘on sait qu’elle a la vérité, qu’elle sait. Elle est bien au centre du manuscrit, l’enjeu du film, biographie de son premier ministre de mari, un  autre grand de ce monde. Manuscrit qu’un rewriter prend en main au péril de sa vie. La vérité se déplace et gare à qui veut la prendre sans en avoir la légitimité. C‘est bien dans la tradition du cinéma de Polanski.


Un autre grand de ce monde, chef de la CIA, tout aussi  anglais que tous les autres,  Emmeth  (« vérité » en hébreu biblique) a justement la Vérité,  Ruth sait qu’il l’a. Nous les spectateurs l’apprendrons en fin du récit. Donc  Vérité, mais sur quoi ?  Les Forts et les Faibles en jeu ?  La CIA qui noyaute le prime minister du 10 Downing street ? Pas tant mais plutôt sur qui la porte,  soit notre Ruth, qui, passerelle entre les grands de ce monde, convoque les scribes du texte, texte qui est de fait le scénario du film lui-même.


Scénario mis en images devant nous, lecteurs du texte au moment où, semble-t-il, Polanski le tourne. Texte obéissant à la structure discursive de la parole  où a lieu effacement  et construction du savoir au fur et à mesure  de la lecture du texte qui laisse précisément entrevoir la vérité et ses trous de savoir, et ainsi appelle à poursuivre la construction de la vérité qui se révèle à nous.


Voilà  le phallus au sens de Freud, soit ce qui indique qui a ou pas la jouissance du pouvoir… Toute la sexualité est ici pouvoir et que pouvoir, rien de sexuel dans le film sinon ce moment où le sexuel revient, où il n’est alors plus pouvoir mais  redevient nécessaire et décisif. C’est lorsque Ruth se trouve dans le lit de notre héros, cet écrivain en 2e, car, ayant capté le savoir du 1er il devient alors trop dangereux, pas question de partager la vérité des grands de ce monde avec ce scribouillard.  Déjà avant lui  le 1er  en est mort, « le livre l’a tué »… il en savait trop…


1er  déjà mort, et notre héros  va l’être  car tous deux ont rétabli qui garde la vérité… soit le féminin  qui ici jouit/joue  sa partie par la présence de Ruth,  index des places de la vérité, elle qui dans le texte n’est que nommée. Pas plus. C’est sa fonction, celle d’exister sans attributs autres que ceux de son sexe, d’un sexe qui pense, parle, sait…. Elle sait qui  garde la vérité dont elle est index,  index de  l’existence du pouvoir, du pouvoir de la vérité. C’est là où on s’aperçoit  combien texte et sexe se font mutuellement de la place, à l’instar de la tragédie grecque, Polanski écrit son scénario en le tournant en notre présence, et  dont les passeurs/écrivains/rewriters de la very high society, font les frais, simples porte-plumes, qui disparaissent dés que l’encre est épuisée, jouets du montage d’écriture du récit. Qui met le spectateur quasi passeur/scribouillard tout autant… Exemple de génie du cinéma…


J-J. Moscovitz


De : Frédéric Wolff <white.box@hotmail.com>
À : David Genzel <david.genzel@gmail.com>

Date : 7 mars 2010 07:29
Objet : La dame en lego de la rue Ferdinand Buisson

 

HDroit.JPG


David bonjour,

Nous venons de changer de dimension. Novembre est passé de la petite maison du Bd Saint Jaques à la Factory de la rue Ferdinand Buisson à Clichy. Plus d'espace, mais surtout une énorme envie de mutation. Nouvelle dynamique, nouvelles têtes, nouveaux espaces, un studio d'enregistrement pour les répètes de rock, de l'énergie partout et un lieu avec une âme. Marco et Frank, les T-boys sont remontés à bloc, bourré d'idées et résolument tournés vers demain. Equipes courtes, multiculturelles, rapides, efficaces et créatives... un modèle à ré-inventer. Je dois juste arrêter de dire bonjour à la dame en lego de l'accueil, sinon quel bonheur.

A bientôt.

Frédéric Wolff

De : Louis Dumoulin <louis@booksmag.fr>
À : David Genzel <david.genzel@gmail.com>
Date : 5 mars 2010 22:19
Objet : Débat Books à Sciences Po le 16 mars « Internet contre la démocratie ? »

Cher David,

Un petit mot pour t’en dire plus sur le débat que nous organisons à Sciences Po le 16 mars. La question posée en couverture de Books, “Internet contre la démocratie ?” fait déjà débat. Pierre Haski, le rédac chef de Rue 89, répond à Olivier Postel-Vinay http://bit.ly/cDFq8k Il sera présent le 16 mars à Sciences Po, aux côtés du blogueur Pierre Assouline grand pourfendeur de Wikipédia, de l’économiste spécialiste du numérique Olivier Bomsel, et de la chercheuse iranienne Fariba Adelkhah, qui nous en dira plus sur le rôle joué par les réseaux sociaux dans les manifestations anti-Ahmadinejad.  Le débat, ouvert à tous, commencera à 19h dans l’amphithéâtre Jacques Chapsal.
En espérant que tu puisses venir y assister et y croiser certains des fidèles de ton blog,
Amitié,
Louis

 

Message du 07/03/10 à 16h51

De : Fred Siksou <fred.siksou@free.fr>

A : David Genzel <david.genzel@voila.fr>

Objet : JE NE VOUS OUBLIERAI JAMAIS de Pascal Kané - En avant première à La Pagode, dimanche 21 mars à 11h


LE REGARD QUI BAT…

Le cinéaste et son œuvre


CINEMA LA PAGODE

57 bis rue de Babylone - 75007 PARIS


Dimanche 21 mars 2010 à 11h00

PROJECTION EN AVANT PREMIERE DU FILM

JE NE VOUS OUBLIERAI JAMAIS

De Pascal Kané

 

Je-ne-vous-oublierai-jamais-W.jpg


Projection suivie d'un débat avec Pascal Kané et animé par :

J- J. Moscovitz, F. Siksou, M. Landau, A-M. Houdebine, C-N. Pickmann...


LE SYNOPSYS :

Marseille 1941 : le jeune Levilé espère encore, malgré la guerre, faire venir sa mère et ses sœurs de Pologne et organiser leur embarquement pour l’Argentine. Pris dans les affres de la culpabilité, il mêle les fantômes de sa mauvaise conscience à la vie réelle. Rosa, une chanteuse éprise de lui, s’efforce de sauver Levilé des menaces de la police de Vichy et des illusions mortelles qui l’habitent. 


AVANT PROPOS AU DEBAT :

« …des visages dans le présent , ceux que vous voyez au moment de vous endormir, leurs bouches, leurs robes, leurs baisers,  ils vous donnent de la  joie, celle de dormir pour rêver, rêver encore qu'ils sont là ces êtres qui vous tiennent éveillés. Ils vous parlent en vous... Pour malgré tout désirer leur retour toujours, car on ne meurt pas comme cela, en masse ensemble. Ces gens n'ont pas eu comme tout le monde le droit ni de vivre ni de mourir, mais seulement d'être tués. Alors on les rêve...on les rêve,  de ce genre de rêves qui vous réveillent, comme au ciné quand le film est fini... »   J-J. M.


De : Christine Boutin <cboutin@yvelines.fr>
À : Axel Brücker <trailersmuseum@wanadoo.fr>

Envoyé : dimanche 7 mars 2010 19:31
Objet : Votre livre

 

LAPROM-1.JPG


Cher Axel,

Vraiment un grand merci pour votre roman. J'ai passe un moment merveilleux a sa lecture, des souvenirs et réminiscences familiales me sont remontés a la mémoire et !que dire du Pays Basque que vous me faites aimer avant que je ne le connaisse et... qu'elle belle personnalité que celle de votre sœur ! Vraiment un grand Merci. Je vous embrasse.

Christine Boutin

 


Samedi soir, nous dînons au Pré Verre où tout est parfait !

GEDC6601.JPG
Ce matin, je prends mon petit déjeuner au Flore avec Thierry Mestayer de La Lettre de l'Expansion.

GEDC6611.JPG
Et hier, partout dans Saint-Germain... Citizen K !

GEDC6609.JPG
La Femme célébrité, Céline est ravie d'annoncer un Prix Françoise Sagan crée par son fils, qui récompensera le plus beau livre du printemps, et si possible, un ouvrage d'un jeune écrivain qui n'aurait pas encore été primé.

celebre_Sagan14.jpg



David & Céline vont dans le même bateau


Repost 0
David Genzel - dans Culte
5 mars 2010 5 05 /03 /mars /2010 11:07
GEDC6580.JPG

De : Michel Hebert <michel.hebert@being.fr>

À : David Genzel <david.genzel@gmail.com>

Date : 4 mars 2010 19:57


Toujours bien entouré ce David.

Bon je n étais pas là d’accord...

Michel

 

Déjeuner hier au Flore avec Christine Boutin, Edith et Jean-Pierre Lecoq, et Laurence Simon. La mort subite de Jacques Marseille bouleverse Christine et Jean-Pierre. Jacques Marseille habitait rue Monsieur-le-Prince.


jacques-marseille.jpg
Dans Le Parisien d'aujourd'hui, Béatrice Houchard parle du parler libre de Christine à propos de Déjeuners avec des ministres sous pression (Albin Michel).


Anne-Rovan.jpg
De : Christine Boutin <chri78@wanadoo.fr>

À : David Genzel <david.genzel@gmail.com>

Date : 4 mars 2010 17:40


C'est incroyable ! Tu as eu le texte de présentation du livre d'Anne Rovan et Nathalie Segaunes ! Je ne sais pas ce qu'il y a dedans, mais sincèrement je trouve que son principe est limite : les déjeuners entre ministres et journalistes sont organisés sur le principe du « off » et pas de la conférence de presse ! On va voir... ce qu'elles racontent ces dames... :-(

Biz

CB

 

Initiateur de la rencontre, je suis forcément ravi de la complicité entre Edith Lecoq et Laurence Simon. L'inauguration de l'exposition de Laurence a lieu lundi prochain à 19h à la Mairie du VIe pour la Journée Internationale des Femmes.

 

imgz.php.jpg


Edith nous parle de ses multiples initiatives, dont Un écrivain, Un café, le 6 juin, et Un lieu, Une femme, qu'elle est en train de mettre en place. Ainsi, dans Notre VIe, nous découvrons La Closerie des Lilas et Carole Chrétiennot.


Hier soir, en compagnie de Caroline Loeb... :


D'abord, vernissage de l'exposition de Michaël Lonsdale à la galerie Daniel Besseiche, 33 rue Guénégaud.

 

GEDC6581.JPG

GEDC6582-copie-1.JPG

GEDC6584.JPG

 

Caroline montre à Michaël le dernier numéro des Inrocks où il illustre l'interview de Claude Régy.

 

GEDC6585.JPG

 

Caroline et Emmanuel Bonn qui vient de la faire tourner avec Michaël à Strasbourg.

 

GEDC6583.JPG

 

Caroline affichée au Balto !

 

GEDC6586.JPG

 

Ensuite, la première bougie d'Arty Dandy ! Axel Teinturier présente à Caroline son cultissime Kate in !

 

GEDC6587.JPG

 

Des nouvelles de mes anciens étudiants créatifs :


Xavier Casile édite L'Enfantasme de Katia Kermoal.

 

Message du 04/03/10 à 11h37

De : Xavier Casile <goodheidiproduction@bluewin.ch>

A : David Genzel <davidgenzel@voila.fr>


J'AI PHILIPPE VUILLEMIN POUR L'ENFANTASME.

AVEC SA VENUE AVEC KATIA AU SALON DU LIVRE DE GENEVE !

ELLE EST PAS BELLE LA VIE ?

XAV

 

L-ENFANTASMES_cover_front.jpg


Olivier Georgeon, qui a réalisé l'inoubliable Edith Piaf pour Perrier...

 

De : Olivier Georgeon <og@georgeonetassocies.com>

À : David Genzel <david.genzel@yahoo.fr>

Envoyé le : Jeu 4 Mars 2010, 12 h 10 min 28 s

Objet : News

 

Hello David qui mène sa barque, ou plutôt son bateau, avec toujours autant de doigté (oui, il en faut pour l’ordi...). Que deviens-je ? Bonne question... Euh et bien si je dis que je survis tant bien que mal, ça te va ?... Que Leo Burnett a engagé un nouveau DC alors que j’avais sur place une ou deux connaissances qui savaient que je pouvais être intéressé mais bon, peut-être que Jean-Paul ne souhaitait pas m’engager mais ça m’a fait chier de l’apprendre après coup... que c’est hard ou ardu selon la langue que tu parles... que... que ben c’est pas l’euphorie phorie mais bon, existe-t-elle de nos jours quelque part ??? A mon tour de te poser une question !!!

A très bientôt.

Olivier

 

Les éditions Les Arènes, L'Iconoclaste et la revue XXI, arrivent au 27 rue Jacob à la place des éditions du Seuil...

 

Message du 04/03/10 à 13h10

De : Jean-Philippe Arnould <papersbrussels@gmail.com>

A : David Genzel <davidgenzel@voila.fr>

Objet : Papers/Nouveautés

http://www.papers-gallery.com/

 mail-carnets

 

De : Dominique Cara - La Hune <dcara.lahune@wanadoo.fr>

À : David Genzel <david.genzel@yahoo.fr>

Envoyé le : Jeu 4 Mars 2010, 16 h 11 min 31 s

Objet : Florence Aubenas à la librairie la Hune mardi 9 mars 2010 à 19h


Cher David

Voici notre prochaine rencontre.

Bien amicalement,

Dominique Cara

Directrice librairie La Hune

 

Aubenas.jpg

De : Ciné Reflet <cine.reflet@wanadoo.fr>

À : David Genzel <david.genzel@yahoo.fr>

Envoyé le : Jeu 4 Mars 2010, 15 h 18 min 28 s

Objet : Cinéma et architecture / rencontre à Ciné Reflet


La librairie Ciné Reflet vous propose de rencontrer

 

Clotilde Simond et Sophie Paviol

mardi 9 mars à 19h

 

autour du livre :

Cinéma et architecture

La relève de l’art

paru aux éditions Aléas

 

Cinema-et-architecture.jpg


Le cinéma vient assurer une refonte du clavier artistique en faisant de l’architecture un allié (Faure). Mixtes d’art et de technique, arts collectifs s’adressant à la masse, arts de l’assemblage, le cinéma et l’architecture portent les valeurs du monde moderne. Cette proximité engage de nombreux échanges. Comment les architectes s’emparent-ils du cinéma pour penser leur art ? Comment les cinéastes convoquent-ils l’architecture et développent-ils des propositions constructives ? Mais les deux arts ne font pas qu’échanger leur proximité car au joint des deux, la remise en cause du dispositif dominant relance la mise en espace des images à l’oeuvre dans le pré-cinéma.

 

En condensant ces différents enjeux, les années vingt offrent de singuliers parallèles (Eisenstein/Le Corbusier, Richter/van Doesburg) et en appellent à un autre cinéma (Duchamp, Moholy-Nagy, van Doesburg).

Elles sont marquées par l’ambivalence entre la recherche de la synthèse et celle de la spécificité de chaque art, tandis que le contemporain est sous le signe de l’effrangement des arts (Adorno).

 

Quelle place le cinéma occupe-t-il dans l’effrangement des arts ?

Que recherchent désormais les architectes (Tschumi) dans le cinéma ?

Comment est réinvestie la mise en espace des images en mouvement (Dan Graham, McCall) ?

 

Comment le cinéma, qui connaît son tournant moderne, aborde-t-il des questions architecturales (Antonioni, Tarkovski) ? Ces différentes questions sont portées jusqu’au tournant contemporain du cinéma, moment où celui-ci, en rencontrant le musée, retrouve plus que jamais son lien originaire à l’architecture (Godard). En choisissant la diversité des échanges pris dans des moments forts du XXème siècle, l’ouvrage contribue à une inscription du cinéma dans une histoire de l’art.

 

Clotilde Simond, docteur en Cinéma et audiovisuel de l’Université de Paris 3, est enseignante à Paris III. Ses travaux portent sur le lien du cinéma et des autres arts, de même que sur les rapports cinéma et philosophie. Elle a publié Esthétique et schizophrénie, à partir de Zabriskie Point de M. Antonioni, Au hasard Balthazar de R. Bresson et Family viewing d’A. Egoyan, l’Harmattan, Champs visuels, 2004

 

Sophie Paviol, architecte, docteur en histoire de l’art de l’EHESS, est enseignante à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble. Chercheuse au Laboratoire des Métiers de l’Histoire de l’architecture, ses travaux portent sur la conception de l’espace architectural. Elle a publié Giuseppe Terragni, L’invention d’un espace, infolio, Archigraphy, 2006

 

Librairie Ciné Reflet

14, rue Monsieur le Prince 75006 Paris

tél. : 01 40 46 02 72 tlj de 13h à 20h

http://www.myspace.com/cinereflet

 

Catel et Philippe Paringaux viennent de publier Dolor chez Casterman.

 

BDA-catel-dolor-couv.D

 





David & Céline vont dans le même bateau

 

 

Repost 0
David Genzel - dans Culte

Présentation

davidetceline

davidetceline

Recherche

Liens