Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 novembre 2007 6 10 /11 /novembre /2007 14:51

Déjeuner au Flore avec Henry-Jean Servat qui chronique ce soir sur France3 : Les épouses des Présidents de la République, et qui reconnaît la lumineuse Julie Gayet dans la salle. Arrive alors portant son deuil comme d’habitude, Amélie Nothomb, qui vient boire son prix quotidien au Flore, son verre de Pouilly. Elle n’est ni d’Eve ni d’Adam ni Raphaëlle Billetdoux ni Muriel Cerf. Une simple histoire belge.

Penser à faire signe à Claude Thibault, l’ex-compagnon de Muriel qui habite au dessus de chez Lipp !

Marianne acheté au kiosque du Flore. Une double page fulgurante (94 et 95), un article sur la mochitude ou la beauté des laids, avec comme illustration publicitaire une photo de Jacques Attali. Est-ce que Fayard va payer la pub de Gandhi ?

Céline me désigne, en traversant le boulevard Saint-germain, Américan Apparel. « Tu vois, dit-elle, ce n’était pas une adresse sorcière. » Mais cet après-midi, nous préférons le hammam de Cronenberg !

Et ce soir, rupture relationnelle : je vais encourager le PSG contre Nancy : cet âne y se lasse, les seconds du championnat vont perdre contre l’équipe d’Alain Cayzac. Céline, moins prémonitoire, préfère le Cassandre de Woody Allen.

Louis Monier, qui va exposer à la Mairie du VIe les métiers de l’artisanat à partir du 28 novembre, m’offre un inédit de Jean Cau : Le candidat, avec une préface d’Alain Delon. De Cau à Rocco ! Belle photo de Jean Cau par Louis Monier.

Le Prix de Flore à Amélie Nothomb, finalement, lui va très bien : 320 000 livres vendus d’après la pub, personne ne lève sa tête sur elle au Flore. Sauf Céline qui la prend en photo pour l’offrir à ma fille Mélanie. Au dos de la photo, Céline écrira : publicité pour le Porto Cruz.

 

 David et Céline sont dans le même bateau.

Repost 0
David Genzel - dans Culte
9 novembre 2007 5 09 /11 /novembre /2007 10:50

Céline n’a pas connu la prise de l’Odéon en 68 ni la grève générale. Elle ne connaît que La Méditerranée et sa plage de coquillages. La cantine de Jean-Pierre Raffarin, l’Odéon d’en haut et l’Odéon d’en bas. Je reçois cette invitation pour le 14 novembre à Mogador avec cette prévention : risques de perturbations dans les transports en commun. Odéon d’en haut, Romain Gary, au-delà de cette limite, votre ticket n’est plus valable. Odéon d’en bas, RATP : Rentre Avec Tes Pieds.

Hier soir, Les promesses de l’ombre. Le deuxième choc de l’année après Zodiac. Publicité subliminale pour Laguiole.

En quittant Le Flore, rue de Rennes : la seule rue de Paris qui commence au numéro 42, ma compagne me dit en passant devant une vitrine : « Je t’attacherais bien avec cette ceinture Céline ». Céline au moins, Les échos et Bernard Arnault la laissent de marbre.

Philippe, de La Taverne (Pont Neuf, Denis Lavant et Juliette Binoche) compte sur ta présence et celle de Céline au Beaujolais Nouveau le 15.

Céline, mon beau joli nouveau.

 

 David et Céline sont dans le même bateau.

 

PS : Anti Naomi Klein : avec Céline, nous ne fréquentons que les MK2.

MK2 Odéon, les films cultes.

MK2 Hautefeuille, les films cultissimes.

Catherine Deneuve monte à toute allure les escaliers du Flore. Donc, nous ne la verrons pas à son salon de thé-restaurant Le Panthéon, rue Victor Cousin.   

Repost 0
David Genzel - dans Culte
8 novembre 2007 4 08 /11 /novembre /2007 16:36

Déjeuner chez Lipp. Table voisine, le dandy Albert Cossery. Ali n’est pas encore passé avec Le Monde. Sinon, Albert le cossard aurait compris en voyant la page de pub de Ni d’Eve ni d’Adam d’Amélie Nothomb : Prix de Flore, déjà 320 000 exemplaires, que la messe était dite ! Le nombre remplace le nombrilisme. Christophe Donner dénonce Franz-Olivier Giesbert : La Souille, a-t-il oublié de dire.

Stéphanie V. me parle des toilettes du Tournon mais oublie qu’elle n’a jamais de Kleenex pour les serveuses. Peut-être s’y retrouvera-t-on au Beaujolais nouveau.

Céline avait fait visiter la rue de la Soif à son cousin rugbyman de Toulouse mais elle n’a plus soif de cette rue. Désormais, c’est la rue Guénégaud qui la submerge : en arrivant des quais, elle a l’impression d’entrer dans Saint-germain par ce passage de la Monnaie.

Elle me dit : 

-         Pourquoi n’allons-nous jamais à La Palette ? 

-         Parce qu’un publicitaire auteur Flammarion y concocte son troisième ouvrage.

Depuis que cet homme de communication a quitté Les ouvriers du Paradis, les soirées du jeudi vont à vau l’eau. Sise rue de Bourgogne, l’agence organise une soirée Beaujolais nouveau ! Le mot de rue de Bourgogne fait frétiller Céline, son Besson à elle, traitre à Donner, y vit tranquillement.

Otto Dix au musée Maillol, encore plus terrible que Weegee : mais, contrairement à Arcimboldo, il n’y a pas de produits dérivés de l’horreur.  

Pour terminer notre promenade sentimentale, Céline me photographie devant la vitrine Gallimard Harry Potter.

- Fais semblant, me dit-elle, d’avoir l’art d’être grand-père.

 

 
David et Céline sont dans le même bateau.       

 

 

 

Repost 0
David Genzel - dans Culte
8 novembre 2007 4 08 /11 /novembre /2007 11:52

Après les folies avec ma bergère au Cabaret, on a été reprendre l’Odéon. Deux mots sur Cabaret : entre Rebecca sur scène et les cabas à l’arrêt avec le public grisonnant. Mais ce spectacle kitsch fascine toujours autant par les efforts désespérés de ses interprètes.

Le Prix de Flore est décerné à Amélie Nothomb. Tendance Renaudot : les chiffres des ventes favorisés et amplifiés, les jurés prennent le parti du marché. Mais Le Flore est le grand gagnant : on parlera bien davantage du café avec Amélie Nothomb que du Prix Décembre avec Le Cercle de Yannick Haenel. Amélie Nothomb viendra prendre son saké au Flore, ce qui me ravit, moi qui ne saque pas Angot. 

Ce soir, le Cronenberg au MK2, après le vernissage de Lara Vierny. Une pensée pour Edouard Levé en passant devant la galerie Loevenbruck : Ariane se demande « comment on peut se suicider à 42 ans en étant exposé et publié ». Céline rajoute qu’elle ne pense pas ça du tout, du moins, qu’elle elle ne se pose pas cette question là. Elle pige.

Vu dans Le Parisien un article sur les vins du Tournon. Peut-être y passer puisque Joseph Roth est invoqué.

 

 

David et Céline sont dans le même bateau.

 

 

 

 

 

Repost 0
David Genzel - dans Culte
7 novembre 2007 3 07 /11 /novembre /2007 10:20

Nouvelles du blog opératoire :

48 visiteurs uniques,

164 pages vues.

Les experts sévissent : Tu dois te professionnaliser, insérer des liens, inscrire ta prod. sur Technorati et Google. Les aléas jacta est.

Ce soir, exceptionnellement, nous allons quitter l’Odéon pour aller voir et revoir Cabaret. J’avais vu l’avant-première avec une autre compagne métissée. Là, je viens d’infliger Bob Fosse à Céline avant de l’exhiber à Cabaret. Spontanément, elle s’est toute vêtue de noir…

Sam Mendes ne sera pas dans la salle cette fois. Et Kristin Scott Thomas non plus.

Les Echos ne sont pas en kiosque. Est-ce que l’ami Jean-Claude Morchoisne est honoré quand ses caricatures ne sortent pas ? Et Véronique Richebois goûte à l’éphémère Lipovetskien !

Je sors de la fantastique librairie Rieffel, rue de l’Odéon avec Le temps gage de Jean-Michel Mension, prolégomènes au dernier opus de Patrick Modiano.

Puis, déjeuner au Flore avec le patron d’Euro RSCG Moradpour à Moscou, qui pourra me narrer les démêlés de Jean-Michel Cosnuau avec Frédéric Beigbeder. Moche coup à Moscou, dirait Jean Dujardin.  

Céline est retournée dans son XVIe ce matin, elle en est vite repartie avec Odéon, Dernière station d’Emmanuel Errer à la main.     

L’accorte serveuse tunisienne du Tournon est revenue, je vais pouvoir me rasseoir sous la plaque de Joseph Roth. Même si cette gaffeuse avait prise Céline pour ma fille.

 


David et Céline sont dans le même bateau.

 

Repost 0
David Genzel - dans Culte
6 novembre 2007 2 06 /11 /novembre /2007 10:46

Ce que tu es midinette !

Midi.net.

Le spécialiste du blog opératoire me demande à combien j’en suis. 33 visiteurs uniques et 110 pages vues.

Je continue nos rencontres.

Isabelle me sert mon chausson au pruneau quotidien à la Pâtisserie Viennoise de l’ancienne comédie.

Julie m’emballe le tablier chez Da Rosa. 

Et au Café de Jade, Nasta, se révèle plus Jean Seberg que jamais.

Je remonte la rue de l’Odéon. J’embrasse les trois sœurs du 6 Odéon. Regis Debray pose sa bicyclette devant le 10. Alice Taglioni se détrompe au 20. Et Pierre Moscovici quitte le 21 pour se rendre au Flore.

Cartographie guydebordienne d’individus qui se croisent sans même esquisser la moindre rencontre.

Envie d’une soupe au Litchi. Atmosphère Hopper en prime.

Avec Céline, nous évitons par principe de précaution la salle à manger Bonpoint. Si le virus la prenait. Clin d’œil à L’enfantasme de Katia Chatjimikes.

Et invariablement, mes pas me guident vers Buci News, où je rajoute à ma liste des journaux quotidiens, mes incunables : Le Tigre, Mouvement, Vacarme, De l’air.

Je prolonge Lucia et les gouapes par la lecture du Verre froid de Piergiorgio di Cara, chez Métailié, le seul éditeur dont j’ai absolument terminé tous les livres achetés. Et désormais, l’attente des promesses de l’ombre de David Cronenberg.

 
David et Céline sont dans le même bateau.

 

 PS : L’expert me demande, à la manière du blog-notes de François Mauriac :

-         Quel est, à ton avis, le journal français le mieux écrit ?

-         France Football, in-con-tes-ta-ble-ment.

Repost 0
David Genzel - dans Culte
5 novembre 2007 1 05 /11 /novembre /2007 18:09

Gilles Leroy vient d'obtenir le Prix Goncourt pour  Alabama Song. La météo a été favorable pour le Mercure. Mais personne n'a enregistré la mini tempête qui risque de porter sa vague : le roi est nu si l'on évoque le pitch qu'il a forcé avec le Zelda précédant d'Agnès Michaux. Pauvre Agnès, combien de guignols aura-t-elle rencontré dans sa vie... de canal historique.

Ainsi, tout le monde s'effare des enfants du Tchad. Mais personne n'assimile cette imposture à celle des mères porteuses dûment enregistrées par la Cour d'Appel de Paris : désormais, on peut acheter des ventres et bientôt toutes les Roumaines pourront se louer en viager. 

Aujourd'hui,  comme on n'a plus le droit de dire que le Tchad ou les mères porteuses sont de l'esclavage organisé, on se réfugie dans L'Alabama Song.

Dieu soit loué, Céline ne veut pas d'enfant !



David et Céline sont dans le même bateau.

 

Repost 0
David Genzel - dans Culte
5 novembre 2007 1 05 /11 /novembre /2007 11:23

Deux billets ont été commis, et déjà du chiffrage, voire de l'abattage.

Le premier me dit : « 67 pages vues et 18 visiteurs uniques. A 100, TF 1 va te rémunérer. »
Le deuxième me rajoute : « Tu savais que tu avais choisi TF1 ? »
Le troisième en remet une couche : « Quand Laurence Ferrari était photographiée les seins nus dans Voici, un petit malin avait claironné : ce n’est quand même pas Lolo Ferrari… » Voici qui va faire sa grande fête au Showcase, tenue de gala non exigée.


Dans 1h30, les résultats du Goncourt.

Philippe Claudel qui n’a de valeur que ses initiales est sur le même paradigme que Littell.
Michel Lesbre, qui part favorite, réussira-t-elle l’enlèvement des Sabines ?
Enfin, un connaisseur me dit :

« Dans ton billet précédent, pourquoi n’as-tu pas cité ton restaurant préféré entres tous : Wally le saharien ? »

-         Parce que je n’y ai pas encore emmené Céline.

Frédéric Menant va me livrer deux toiles : Quentin Tarantino et David Lynch. A chacun son cinéma, pour une fois, j’ai même fait la queue au Reflet Médicis. Céline m’a dit : « 35 cinéastes pour le prix d’un film, c’est encore mieux que le Reader's Digest ! » Mais j'ai eu la raideur digeste quand je me suis aperçu que malgré son âge christique, elle reconnaissait la plupart des metteurs en scène, et pas seulement Lelouch ou Moretti.

Lu le Badiou De quoi Sarkozy est-il le nom, m'a fait penser à cet étranglement philosophique : Halte tu serres !
Comme Badiou n'a jamais pu être sur le devant de la scène, il se réfugie dans l'obscène.
N’est pas Baudrillard qui veut, même s’il se croit de la Normale Supérieure.

 

 David et Céline sont dans le même bateau.

Repost 0
David Genzel - dans Culte
4 novembre 2007 7 04 /11 /novembre /2007 18:23

Ce lundi, les jurés Goncourt déjeunent chez Drouant.

A l'époque, Alain Ayache s'était caché dans une armoire pour suivre les délibérations. Aujourd'hui, il déjeune chez Robuchon.

Qu'est ce qu'un resto culte ?

C'est d'abord un nom :

La Cantina Clandestina, rue Milton. Sorte de paradis perdu. Il n'y manque que Malcom Lowry et le mezcal.

Le Palanquin, rue Cassette, où les deux sœurs alternent leur présence.

Dave, rue de Richelieu, où le quidam est vraiment relégué. Dans la même rue aujourd'hui, William Abitbol Chez Alfred, pour retrouver l'ombre anisée du grand Charles. 

Le petit chinois de la rue des Grands Augustins où il n'y a pas de  toilettes à l'étage pour évacuer la soupe phô.

Yves Camdeborde, au Carrefour de l'Odéon, la queue Angélina s'y est déportée. Et pour retrouver le régime littéraire, le Club sandwich Sonia Rykiel au Flore. Et Ali qui entre en criant : "Ca y est, ça y est, les infirmières bulgares ne pédalent plus dans le yaourt".

Mais le resto cultissime, c'est la rencontre inopinée d'anniversaires conjoints. Casa Bini, rue Grégoire de Tours, le Florentin de Paris. David à son anniversaire, table voisine Agnès Jaoui. Céline pour fêter le sien, Jean Pierre Bacri à proximité.

Il y a aussi le resto inculte, Le Tournon où plane l’âme à jamais disparue de Patrick Modiano ou Les Deux Magots avec son charme désuet d’une sous-préfecture de province.


Pour la pizza, voir et revoir Lucia et les gouapes.

 

David et Céline sont dans le même bateau.
Repost 0
David Genzel - dans Culte
4 novembre 2007 7 04 /11 /novembre /2007 13:33
Lucia et les gouapes, samedi 3 novembre à 20h30, à  l'Action Ecole, en présence du cultissime Fabio Testi, le photographe de L'important c'est d'aimer.  Film avec Raymond Pellegrin qui vient de décéder il y a huit jours et que personne dans la salle n'a pensé à honorer. Film également avec Franco Nero, l'acteur mythique de Querelle de Fassbinder. Il ne manquait que Claudia Cardinale retenue ce jour même à Tunis.

1 - Confusion sur les gouapes.

2 - Aller sur Google chercher des photos de Fabio Testi et deux paires pour le prix d'une.


3 - Desormais sur ce blog, tous les cultissimes ! Exemple. Ce matin à 8h30 au Flore, Céline s'est exclamée sur Jim Harrisson.



A suivre.



David et Céline sont dans le même bateau.
Repost 0
David Genzel - dans Culte

Présentation

davidetceline

davidetceline

Recherche

Liens