Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 avril 2008 5 04 /04 /avril /2008 10:18
Christophe Girard m’avait dit qu’on avait un point commun : son fils se prénommait David. Dans Le Parisien, j’apprends que les mauvais utilisateurs de Vélib’ vont être fichés avec accord de la CNIL. Selon la règle du don et de la dette, il faut équilibrer cette mesure : je suggère donc à Christophe Girard de proposer à Jean-Claude Decaux l’action corporate François Boisrond. Durant toute une semaine, Decaux pourrait afficher sur ses emplacements publicitaires les abribus de Boisrond !

 

(c) Photo Alain Zimeray

Airy Routier n’écrit pas que sur les sms : du dernier Challenges, je reprends son propos sur la banderole du Stade de France :
« Haut-le-cœur provoqué par la banderole des supporters du PSG… Et surprise atterrée en discutant avec des jeunes d’une vingtaine d’années, plutôt équilibrés, qui s’étonnent du battage médiatique autour de cette « plaisanterie ». Ils « ne voient pas où est le mal ». Ils placent cette initiative sur le même plan que le film de Dany Boon ! Interloqué, on approfondit la discussion, pour se rendre compte qu’élevés dans la culture télévisuelle de la dérision et de l’outrance, ils ne réalisent pas que le deuxième degré ne fonctionne pas devant 80 000 personnes ; pas plus, d’ailleurs, que sur les plateaux de télévision même si les sketchs où les pauvres sont moqués y sont très prisés ».


Ce commentaire d’Airy Routier me fait rebondir sur deux manifestations. Tout d’abord la vente des affiches de mai 68 demain à Drouot à 14h15 (les œuvres sont estimées entre 150 et 700 euros), puis le
Salon du Livre de l’Anti-racisme et de la Diversité dimanche 13 avril de 14h à 19h à la mairie du VIe arrondissement, 78 rue Bonaparte. Parmi les signatures, certains de nos auteurs cultes : Clémence Boulouque, Jean Hatzfeld, Julia Kristeva, Elisabeth Lévy, Daniel Sibony… et Danielle Mitterrand.

 

Fabrice Luchini attend Nicolas Sarkozy au théâtre de la Renaissance. Il a prévu d’accueillir notre président avec la phrase suivante de Paul Valéry :  

 Que de choses il faut ignorer pour agir.

------Message d’origine------
De : Goldsztajn Philippe info@laquincaillerie.com

A : GENZEL David david.genzel@yahoo.fr
Date : Jeu 3 avr 08, 14h15

Merci David,
je suis très très content de cet article et ravi que vous l'ayez lu.
Mais je lis que vous lisez tout…
J'aime beaucoup votre blog.
Cordialement,

Philippe Goldsztajn

Yves Simon participe ce week-end à La Cité de la Réussite, avec la reine Rania de Jordanie, Sharon Stone et Pierre Moscovici. Je lui demande s’il ira ensuite prendre un verre avec Sharon Stone au Flore… Quand Sharon Stone arrive au Flore, c’est toujours avec un nombre impressionnant de gardes du corps. 

 

03/04/2008 Le Point.fr

Par Emmanuel Berretta, journaliste médias du Point

Anniversaire - Thierry Ardisson, de A à Zèbre

D comme... Descente de police : Une émission à peine croyable où le jeune Thierry Ardisson et son complice Jean-Luc Maître se partagent les rôles du bon et du mauvais flic. Habillés en imper mastic, ils brutalisent les interviewés en les surprenant à leur domicile. Ardisson prétend avoir giflé la jeune Sophie Marceau et fait subir à Yves Simon le supplice de la baignoire. Selon Ardisson, le chanteur se brise une côte. Mais Yves Simon, sur le blog de davidetceline, rapporte une tout autre version : « Si Ardisson m'a bien fait subir le supplice de la baignoire, je n'ai pas eu de côte cassée. En revanche, c'est ma porte d'entrée d'appartement qui fut fendue en deux tant, dans cette émission Descente de police, il avait frappé fort avec le poing afin que le son soit nettement agressif pour le début de l'émission. Il m'avait promis qu'Antenne 2 me paierait une nouvelle porte, ce qui n'a pas été fait. »
Ardisson a souvent tendance à fabuler sa propre histoire.

Déjà, nous réservons notre soirée du 23 avril : au New Morning, la cultissime… Armande Altaï.

 


Le décès du jour : Roger Blachon, le maître du dessin d’humour sportif et surtout, le complice d’Antoine Blondin…

 





David et Céline vont dans le même bateau.

Repost 0
David Genzel - dans Culte
3 avril 2008 4 03 /04 /avril /2008 11:52


Notre voisine de la rue de l’Odéon, Alice Taglioni, est vraiment très forte. Elle arrive à faire la couverture du dernier numéro de Elle, alors que la star du numéro… c’est Kate Moss à Saint-Germain-des-Prés ! Alice est parfaite avec une seule faute de goût : ses rendez-vous aux Editeurs. Mais, comme la définit l’hebdo : « Un corps de déesse, une allure glamour, une vraie belle nature », Alice représente un nouveau type de star. Kate Moss, en week-end à Paris, brunchait dans un petit bistrot, La Charrette, rue des Beaux-Arts, dînait chez Lipp, roucoulait au Café de Flore, et visitait l’église Saint-Germain-des-Prés. Elle a dormi, par contre, à l’hôtel Raphael, et nous lui suggérons de lire l’article de Philippe Couderc dans Challenges, qui met en valeur L’Hôtel de la rue des Beaux-Arts et le Montalembert.

Hier soir, nous avons voulu approcher l’Histoire. Avec nos amis du Daily Neuvième et Armand Morgensztern, nous sommes allés écouter une conférence de Claude Estier à la Fondation Jean Jaurès, pour la promotion de son dernier ouvrage : J’en ai tant vu (Cherche-Midi). Pierre Mauroy a présenté l’orateur, et dans la salle étaient présents Daniel Vaillant et Guy Georges (du SNI). Claude m’a fait une superbe dédicace.

 

 
Je lui ai parlé de ses fameuses joutes avec Alexandre Sanguinetti, qui était drivé par l’ami Michel Bongrand. Armand s’est souvenu des réunions avec Claude pour essayer d’adoucir la liberticide loi Sapin. J’ai présenté Céline à Victoria Man, l’épouse de Claude. Elle m’a tancé : « Encore plus belle, encore plus jeune… ». J’étais heureux de faire vivre à Céline cette époque éléphantesque et Katia Kermoal a posé la question fondamentale : « Pourquoi vous, Claude, si proche de François Mitterrand, n’avez jamais été ministre ?! ». Victoria Man : « Plutôt que J’en ai tant vu, Claude aurait du titrer son ouvrage J’en ai tant fait ! ».

02/04/2008 Le Point.fr

Par Emmanuel Berretta

Anniversaire - Thierry Ardisson, de A à Zèbre
D comme... Descente de police : Une émission à peine croyable où le jeune Thierry Ardisson et son complice Jean-Luc Maître se partagent les rôles du bon et du mauvais flic. Habillés en imper mastic, ils brutalisent les interviewés en les surprenant à leur domicile. Ardisson gifle la jeune Sophie Marceau, et fait subir à Yves Simon le supplice de la baignoire (le chanteur se brisera une côte). Délirant ! L'émission est arrêtée au bout de six numéros.

------Message d’orignine------
Message du 02/04/08 à 19h11
De : "Yves Simon" <yvesimon@club-internet.fr>
A : davidgenzel@voila.fr

David,
Tu me sidères : tu lis tout... Toutefois, l'information est un peu fausse car
si Ardisson m'a bien fait subir le supplice de la baignoire, je n'ai pas eu
de côte cassée. En revanche c'est ma porte d'entrée  d'appartement qui fut
fendue en deux tant, dans cette émission "descente de police" il avait
frappé fort avec le poing afin que le son soit nettement agressif pour le
début de l'émission. Il m'avait promis qu'Antenne 2 me paierait une nouvelle
porte, ce qui n'a pas été fait.
A toi.
Yves

Dans Le Monde, « Le luxe se glisse aussi dans les boutons de porte : En 50 ans, La Quincaillerie, du 3 et 4 boulevard Saint-Germain, a réussi à mêler charme d’antan et modernisme des designers, 6500 produits qui portent la signature de plus de 70 designers et architectes ».

En couverture du numéro d’avril du Matricule des Anges, Laurence Teper, avec une superbe double page sur cette éditrice culte, dont Céline a même entendu citer le nom hier au Chai de l’Abbaye, à propos de Michèle Desbordes.

Louis Monier, le photographe des écrivains, part prendre en image, notre durassienne Barbara Michel, qui nous avoue être en train d’écrire un roman sur la musique électronique avec un travail fond/forme autour de la répétition, du remix.

------Message d’origine------
De : SAVIGNEAU Josyane
A : GENZEL David

Date : 02/04/08 à 14h38

mille mercis.
moi je n'étais pas à ce truc de la revue royaliste, car j'étais avec Hubert Nyssen
mais, à part le titre et les 50 premières pages (argument romanesque sans objet) je trouve fascinant cet exercice d'admiration de Kristeva pour Thérèse d'Avila et sa démonstration sur les rapports de Thérèse au corps et au désir, preuve qu'on n'est pas obligée de nier son corps pour aimer Dieu.
bien à vous

Jo.S

Guillaume Fort nous adresse une photo de son père Jacques, récemment décédé, avec cette très belle phrase : « Papa peut désormais se consacrer pleinement  à de longues discussions avec ses modèles sur la publicité et la politique ».

 


-         Ces drôles de voitures avec une bouteille sur le toit qui sillonnent le quartier de l’Odéon, qu’est-ce que c’est ?


-         La boisson énergisante Red Bull, mondialement connue, a consenti à remplacer son ingrédient principal interdit en France, la taurine, pour investir le marché.

 

 
 

David et Céline vont dans le même bateau.

 

Repost 0
David Genzel - dans Culte
2 avril 2008 3 02 /04 /avril /2008 09:58
l’Humanité a sans doute eu peur du 1er avril pour ne sortir qu’aujourd’hui sa une sur notre président aligné. OTAN en emporte les ventes !

Les bannières sur le Web, les banderoles sur les stades, toute cette culture trash ou néo-situ est loin derrière les prestations de Max Mosley !

 

 


Achevons le 1er avril avec Pierre de Bonneville, le Peter Pan de la pub, l’homme qui a inventé la manif nrj avant même les défilés de Jean-Paul Goude.

------Message d’origine------
De : DE BONNEVILLE Pierre <pierre@debonnevilleorlandini.com>
A : GENZEL David <davidgenzel@voila.fr>
Date : 01/04/08 à 18h16

Objet : Poisson

T'es un peu spécialiste de Pérec, tu n'auras aucun mal à  te souvenir  de
ça : De quand sont les petits pois ?

------Message d’origine------
De : GENZEL David <davidgenzel@voila.fr>
A : DE BONNEVILLE Pierre <pierre@debonnevilleorlandini.com>

Date : 01/04/08 à 18h32
Objet : Re : Poisson

 Je me souviens de : - Quelle est la couleur des petits pois ? - Verte - Non, les petits pois sont rouges.

------Message d’origine------
De : DE BONNEVILLE Pierre <pierre@debonnevilleorlandini.com>
A : GENZEL David <davidgenzel@voila.fr>
Date : 01/04/08 à 18h40

Objet : Re : Re : Poisson

Oui tu te souviens...
Et nous l'avions détourné pour notre ami afficheur GIRAUDY  en
De quand sont les petits pois ?
Les petits sont d'avril.
Ah ça alors.

 


Devinette de Charlie Hebdo : selon notre voisin Pierre Moscovici, de quoi doit se débarrasser le PS pour réussir à se reconstruire ?

1 – D’un secrétaire général au bout du rouleau ?
2 – De ses tentations d’ouverture en direction du Modem ?
3 – De son surmoi gauchiste ?
4 – De Ségolène Royal ?
5 – De la tête de Jospin conservée dans le formol ?

Céline a trouvé tout de suite la bonne réponse, la 3, elle glousse :

-         Mosco est un sur-moi !

Je reçois un e-mail de Marc Drillech, en train de réussir sa vie après la pub. Et Céline gagne son pari : Marc accepte que nous puissions le publier :

------Message d’origine------
De : DRILLECH Marc <marc.drillech@ionis-group.com>
A : GENZEL David <davidgenzel@voila.fr>

Date : 01/04/08 à 15h04

Aïe, je suis coincé... ses attaques contre GMB sentent mauvais mais si je le dis je suis objectivement complice et si je me tais je me trahis en amitié. Ce qui m'agace surtout c'est que le dévouement est une praxis évidemment à gauche et que le copinage est naturellement une tare qui définit la droite. Il est effectivement de plus en plus difficile de rechercher l'honnêteté en politique puisque le cynisme devient une qualité. Mais le pire dans la pratique politique reste la capacité extrahumaine d'oublier... ah les années Mitterrand, la belle époque ! On ne cachait rien. On ne mentait pas. On avait des nobles amitiés et une morale mondialiste de premier ordre. Finalement, en allant à contre-courant, je commence à me dire que le « bling bling » sordide n'est pas pire que le « chut chut » objectif des années 80 quand mentir était un art noble et se taire un comportement moral. Je n'ai pas encore vu le président actuel fleurir des tombes immorales.

Dans Le Figaroscope : « Le Comptoir de Yves Camdeborde : il n’y a pas de table disponible avant le mois d’octobre pour le dîner ». Donc, Le Figaroscope ne passe en revue que le volet brasserie, fortement imprégnée de la patte du chef.

J’adore Barbara Michel quand elle autocensure les propos abusifs du « Don Juan-libertin » Philippe Sollers sur Carla Bruni. Philippe est tellement vexé de ne pas faire partie de la liste qu’il en vient à surjouer les Valmont du Quartett d’Heiner Muller !

 


------Message d’origine------
De : MICHEL Barbara <seishonagon@hotmail.fr>

À : GENZEL David <david.genzel@yahoo.fr
Objet : Résurrection et insurrection...
Date : Mar. 1 Avr 08, 17h39

Jeudi dernier, organisé par une revue royaliste, un débat entre Sollers et Hadjadj sur la mystique de la chair. Il sera beaucoup question de résurrection. A défaut d'encens, fumée des cigarettes sollersiennes. Le pape des lettres, entre deux virtuosités théologiques, s'insurge, en bon « mécontemporain » qu'il est : « la France n'est pas en décadence, non ! Si on descend, cela suppose qu'on peut remonter... nous sommes en pleine DELIQUESCENCE ! » « Tempête sous un crâne : » ne me parlez pas de la France-elle n'existe plus ! » Au passage, on a droit à la réaffirmation de l'irréductibilité de la guerre des sexes... Beaucoup de théologie donc, et une certaine mélancolie, version "soleil noir", me semble-t-il ; Sollers m'a paru plus sombre que d'habitude. En bonne profane, après deux heures de débat sur l'éternel retour, les corps glorieux et autres joyeusetés, une question me brûle les lèvres: « Mais... euh... la Sainte Thérèse du Bernin, elle n'est pas DEJA ressuscitée à partir du moment où elle est objectivée sous la forme d'une œuvre d'art ? ». Sollers et Hadjadj me répondent en chœur que c'est « la question fondamentale ! »... Restera à se plonger dans la bio de Sainte Thérèse d'Avila par Julia Kristeva, qui nous est annoncée ; et à souhaiter à Sollers... de finir sa divine comédie à la Villa Médicis, lui qui aime tant l'Italie,... et si peu Carla Bruni !

Dans le prochain numéro des Temps Modernes, Claude Lanzmann va révéler ses cinq années de liaison avec Simone de Beauvoir, alors de 20 ans son aînée. Céline :

-         Au cinéma, Valeria Bruni-Tedeschi et Louis Garrel seraient le casting parfait !

La question que se pose Bertrand Delanoë : « Est-ce que Claude Lanzmann utilise le Velib’ pour prendre le boulevard Saint-Germain et tourner à droite rue de Seine ? ».

------Message d’origine------
De : Armand Morgensztern <armand.morgensztern@gmail.com>
...
À : David Genzel <david.genzel@yahoo.fr
Date : Mar. 1 Avr 08, 15h38

De même qu'il y a l'heure d'été, on envisage de créer la « semaine d'été » avec deux dimanches pour bien profiter du beau temps : on supprimera le vendredi momentanément pour le remettre en hiver deux fois par semaine en compensation. Le Vatican est favorable à cette initiative...

Hier soir, au Lutetia, les 30 ans du Cherche-Midi : Karim Achoui a pu parler de la robe de Mitterrand avec Claude Estier qui signera aujourd’hui à la Cité Malesherbes J’en ai tant vu.

Au Bon Marché, du 9 avril au 8 mai, exposition Les amies de Marie Mercié (la chroniqueuse du Monde et vous met un R à Mercié, elle doit la prendre pour une marchande de cycles ou une vendeuse de boutons !).

 


Toujours au Bon Marché, Axel Teinturier présente son concept Arty Dandy. Céline sourit :

-         Mercier, Teinturier, tous les vieux métiers au Bon Marché !

Axel Teinturier donne comme définition du dandysme cette phrase de Baudelaire :

 « Le dandysme est le dernier éclat de l’héroïsme dans les décadences ».

En dvd, le meilleurs film de 2007 La naissance des pieuvres de Céline Sciamma. Personne ne peut passer à coté de ce film, sinon Alain Bernard. Alain Bernard, dont Paul Wermus, dans son billet de France Soir, reprend le nom commun, pour l’associer à Pierre Durand, Patrick Dupond, Jacques Martin, Claude François ou encore Guillaume Durand !

 

 
David et Céline vont dans le même bateau.

 

 

Repost 0
David Genzel - dans Culte
1 avril 2008 2 01 /04 /avril /2008 14:03

J’adore les poissons d’avril depuis ce dîner, j’avais 7 ans, où j’avais demandé à ma grand-mère, un 1er avril, pourquoi il n’y avait pas de carpe farcie, ce plat que j’adorais. Elle m’avait répondu en riant :

-         Poison d’avril !
Dès lors, Dior, j’adore !

En introduction à ce 1er avril, ce billet d’Alain Rémond dans La Croix :

La course contre la montre
Pendant tout le week-end, on a entendu cette publicité, à la radio : « Cette nuit, vous avez changé d’heure. Mais vous n’avez pas changé de montre. Dommage ! Et si vous profitiez du changement d’heure pour changer de montre ? ». Disons que c’est une drôle de façon d’inaugurer la semaine du développement durable. Changer de montre à chaque changement d’heure, c'est-à-dire acheter une nouvelle montre deux fois par an. Tous les ans. Et donc jeter à la poubelle les autres montres. Je me faisais une autre idée des énergies renouvelables que le renouvellement des montres ! Surtout, cette publicité, sur le fond, est complètement stupide. Car le problème, ce n’est pas qu’on a changé d’heure. C’est qu’on a perdu une heure. Je pose la question : en quoi l’achat d’une nouvelle montre nous permettra-t-il de retrouver l’heure perdue ? On aura beau acheter une nouvelle montre matin, midi et soir tous les jours de la semaine et jusqu’à la consommation des siècles : ça n’empêchera pas qu’une heure a bel et bien été perdue. Et le temps perdu ne se rattrape jamais.

Ce texte proustien me fait tant penser au 10h10 d’Alain Ayache ! Et surtout, à la vogue tendancielle du storytelling ! Véronique Richebois, dans Les Echos d’aujourd’hui a bien raison d’écrire que la recette du storytelling n’a rien de nouveau.

Pour fêter ce 1er avril, Pierre de Plas, nous envoie une belle histoire juive, même si la voiture n’est pas la Lancia de Carla Bruni ou d’Anne-Marie Stretter…

De : DE PLAS Pierre <pdeplas@aol.com>
A : GENZEL David <david.genzel@yahoo.fr>
Date : 1/04/08 à 12h01
Trans. : FW: humour juif

Un Juif qui a réussi dans les affaires s'est offert une Lamborghini.
 Après l'avoir achetée, il éprouve des remords. Aussi, se rend-il chez un 
rabbin Orthodoxe, auquel il demande une mezouza pour sa Lamborghini.
 - « Vous voulez une mezouza pour quoi ? »
 - « Pour une Lamborghini. »
 - « C'est quoi une Lamborghini ? », questionne le rabbin.
- « Une voiture de sport. »
- « Quoi ? C'est un blasphème ! », s'écrie le rabbin. « Allez donc chez
les Traditionalistes ! »
Déçu, notre homme se rend chez un rabbin traditionaliste et lui demande
une mezouza.
 - « Vous voulez une mezouza pour quoi ? »
 - « Pour ma Lamborghini », répond l'homme.
 - « C'est quoi une Lamborghini ? », questionne le rabbin.
- « Une voiture de sport. »
 - « Quel genre de voiture de sport ? », demande le rabbin.
 - « Une italienne. »
 - « Quoi ? C'est un blasphème ! », s'écrie le rabbin. « Vous voulez une 
mezouza pour une voiture goïe ? Allez donc chez les Libéraux ! »
 Décontenancé et culpabilisé, l'homme va tout de même trouver un rabbin 
libéral.
- « Rabbi », dit-il, « je voudrais une mezouza pour ma Lamborghini. »
 - « Vous avez une Lamborghini ? », s'exclame le rabbin.
- « Vous savez ce que c'est ? », s'étonne l'homme.
 - « Bien sûr ! C'est une voiture de sport italienne formidable… MAIS C'EST 
QUOI, UNE MEZOUZA ?

Edouard Moradpour ajoute son witz de Moscou !

De : MORADPOUR Edouard <e.moradpour@eurorscgmoradpour.ru>
A : GENZEL David <david.genzel@yahoo.fr>
Date : 1/04/08 à 12h18
Trans. : FW: Re : humour juif

Cela me rappelle une autre histoire Juive.
A Londres, dans des petites ruelles sombres, on trouve quelquefois une petite porte à l’abri des regards, avec une petite pancarte marquée « Eggs and Bacon ».
On entre et on se retrouve dans un Bordel.
A Tel Aviv, dans des petites ruelles sombres, on trouve quelquefois une petite porte à l’abri des regards, avec une petite pancarte marquée « Bordel ».
On entre et on vous sert des « Eggs and Bacon ».
Amitiés de Moscou.

Edouard

Ce 1er avril, j’adore pêcher les poissons dans la presse. J’en ai relevé cinq avec ce classement :

1 – France Football : Pour éviter de couler en L2, le PSG a décidé d’équiper ses attaquants de sous-vêtements de marque Speedo, l’équipementier du nageur Alain Bernard.

2 – Les Inrocks, courrier des lecteurs : Le président Sarkozy refusera de recevoir le Dalaï-Lama tant que celui-ci se contentera de lui offrir un pinceau et pas un stylo Mont-Blanc. 

3 – Le Parisien : Ségolène Royal a assisté dimanche au théâtre de La Cartoucherie à toute la représentation des « intégrales » d’Ariane Mnouchkine, soit huit heures de théâtre.

4 – Libération : Depuis Pâques, la musique d’attente du standard de l’Elysée à changé. Asturias, du compositeur espagnol Isaac Albéniz a été remplacé par la Symphonie fantastique de Berlioz.

5 – Le Figaro : Cécilia Attias figurerait sur la liste des 120 invités du dîner qui sera offert par le groupe LVMH ce soir à la résidence privée de l’ambassadeur des Etats-Unis.

Céline :

-       Je viens de croiser Constance Rousseau, au carrefour de l’Odéon. Tu sais, celle qui jouait dans Tout est pardonné de Mia Hansen-Love, Prix Louis Deluc du premier film…

-         Mia Hansen-Love prépare son prochain film Le père de mes enfants, qui raconte les dernières semaines de la vie du producteur Humbert Balsan.

Le meilleur service du VIe, c’est Julie, chez Da Rosa.

(c) Alain Zimeray

Chez Giraudet, n’y aller que si Carole est là !

(c) Alain Zimeray

Belami a sûrement raison : la banderole du Stade de France, c’est sûrement un coup des néo-situs. Les mots sont tellement provos et outranciers, qu’ils rappellent la si dérisoire équivalence CRS/-SS. N’est-ce pas monsieur Plantu ?!

 
 
 

David et Céline vont dans le même bateau.

Repost 0
David Genzel - dans Culte
31 mars 2008 1 31 /03 /mars /2008 09:25

J’étais tout à la joie de la victoire lacanienne du Paris-Saint-Germain (des prés), Hilton avait commis la faute au bénéfice de Paris. Hilton n’avait pris que le carton jaune et j’étais heureux de ce triomphe à la Paris Hilton ! Une fois de plus, la potion du druide n’avait donné aucun résultat. Et puis, mémoires d’Outreau tombe, le fantôme du juge Burgaud est réapparu.
Jeux de bandes, jeux de rôles ! En des dizaines de matchs, supporter du PSG, jamais encore je n’avais entendu : « Pédophile », « consanguin, ou « chômeur ». « Enculé », oui. Donc, il s’agit d’agit prop, de tentative de déstabilisation, ou tout simplement de la mise en scène du trash ! Mais quand L’Echo des Savanes reparait chez Glénat, avec dans le numéro un, « La traçabilité de Carla Bruni », est ce qu’il n’y a pas autant obscénité ?
Ardisson écrivait déjà à l’époque : « Monaco, Monacul, Monafric ». Au moment où il fête ses 20 ans de télé, ses propos restent d’actualité.

Nous dînions chez Da Rosa avec notre amie, la ravissante Dalila Bellil, jeune romancière, dont le compagnon, Antonio, est parmesan. Ainsi, lui ai-je recommandé L’infant de Parme, d’Elisabeth Badinter (editions Fayard). Superbe ouvrage sur l’éducation du petit Duc de Parme. Et, nous ont rejoints chez Da Rosa, mon ancien étudiant Xavier et son épouse Catherine, adorateurs du lieu, et qui partaient vivre à Genève.

(c) Louis Monier

Hier, nous croisons Nathalie Baye au marché bio où cette info était distribuée : « A partir du dimanche 6 avril, il sera toléré de stationner tous les dimanches de 8h à 15h sur le couloir de bus boulevard Raspail entre le croisement de la rue de Sèvres et le croisement de la rue du Cherche-Midi du coté des numéros pairs… ». Le bio gagne du terrain !

 ----- Message d'origine ----
De : Trailers Museum <trailersmuseum@wanadoo.fr>
À : GENZEL David <david.genzel@yahoo.fr>
Envoyé le : Dimanche, 30 Mars 2008, 10h37mn 22s
Objet : mon blog aussi...

Et si tu visitais mon petit blog sur Hendaye ?
Déjà 1 000 visiteurs en trois jours ! C'est incroyable !

http://hendaye.blogsudouest.com/

 Marianne trop drôle ! « La promotion des nuls ».
Je trouve que Marianne trouve sa place, devient un peu Le Canard,
version magazine. Je commence à aimer les deux.
J'aimerais bien, ce dimanche, déjeuner chez Pierre Bergé,
ça doit Benamouter sec !

A.B

Nous savons que toutes ces attaques contre GMB font de la peine à nos chers amis Eva et Philippe Calleux, ou Edouard Moradpour, aussi nous mettons quelques lignes de défense parues dans lepoint.fr :

Emmanuel Berretta, Le Point : Une pétition signée par Jeanne Moreau, Jane Birkin, Clotilde Courau, Patrice Chéreau, Alain Finkielkraut... s'est dressée contre votre nomination à la Villa Médicis. Pensez-vous que celle-ci a pu faire reculer Nicolas Sarkozy ?

G.-M. B. : Ça les a rendus fous que je puisse être nommé ! Mais, moi, je suis très bien dans mon appartement du 14e arrondissement de Paris. Je vais vous dire la vérité : on m'a proposé la Villa Médicis trois fois. Je l'ai refusée deux fois. Une fois en décembre, une fois en janvier. J'ai finalement accepté quand j'ai compris qu'après les municipales, Christine Albanel serait toujours ministre de la Culture. Dans cette affaire, je suis victime d'une cabale d'intellectuels mondains, cette gauche caviar qui n'a pas supporté mon soutien à Nicolas Sarkozy.

D’après Femina, Juliette Swildens est la boutique de la semaine. Parmi les aficionadas de la marque, Marie-Amélie Seigner, Carla Bruni, Karine Silla, Marie Gillain. Pour l’été, les tons passés, gris sourd, taupe, s’accrochent à des teintes plus vives comme le jaune paille, le cerise, le violet. 38 rue Madame.

Bis Morgen, au 17 de la rue des Quatre-Vents, rue où toutes les adresses vont devenir recherchées, on trouve des créations Polder. Deux sœurs néerlandaises se cachent derrière cette petite griffe d’accessoires qui monte, qui monte !

----- Message d'origine ----
De : SIMON Yves <yvesimon@club-internet.fr>
À : GENZEL David <davidgenzel@voila.fr>
Envoyé le : 30/03/08 à 18h40
 Fichier(s) joint(s) :  Portrait 2007de... (93 ko)

David,

Merci de m'avoir indiqué le papier sur Patrice-Flora dans Lire, que je me
suis empressé de lire ce matin. La quatrième de Libé par Luc Le Vaillant
était surtout un portrait de Patrice, comme la page dans Le Point par
Patrick Besson. Cette fois, elle est très heureuse car c'est le premier
papier sur sa peinture, sur l'expo, explorant bien la thématique des toiles.
L'expo est une fois encore prolongée jusqu'au 20 avril. A l'occasion tu peux
passer. Je te rappelle l'adresse :
11 rue Bonaparte.
C'est vrai que ton blog est passionnant. Des quantités de détails qui nous
ont échappé à la lecture de la presse, des adresses, (je fréquentais moi
aussi la « Pâtisserie viennoise » lorsque j'étais à la Sorbonne)... Comme je
m'aperçois que tu glisses dans ce blog quelques portraits, voici, celui de
Patrice-Flora Praxo que tu ne connais que par quelques tableaux, celle qui
peint sur la déportation des Africains aux Amériques : abstractions sur
promiscuité et solitude. On peut encore lire sur le net la quatrième de Libé
qui lui est consacrée, page-portrait  du 11 février écrite par Luc Le
Vaillant ainsi qu'en ce moment le beau papier en page 12 du magazine Lire de
ce mois (c'est toi qui me l'a indiquée).
Bien à toi.
Yves Simon



----- Message d'origine ----

De : DESBARATS Bruno <brudesbol@orange.fr>
À : GENZEL David <davidgenzel@voila.fr>
Objet : Portrait
Envoyé le : 31/03/08 à 08h08

David,
J'avais porté attention à cette artiste et à certaines des œuvres
qu'elle a réalisées. Une humanité profonde en elle,
compassion de qualité et non révoltée.
Joli portrait d'une femme qui ne m'a pas semblé
compromise. C'est un bel envoi et une
attention à porter vers les autres.
Bruno

Si chez Da Rosa, le service est gagnant, chez Giraudet, 5 rue Princesse, le service est pathétique. Le concept-store est élégant, les soupes sont de qualité, mais les serveuses se prennent pour des attachées de presse et jouent le simulacre de service, la bouche en moue. Heureusement qu’en sortant de chez Giraudet, nous sommes allés à la soirée fleurs du bar Le Bar, du haut de la rue de Condé. Cet endroit que Céline veut forcément rattacher au café de la jeunesse perdue de Modiano. Incipit : « Des deux entrées du café, elle empruntait toujours la plus étroite, celle que l’on appelait la porte de l’ombre… Puis elle a fait connaissance avec les habitués du Condé. »

Là, tout est sublime. Certes, Patou, derrière son bar, n’est pas le Nono de Querelle. Mais la serveuse est absolument fantastique. A 24 ans, elle porte déjà tout le poids de l’expérience des grandes barmaids !

Dans Le Figaro, le verdict de l’audit réalisé par des universitaires italiens spécialistes des bâtiments anciens est rassurant : le Panthéon ne va pas nous tomber sur la tête. « L’édifice bouge, mais il tient bien debout ».

Hier soir, à l’UGC Danton, nous avons vu un petit bijou mexicain : La Zona, de Rodrigo Plà. Ce genre de film, qui rappelle les mémorables Scènes de chasse en Bavière ou le cultissime Rafael, derniers jours de Grégory Mcdonald, relève du document sociologique mais la qualité cinématographique lui permet d’échapper au travers bourdivin.  Bourdieu, dont une splendide biographie d’Anne-Marie Lescourret, vient de sortir chez Flammarion.

 


 
 

David et Céline vont dans le même bateau.

 

 

Repost 0
David Genzel - dans Culte
29 mars 2008 6 29 /03 /mars /2008 09:44

« Alain Bernard taille grand. Grand et beau. Depuis l’été dernier, la nouvelle star de la natation mondiale, quand elle est en représentation, s’habille en agnès b. (30 enseignes en France, presque 200 à travers le monde). Contrat en catimini pour un montant d’environ 3 000 euros ». Je pensais à cet entrefilet du Parisien en prenant un thé avec Céline rue du Vieux Colombier, au Parloir chrétien du Colombier, juste en face d’agnès b. homme. Finalement, on pouvait rester modeste. Dans ce parloir, où se mélangent allègrement toutes les victimes de l’humanité, même un contrat de 3 000 euros doit sembler mirifique !

 

Page 2 du numéro 2 de Blablabla, dans les nanonews :

« Denis Olivennes aurait-il été choisi par Perdriel s’il n’avait pas été présent au fameux dîner chez Jacques Séguéla au cours duquel Sarko a rencontré Carla ? C’est la malicieuse question que pose le blog davidetceline.over-blog.com ».

 

Offert à Céline hier, par son ami Jean-Paul Lemelletier

Le piège des bouclages des hebdos. Tout un dossier de Marianne sur « le nul GMB ». Mais déjà s’il n’a plus le Château, GMB n’a même plus la Villa ! Il ne lui reste que les dépendances ! Et, pour illustrer ce dossier sur « les nuls », Marianne se sert du Bréviaire de la bêtise, de notre cher Alain Roger : « Dénoncer la bêtise n’est pas toujours un signe d’intelligence… mais quand on le fait avec bonheur comme Alain Roger, quel régal ! ».

-----Message d'origine-----
De : BRUCKER Axel <trailersmuseum@wanadoo.fr>
À :
GENZEL David <david.genzel@yahoo.fr>
Envoyé : vendredi 28 mars 2008 13:46

C'est bien dommage que Georges-Marc Benamou n'aille plus à la Villa Médicis où il projetait de travailler à l'écriture d'un très grand film : Le remake du chef-œuvre de Jean Girault Les Pique-assiettes avec un scénario dans lequel il reprenait, lui-même, le rôle de Darry Cowl. On cherchait déjà les comédiens pour interpréter Pierre Bergé, Philippe Tesson ou Jean-François Kahn (inimitable). Michel Bouquet reprenait le rôle du Président Mitterrand dans la grande scène des ortolans. Christian Clavier travaillait depuis plusieurs mois les tics du Président Sarkozy. Alain Delon était pressenti pour jouer Jack Lang, un des rôles principaux. Clothilde Courau était interprétée par la Princesse de Venise, Clothilde de Savoie, et Jeanne Moreau reprenait, une fois encore... le rôle de Catherine de Médicis !  A la fin du film, elle tue le Pique-assiette ! Une grande scène du film devait se tourner à l'hôtel Raphaël avec le lancer de cacahuètes ! Rien d'autobiographique... comme Le Promeneur du Champ de Mars, mais une bonne connaissance du sujet, enfin... des assiettes.

AB

 


Un sac dessiné par Carla Bruni-Sarkozy va être vendu aux enchères. Le 21 avril, Tommy Hilfiger organise une vente aux enchères au profit de la lutte contre le cancer du sein : « Un sac cabas en cuir noir, crée par Carla Bruni pour la marque, sera mis à prix à 1 000 euros ».

Je m’amuse :

-         Après la robe de Mitterrand, le sac de Carla Bruni !

Marie Mercié va-t-elle organiser elle aussi une vente caritative de chapeaux ?!

-----Message d'origine-----
De : RICHEBOIS Véronique 
À :
GENZEL David
Envoyé : vendredi 28 mars 2008 12:24

Je ne sais pas pour la bio, mais je suis comme Céline : je vote tout de suite pour Marie Mercié !    

Violaine Sanson a toujours mené des combats exemplaires :

-----Message d'origine-----
De : SANSON Violaine
<vst@vst-open.eu>
À : GENZEL David  <davidgenzel@voila.fr>
Date : 28/03/08 à 17h31

Il y a une autre façon de boycotter les J.O. de Pékin : ne regarder AUCUNE retransmission D’AUCUNE EPREUVE de ces J.O. sur nos écrans de télévision. Si nous sommes suffisamment nombreux à le faire, ça se lira dans les audimats. La première grève de l’audimat : à vos piquets ?

Violaine.

PS : Le blog Marketingisdead suggère de boycotter directement les marques des sponsors : c’est peut-être encore mieux que de boycotter leurs logos...

Nos petits déjeuners inamovibles au Flore, certes. Mais à l’heure de la pause café, Céline est cliente assidue de La Pâtisserie Viennoise, rue de l’Ecole de Médecine. Cet endroit nous laisse rêveurs, les serveuses ressemblent étrangement à celles de l’ancien Carette et la fréquentation est dense. Pêle-mêle, étudiants, enseignants, et vieux habitués de l’endroit. Au moment où les Starbucks ont tant de mal à s’implanter sur le marché français, le succès de cette pâtisserie relève de « l’après-coup » freudien.

 


(c) photos Alain Zimeray
Dans A nous Paris, mise en avant du lieu branché du 22 rue de l’Echaudé : Lefranc-Ferrant : « Un service unique « le rien que pour vous ». Sur rendez-vous, la boutique vous ouvre ses portes le soir, et même le dimanche pour un essayage privé. Un shopping confidentiel, ou la réalisation d’une pièce unique sur mesure. Un service flexible et une disponibilité digne des maisons de haute couture ».

-         Et, conclut Céline, ensuite un verre au Chai de l’abbaye !    

 

 
David et Céline vont dans le même bateau.

Repost 0
David Genzel - dans Culte
28 mars 2008 5 28 /03 /mars /2008 08:49

Carla-on-my-mind.jpg


Cyril Montana, Carla on my mind : Carla, sa Carla, c’est tout pour lui. Lui qui raconte d’une voix haletante, un peu hâbleuse, un peu gênée, les yeux par terre, tripotant ses clés. Pour elle, il cisaille des chaînes, même les grosses et bourre-pifferait des gros cons s’ils n’étaient pas si gros.

« Elle n’est pas belle, ma Carla ?! » ne cesse de s’exclamer Nicolas !

Le billet d’Alain Rémond dans La Croix : « Il faut se rendre à l’évidence : il va devenir de plus en plus difficile d’exercer le métier de journaliste politique… Désormais, pour répondre à la légitime exigence de citoyens soucieux d’une information irréprochable, il faut savoir reconnaître un ensemble Dior signé Galliano d’une garde robe signée Prada, un simple béret d’un petit bibi, un gris souris d’un gris pastel, pour décrire et décrypter, sans commettre d’impair, les tenues de Carla Bruni-Sarkozy ».

Céline :

-         Emmène-moi chez Marie Mercié rue Saint-Sulpice tout de suite !

marie-mercie.jpg

Avis à Carla Bruni :

La divine Maria de Médeiros vient enfin d’obtenir après des années d’attente la nationalité française : « un vrai chemin de croix ».

Céline m’interroge :

-         Donc selon toi, Daniel Robert est un condensé de Romain Gary ?

-         C’est le tableau Lou de François Boisrond qui me l’a rappelé.

-----Message d'origine-----
De : David Genzel <david.genzel@yahoo.fr>
À : Daniel Robert <daniel.robert.one@wanadoo.fr>
Envoyé : jeudi 27 mars 2008 19:56

Céline, qui n'a pas connu tout ça, me dit : « Daniel Robert se prenait donc pour Romain Gary ! » Aussi, à l'attention de tous mes lecteurs jeunes et moins jeunes, pourrais-tu me faire dix lignes et m'envoyer les illustrations sur ton livre Meutres et sur tes photos Lou en parallèle à François Boisrond ?

-----Message d'origine-----
De : Daniel Robert <daniel.robert.one@wanadoo.fr>
À:
David Genzel <david.genzel@yahoo.fr>
Envoyé : jeudi 27 mars 2008 20:06

Vrai ?

L'idée me plaît... J'y pense et lorsque je suis chez moi, je le fais.

Amicalement

Daniel Robert

J’ajoute : Véronique Richebois, qui chaque jour dans Les Echos m’enchante avec ses légendes de la pub, aurait pu écrire la bio de Daniel !

-----Message d'origine-----
De : Véronique Richebois
À:
David Genzel
Envoyé : Thu, 27 Mar 2008 15:24:56 +0100

Un grand bravo pour ce blog pertinent et impertinent, toujours intelligent, pétillant à souhait comme un bon gin-fizz glacé.

Véronique

Laurence Teper me téléphone très émue, sinon émoustillée :

-         Mes éditions ont parait-il toute une vitrine à L’Ecume des Pages grâce au libraire Guillaume Le Douarin !

Nous nous y rendons. En effet, dix livres en exposition, un catalogue, et plusieurs affiches. Et nous craquons littéralement pour La vie rêvée de Dario Moreno.

moreno.jpgToujours à L’Ecume des Pages, le jeudi 3 avril à 19h, l’avocat Emmanuel Pierrat, qui participait de la liste de Romain Levy, va plaider pour la défense de l’écrivain-chanteur Jeanne-Marie Sens. Je vais essayer d’y entraîner maîtres Karim Achoui et Francis Szpiner.    

Achoui.jpg                       szpinerfrancisJPG.JPG 

Les journaux se réjouissent : Georges-Marc Benamou va être privé de Villa Médicis. La pétition Jeanne-Moreau/Yves-Simon a eu du bon ! Même si GMB essaye d’ironiser : « Dans cette histoire, on aura reculé devant Clothilde Courau et Olivier Poivre d’Arvor ».

-----Message d'origine-----
De : DESBARATS Brun
A : GENZEL David

Date : 27/03/08 à 12h23

Chers David et Céline,

... Vous êtes dans un bateau c'est vrai et les quais de la Seine ne sont pas loin. Mettez-vous des ceintures ?
En effet voguent sans cesse sur votre blog de l'Odéon des fantasmes littéraires, artistiques, culturels, politiques, de pensée courante et des mouvements d'idées. Certains de ces fantasmes tournent autour de l'épouse du président de la République. Il a du goût c'est certain et elle fait par sa beauté et son intelligence à ce que je crois (j'ai parlé avec elle le jour de son mariage) honneur à son rôle. Bien sûr toutes les femmes des chefs d'Etat ne font pas cette impression... dérivative. Même les époux de celles qui dirigent. L'exercice du pouvoir c'est également de plaire, il y a déjà suffisamment de raisons de déplaire quand on est patron ou président ! Père gardez vous à droite, père gardez vous à gauche dit le fils en pleine bataille contre l'Angleterre, rappelez vous ! Napoléon ajoutait : ... de mes amis je me charge.
Ceci pour dire qu'il est dans le rôle d'une épouse vigilante que de veiller. L'inoubliable Marcel Bleustein-Blanchet disait à cet égard : « derrière l'homme cherchez la femme ». Ce qui fût vrai autour de lui je crois.
Espérons dans l'intérêt de la France que Carla Bruni-Sarkozy apportera à son mari ce qui fera pleinement de lui un Président complet de...tous les Français, en tous sujets, dans l'intérêt de la France. Quatre ans à venir c'est peu et c'est long. On dit dans les métiers militaires que les années (de guerre) comptent double. La guerre est économique et mondiale, donc politique aussi. Tout est politique soyons clairs !
En politique, de la gauche j'ai lu : « ... les anciens ne veulent pas partir ». On pourrait conseiller à gauche comme à d'autres de lire la remarquable étude, (liée à la démographie française), de l'Institut Montaigne: « faire du vieillissement un moteur de croissance ». A la japonaise ! A ne pas prendre à la lettre tout est affaire, non pas seulement d'âge, mais de compétences ad hoc face aux défis et stratégiques concurrentielles d'aujourd'hui. Affaire de volontés, affaire de financements économiques et sociaux. Grande affaire humaine aussi. A lire ou à relire.

Amitiés à vous,

Bruno

Céline sourit :

-         Et ces David 2008 Prix pour l’art contemporain ?!

-         Parmi les artistes nominés, Cyprien Gaillard que tu avais beaucoup apprécié aux Audi Awards de Shorcut

lesdavid.jpg

Puis Céline change de visage.

-         Je viens de croiser rue de l’Odéon, devant chez Rieffel, Isabelle Caro.

isabelle-caro.jpg

« C’est ce que disait déjà mon apparence. An-orexia : absence de désir en grec. Le corps se creuse pour ne plus laisser d’espace au désir, se restreint comme pour interdire définitivement toute intrusion ».

Claire Marin, Hors de moi (Allia, 2008)

-         Un jour Céline, je te parlerai longuement d’Oliviero Toscani...

 Je ne retrancherai rien à la somptueuse page 3 des Echos Week-end : « Dandys d’hier et d’aujourd’hui », d’Olivier Niven, avec mention des deux sites :

http://thesartorialist.blogspot.com

http://museebarbeydaurevilly.over-blog.com

 

 

David et Céline vont dans le même bateau.

 

 

Repost 0
David Genzel - dans Culte
27 mars 2008 4 27 /03 /mars /2008 09:50
On a connu Sarkozidane au Guilvinec, il nous a manqué Sarkozitrone à Londres ! La double page de Libé sur le séjour à Londres du couple présidentiel relève du symptôme. Que valent les tics de notre président par rapport à une charte d’éthique ? Quel rapprochement approximatif : les tentations publicitaires de Rochebobois avec la poseuse de Seurat, Carla Bruni (cliché de Michel Comte) !

Carla.jpg

Paul Wermus affirme que Carla sera notre Marianne 2008 ! Les tics de Nicolas me rappellent ces deux séducteurs « malgré eux » : Jacques Brel et Woody Allen !

Jean-Claude Decaux prend souvent son petit déjeuner au Flore. Connaît-il l’exposition de François Boisrond : « T’es où ? Derrière toi » - Galerie Nathalie Gaillard, 6 rue Villedo 75001 - qui est entièrement consacrée aux abribus ? Toutes les toiles de François Boisrond représentent des campagnes de pub détournée (Aubade, Lise Charmel, Apple, Elle, ...). J’aurais imaginé lors d’une Semaine de la Pub l’ensemble des abribus parisiens reprenant ces toiles. Et je me demandais si les marques concernées allaient acheter ces toiles pour leur patrimoine d’entreprise. Nouvelle manière, en quelque sorte, de booster le marché de l’art ! Agnès Lévy, présente à ce vernissage, était sidérée que je puisse tant admirer ce dispositif. Et j’ai été conforté quand j’ai vu, en revenant de l’expo, que le site de Stratégies communiquait sur cet événement !

Lou.jpg

Céline ne connaissait pas, mais vraiment pas, Michel Boisrond. Je lui dis en riant :

-         Axel B. va pallier !

----- Message d'origine ----
De : Trailers Museum <trailersmuseum@wanadoo.fr>
À : GENZEL David <david.genzel@yahoo.fr>
Envoyé le : Mercredi, 26 Mars 2008, 11h43mn 52s
Objet : Villa MAURESQUE

Pendant que ton avocat préféré « Karim passionnel » se la coulait douce à
Saint Malo (se la coulait douce à Saint Malo... c'est presque du Genzel),
moi, je recevais, le dimanche de Pâques, le Commandant du Port de Saint-Malo
venu tout exprès visiter le musée des Terre-Neuvas de ma famille dans mon
fort d'Hendaye !
Il nous attend pour une sortie en mer ! La « breiz de comptoir » pourrait
s'intituler « Karim & Axel dans un bateau » ... Je nous vois déjà... moi en
petit mousse et lui portant en plein vent la robe de Mitterrand !

Axel Brücker
TRAILERS MUSEUM
42, avenue des Landes. 92150 SURESNES (France)
Tel : (33)  01 42 04 34 40 ou mob: (33)  06 03 42 09 09
trailersmuseum@orange.fr

Axel.jpg

Le Prix Cazes-Brasserie Lipp 2008 a été attribué à Claude Delay pour sa biographie Giacometti Alberto et Diego, l’histoire cachée (Fayard). Le Prix est doté de 4 000 euros et le lauréat bénéficie d’une table ouverte chez Lipp pour 800 euros.

Matton.jpg

oeuvre de Charles Matton

Dès que je parle à Céline de Vesoul et de Jacques Brel, elle me rétorque les bonbons du carrefour de l’Odéon !

sp_a0561.jpg

Aux clients qui n’ont par réservé, Yves Camdeborde donne l’adresse de La Ferrandaise, 8 rue de Vaugirard : « Les veaux élevés sous la mère, (Jean-Michel Baylet doit connaître l’adresse !), donnent une viande suave, du croustillant de pied de veau à la pièce de veau, au foie ou à la blanquette. Le petit chou farci est aussi glacé au jus de veau ».

Dominique Dhombres, dans Le Monde, pose la question pileuse concernant notre voisin Pierre Moscovici : « Pourquoi ne se rase-t-il plus ? A-t-il décidé de se laisser pousser la barbe comme Karl Marx ? Aurait-il fait un pari avec des amis ? A-t-il décidé de la laisser pousser jusqu’à ce qu’il soit enfin arrivé à ses fins et devenu premier secrétaire ? ». J’offre une réponse à Céline :

-         Il y avait à l’époque de De Gaulle un candidat à l’élection présidentielle qui se dénommait Marcel Barbu !

On parle beaucoup du Figaro Littéraire, de Libé Livres ou du Monde des Livres. On parle moins de Livres et idées de La Croix. Aujourd’hui, une superbe page de Sabine Audrerie sur l’inouï 2666 de Roberto Bolaño (Christian Bourgois), le meilleur ouvrage paru depuis la rentrée 2008. Céline me ressort une phrase décisive de Bolaño dans Des putains meurtrières :

« C’était son travail et non la curiosité de touriste qui l’avait mené là-bas, où il devait réaliser deux travaux. Le premier était le typique reportage urbain, un mélange de Marguerite Duras et Herman Hesse, l’Oeil et moi ont souri, il y a des gens comme ça, des gens qui veulent voir l’Inde à mi-chemin entre India Song et Siddharta, et on est là, nous pour satisfaire des éditeurs ».  

Ce soir à 19h30 à L’Institut Néerlandais, 121 rue de Lille, un hommage au dessinateur politique Willem.

Ce week-end, Quais du polar à Lyon.

polar.jpg

And last, but not least, Loustal et le clair obscur à Cherbourg, du 4 avril au 21 septembre au musée d’art Thomas Henry. Je dis à Céline :

-         Nous en profiterons pour aller voir un match de Cherbourg managé par l’immense Noël Tosi !

Loustal.jpg

J’adore les personnes quand elles deviennent des personnages et qu’elles perdurent en permanence. Ainsi, Daniel Robert qui m’envoie ce sms :

« David bonjour et dommage que tu ne donnes pas un caractère événementiel à cette affaire Leclerc qui pourrait te donner une vraie notoriété alors que j’aurais pu réserver cette info à Capital ! ».

Je lui réponds :

« Cher Daniel, ce qui m’intéresse, c’est toi, ta vie après la pub et absolument pas « le clair obscur ! ».

 

 

David et Céline vont dans le même bateau.


Repost 0
David Genzel - dans Culte
26 mars 2008 3 26 /03 /mars /2008 08:30

Je poserais la question : si Denis Olivennes n’avait pas assisté au dîner Nicolas-Sarkozy/Carla-Bruni organisé par Jacques Séguéla, serait-il aujourd’hui à la tête du Nouvel Observateur ?

Tu sais Céline, quel est le nom de code des anciens trotskistes ? La came à Léon ! Pour avoir le job, il fallait éviter deux écueils : soit tomber dans le sanibroyeur, soit ne pas pouvoir réussir son parcours d’orientation.

J’en voudrai toujours à Olivennes d’avoir supprimé les 5% de réduction sur les livres à la Fnac !   

A ceux qui se sont fourvoyés avec Le dieu de Carnage de Yasmina Reza, j’offrirai la splendide galerie de portraits d’Isabelle Huppert de Roni Horn.

Huppert.jpg

Hupper3.jpg

Me sachant toujours attablé au Comptoir de Cambedeborde, Karim Achoui me rapporte de Saint-Malo Les Breizh de comptoirs !

breizhdecomptoirs.jpg

Dans l’entretien Sophie Calle des Inrocks, j’isole ces phrases forcément sublimes : 

« Quand le restaurant La Coupole a fermé – parce que pour moi ça a fermé avec le rachat par le groupe Flo -, comme j’étais une habituée, que mon père m’y emmenait quand j’étais jeune, j’ai été la dernière cliente. Je suis venue à minuit, et je suis partie avec les tenues des serveurs, mon assiette, les couverts. La dernière fois. Ca va de choses extrêmement idiotes à la mort de ma mère ».

Et le titre de l’entretien est très sarkozyste : « Rupture, mode d’emploi ».

Nous ne laisserons pas Sophie en cale, nous irons tous voir son expo site Richelieu/salle Labrouste.

J’imagine Sophie en chaussures Free*Lance (30 rue du Four), la chaussure glamour, sexy, insolente, borderline.

Free-lance.jpg

Alain Zimeray me signale la vente Just Jaeckin sur Bestmarques.com. Il a enchéri pour une dizaine de photos, une affaire superbe, me dit-il, et je t’en ai réservé. 

_AZM0868_small.jpgJust-Cesar.jpg

 

Ce matin, au Flore, Raphaël Enthoven. Au même moment, Marie-Hélène me parlait du chanteur Raphaël qui venait de chanter au Stade de France pour le match de rugby. Le petit Louis était au mariage marocain, Aurélien était-il au Maroc avec sa mère ?

 

 

David et Céline vont dans le même bateau.

 

 

Repost 0
David Genzel - dans Culte
24 mars 2008 1 24 /03 /mars /2008 10:11

Notre président a été particulièrement bien inspiré en distinguant Gilbert Gross comme Officier de la légion d’honneur, et Alain Cayzac comme Chevalier. Et je peux le dire avec d’autant plus de facilité que ces deux grands publicitaires ont été longtemps rivaux durant leur carrière professionnelle ! Gilbert a inventé un métier qu’aujourd’hui le monde entier a repris, Alain m’a toujours fasciné en m’expliquant la star-stratégie ! Par ailleurs, la fille de Gilbert, Sieglinde, a été ma brillante étudiante en publicité et avec Dino e Lucia, c’est elle qui vêt mes petits enfants. (Céline : - Je préfère « vêt » à « habille », cela me rappelle tellement Antoine Doinel !).

Nous ne sommes pas allés ce week-end au Rainbow Room (Céline ironise : - Tu ne confonds pas avec le Rainbow Warrior ?!) au 65e étage du Rockfeller Center, mais à la Bat Mitzvah de Sarah Teper. Céline était très émue, c’était sa première cérémonie juive. Sarah est la fille de Laurence, une éditrice cultissime d’ouvrages improbables qui ont déjà trouvé un superbe écho médiatique. J’ai découvert Frédéric, son mari, à l’entrée des salons Hoche, Céline a persiflé :

Ciel mon mari ! Tu connais toujours les épouses de prime abord ! 

Sarah a joué du violon comme par enchantement et si Gabriel Matzneff avait été invité, il nous l’aurait joué à la Lolita de Nabokov !

Bat-2.jpg

Avec ton blog interactif, me dit ma fille Mélanie, c’est du vrai Web 2.0 !

-         <!--[endif]-->Clics et claques, je lui réponds !

Bonsoir David. Je suis sûre que tu te souviens. J'étais ton "porte-serviette" à l'ESP et toi mon Pygmalion ! Tu m'as appris à me servir de ma liberté et j'en ai fait de belles choses.
Après l'Afrique et la recherche en ethno, après le retour aux sources en Israël, me voilà chargée de la prospective sociale dans le groupe Veolia, division Transport. Conseil en Management et Organisation entre la France et les US. Je ne sais pas où le vent me portera dans les mois qui viennent mais pour le moment, je suis en France.
Comment tu vas, toi ?

Baisers,
Arièle Setbon

 

 

Céline sourit :

J’étais sûre qu’avec le mariage de Cécilia tu allais rebondir avec Jacques Martin !

Alix connaît bien l’icône BD et sait la référer à son prénom !

jpg_affiche_jacques_martin-0dda7.jpgSaint-Malo :

----- Message Original -----
Date : Mon, 24 Mar 2008 9:21:44
De : Jean-Paul et Martine Dollé <les-artistes-et-la-mer@wanadoo.fr>
À : Alain Zimeray <alainzimeray@yahoo.fr>

Sujet : Blog de l'Odéon

Salut Alain,
Vernon Sullivan est mort mais l'âme de Boris Vian
rode toujours dans le quartier...
Amitiés,
Jean-Paul

La couverture du numéro 47 avril-juin de Mouvement est divine : Crucifixion 2 de Tarrop & Glabel.

Crucifiction2.jpgClaude Estier va dédicacer J’en ai tant vu (Editions du Cherche-Midi) 12 cité Malesherbes le 2 avril. Claude Estier est un personnage typiquement modianesque. Cette question me taraude : Pourquoi lui, si proche de Mitterrand, n’a-t-il jamais été ministre ? Pourquoi lui, le Vendredi de Robinson, est-il resté sur son île ? La rumeur : il aurait jadis piqué une femme au président et la trace serait restée indélébile...  

InvitEstier.jpg----- Message d'origine ----
De : BRUCKER Axel <trailersmuseum@wanadoo.fr>
À : GENZEL David <david.genzel@yahoo.fr>

Envoyé le : Vendredi, 21 Mars 2008, 19h03mn 32s
Objet : Et la Navarre ?

Des nouvelles de la Navarre ?

Ici, les élections cantonales ont donné lieu à un épisode rocambolesque avec l'impossibilité d'élire le Président du Conseil Général des Pyrénées-Atlantiques que l'on appelle le Parlement de Navarre et qui regroupe le Pays Basque et le Béarn. Mon ami Kotte Ecenarro, le Maire d'Hendaye, socialiste, a été battu aux municipales et, le même jour, a remporté les cantonales qui étaient depuis toujours un bastion de la droite. Allez comprendre les électeurs !
Du coup, le Parlement de Navarre s'est retrouvé aujourd'hui à égalité entre la gauche et la droite pour désigner son Président. Après trois tours de scrutin animés et, à chaque tour, 26 voix contre 26, le Président a été désigné au bénéfice de l'âge ! Pas le plus jeune... non, mais le plus vieux qui ne s'était pas représenté  aux municipales dans sa ville... pour prendre du repos !
Comme si la Navarre préférait se donner à un homme mûr, un homme âgé, un homme d'expérience...

Aucun rapport avec une autre Navarre de mes amies... non, mais comme dirait le Genzel... « Il m'arrive parfois de ne rien comprendre à la Navarre... ».

Amitiés,

 Axel

Stéphane de Rosnay lance le numéro un de Blablabla, l’hebdo du samedi qui va passer en revue les médias.
Céline :

Va-t-il référencer le blog de l’Odéon ?!

---- Message d'origine ----
De : MICHEL Barbara <seishonagon@hotmail.fr>
À : GENZEL David <david.genzel@yahoo.fr>

Envoyé le : Samedi, 22 Mars 2008, 10h57mn 17s
Objet : FW: Tr: 27 mars - Débat entre P. Sollers et F. Hadjadj

Je ne sais pas par quel labyrinthe virtuel je reçois des nouvelles de la revue... royaliste Les Epées. Deux escrimeurs de choix la semaine prochaine, Fabrice Hadjadj et Philippe Sollers...

J'aime beaucoup le lieu d'exposition : l 'Hôtel de l'Industrie, que je trouve un peu décadent, décalé, suranné, improbable... Vous joins des photos prises lors du dernier vernissage...

ST-GERMAIN-LAST.jpg

barbara-michel3.jpg

Harlan Coben est très VIe quand il réside à Paris.
Sa seule adresse : l’Hôtel d’Aubusson, 33 rue Dauphine.
Ses restaurants :

Chez Fernand, 9 rue Christine,
La Main à la pâte, 35 rue Dauphine,
Le café Le Bucy : 52 rue Dauphine.
Avec lui, la place Dauphine a bonne mine !

Message du 23/03/08 à 10h33
De : DESBARATS Bruno
A : GENZEL David

Objet : EN VRAC... !!!

EN VRAC... !!!

Chers David et Céline,

De toute évidence et de belle facture, votre blog est magnifique, ouvert et appelle de le regarder sans se priver. Certes il est teinté, de visu ou implicitement d'un antisarkozysme de « bon ton » pour ceux qui aiment partager le caviar et les miroirs toutes faces  - tel feu l'ancien Charles X - des beaux intellectuels qui tournent en rond et des grands Cafés... mais si il faut persifler, signe de liberté et d'esprit critique positif indispensable (à condition de l'être : positif et indispensable) je vous encourage à ne pas manquer de trouver des sujets de références émis par ceux qui se prennent pour des génies aux têtes... bien faites (quel est le tour de « grosse tête » de l'ENA ?) et qui au centre, à gauche et à droite - mais vous en avez déjà défini le centre de la cible -, le stylo, le micro ou la caméra dans les mains, mériteraient ce beau persiflage salutaire quel qu'en soit le ou les persifleurs. Mais serait-ce, beaux parlants, écrivants la plume des autres en main, bon chic, bon ton que de dénoncer la c......rie de tous ceux qui ont gagné les municipales sans combattre et qui savent qu'avec l'aide de la médiacratie désormais médiocre vont se lancer dans des querelles inutiles, nuisibles - à eux les premiers - sachant qu'il n'y a pas d'élections avant plus de 4 ans ? Facile depuis la felouque de critiquer en de beaux gestes -sans la chanson-  le berger qui fait avancer des moutons sur la rive défoncée. La rive de la France est défoncée, les rives de la belle intelligence de Bergson, de Mauriac, de De Gaulle, de Mitterrand, de Ferry (Luc, car l'autre Jules il serait bon de le ressusciter en ce jour de Pâques vu l'état de ceux qui à 16 ans et + ne savent ni lire, ni écrire, ni compter. Quant à penser n'en parlons pas). Tout le monde n'est pas Brochand, Pouzilhac, ni M. Lévy (le grand) encore moins Marcel Bleustein ou M. Halter. Il y a une vie pendant la vie, une vie après la pub, il y a aussi la mort des esprits avant la mort. Mais tout en ne me sentant pas chargé d'une mission de défense et d'illustration je voulais juste dire cela, constatant que le haut niveau des sujets, des mots, des phrases et des courtes exégèses bloguiennes reste formidable.

Bravo ! Elargir à des thèmes pas seulement esthétiques ? Villa Médicis : caviar à caviarder ? Consulat général de France dans un Etat des USA ; Bergé et sa bergère ? La coke ou le Coca en politique ? Qu'est-ce qui fait courir... etc. ?

Plein d'amitiés sincèrement  - vraiment -  admiratives.

Bruno

En publiant Sarkozy, le Liquidateur (Hachette), notre voisin Pierre Moscovici se prend pour Enki Bilal. Céline :

Je vais guetter pour voir s’il vend autant que Léotard ! Je me vois bien avec Le Liquidateur sur le guéridon !

----- Message d'origine ----
De : BRUCKER Axel <trailersmuseum@wanadoo.fr>
À : GENZEL David <david.genzel@yahoo.fr>

Envoyé le : Lundi, 24 Mars 2008, 9h23mn 09s
Objet : Prochainement sur France Culture!

En pièce jointe, la maquette de la quotidienne tout l'été sur France Culture sur le cinéma à travers notre Musée de la Bande-Annonce (le Trailers Museum).
Des bandes-annonces que l'on écoute les yeux fermés, des bandes-annonces qui nous racontent l'Histoire du Cinéma et évoquent nos souvenirs de cinéphiles.
Cette émission sera mutidiffusée chaque jour sur... France Culture.
Je vous livre, en avant-première, ce « prochainement sur votre écran ! ».
N'hésitez pas à me faire vos commentaires et suggestions.
Amicalement,

ab

PS : Je vous rappelle que les transistors sont interdits sur la plage ! ... même pour écouter France-Culture.

 

Il y a toujours une vie après la pub… :

----- Message d'origine ----
De : Daniel Robert <daniel.robert.one@wanadoo.fr>
À : david.genzel@yahoo.fr

Envoyé le : Dimanche, 23 Mars 2008, 23h09mn 03s
Objet : Pris la main dans le sac de bonbons

Leclerc innove même dans la publicité mensongère :
plus de cochonneries pour les enfants aux caisses, sauf dans la réalité.
23 mars 2008.
DR

Leclerc.jpg

 

 David et Céline vont dans le même bateau.

 

 

Repost 0
David Genzel - dans Culte

Présentation

davidetceline

davidetceline

Recherche

Liens