Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 novembre 2009 2 10 /11 /novembre /2009 10:26

De : Daniel Robert <daniel.robert.one@wanadoo.fr>

À : David Genzel <david.genzel@yahoo.fr>

Envoyé le : Lun 9 Novembre 2009, 19 h 29 min 35 s

Objet : Humour et Amour aux Hommes de Bonne Volonté

 

Cher David,

Tu sais combien les aspects matériels me sont étrangers.

C’est pourquoi je me suis trompé de pièce jointe !

Voici la vraie affiche sur l’identité française.

Débat que je trouve sincèrement beau.

Et Balkany est mon charmant voisin aux Caraïbes,

c’est dire si seul l’humour guide mes pas !

Amitiés

Daniel

 


Message du 09/11/09 à 12h34

De : Patrick Jelin <pjelin@axialys.com>

A : David Genzel <david.genzel@voila.fr>

Objet : Salon d'Automne

 

Cher David
Je serais avec mes amis peintres de Levallois, présent sur le salon d'Automne avec un « Technochrome » « l'accordéon ».

 


Je trouve ma présence, vraiment présomptueuse eu égard et C'est un bien trop grand honneur que de pouvoir participer à une manifestation qui a vu Cézanne, Renoir, Bonnard, Matisse présenter leur œuvres à l'avis du public.

Patrick Jelin

 

Message du 10/11/09 à 00h57

De : Vincent Crouzet <vincent.nirvana@free.fr>

A : David Genzel <davidgenzel@voila.fr>

Objet : FW: Question écrite ignoble

 

Cher David,
Abasourdi, j'ai écrit à Eric Raoult.

Amitiés, bises à Céline

Vincent

 

------ Forwarded Message

From : Vincent Crouzet <vincent.nirvana@free.fr>

To : Eric Raoult <ericraoult2007@yahoo.fr>

Date : Tue, 10 Nov 2009 00:59:07 +0100

Subject : Question écrite ignoble

 

Monsieur le Député,

 

Je viens de découvrir avec stupéfaction votre question écrite au ministre de la culture concernant Marie Ndiaye. J'ignore qu'elle en sera la réponse, mais pour ma part et comme je l'imagine pour l'immense majorité des écrivains français, vos propos m'apparaissent ignobles. Et si Marie Ndiaye considère certains ministres de ce gouvernement « monstrueux », je réitère en ce qui me concerne le terme ignoble. Je suis abasourdi par une telle négation de la part d'un parlementaire français des principes de notre démocratie. Comment un ancien ministre de l'intégration, comment un élu de la République peut-il réclamer aux écrivains primés un devoir de réserve, alors même, à l¹heure où s'étiolent les contre-pouvoirs en France, que l'honneur des auteurs de ce pays est justement de donner encore de la voix ?

 

Votre question écrite bafoue notre liberté d'expression au moment où l'Europe célèbre les vingt ans de la fin d'un régime où, soyez en sûr, et pour adapter vos écrits, les écrivains est-allemands « délivraient un message qui se devait de respecter la cohésion nationale et l'image de la RDA ».

 

Quant à votre quête d¹exemplarité, interrogez plutôt le Président de la République sur les questions du népotisme, de la négation de la présomption d¹innocence ou bien encore de la vulgarité gouvernementale telle qu'elle est perçue par nos voisins européens. Achetez s'il vous plaît un grand quotidien en Europe de temps à autre : El Pais, La Repubblica, The Times, Die Welt, Le Soir, Le Temps, et vous pourrez alors nous dire qui du Président de la République Française ou du tout récent prix Goncourt salit l'image de notre

pays.

 

Par cette question écrite, vous vous déshonorez et vous abaissez votre fonction d'élu du peuple alors que j'aimerais, même et surtout si elle ne partage vos opinions, que vous félicitiez Marie Ndiaye pour son devoir de révolte, pour son cri, au nom des principes du devoir d'expression inhérents à notre démocratie et à ceux la République Française.

 

Nous sommes désolés de vous rappeler, Monsieur le Député, que des Français, de plus en plus paraît-il, écrivains ou non, n'ont pas voté pour l'actuelle majorité, ne pensent pas comme vous, et n'idolâtrent en rien les tenants de ce régime.

 

J'aurais, par courtoisie, souhaité conclure mon courrier par une formule de politesse consacrée, mais je n'y parviens vraiment pas.

 

Vincent Crouzet

Ecrivain

 

Céline m'offre le dernier Denis Johnson : Personne bouge, pour la traduction de Brice Matthieussent ! Ce polar à la mode californienne est absolument formidable, très continental op !

 


Dans les limbes de Jack O'Connell sort chez Rivages, toujours aussi incandescent !



A La Hune, Céline offre à sa soeur Michèle, qui ressemble tant à Anna Karina, le dernier opus d'Anna Gavalda, publié aux éditions du Dilettante.

 

(c) Photo Baptiste Giroudon

 

Puis, nous déjeunons à la Brasserie Saint Benoît qui vient de changer de propriétaire.

 


Clin d'oeil à Henri Baché : un Monoprix va ouvrir rue du Bac.

 

Message du 09/11/09 à 21h33

De : Caroline Loeb <c.loeb@noos.fr>

A : David Genzel <david.genzel@voila.fr>

Objet : les Weepers Circus à la récré, et David Hockney et moi sur les Champs Elysées !


Cher David,

Voilà des nouvelles fraîches !

Dans quelques jours, dans les bacs, le nouvel album de mes amis les Weepers Circus un beau livre CD pour enfants, illustré par le génial Tomi Ungerer dont je dévorais les livre, quand je l'étais, enfant !

J'y chante aux côtés de Juliette, que j'adore et dont je chante le sublime Rimes féminines dans mon spectacle, Olivia Ruiz, la charmante, et Didier Lockwood !

Que du beau linge !

http://www.youtube.com/watch?v=xeEzS2Yka-4

http://www.youtube.com/watch?v=5EeayxnaALE&feature=fvw

 

Message du 10/11/09 à 02h11

De : Patrick Jelin <pjelin@axialys.com>

A : David Genzel <david.genzel@voila.fr>

Objet : Jelinblog Wayne Shorter hommage à Miles


Juste Une Photo

 


Wayne Shorter à Pleyel


Je suis bloqué au milieu de nul part, impossible d'avancer, depuis la rentrée je me suis affaissé dans mon coin blessé par une étrange maladie bien plus grave qu'une sale grippe. Promesses non tenues, indifférence, dégoût, lassitude. L'année dernière en octobre j'avais arpenté Paris ému par la vie de ses rues. Cet automne, j'ai abandonné mon Nikon, utilisant vaguement mon Iphone, mais sans grande conviction. Seul Wayne Shorter en reprenant " Sanctuary "* a su éclairer le retour des jours longs, par une plainte si profonde que depuis le concert de Pleyel sa musique raisonne sans faiblir dans l'espace non mesurable de mon âme Jazzy, J'associe sa plainte à la disparition de mon maître, Irvin Penn.

Comme je voudrai être de retour à Harlem.

Sanctuary ( Bitches Brew - Juin 1970 )

 

Très belle interview du "sartrien" Richard Kelly dans Chronic'art de novembre.

 

Troublante double-page dans Technikart de Laura Albert sur Roman Polanski...

 

Michel Axel disparaît boulevard Saint-Germain...

 


 La stratégie de l'araignée, par Boris Smelov...

 






David & Céline vont dans le même bateau


Partager cet article

Repost 0
David Genzel - dans Culte

Présentation

davidetceline

davidetceline

Recherche

Liens