Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mars 2010 1 01 /03 /mars /2010 10:46

C’est l’amour flou

C'est une illusion d’optique

Si je m'en fous

C'est parce que c'est le plus pratique

C'est des mots doux

Bien souvent à sens unique

Avec toi, j'avoue que c'est moins bien

Avec toi, il faut toujours faire le point

 

[Juliette Greco - L'amour flou]

 

 

Parfois, avec Céline, nous avons l'impression d'être dans un film de Raul Ruiz. Ainsi vendredi soir, nous allons au Reflet Médicis, voir le sublime Ilusiones opticas de Cristian Jiménez. Nous apprenons... le séisme au Chili. 

 

optical_illusions.jpg

 

Ce film, c'est du trois en un ! A la fois In the air, A serious man, et du pur Ruiz...


Nous retournerons au Reflet Médicis pour la 18e édition du Festival Cinérail du 2 au 9 mars.

 

GEDC6544.JPG

 

Au même moment, notre oeil de Moscou !

 

Message du 26/02/10 à 23h48

De : Edouard Moradpour <edouard_moradpour@yahoo.com>

A : David Genzel <davidgenzel@voila.fr>

Objet : Patricia Kaas a Moscou : « Spasibo Rossia ! »

 

Mon Cher David,

Je sors à l’instant, ce vendredi soir 26 février, du superbe concert de Patricia Kaas à Moscou (sous la neige), dans la grande salle du Kremlin. Patricia Kaas a organisé ce concert exceptionnel pour célébrer ses 20 ans de succès en Russie (tiens... comme moi... 20 ans de Russie déjà !). Le thème du concert « Spasibo Rossia » (« Merci la Russie »), porte bien son nom. En effet, ceux qui ont été un peu en Russie savent que depuis 20 ans il y a une véritable histoire d’amour entre Patricia Kaas et la Russie. Patricia est sans conteste la chanteuse Française la plus populaire en Russie et la Star des Stars. Dans la lignée directe d’Edith Piaf qui était également extrêmement connue et adorée. Je ne sais pas si vous aimez Patricia Kaas, mais moi je l’aime. Comme l’aime toute la Russie, depuis 20 ans. Le concert de ce soir a été un véritable triomphe. Patricia a eu la bonne idée d’inviter sur scene, en duo, plusieurs vedettes célèbres Russes. Un concert magique de près de 3 heures. Une énergie et une passion au sommet. Une Patricia Kaas plus touchante que jamais et un spectacle mis en scène de manière magistrale. Un sans faute, quoi !

« Spasibo Patricia »

Avec amitié.

Edouard

 

lipton-patricia-kaas.jpg

Gérard Depardieu a beau eu apprendre à Vanessa Paradis à prononcer le nom de Radu Mihaileanu, Le Concert n'a pas triomphé aux Cesar. Au lieu d'aller dîner au Fouquet's, Radu aurait pu aller se consoler au Train de vie rue des Ecouffes...

 

GEDC6558-copie-1.JPG

De : Bruno Chatelin <bruno@m21entertainment.com>

À : David Genzel <david.genzel@yahoo.fr>

Envoyé le : Dim 28 Février 2010, 21 h 39 min 59 s

Objet : Cesar toujours, next ?

 

846067.jpg


Les Cesar ? David, pas grand-chose à raconter.

 

Cérémonie un peu ennuyeuse et presque sans suspense qui a consacré tous les favoris (sauf Vincent Lindon).

Peu de surprises dans la présentation, quelques larmes et de belles robes.

Adjani « Je crois que je n’ai jamais été aussi émue que ce soir pour ce (5ième) César »

Audiard concentré sur les Oscar… C’est ce qu’il nous confiait (sur filmfestivals.fr) quelques heures avant, en évoquant son parcours.

« C'est très étonnant. Pourquoi ce film-là ? Je n'ai pas de réponse par rapport à cela, c'est très singulier, j'éprouve juste de la gratitude. On a l'opportunité de faire un film, tout ce qui vient après n'est pas envisagé. Cela vous procure un certain plaisir bien sûr, mais à la fois ça dit quelque chose dont j'ai dû mal à tirer des conclusions définitives. »

Les Oscar seront-ils la fin de cette belle histoire ?

Ce sera de cet ordre-là. Les Oscar sont la quintessence de ce que donne le cinéma américain même si je reste réservé sur le caractère industriel de la chose. C'est à la fois légendaire et vivant. Comme à Cannes, quand je suis monté sur « l'estrade », j'étais très ému car j'y ai vu passer des grands noms du cinéma qui m'ont constitué. Les Oscar c'est cela, côtoyer des gens pour qui j'ai une grande admiration qui vous ont inspiré, donné. Être là me confirme que je fais partie de ce rouage. J'aime l'idée du cinéma comme une passation. »

J’oubliais : bravo à Clint Eastwood et à Harrison Ford en pleine promo.

 

Kind Regards

Bruno Chatelin

 

Et un strudel chez Florence Kahn !

 

GEDC6561.JPG

Pendant que la tempête s'apprêtait à dévaster notre territoire, sur France2 un fantastique reportage sur mon ancien étudiant à l'Edhec, Philippe Matière, d'Arpajon-sur-Cère, dans le Cantal.

 

GEDC6552.JPG

 

J'étais hier soir au Classico avec le remarquable Olivier Bouana, qui venait de jouer Hors piste à Lille et Epernon, et qui allait être sur scène dans la région parisienne, Suresnes, Puteaux, Asnières, Longjumeau...

 

GEDC6570.JPG

Mes anciens étudiants, Rémi Gross et Christian Delprat parlent aussi du Classico !

 

De : Remi Gross <remi.gross@pimentddb.fr>

À : David Genzel <david.genzel@gmail.com>

Date : 1 mars 2010 01:57

Objet : Putaing

 

David,

Jeudi, Stéphane, mon pote de chez Colony, m’a promis par texto, deux invit' pour PSG-OM. L’affiche de l’année pour les marseillais, le match de dimanche pour les parisiens.

Aussi, vendredi, j’ai pas mal hésité entre mon boss Benjamin, ma femme Vilma, et mon épicier Hamed pour m’accompagner.

Samedi, finalement, j’ai choisi Hamed. Ça fait tellement longtemps qu’il me gonfle avec « les chèvres » du PSG que je me suis dit qu’il fallait qu’il voit enfin un vrai match du PSG, mon équipe depuis toujours, dans la tribune Francis Borelli, la tribune présidentielle, la tribune de Colony aujourd'hui. Je rêvais d’un vrai match, avec des supporters qui chantent, des défenseurs qui ne lâchent rien, des milieux qui s’infiltrent, et des attaquants qui débordent... J’en rêvais, Paris ne l’a pas fait.

Dimanche soir, à l’annonce des équipes, Hamed qui s’était juré de ne pas revenir au Parc après qu’on lui ait pissé dessus il y a une vingtaine d’années, est surpris d’entendre qu’à chaque nom marseillais donné par le speaker, le public scande « enculé » comme un seul homme.

Au coup d’envoi, Gabriel Heinze, l’Argentin de Paris, est de retour au Parc sous les couleurs de Marseille. Personne ne l’a oublié. Ni les joueurs parisiens, ni les supporters. Au coup d’envoi, il est sous pression. Ça joue sur lui direct. Tout le monde le hue. Il s’en sort comme un chef. Comme un type qui n’a peur de rien. Il touche le ballon au moins 6 fois dont 5 de la tête sans le perdre. Il n’entend personne. Heinze plie le match à la première action.

Les américains disent des argentins que ce sont des italiens qui parlent espagnol, qu’ils se comportent comme des français (aussi mal qu’eux) et qu’ils voudraient être anglais. Heinze, lui, est aujourd’hui marseillais. Et il est sûr de lui le gaucho. Comme Lucho. Et ces gars-là, crois-moi, c’est pas des rastaquères qui ont fait le voyage pour rien à Paris dimanche soir.

Trois buts, trois points.

Sans compter Hamed qui va se moquer encore 20 ans.

Putain 20 ans.

Rémi

 

De : Christian Delprat <c.delprat@jvldir.com>

À : David Genzel <david.genzel@yahoo.fr>

Envoyé le : Lun 1 Mars 2010, 9 h 03 min 11 s

Objet : Insupportable !

 

Cher David.

je ne sais pas si tu étais au Parc hier soir ? moi j’ai fait semblant de lire toute la soirée, et chaque fois que je zappais sur Canal, je voyais un but de plus pour l’OM et un immuable zéro pour le PSG. Vers 22h30, les sms de mes copains marseillais ont afflué. j’ai très mal dormi et, ce matin, ce sont les mails qui prennent le relais. le pire : ils ne chambrent même pas, ils ont de la compassion. c’est quand même bête d’arriver à 55 balais et de se rendre malheureux pour un match de foot. il faut dire que je suis tombé dans le PSG depuis le début. j’ai toujours joué au foot à Choisy-le-Roi et, pendant mes années ESP, j’étais stoppeur en Division d’Honneur. notre entraîneur s’appelait Jacky Bloch, responsable de la ligne sports Daniel Hechter. il nous filait des places pour le Parc et, parfois, nous pouvions croiser des joueurs après le match. quand Mr Bloch a su que je faisais des études de pub, il m’a même fait rencontrer Bernard Brochant. c’était le début d’un club qui nous faisait rêver et qui allait nous donner tellement de plaisir. aujourd’hui j’en ai plein les bottes et je crois que je vais faire la grève du supporter jusqu’à la fin de la saison. ou bien jusqu’à la prochaine victoire ? Alain Cayzac pourrait-il me remonter le moral ?

Christian Delprat

 

De : Alexandre <ar.e@club-internet.fr>

À : David Genzel <david.genzel@gmail.com>

Date : 1 mars 2010 09:38

Objet : Allez la France !

 

Bonjour David,

J’espère que tu vas bien et que tu es en forme !

J’ai fait un petit dessin pour le futur match de l’équipe de France en Amical mercredi soir contre l’Espagne !

J’espère qu’il t’amusera !

à bientôt.

Amicalement,

Alexandre

 

match-espagne-mars2010.jpg

Caroline Loeb était au maquillage à Strasbourg en train de tourner avec Michael Lonsdale, quand je lui annonce qu'elle faisait la page 2 du Figaro samedi.

 

GEDC6571.JPG

 

Alain Chouffan :

- Caroline, je l'adore !

C'est un roseau peint en fer tendre à l'intérieur et ferme à l'extérieur.

Une vraie femme comme on les aime !

 

Elle cette semaine, un dessin de Ulrich Schröder...

 

GEDC6543-copie-1.JPG


De : Alain Murcia <amurcia@iletaitunemarque.fr>

À : David Genzel <david.genzel@gmail.com>

Date : 26 février 2010 11:31

Objet : remise du prix plume d'agence

 

Bonjour David,

La remise du Prix Plume d'agence 2010, le Prix de la Nouvelle réservé aux talents de la com, aura lieu le jeudi 11 mars à partir de 18h30 dans le cadre somptueux du siège de la Société des Gens de Lettres, 38 rue du Faubourg Saint-Jacques.

Alain Murcia

http://www.iletaitunemarque.fr

 

De : Ciné Reflet <cine.reflet@wanadoo.fr>

À : David Genzel <david.genzel@yahoo.fr>

Envoyé le : Sam 27 Février 2010, 23 h 03 min 59 s

Objet : Pauline Carton et Yves Uro Sous les palé tuviers


La librairie Ciné Reflet vous propose de rencontrer

Yves Buro, samedi 6 mars à partir de 17h

pour la publication de son livre


Pauline Carton

Itinéraire d’une actrice éclectique


Editions de l’Harmattan Collection Champs visuels

 

Couverture-Pauline-Carton.jpg

Pauline Carton n’est pas seulement la bonne péremptoire à l’accent parisien et au chignon pointu qui fait un peu partie de notre patrimoine. Elle fut lauréate du Prix Fémina de poésie en 1903 et l’amie fidèle de Guitry dont elle commenta minutieusement les films. C’est aussi une habile caricaturiste et une mémorialiste précieuse des débuts du cinéma et du monde du théâtre dans Les Théâtres de Carton et Histoires de Cinéma. Elle intéressa beaucoup Lugné-Poe mais aussi Marcel L’herbier, Cocteau, Clouzot, Gance, Pabst et surtout Guitry qui l’utilisa dans 24 films. Elle travailla aussi pour Marc Allégret, Autant-Lara, Bernard, Baroncelli, Cavalcanti, Decoin, Delluc, Diamant-Berger, Lindtberg, Rim et Verneuil. Pour Guissart, elle chanta ses célèbres Palétuviers. Elle interpréta aussi des rôles sévères voire cruels et dramatiques. Elle joua, au cinéma, de 1907 à 1970, et ses 220 films témoignent des problèmes sérieux de son époque : la guerre de 1914, l’affairisme de l’époque Stavisky, les bruits de bottes précédant la seconde guerre mondiale, le débarquement, la guerre froide et la fin du colonialisme.

 

Yves Uro est né en 1934. Professeur agrégé d’anglais, il est également docteur en histoire de l’art depuis

2004 et l’auteur d’une thèse intitulée Marcel Proust et ses amis peintres. Titulaire d’un master 2 de cinéma depuis 2006, il est actuellement doctorant à Paris III. Uline Carton


Librairie Ciné Reflet

14, rue Monsieur le Prince 75006 Paris - Métro Odéon - tél. : 01 40 46 02 72 tlj de 13h à 20h

http://www.myspace.com/cinereflet

 

De : Christian Delprat <c.delprat@jvldir.com>

À : David Genzel <david.genzel@yahoo.fr>

Envoyé le : Ven 26 Février 2010, 9 h 03 min 39 s

Objet : La minute indispensable de Ségo

 

Ce matin, un petit mail de la Maldone du Sleeping qui, ne trouvant plus de tribune pour se montrer, a décidé de développer une plate-forme : très participatif, mais pas très convivial. Je cite “ En ce début d’année nous avons lancé une plate-forme solidaire, espace interactif dédié à l’entraide et à la citoyenneté (www.lafraterniteenaction.org)” Et précision économique non dénuée d’arrière-pensée “ Nous pouvons en être fiers car elle a été construite de manière participative par les adhérents de l’association ; le coût total de sa réalisation n'a d'ailleurs été que de 185€.” Imbattable vs impayable !

On continue avec un appel à tutorat : “ Parce que nous pensons que la transmission de savoirs doit être accompagnée d’une transmission d’expériences, l’association lance une vaste opération de parrainages et tutorats. Je lancerai prochainement un appel pour recruter un grand nombre de tuteurs au sein de notre réseau.” Un job sur mesure pour toi, David ! D’autant que “ Toutes ces actions sont menées avec humilité, discrétion et hors de toute tentative de récupération politique.” Si Elle le dit...

Christian Delprat

 

De : Librairie Mazarine <librairie@lamazarine.com>

À : David Genzel <david.genzel@gmail.com>

Date : 26 février 2010 10:52

Objet : Signature Françoise Pétrovitch à la librairie Mazarine/Pierre Durieu

 

newsletter-radio-petro-04--2-bis.jpg

Pour ceux qui trouvent que Fogon n'a pas su adapter ses prix à la crise, une très belle adresse pour les paellas : Café Cantante, 22 rue du Sommerard.


 

GEDC6554.JPG

David & Céline vont dans le même bateau

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
David Genzel - dans Culte

Présentation

davidetceline

davidetceline

Recherche

Liens