Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mai 2009 3 20 /05 /mai /2009 09:13
Message du 19/05/09 à 15h01
De : Pierre de Bonneville <pierre@debonnevilleorlandini.com>
A : David Genzel <davidgenzel@voila.fr>


Ce blog manque de polémique.
Pourtant, loin de moi le désir de créer la polémique au sommet des escaliers du Palais des Festivals, sur l'attitude d'accueil de Bernard Brochand, vis-à-vis de nos meufs respectives. Mais. Mais il est intéressant de constater que spontanément, ce cher Axel balance sa photo à lui, Axel, de lui, Axel, lui sur la photo, Axel, sa photo de lui, Axel, plutôt que la photo de son épouse. Délicatesse de son altesse... Il ne nous sort, le lendemain, la photo de SON épouse qu'en réponse à la photo que je balance de MON épouse.
Les jurés (du festival) apprécieront.

 


De : Axel Brucker <trailersmuseum@orange.fr>
À : David Genzel <david.genzel@gmail.com>
Date : 20 mai 2009 08:35


C'est incroyable, Bonneville est jaloux. Il croyait naïvement que Brochand-Le-Magnifique ne s'intéressait qu'à sa femme... un mari jaloux à ce point, c'est extraordinaire !

D'ailleurs, vous remarquerez, sans polémiquer, que Bonneville ne livre au blog de Genzel qu'une photo où, justement, on ne voit presque pas sa femme. Sa « meuf » comme il dit. Bonneville est d'ailleurs un des seuls noms à particule à utiliser ce parler populaire, « ma meuf », comme quoi, comme dirait le lacanien Genzel, il y a bien « deux Bonneville »... et si vous ajoutez Orlandini, ça fait trois.

Genzel est, lui-même, un nom de code inventé par les publicitaires lacaniens car il était impossible à prononcer correctement par Marcel Bleustein-Blanchet qui l'appelait toujours « sans elle ».

Pour en revenir à Brochand, je vous livre la photo du Magnifique avec le Commissaire de Police de Cannes et le Sous-préfet en haut des marches. A Cannes, même le Commissaire de Police et le Sous-préfet sont des jolies femmes !...


Enervant le Brochand, non ?


A.B.


 

Message du 19/05/09 à 23h49
De : Caroline Loeb <c.loeb@noos.fr>
A : David Genzel <david.genzel@voila.fr>
Objet : INVITATION SAVE THE DATE


Chers David et Céline,

J'espère que vous serez libres ce 8 juin prochain...

Vous découvrirez le travail magnifique de Philippe Gautier et de graphistes merveilleux.

Amitiés,

Caroline

 


Message du 20/05/09 à 00h13
De : Eniko Szilágyi <eszilagy@gmail.com>
A : David Genzel <david.genzel@voila.fr>
Objet : invitation


Mes chers David&Céline,
Je vous invites a mon concert :
L'Eternité Picasso :



Concert-voyage dans l'art, l'histoire et l'amour, dédié à Picasso, Vincent van Gogh, Jeanne Hébuterne, Madame Bovary, Che Guevara, la Shoah, Prévert, Debussy... Textes de Jean Rouaud, René de Ceccatty, Frank Thomas, Robert Desnos, Boris Vian, Anne Quesemand, Laurence Benveniste, Karin Müller. Musiques de Jérôme Rebotier, Lee Maddeford, Isabelle Aboulker, Jean Musy.

Galerie Gimpel & Müller, au cœur de Saint Germain des Prés.
Merci de nous signaler votre présence.

Amicalement,
Eniko Szilagyi

www.myspace.com/enikos


Céline sort du Coupe Papier avec le dvd de Kliniken de Lars Noren à la main.



- Je n'aurais pas pu l'acheter vendredi, car le Coupe Papier est fermé, présent au Salon du théatre de la place Saint-Sulpice...


 

Nous croisons souvent Philippe et Louis Garrel, quartier de l'Odéon, mais c'est Maurice Garrel que nous irons bientot écouter. Maurice Garrel donnera à entendre Zimmer, un monologue d'Olivier Benyaha mis en scène par Vanessa Mikowski au Petit Théâtre des Mathurins chaque dimanche à 20h entre le 31 mai et le 28 juin.

 


Pierre Lemonnier m'a tellement parlé de psychanalyse que j'avais oublié que d'autres publicitaires éminents pouvaient également s'y soumettre.


De : Ellen Willer <ellen.willer@free.fr>
À : David Genzel <david.genzel@yahoo.fr>
Envoyé le : Mardi, 19 Mai 2009, 11h06mn 14s
Objet : Jean Feldman


Puisqu'il en parle... C'est grâce à jean que j'ai appris à coller des gommettes. J'étais dans le couloir de FCA, jeune chef de pub, et jean a soudain fait savoir qu'en l'absence de sa secrétaire, il avait jeté son dévolu sur moi pour la remplacer. Je ne savais pas à quoi je devais cette bizarre distinction, mais la personne dont je dépendais n'a pas fait d'histoire, donc moi non plus. J'ai donc dû apprendre à coller de mystérieuses gommettes sur l'agenda de jean, trois par semaine, à intervalle presque régulier, sans poser de questions car je sentais bien qu'il n'était pas du genre à encourager ma curiosité. Comme, à part coller des gommettes et transmettre les appels à Philippe, j'étais assez inoccupée, j'ai passé les deux ou trois semaines de ce remplacement à me demander ce que jean pouvait bien faire de ces plages de temps qu'il bloquait avec une telle régularité. Je suis assez imaginative et tout y est passé. Quand la secrétaire est revenue, que je lui ai solennellement rendu la clef du placard à gommette, elle m'a révélé à voix basse que la gommette était le code discret de ses rendez vous chez le psy. On aurait simplement écrit son nom, ça aurait été encore plus discret mais je me serais sans doute beaucoup moins amusée. Savoir en plus aujourd'hui qu'au cours de ces séances il était question de je et de nous ajoute une jolie conclusion à cette histoire.
Des baisers, Ellen


De : Josyane Savigneau <savigneau@lemonde.fr>
À : David Genzel <david.genzel@yahoo.fr>
Envoyé le : Mardi, 19 Mai 2009, 9h00mn 17s


Merci
Je ne sais pas qui a écrit « j'en voudrai toujours à Michaël Prazan pour son Pierre Goldman », mais je partage entièrement cet avis, ce livre m'a révulsée.
Bonne journée.
Jo S


Message du 19/05/09 à 16h06
De : Bruno Descamps <bdescamps@cudl-lille.fr>
A : David Genzel <davidgenzel@voila.fr>
Objet : De Lille à Paris


Bonjour,
Je suis tombé par hasard sur votre blog, voici quelques semaines, en me promenant sur le net à la recherche d'actualités sur Yves Simon. Depuis, j'y reviens souvent, guettant des nouvelles d'Yves. Mais pas seulement : lire vos articles me permet également de plonger dans l'atmosphère parisienne que j'aime tant et dont je suis la plupart du temps privé, puisque je vis et travaille à Lille.


Yves, avec lequel je corresponds depuis quelques années, me fait régulièrement le plaisir de lire et de critiquer utilement les manuscrits des romans que j'écris et que je lui envoie. Ses critiques ont porté leurs fruits puisque je viens de publier, pour la première fois, un roman (D'où vient Angéla Küber ?) chez un éditeur Lillois, Ravet-Anceau.



A cette occasion, Yves m'a écrit ces quelques mots, que je vous confie :


« Je suis très heureux pour toi, pour Sabine aussi. Quelle fierté n'est-ce pas de tenir son premier roman imprimé. Je regrette seulement de ne pas être parvenu moi-même à le faire publier. J'ai hélas connu trop tard un jeune éditeur, Stéphane Million, qui va publier à la rentrée le premier roman d'un copain de chez Barclay. J'ai hâte de relire ce qui m'avait tant plu sur manuscrit, la belle Angéla dont la photo que tu donnes ressemble à ce que j'imaginais. Je crois que tu aurais pu aussi bien mettre une photo de Sabine... Je suis allé sur ton site et j'ai été touché par ce que tu as écrit sur moi, notre relation, notre intimité littéraire... A très vite. Yves »


Je me permets de vous communiquer l'adresse de mon site, qui en fait est un blog :
http://www.bruno-descamps.blogspot.com/


Peut-être aurez-vous envie d'y faire un petit détour, histoire de rencontrer la belle Angéla, que j'ai inventée, et de vous glisser quelques minutes dans une ambiance différente, celle de Lille.
Amicalement,
Bruno Descamps


De : Edith Lecoq <Edith.Lecoq@paris.fr>
À : David Genzel <david.genzel@yahoo.fr>
Envoyé le : Mardi, 19 Mai 2009, 12h19mn 20s


Bonjour David,
Merci à Louis Monier pour cette belle photo...Car c'est rare quand je ne me trouve pas de trop sur une photo... Alain Zimeray a également réussi à en faire quelques unes qui me plaisent. Mais jamais je n'aurais le « courage »... d'être devant l'objectif d'Olivier Roller...D'ailleurs, dans votre blog, ne figure qu'un seul de ces portraits de femme...

Bonne journée !

Edith Lecoq

NB : Bonne traduction d'« un Livre, Un Café » ... « Un Café, Un écrivain ».


Message du 20/05/09 à 09h06
De : Revue Controverses <controverses@dialexis.org>
A : David Genzel <david.genzel@voila.fr>
Objet : Blog de Shmuel Trigano - La nouvelle politique du Vatican


Shmuel Trigano a publié le 17 mai 2009 dernier une analyse où il s'interroge sur la nouvelle politique du Vatican, en cours de changement radical, suite au voyage que vient d'achever le pape Benoît XVI au Proche-Orient.
On pourra lire cette étude à l'adresse :
http://www.controverses.fr/blog/blog_trigano.htm#h
Bonne lecture,
L'équipe de la revue CONTROVERSES


Message du 17/05/09 à 10h39
De : Antonio Veronese <antonioveronese@hotmail.com>
A : David Genzel <david.genzel@voila.fr>
Objet : Dans le métro


Cher David,
un film a indiquer, une extraordinaire leçon de vie
je vous embrasse tout les deux.
http://www.youtube.com/watch?v=jedd2FiZTqM

 


Tout communique ! Rien n'est inoncent ! J'étais en tee-shirt CHA hier rue de l'Odéon.



Je passe devant la terrasse du Horse's Tavern, une femme sursaute en me regardant et désigne mon tee-shirt à Régis Debray qui déjeunait avec elle.

 


Dans un ancien numéro de Magazine (numéro 47), Céline Mallet écrit un texte poignant sur Elisabeth Billingham, la mère du photographe Richard Billingham.


" (...) La voilà qui pose maintenant pour son fils : robe à fleurs multicolores, teint rougeaud, fard nacré sur les paupières, moustache. Elisabeth est un peu midinette, un peu sauvage : elle est sensible à la beauté des fleurs, mais ses dents sont tachées ; elle porte des robes, mais elle arbore d'énormes tatouages ; elle apprécie la délicatesse du crochet et elle est obèse. Puis Ray, le mari, est alcoolique chronique : pas facile à dompter l'ambiance (...) "

 

(c) Photos Richard Billingham

 

 

 

 

 

 




David & Céline vont dans le même bateau


 

 

Partager cet article

Repost 0
David Genzel - dans Culte

Présentation

davidetceline

davidetceline

Recherche

Liens