Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mai 2009 3 06 /05 /mai /2009 08:53

 

Elles étaient toutes là, hier soir, au vernissage Divas Italia du Bon Marché : Charlotte Rampling, Chiara Mastroianni, Marianne Denicourt, Julie Gayet... Mais, il y avait l'immense Claudia Cardinale. Elle avait dîné la veille avec Alain Chouffan à la soirée communautaire organisée par Eric Besson. Ils sont heureux de se retrouver ce mardi soir au Bon Marché.


 

 

Il y avait aussi mes divas de la pub : Gérard Gros, Pierre Callegari, Hervé Chadenat, et... Elisabeth Descombes, la fidèle d'entre les fidèles de Claude Perdriel et l'épouse de mon vieil ami Claude Limare, en train de restaurer son moulin.


 

 

Avec Patrick Godeau, nous avons discuté de tous les films qui prennent comme héros récurrents des avocats.



Bien sûr, nous ne sommes pas allés dîner chez Germain, rue de Buci.

 

 

 

De : Pascal Manry <manry@manry.org>
À : David Genzel <david.genzel@yahoo.fr>
Envoyé le : Mercredi, 6 Mai 2009, 0h07mn 23s
Objet : LOW COSTES

 

 

 

On va dans un restaurant. Ca s'appelle Germain. Déjà, il manque le Saint. Ca aurait du nous alerter. On nous met dans un coin au fond. Là, il manque le tact. On regarde les clients autour. Il manque le chic. Pour finir on commande un moelleux au chocolat. Il manque la crème anglaise. On se dit que c'est la crise et qu'on vient de d'expérimenter le LOW COSTES. Ca coute le prix d'un aller retour sur Easy Jet. Et pourtant, même si ça ressemble à un vol, on n'a pas fait un kilomètre.

 

 

J'avais transmis à Josyane Savigneau le lien vidéo de l'affrontement Francis Lalanne vs Eric Naulleau.

 

De : Josyane Savigneau <savigneau@lemonde.fr>
À : David Genzel <david.genzel@yahoo.fr>
Envoyé le : Mardi, 5 Mai 2009, 17h56mn 02s

 

J'étais à New York et je ne regarde jamais « la chose », mais vous pouvez le remercier pour moi.
Amitiés.
Jo

 

Franck Riester est en majesté dans Le Monde.

 

Les gens de la pub n'existent pas. Le groupe WPP va supprimer plus de 7000 postes cette année. A peine quelques lignes dans la presse. Loin de toutes les énumérations qui circulent en boucles quotidiennes sur France Info...

 

Message du 05/05/09 à 16h38
De : Michel Hebert <michel.hebert@jumpfrance.com>
A : David Genzel <davidgenzel@voila.fr>

 

Au delà des suppressions de postes, la question est : « la gente journalistique, autre que professionnelle, respecte t elle ce métier ? »
Il y a toujours eu conflit « sourd » entre notre métier et « la rédaction » existe. Les journalistes sont souvent moins payés (à tort surement) que les hommes de communication qui trimballent derrière eux les excès du métier d'il y a quelques années. Donc une incompréhension sur les salaires des uns contre les autres. Deux métiers qui font de la communication, deux métiers payés très très très différemment. Et on n'efface pas tout ça en quelques mois...Une forme de jalousie est née avec le temps... et au fond ce qui arrive maintenant « c'est bien fait pour eux avec leurs armées mexicaines, leurs embourgeoisements... leurs salaires... » Voilà une explication.

 

Message du 05/05/09 à 17h13
De : Jean Feldman <Jean.Feldman@orange.fr>
A : David Genzel <davidgenzel@voila.fr>

 

David,
La pub est un sport de riches (vrai ou faux).
Pourquoi s'inquiéter pour des mecs qui passent leur vie à se marrer au soleil avec des filles superbes ! Et puis on peut s en passer...
Nous, nous savons que c'est aussi un métier et un chômeur de la pub est un chômeur !
A bientôt
Jean

 

Message du 05/05/09 à 16h49
De : Edouard Moradpour <e.moradpour@eurorscgmoradpour.ru>
A : David Genzel <davidgenzel@voila.fr>

 

Je me demande même si nous « existons » vraiment ou si nous ne sommes pas tout simplement une « illusion » ?
Edouard

 

Message du 05/05/09 à 18h23
De : Pierre de Bonneville <pierre@debonnevilleorlandini.com>
A : David Genzel <davidgenzel@voila.fr>

 

Payer pour mettre nos clients à la UNE, nous nous devons de rester modestes, discrets, et... de moins en moins nombreux.


Message du 05/05/09 à 16h47
De : Thierry Consigny <thierry@agence-saltimbanque.com>
A : David Genzel <davidgenzel@voila.fr>

 

7000, cela inclut-il des Ouvriers de l'enfer ?

 

De : Gross Remi <remigross@yahoo.fr>
À : David Genzel <david.genzel@gmail.com>
Date : 5 mai 2009 10:23
Objet : Du Flore à Molitor en passant par le Club


Cher David,

 

Ce petit mail pour te dire combien ce déjeuner au Flore m'a conforté dans l'idée que la vie est faite de rencontres qui marquent plus que d'autres. Après la nôtre, il y a 20 ans à l'Ecole Supérieure de Publicité, et autant d'années de séparation non souhaitée, j'ai bien fait de me dire qu'à ce moment précis de ma vie, ce serait pas mal de te retrouver. Toi qui avait annoncé devant toute la promo 88/89, un peu à la surprise générale à la vérité, que le seul qui tiendrait la route dans la « com », c'était moi. Moi qui avait passé plus de temps à jouer au poker, à tomber amoureux, et à apprendre mon métier de rédacteur en agence, qu'au sous-sol de l'école à écouter des intervenants divers et variés dans une salle de classe confinée. Inutile de te répéter que la vision que tu as portée sur moi à l'époque de mes vingt-deux ans à fait son petit effet en me donnant une bonne dose de confiance pour la suite. Si notre première rencontre fut marquante, celle d'aujourd'hui aura été plus marrante...

 

Si j'ai demandé à te revoir, c'était pour parler de la vie la mort en général et te raconter ce que j'étais devenu en particulier - un directeur de création un peu (re)connu dans son milieu, celui des marketing services, un milieu qui souffre d'un complexe d'infériorité vis-à-vis de la pub mais qui vient de se voir inviter pour la première fois au Club des DA, le club très fermé des meilleurs créatifs français (dont j'ai la chance de faire partie aujourd'hui ce qui fait plaisir). Aussi, lorsque tu m'as parlé de ton ancien élève Jean-Luc Bravi, pour le nommer, accessoirement mon patron chez DDB, je me suis senti un peu obligé de rabattre mon caquet sur le sujet du succès personnel.
 
A dire vrai, j'ai préféré enchaîner sur deux projets qui me tiennent à cœur et qui ont manifestement attiré ton attention puisque tu m'as demandé quasiment dans l'instant de t'envoyer un mail pour les raconter au milieu autorisé, c'est-à-dire au public avisé de ton blog. Un blog sans pub, faut quand même remarquer.
 
Ce que je peux te confirmer par mail interposté et en public, c'est que j'ai bien appris à nager à la piscine Molitor et que nous souhaitons avec le Pool Molitor - une association de professionnels del'événementiel - faire revivre ce lieu mythique avec une programmation magnifique pour les deux ans qui viennent. Les deux ans avant le lancement des travaux d'un hôtel magique.

En tout état de cause, le lieu est chargé. D'histoire mais aussi de taggs, c'est tellement laid que c'est beau. C'est unique. Et en toute logique, la piscine est classée aux monuments historiques.

Pas d'histoire, c'est l'occasion de faire de nouvelles rencontres...
 
Sinon sur le deuxième sujet, je te laisse le soin de me dire ce que tu penses de ce projet d'écriture qui, comme une coïncidence, porte sur l'été 88 à New York, une période qui m'a construit, l'été où nous nous sommes connus...
 
Revoyons-nous à la piscine pour parler de Boris Vian qui est venu à Molitor le jour de sa mort. A l'occasion du cinquantième anniversaire de sa disparition, les éditions Dupuis lancent une BD qui s'appelle MOLITOR.


Y a sûrement un truc à faire...

Bien à toi,
A bientôt,

Rémi

 

De : Daniel Vignat <danielvignat@wanadoo.fr>
À : David Genzel <david.genzel@yahoo.fr>
Envoyé le : Mardi, 5 Mai 2009, 11h42mn 20s

Objet : Nicky Vreeland

 

Une grande expo-vente à voir, chéquier à la main à la Fondation Cartier-Bresson. Nicolas Vreeland, petit fils de la grande Diana Vreeland, impératrice de la mode (et photographe du Dalai Lama) dont j'ai eu le plaisir de faire entrer une photo, prise à château Lafite, dans la collection des cartes de vœux d'Eric de Rothschild. Ce sera visible sur le site lafite.com en juin. Et on en sera à 34 ans de collection, quand même !

 

        Namaste

            Daniel V.

De : Edith Lecoq <Edith.Lecoq@paris.fr>
À : David Genzel <david.genzel@yahoo.fr>
Envoyé le : Lundi, 4 Mai 2009, 15h17mn 14s
Objet : Un Livre, Un Café : dédicaces d'auteurs à la terrasse des Cafés le long du boulevard Saint-Germain

 

Bonjour David,

Voici tout ce qu'il faut savoir sur « Un Livre, Un Café », l'événement de mai 2009 à ne pas manquer le dimanche 17 mai de 16 h 30 à 18 h 30 !

Cordiales salutations.

Edith Lecoq

 

 

 

Et notre envoyé spécial à Buenos Aires, Jean-Jacques Moscovitz.

 

 

Message du 05/05/09 à 13h15
De : Jean-Jacques Moscovitz <jjmoscovitz@free.fr>
A : David Genzel <david.genzel@voila.fr>

 

MERCI ET AU 17 A LA PAGODE.
JE PARS A BUENOS AIRES PARLER SUR LE CORPS AVEC DES PSY PAR CENTAINES.
A PLUS.
JJ

Du 14 mai au 5 juillet, à l'Institut Néerlandais, 121 rue de Lille, première grande exposition monographique consacrée à Erwin Olaf en France, elle réunit les photographies de ses nouvelles séries Rain, Hope, Grief et Fall...

 

 

 

 

 

 

 

David & Céline vont dans le même bateau

 


Partager cet article

Repost 0
David Genzel - dans Culte

Présentation

davidetceline

davidetceline

Recherche

Liens