Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mai 2009 2 05 /05 /mai /2009 08:58

 

Quand Hannelore Cayre avait publié son Commis d'office chez Métailié, j'avais été révulsé par ses allusions à un avocat aux cheveux gominés. Son héros, son "baveux", s'appelait alors Christophe Leibowitz-Berthier. Hannelore Cayre porte son polar à l'écran. Sous prétexte que la production tenait dans ses filets une star, Roschdy Zem, le "baveux" dans le film se nomme désormais Antoine Lahoud. Roschdy Zem a pris du grade : du bodyguard de l'avocat de Luchini dans La fille de Monaco, il prend aujourd'hui le statut d'avocat. Ce Lahoud, qui n'a rien à voir avec l'affaire EADS, a quand même une drôle de connotation : surfer sur L'avocat à abattre de Karim Achoui ! Et Karim m'apprend, dînant avec lui hier soir chez Yves Camdeborde, que Benoît Magimel va également jouer le rôle d'un avocat et qu'il s'est initié à cette fonction en assistant au procès Ferrara.


 

 

De : Thierry Arditti <th.arditti@gmail.com>
À : David Genzel <david.genzel@yahoo.fr>
Envoyé le : Lundi, 4 Mai 2009, 22h45mn 15s


Bonsoir David,

Transmets cette anecdote à Gérard G pour les dîners (E.V).

A bientôt.

Th

 

Feu Claude Berri, a produit Tess de Roman Polanski (1979). Contre l'avis de Berri, Polanski livre un montage final très long, de 3h06. Il demande plusieurs semaines de délai pour raccourcir le film, mais le planning de Berri ne lui permet pas d'accorder à Polanski le sursis qu'il demande. Les ultimes discussions n'aboutissent à rien, et le film sort en l'état. Le public est partagé, et le film finira par perdre de l'argent, la faute à un budget assez pharaonique pour l'époque (25 000 000$) et à une durée sans doute un peu trop longue. De visite chez Polanski, Berri tombe sur la concierge de l'immeuble. Il lui demande alors si elle a vu Tess.

- Oui, lui répond-elle.
- Et alors, ça vous a plu ? enchaîne Berri.
- Oui, oui, c'était très bien... mais peut-être un peu trop long.
- Vous en avez parlé à Mr Polanski ?
- Non, je n'ai pas osé...
- Essayez de lui en parler la prochaine fois, il vous écoutera peut-être.

Au final, la concierge a touché un mot à Polanski, qui a fini par raccourcir son film de 20mn, plusieurs semaines après sa sortie en salles.

La conclusion de Berri :
- Parler aux concierges, c'est aussi ça le métier de producteur...

 

En avant-première de la fastueuse exposition Divas Italia, vernissage ce soir au Bon Marché, Céline nous livre un pan de cet âge d'or.

 

 

Dans son Poing de vue des Inrocks, Serge Kaganski nous livre son analyse : "Grippe porcine et antisémisme : deux formes de virus".

 

Message du 04/05/09 à 17h50
De : Sylvestre Rossi <sylvestre.rossi@wanadoo.fr>
A : David Genzel <davidgenzel@voila.fr>
Objet : Figatelli au Caire

 

Cher David,

Notre chère Raphaëlle Bacqué a été dépêchée par son journal pour écrire un article sur les éleveurs de porcs du Caire que l'on veut affamer. Le gouvernement égyptien saute sur le prétexte du spectre de la grippe porcine pour faire plaisir aux frères musulmans, des gars très progressistes et très tolérants. Penser que de manger des œufs au bacon puisse être impur est d'une sottise incommensurable. Jésus Christ qui était juif et rabbin a pourtant réglé cette question absconse il y a plus de deux milles ans déjà, en envoyant valdinguer la cacherout par ces mots « je mange et je bois ce qu'il me plait ! ». Le jour où il y aura une grippe du mouton (tôt ou tard ça arrivera aussi, après la vache et les poulets) on verra s'ils seront aussi empressés de passer à l'action.

Bien amicalement

Sylvestre

Message du 04/05/09 à 19h24
De : Raphaëlle Bacqué <bacque@lemonde.fr>
A : David Genzel <david.genzel@voila.fr>


Pour ma part, après avoir passé trois jours dans les élevages de porcs des bidonvilles du Caire et les abattoirs de la ville, je crois que je ne mangerai plus jamais de cochon...

Je vous embrasse tous les deux.

Raphaëlle

 

Message du 04/05/09 à 18h17
De : Jean-Jacques Moscovitz <leregardquibat@tele2.fr>
A : David Genzel <david.genzel@voila.fr>

 

DIMANCHE 17 MAI

Einsatzgruppen, Les commandos de la mort

de film de Michaël Prazan (France 2009)
 

LE REGARD QUI BAT... Le cinéaste et son œuvre

CINEMA LA PAGODE

57 bis, rue de Babylone 75007 PARIS

 

 

PROJECTION SUIVIE D'UN DEBAT EN PRESENCE DE MICHAËL PRAZAN
DEBAT ANIME PAR :
M. LANDAU, A-M. HOUDEBINE, J-J. MOSCOVITZ, F. SIKSOU, N. FARÈS...

 

LE SYNOPSIS
Juin 1941. Les armées allemandes envahissent l'URSS. A leur suite, les Einsatzgruppen, quatre groupes de 3000 hommes chargés des basses besognes s'emploient à exterminer les Juifs et les opposants au Reich. En quelques mois, la besogne génocidaire est accomplie ; les pays d'Europe de l'est sont déclarés « Judenfrei » - libres de Juifs. Qui étaient les hommes qui organisèrent et pratiquèrent l'assassinat de masse des Juifs, des tziganes et des prisonniers soviétiques ? D'où venaient-ils? Quelles étaient leurs motivations ? Quel fut leur destin après la destruction des juifs d'Europe et la débâcle allemande ? À travers des témoignages recueillis dans les pays Baltes, en Ukraine, en Allemagne, mais aussi en Israël et aux Etats-Unis, les témoins du crime, les rares survivants et leurs bourreaux, révèlent la terrible et méconnue réalité de l'extermination par fusillades. Les archives inédites, les lieux du crime, les témoignages et les plus grands spécialistes internationaux, décrivent l'enfer qui, durant quatre ans, a établi son règne au centre de l'Europe.

 

AVANT PROPOS AU DEBAT
« Voir/entendre des vivants, témoins, que le réalisateur a vus/entendus, qui deviennent comme de vrais amis séparés d'autres gens, eux, des criminels du genre humain. L'image ici participe à extraire du monde des bourreaux chacun, un par un des morts assassinés, à rendre définitivement inacceptable dans notre statut de spectateur tout couplage nazi/juif, condition minimale pour à son tour témoigner pour la vie contre le meurtre »

 

Silvio Berlusconi à son tour, divorce.


 

Message du 04/05/09 à 20h06
De : Xavier Casile <goodheidiproduction@bluewin.ch>
A : David Genzel <davidgenzel@voila.fr>
Objet : Langues de pub les ventes

 

 

CHERS DAVID & CELINE,
870 LIVRES LANGUES DE PUB VENDUS EN 4 SEMAINES RIEN QU'EN SUISSE ROMANDE. J'Y VOIS 3 EXPLICATIONS :
1. LES SUISSES AIMENT LA PUB.
2. LES SUISSES AIMENT LA VULGARITE.
3. LES SUISSES AIMENT RIRE.

J'EN VOIS UNE 4EME :
LES SUISSES AIMENT RIRE DE LA VULGARITE DE LA PUB.
SWISS KISS
XAVIER

 

Message du 04/05/09 à 14h53
De : Edouard Moradpour <e.moradpour@eurorscgmoradpour.ru>
A : David Genzel <davidgenzel@voila.fr>
Objet : LCI / Geo-Eco / 2 & 3 Mai 09 / Peugeot en Russie

 

Mon Cher David
Ceci peut t'intéresser.
Avec amitié.
Edouard

http://tf1.lci.fr/infos/economie/entreprises/0,,4401949,00-l-auto-bleu-blanc-rouge-tient-la-route-en-russie-.html

 

Hier, déjeuner au Flore, avec mon ancien étudiant, Rémi Gross, aujourd'hui directeur de la création de Piment-DDB, qui vient d'obtenir une récompense pour Sony, à la soirée des AD. Rémi me parle d'un sublime projet qu'il est en train de mettre en oeuvre pour la mythique piscine Molitor.


Message du 05/05/09 à 04h11
De : Patrick Jelin <jelinblog@jelin.net>
A : David Genzel <david.genzel@voila.fr>
Objet : Jelin blog - short trake

 

Juste Une Photo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Short-trake

Les peintres, les photographes ont un talent pour matérialiser les figures improbables qui hantent l'imaginaire, ils cherchent les images en paraphrasant la réalité. C'est une inépuisable source un prétexte pour donner du corps aux rêves les plus fantasques. Le patinage de vitesse découvre une beauté plastique qui tient dans une combinaison de la couleur blanche laiteuse de la glace, de l'expression corporelle du patineur et de l'ambiance sonore. Les patineurs tournent dans un étrange ballet qui conduit le spectateur aux limites de l'imaginaire. Avec le short trake, Les sportifs de la glace, deviennent des ovnis, mi fusées, mi humains, mi oiseaux, ils planent dans un monde qui rejoint celui du fantastique. Ce sport me fait rêver, je le lis comme une image symbolique de notre époque, une glisse aux limites de l'impossible c'est une recherche entre le vertige et l'équilibre.
Patinoire Barot de Reims - Avril 2009
http://www.rpv.short-track.fr/
Remerciements à Catherine et Ghislain Gass pour leur aide et leur accueil.

 

Avec les Verts, Vincent Tong Cuong connaît aujourd'hui l'angoisse du gardien de but au moment du pénalty.

 

De : Eric Tong Cuong <etc@lachose.fr>
À : David Genzel <david.genzel@gmail.com>
Date : 4 mai 2009 19:46

 

C'est dur pour les verts surtout qu'hier encore on leur vole la victoire sur une erreur d'arbitrage. Depuis le début de l'année ça doit faire plus d'une dizaine de points partis sur « l'erreur humaine » pour St Etienne. Mais bon, tout reste jouable, il y a quatre équipes en 3 points. Ça va se bagarrer encore plus qu'en haut du classement.
Allez les Verts !

 

Et notre cultissime Pierre Le Tan expose ses portraits à l'Institut français de Munich, en collaboration avec la Galerie Bartsch & Chariau, du 24 avril au 5 Juin.

 

Et l'Odéon dévoile son programme 2009-2010 !

 





David & Céline vont dans le même bateau
 

Partager cet article

Repost 0
David Genzel - dans Culte

Présentation

davidetceline

davidetceline

Recherche

Liens