Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mars 2009 5 13 /03 /mars /2009 08:57
(c) Photos Olivier Roller
Message du 12/03/09 à 11h05
De : Olivier Roller <olivier.roller@free.fr>
A : David Genzel <david.genzel@voila.fr>, Eric Tong Cuong <etc@lachose.fr>
Objet : la photo d'Eric Tuong Cuong pour l'expo « le pouvoir-les publicitaires »


Cher Eric,
Voici la photo de toi/moi/nous.
Bien évidemment, une photo ce n'est jamais la réalité...
et pourtant toujours un peu.
Je t'ai emmené dans mes angoisses, tu as bien voulu m'accompagner.
Tu es l'un des premiers Empereurs romains, un cousin éloigné de Germanicus.
Merci à toi,
Olivier


Message du 12/03/09 à 15h36

De : Olivier Roller <oroller@fedephoto.com>
A : David Genzel <david.genzel@voila.fr>
Objet : entretien avec la radio suisse romande


Bonjour,

Si tu as un moment, diffusé aujourd'hui sur la radio suisse romande, une heure où je parle de choses et d'autres et surtout de photos (le début est douloureux...) :

Il faudra sûrement cliquer dans podcast - l'obsession du portrait.
Bonne journée,
Olivier


Message du 12/03/09 à 13h12
De : Jean Feldman <Jean.Feldman@orange.fr>
A : David Genzel <davidgenzel@voila.fr>


David !

Admirable foto de Moradpour (bonjour Moradpour il faut qu'on se voit un de ces jours !). Bravo Olivier (Roller). En regardant de plus près, on aperçoit dans les lunettes qqes unes des ravissantes assistantes moscovites du sympathique publi-expat !

A bientôt.

Jean


Message du 12/03/09 à 21h49
De : Edouard Moradpour <e.moradpour@eurorscgmoradpour.ru>
A : David Genzel <davidgenzel@voila.fr>


Mon Cher David

En effet cette photo d'Olivier a un impact formidable sur ton Blog, auprès de tout le monde. J'ai plein de compliments ; plein de mails. Quel bonheur ! Je voudrais te remercier à nouveau de m avoir mis en contact avec notre génial Olivier.

A très bientôt.
Avec amitié.
Edouard


Message du 12/03/09 à 20h40
De : Michel Hebert <michel.hebert@jumpfrance.com>
A : David Genzel <davidgenzel@voila.fr>


Il est superbe Eric.
Bon d'accord il a une vraie gueule.


Pierre Bourgeade est mort ce mercredi à 81 ans.

(c) Photo Louis Monier


Message du 12/03/09 à 17h01
De : Yves Simon <yvsimon@gmail.com>
A : David Genzel <davidgenzel@voila.fr>


David,

Pour prolonger le beau billet de Christophe Borhen sur Anne Frank et intitulé le monde selon K, il y a cette phrase de Kafka himself sur cette fameuse lettre « K » mystérieuse et pragoise. « Je trouve les K laids, ils me dégoûtent et pourtant je les écris, ils doivent être très caractéristiques pour moi ». Cela est consigné dans son journal, trois ans avant sa mort, en l'année 1920. D'autre part pour les amateurs de monsieur K. s'ils se rendent à Prague prochainement et souhaitent se recueillir sur la tombe de l'auteur du Procès, il faut prendre le métro au centre-ville, descendre à la station Zelivskeho, et là, dans le nouveau cimetière juif, mettre une kipa, prêtée à l'entrée, et marcher jusqu'à l'emplacement 21-14-33, le lieu définitif où séjourne l'écrivain aux côtés de ses sœurs et de ses parents, juste en face de celle de Max Brod son ami. On peut y déposer des pensées comme je l'ai fait en n'oubliant pas de s'en procurer à l'entrée du cimetière. Le moment est particulièrement émouvant.
Yves Simon

 


La Bibliothèque du Figaro, une collection dirigée par Jean d'Ormesson, sort en kiosque en volume n°1 : Maupassant. Quatre titres, dont Bel ami. Que Rachida Dati et Anne Méaux n'y voient pas une machination !


De : Fabrice Gerschel <fgerschel@philomag.com>
À : David Genzel <david.gennzel@gmail.com>
Envoyé : jeudi 12 mars 2009 11:06


Cher David Genzel,
Votre message me va droit au cœur, et surtout je m'empresse de le copier à notre icono, Cécile Vazeille, et à notre DA, Sophie Villette. On se croirait aux Césars...
Fabrice Gerschel
Editeur


De : Ciné Reflet <cine.reflet@wanadoo.fr>
À : David Genzel <david.genzel@yahoo.fr>
Envoyé le : Jeudi, 12 Mars 2009, 14h31mn 35s
Objet : Rencontre avec Jim Hoberman


La librairie Ciné Reflet vous invite :


Rencontre avec JIM HOBERMAN pour son livre

THE MAGIC HOUR
Une fin de siècle au cinéma
Editions Capricci

mercredi 18 mars à 19h
présentation par
Jim Hoberman et Emmanuel Burdeau

Spécialiste de l'histoire culturelle et politique américaine, Jim Hoberman a fêté en 2008 ses trente ans au sein de l'hebdomadaire new-yorkais The Village Voice. Première traduction française de J. Hoberman, The Magic Hour, Une fin de siècle au cinéma, réunit une quinzaine d'essais recueillis pour la plupart dans le livre du même nom, publié aux Etats-Unis en 2003. Certains de ces essais portent sur des films (La Guerre des Etoiles de G. Lucas, La Liste de Schindler de S. Spielberg, Underground d'E. Kusturica?), d'autres sur des personnalités (A. Schwarzenegger) ou des genres (le western, le film-catastrophe).


Comment le cinéma peut-il dire une époque, un changement d'époque, une fin de siècle ?
L'approche de Jim Hoberman surprendra le lecteur français. Sa méthode, à la fois historique et esthétique, consiste à lire dans les films des révélateurs d'Histoire, et dans l'Histoire elle-même un film, un numéro du grand spectacle américain. Désenchantée et rageuse, érudite et populaire, l'écriture unique du critique fait de chaque texte une exploration des soubresauts d'un pays et de The Magic Hour, selon D. Cronenberg, « un page-turner plein de suspense ».


Entrée libre - Librairie Ciné Reflet
14, rue Monsieur le Prince 75006 Paris
Métro Odéon tél. : 01 40 46 02 72 tlj de 13h à 20h
cine.reflet@wanadoo.fr - www.myspace.com/cinereflet



Le "divin chauve" de Stratégies va préfacer Mark Tungate !


De : Mark Tungate <tungateinparis@hotmail.com>
À : David Genzel <david.genzel@gmail.com>
Date : 12 mars 2009 10:32


My pleasure !

By the way, Adland will finally by published in French this autumn (by Editions Dunod). I'm not sure of the title in French yet but I'll let you know more details when I have them.

Cheers

Mark

www.tungateinparis.com 


Message du 12/03/09 à 23h47
De : Monique Thierry <monique.thierry@club-internet.fr>
A : David Genzel <davidgenzel@voila.fr>


David,
Ce soir : huitièmes de finales aller de la Coupe de l'UEFA. Je te soupçonne au Parc des Princes, ceint de l'écharpe aux couleurs du PSG. Bilan de la soirée : PSG Braga 0-0 ; OM-Ajax 2-1 (Marseille lave plus blanc, La grande lessive, que nous fera la presse originale demain ?) et les petits hommes verts menés 1-0 à Brême. A propos de petits hommes verts : Jean-Loup Dabadie élu au fauteuil de Pierre Moinot, occupé de 1960 à 1981 par René Clair. Il fait très beau à l'Académie et les oiseaux chantent. Pas très nombreux les K assis dans ces fauteuils : Robert Kemp élu en 1956 au fauteuil N° 5 et Joseph Kessel en 1962 au fauteuil N°27. Rien à se mettre sous la dent de ce côté. Si ce n'est que l'autorité de la Grande Dame peut être contestée et concurrencée par des ministères français, par exemple par l'Éducation nationale (avec ses circulaires sur les tolérances en matière de correction de l'orthographe aux examens) ou par le Ministère à la Condition féminine (texte sur la féminisation des noms de métiers...). Nous voilà mal barrés, à la fois pour la pérennité d'une certaine ortografe de la langue que nous chérissons, mais également pour le métier d'entraîneur.... Bon, il y a bien ce fameux 41ème fauteuil, avec nombre d'écrivains qui n'ont jamais franchi les portes du quai, soit qu'ils n'y aient jamais été candidats, soit que leur candidature ait été rejetée, ou encore qu'ils aient été frappés prématurément par la mort ». Frappé prématurément par la mort, drôle de fin pour un Immortel, non ? Parmi les noms « célèbres » : Descartes, Molière, Pascal, La Rochefoucauld, Rousseau, Diderot, Beaumarchais, Chénier, Balzac, Dumas père, Gautier, Flaubert, Stendhal, Nerval, Maupassant, Baudelaire, Zola, Daudet, Proust, Gide, Giraudoux, Camus... On étoufferait à la lecture de la liste. J'y ajouterais bien la mienne, dont Pierre Desproges, mais on a tous son Panthéon ou son Père Lachaise. Et la vocation de l'Académie étant aussi de s'exercer sur la langue, je propose un dilemme : le 42ème fauteuil.

On peut appeler ça aussi « concurrence loyale » ou « les grands esprits se rencontrent ». Ou « elle était téléphonée » ou « le poids des mots, le choc des photos ». Ou « Télépathie qu'il croyaitprendre ». Et pour finir avec le tour de France, Henri Poincaré a été lu en 1908 au fauteuil N° 24, il devint ingénieur des mines à Vesoul. Vesoul, gagnant bien sûr aller-retour. CAR VOUS REVENEZ ???

Bon week-end, mes amoureux. Bisous.


Ce vendredi après-midi nous partons à Vesoul, qui dit Vesoul dit Jacques Brel. Et le 22 mars, Jacques Brel en vrai avec Eniko !


Hier au Flore, nous déjeunions avec Francis Szpiner. Andie MacDowell est entrée... Nos conversations se sont arrêtées...








David & Céline vont à Vesoul





















Partager cet article

Repost 0
David Genzel - dans Culte

Présentation

davidetceline

davidetceline

Recherche

Liens