Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 septembre 2008 4 04 /09 /septembre /2008 09:40
 
J'avais le choix entre Jean-Jacques Goldman et Jacques Lacan. Le nom du père.
Journaliste au Monde, Raphaëlle Bacqué raconte la scène dès son retour à la rédaction, sur le site Internet du quotidien

(c) Photo Oliver Roller, Raphaëlle Bacqué dans un taxi à Milan, juin 2008

Elle écrit  :

« Je veux rester prudente, a déclaré la ministre de la Justice, car ce n’est pas encore consolidé. Je suis encore dans une zone à risques. »

Elle n’a pas voulu confirmer le nom du père, expliquant  :

« J’ai une vie privée compliquée et c’est la limite que je me pose vis-à-vis de la presse ;
je ne dirai rien là-dessus. »

Fureur de la ministre. Son tout nouveau chargé de communication, Pierre-Yves Bournazel, a l’occasion de prendre la mesure de l’agitation qui règne place Vendôme. Contacté par Rue89, il nous explique les raisons de cette colère ministérielle  :

« Elle [Raphaëlle Bacqué, ndlr] ne respecte pas les principes élémentaires d’une conversation. La ministre n’a jamais parlé d’un quelconque état personnel. Un exemple  : elle n’a jamais dit ‘j’ai une vie privée compliquée’ mais ‘la vie est compliquée’. »

Déjà, les non-dupes errent.
José Maria-Aznar dément vigoureusement être le père du futur enfant sur le site de El Pais.

 

Alors Céline me la joue Jean-Jacques Goldman.

 
Elle a fait un bébé toute seule
Elle a fait un bébé toute seule
[...]
Elle défait son grand lit toute seule
Elle vit comme dans tous ces magazines
Où le fric et les hommes sont faciles
Elle défait son grand lit toute seule
Et elle court toute la journée
Elle court de décembre en été
Le garage, la gym et le blues alone
Et les copines qui pleurent des heures au téléphone
Elle assume, sume, sume sa nouvelle féminité...
Don LaFontaine vient de décéder à l'âge de 68 ans. Il a présidé le Festival international de bande-annonce en 2000. Mes étudiants de l'Ecole Supérieure de Publicité emplissaient le Mac Mahon, jurés du public des meilleures bandes-annonces.
 

De : BRUCKER Axel <trailersmuseum@wanadoo.fr>
À : GENZEL David <david.genzel@yahoo.fr>
Envoyé le : Mercredi, 3 Septembre 2008, 11h03mn 30s

Objet : Don LaFontaine

It was a time of heroes...

Il entre dans la légende...
Don LaFontaine est mort à Los Angeles. Il était la voix de légende de milliers de bandes-annonces américaines, la plus célèbre voix de Hollywood (la plus chère aussi).
C'était un ami et il était venu présider mon Festival de la Bande-Annonce à Cannes à l'occasion d'un hommage que je lui avais préparé au Palais des Festivals.
Il prononçait, comme personne « coming soon » et le public lui faisait confiance.
Il m'avait confié que sa plus belle invention était le terme « in a world of... » sorte de « il était une fois » cinéphilique.
Le monde de la pub et du cinéma est en deuil, les bandes-annonces américaines ne seront plus comme avant, sans « The voice-over », comme on dit dans le métier.
La mort est arrivée trop vite... à force de dire « coming soon »...

AB

Axel Brücker
TRAILERS MUSEUM


Yves Simon évoque notre triangle d'or...

Message du 03/09/08 à 17h55
De : SIMON Yves <yvesimon@club-internet.fr>
A : GENZEL David <davidgenzel@voila.fr>

(c) Photo Nicolas Comment

David,

La photo d'Elie Wiesel (beau, charmeur, souriant : vivant quoi !) par Louis
Monier parue sur ton blog a une toute autre allure que celle parue lundi
dans Libération pour illustrer le portrait de dernière page et que l'on doit
à Patrick Zwirc qui a le don d'enlaidir, de vieillir,  de fracasser chacun
de ses sujets. (Je l'ai employé en 1999 pour mon avant dernier CD : j'avais
l'air d'un fou sortant de l'asile). Dans Libé, le pauvre Elie ressemble à un
vieillard à l’article de la mort qui, à peine remis d'une longue maladie,
serait mis en bière dans l'heure qui suit. Sa femme Marion a dû faire
quelques cauchemars la nuit d'après... Morale : vous les prochains
portraiturés de Libé exigez du service photo de ne pas être « accidenté »
par Zwirc !

(c) Photo Louis Monier

Petites nouvelles légères et pétillantes (comme des bulles de champagne) du
Triangle d'or (La Hune, Le Kiosque, le Flore).

- Depuis qu'il est le « héros » récurrent de ton blog, on ne voit plus Mosco
(la grosse tête aux yeux Doubs, comme titre Le Canard) au Flore.

- J'ai pris un café mardi après-midi avec la belle Lika Minamoto (qui était
en une du Monde ce jour-là), l'héroïne, avec Benoît Magimel, de Inju, la
bête dans l'ombre
, le dernier film de Barbet Schroeder. Bonne critique de
mon ami Jean-Luc Douin dans Le Monde, critique mitigée dans le Libé de
mercredi. La belle m'a appris qu'elle était née à Tokyo, dans le quartier
Shinjuku, quartier que j'aime arpenter pour me retrouver la nuit dans
Golden Gaï, une ancienne enclave de prostitution, au bar La Jetée que la
tenancière Tomoyo a baptisé ainsi en hommage à la Nouvelle Vague française
et à Chris Marker en particulier. Quelques cinéastes du monde, de passage à
Tokyo, aiment à se retrouver là pour discuter, boire du saké, du Suntori (le
whisky japonais). A douze personnes, le minuscule bar est bondé. J’y ai
passé quelques jolies nuits en compagnie de Chris Marker himself, de Wim
Wenders, de Francis Ford Coppola, tous deux amis de Chris, leur « maître » en
cinéma.

- Le beau sourire de Nathalie Rykiel est venu poser, mercredi vers 13h10, ses
lèvres sur ma joue droite qui en fut enchantée...

Autoportrait

- Julie Andrieux m'a donné son adresse mail afin que je lui fasse suivre la
photo qu'un de ses fans strasbourgeois avait prise de nous fin Juillet, en
terrasse, et qu'il m'avait envoyée dans le courant de l'été.

- Guy, théâtrophile et serveur était de repos.

- Alors que je buvais un café-pot au lait, j'ai offert un verre de Chablis à
Momo (Mohammed Nemiche) venu là préparer une sorte de Davos français qui se
déroulera à Courchevel et consacré, lui, non pas au libéralisme effréné,
mais au développement durable.

- Ali le Pakistanais qui vend chaque jour le Monde à la criée est
brusquement arrivé, annonçant à la cantonade: « Ça y est, ça y est, Arthur
est le père de l'enfant de Rachida ! »

Ainsi va le Triangle d'or...

Amitiés.
Yves


Jean Mardikian, un de mes pères putatifs, un des créateurs du Festival de la BD d'Angoulême, est fier de la réussite de son fils Patrick, à la fois à l'origine des Gastronomades et aujourd'hui du Festival du film francophone.


Message du 03/09/08 à 21h18
De : MARDIKIAN Jean <jean@verrazano.net>
A : davidgenzel@voila.fr
Objet : Film francophone...

 
Le premier festival " Film francophone d'Angoulême" fut un succès énorme.
Tu peux être fier de ton élève.
Grâce à un  trio formé par Marie France Brière, Dominique Besnéhard, Patrick Mardikian,
Angoulême s'est doté d'un nouvel événement.
L'an prochain ne rate pas la deuxième édition.
Je crois qu'à la France manquait ce concept.
Amitiés à toi et à bientôt.
Jean

Céline en profite :
- Jean est un grand défenseur de la cause arménienne, comme mon ami Alexis Gurdikyan, dont le dernier ouvrage sort lundi prochain.

http://40montagnes.monsite.orange.fr/

http://editions.sigest.net/page000100e1.html#I00021aa6


Dans Stratégies de ce jour, Longchamp invite la "Brindille" au Flore.


Déjà étudiant, Michel Davin de Champclos était un anticipateur né. Il continue. Sa Vaudoo Galerie a exposé dès ce 9 avril Serge Korniloff et Tbilissi.

 
(c) Photo Serge Korniloff

De : DAVIN Michel <m.davin@vaudoo.net>
A : GENZEL David <david.genzel@yahoo.fr>
Envoyé : mercredi 3 septembre 2008 15:58

Chers tourtereaux,
Chose demandée, chose…
Il aurait pu s’appeler Serge Kornilin

Michel Davin de Champclos
VAUDOO

De : KORNILOFF Serge <skorniloff@mac.com>
Envoyé : mercredi 3 septembre 2008 12:52
À : m.davin@vaudoo.net

Objet : websites

http://sergekorniloff.com

 Michel,
Ci-joint les liens pour aller aux photos du cirque de Tbilissi, Géorgie, à transmettre à ton ami David Genzel.

http://gallery.me.com/skorniloff#100386.
Lien pour aller sur le site de la dernière exposition C/O Vaudoo http://photokorniloff.com
Mon site  http://sergekorniloff.com

Amitiés
Serge

 

Henri-Christian Schroeder nous relate Saint-Tropez, Ramatuelle et la rentrée dans le VIe.

Message du 03/09/08 à 12h45
De : SCHROEDER Henri-Christian <hcschroeder@hotmail.com>
A : GENZEL David <davidgenzel@voila.fr>

Objet : La rentrée !


Dear David Coppefield (pour la magie) & Céline Dion (pour la voix !),

C'est la rentrée... heureusement ! On va pouvoir enfin se replonger dans ce blog... à consommer durant l'apéritif sans modération !
Festivals de Théâtre et de Jazz à Ramatuelle : une réussite totale... et en plus, qui n’a  pas pu ne pas apercevoir cet été pas mal de « patrons de la com » des résidents habitués ! dans les restos de la presqu’île, au Festival ou au Club 55,  veste tombée & sourire remonté : Nick Baum (TBWA),

Bertrand Suchet (DDB),
Michel Boiron (The Brand Union),
Paul-Emmanuel Reiffers (Mazarine),
Pierre Callegari (Grey),
Michèle Ferreboeuf (Mc Cann),
Philippe Gimond (GDA),
François Huart (ex EuroRSCG),
Bertrand Petit (ex-BDDP Mc Do),
Roland Cohen (Win),
etc.

dont pas mal d'entre eux en sandales Rondini, tenue blanche en lin, chapeau de paille Panama et Mini-Moke : on aurait dit des... Annonceurs tendance radical-chic ! Tenue Idem pour les big boss de notre CAC 40 de Groupe Bolloré  (ah sa cuvée ‘Domaine de la Croix : un régal !), Axa (avec J. Chirac habillé tout pareil, sur le marché!), LVMH  (pas habillé pareil, sourire pas encore remonté !), yacht s en plus ! Qui a dit qu'il n'y a plus de « people » à St-Trop" ??? Même Carla est venue faire son shopping en douce !
Vivement « Les Voiles de Saint-Tropez » (« ex –Nioulargue » ?!) du dernier WE de Septembre au premier WE d'Octobre : www.snst.org

Coté actualité :

- du Jazz au ciné Racine !
- Agnès Bouquet : 50ème meilleure vente... et plein de projets !
- La meilleure Mozzarella de Bufflonne de la région de Naples, fournie par avion tous les mardis et vendredi (la seule vraie, se mange 48h après confection !) au Cherche-Midi, rue du Cherche- Midi, chez Nello Di Meo, connu également pour sa Galerie d'Art au 9 rue des Beaux-Arts.

HCS

Je dis à Céline :
- Tes parents vont être ravis d'apprendre que Bernard Arnault est tombé sous le charme de Jacques Villeglé !

Francis Szpiner nous fait hurler de rire avec sa réplique déjà culte dans le film : C'est dur d'être aimé par des cons :

Caroline Fourest s'aime tellement
que si elle commettait un crime passionnel,
ce ne pourrait être que son propre suicide.



 

 

David et Céline vont dans le même bateau

 

Partager cet article

Repost 0
David Genzel - dans Culte

Présentation

davidetceline

davidetceline

Recherche

Liens