Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juillet 2008 1 21 /07 /juillet /2008 08:54

Samedi matin au Flore, nous trouvons le numéro 3 de Spring avec la fameux "Nous sommes l'avenir, tant pis" de Thierry Consigny. Nous félicitons Thierry en grande conversation avec Pascal Rostain. Pascal qui remet à Thierry une splendide photo de Thierry accueillant Ingrid Betancourt avec le couple présidentiel. Nous félicitons Thierry pour Spring pour chacun d'entre-nous, qui avons, ou qui avons eu, ou qui aurons, un fils de 18 ans capable d'éditer un tel magazine de luxe, chapeau. Sur le site de Christian Gatard e-dito.com, un très beau texte sur Charles Consigny :

"L'âge ne fait rien à l'affaire, c'est d'accord - mais quand même 18 ans ce n'est pas beaucoup. Charles le sait. Avant l'été, il était directeur de la publication. Il a voulu faire plus approprié et ne pas s'embarrasser de ce genre de titre pompeux. Il est désormais Calife. Calife Tout Puissant et son adjoint Chancelier Suprême, ses journalistes sont Grandes Prêtresses de la Mode ou Ministre des Arts et des Lettres".

Céline dit à Pascal Rostain :
- Je suis certaine que la photo de Carla et Nicolas Sarkozy, en couverture du Dossier du Canard Enchaîné est de vous !
Pascal acquiesce.
Thierry :
- Elle a reconnu la patte ! Et je vais te faire plaisir David, je relance mes soirées culturelles avec Saltimbanque. Le 6 octobre au Club 104 soirée pour mon client Roederer et le 24 octobre, visite en bus des oeuvres trop peu vues du Tramway, Boltanski, Sophie Calle...


Dimanche matin au Flore, Francis Szpiner nous trouve un "titre anal" :  "Un Kaka pour 100 millions".

Céline :
- Et Armani est en face du Flore !

Bertrand Delanoë prend ses journaux au kiosque du Flore, mais ! Surprise ! Ne vient pas y prendre son petit déjeuner. En nous rendant au marché bio du boulevard Raspail, nous découvrons le maire de Paris lisant Le Parisien à la terrasse du Café de la Croix-Rouge.

(c) Photo Frédéric Lopez De Ayora
"Que serait la parisienne, sans Le Parisien ?"


Nous ne savions pas encore que le maire de Paris allait avoir une journée fort chargée avec la cérémonie du Vel'd'Hiv' et le concert "Ingrid Betancourt". Nous n'avons pas osé demander au maire de Paris ce qu'il avait pensé de la photo de son camarade de lycée de Rodez en couverture d'Entreprendre.

En traversant le carrefour de la Croix-Rouge, notre après-midi se dessine. Céline lève le pouce et me dit :
- Ok pour la fondation Cartier cet après-midi !


Céline n'a pas connu les compressions de Jouy-en-Josas, ne connaissait pas non plus la fondation Cartier, mais elle a pu ainsi découvrir le happening en fil sucré : la plus grande barbe-à-papa du monde !

Clin d'oeil à Ingrid Betancourt, Céline vient d'achever la correction de Perdu avenue Montaigne Vierge Marie, de Denis Parent, édité par Stéphane Million, et qui sort ce 13 août.

"RETROUVEE AU FESTIVAL DE CANNES !"

Je surenchéris : pour moi, Ingrid, c'est ce tableau de Max Ernst.

La vierge corrigeant l'Enfant Jésus

Pour disqualifier le vote de Jack Lang, Ségolène cite Mitterrand :
"Sur le chemin de la trahison, il n'y a que le fleuve de la honte à traverser"

Guy Bedos fait partie des signataires d'une pétition de "Soutien inconditionnel à Siné" : il a du oublier qu'il avait été récemment à l'affiche de Survivre avec les loups...

En passant devant les Editeurs, Céline aperçoit Pierre Moscovici. Il lit tranquillement Le Monde, à la page de Bernard Tapie et de ses avocats, sans regarder sa ravissante convive.

En hommage à la disparition de Dolorès Vanetti, "Elle m'a donné l'Amérique", disait Jean-Paul Sartre, "Je l'aimais éperdument" confiait-elle, cette photo de Dennis Stock.



David et Céline vont dans le même bateau


Partager cet article

Repost 0
David Genzel - dans Culte

Présentation

davidetceline

davidetceline

Recherche

Liens